Maître des âmes 75 : Échange

Auteur : Nightgale
Check: Miss X


J’aimerais bien rester sous ma couette…

Enjoy.


 

Après avoir revu Meimei, les jours suivants s’écoulèrent sans problème particulier pour Fang. Grâce au sauvetage de Varuh, sa côte de popularité avait considérablement augmenté. Il s’était même arrangé pour la revoir à plusieurs reprises par la suite.

Sous prétexte de se rincer l’oeil sur la jeune fille, il avait réussi à obtenir plus de tours dans la distribution de ses repas. Bien que leurs rencontres soient brèves, ils purent discuter plus en détail sur la façon dont ils allaient bien pouvoir la libérer.

« Si elle savait l’excuse que tu utilises pour aller la voir plus souvent, je me demande quelle serait sa réaction », dit Shen en ricanant.

« C’est dans ces moments-là que je suis bien content d’être le seul à pouvoir t’entendre parler », rétorqua Fang.

Mis à part cela, le jeune garçon poursuivait son apprentissage au sein des Vents Hurlants. Ses progrès à l’arc et à l’équitation lui avaient valu les louanges de Luan tandis que le reste du groupe se moquait de Douali car Fang était devenu aussi bon à cheval que lui.

Il n’y avait pas d’autres convois à attaquer et la vie de brigand était loin d’être stricte. Hormis ses entraînements avec les autres membres et quelques tâches comme chasser ou préparer les repas, Fang n’avait pour ainsi dire pas grand chose à faire.

Cependant, lors de son temps libre, contrairement aux autres qui se contentaient de boire ou de jouer à des jeux, Fang allait tuer des bêtes démoniaques dans le but d’absorber leur énergie spirituelle. Ses nombreuses excursions avaient également pour but de se familiariser avec la zone, au cas où un imprévu surviendrait.

Alors que Fang se promenait pour une énième fois dans les bois qui entouraient le camp, quelque chose attira son attention. En faisant en sorte de ne pas se faire remarquer, il jeta discrètement un coup d’oeil en arrière.

« Encore eux ? »

Fang laissa échapper un soupir. Ces derniers jours, les sous-fifres de Skank le suivaient à chaque fois qu’il sortait seul en dehors du camp.

« Est-ce que Skank a des soupçons sur moi ? Ou bien il leur a simplement ordonné de me faire passer un sale quart d’heure ? »

Les deux options étaient possibles mais Fang n’avait nullement l’intention de le découvrir. Il n’avait aucune envie de se faire passer à tabac, et s’il se défendait, il risquait de révéler ses véritables capacités. La seule solution était donc de les semer. Heureusement pour lui, ses poursuivants ne lui arrivaient pas à la cheville.

Une fois cette simple formalité accomplie, il était à nouveau libre d’agir à sa guise. Mais ces derniers temps, au lieu seulement de renforcer son âme, les actions de Fang laissaient Shen perplexe.

« Ah ! En voilà une autre ! » S’exclama Fang en se penchant.

Après s’être accroupi, il cueillit une plante aux pointes violettes à ses extrémités avant de la ranger soigneusement dans son anneau interspatial qu’il avait récupéré au préalable.

« Ça fait maintenant plusieurs jours que je te vois ramasser différentes plantes. Qu’est-ce que tu comptes en faire ? » Demanda Shen.

« Tu sais Shen, j’ai grandi dans les bois. C’est pour ça que je connais pas mal de choses sur le genre de plantes qu’on peut y trouver. Il y a même un moment où j’ai dû me nourrir que de ça. Et par chance, il se trouve qu’il y a ici des plantes qui seront particulièrement pratiques par la suite. Héhéhé… »

Shen eut alors de légers frissons en entendant le ricanement du jeune garçon. Comme à son habitude, celui-ci prévoyait sûrement un mauvais tour.
____

Une fois sa cueillette finie, Fang retourna finalement au camp. De loin, il aperçut Skank réprimander ses hommes pendant que ceux-ci lui jetaient un regard noir. Ils étaient probablement en train de se prendre un savon pour avoir perdu sa trace un peu plus tôt.

Rigolant à pleins poumons, Fang se dirigea ensuite vers Luan et les autres qui étaient réunis un peu plus loin. Mais alors qu’il s’approchait d’eux, il remarqua que l’atmosphère était légèrement différente de d’habitude.

« Qu’est-ce qui se passe ? » Demanda-t-il en arrivant.

« Ah, Ping. Ce n’est rien, j’étais juste en train de dire aux autres que je serais absent un petit moment demain », répondit Luan.

« Absent ? C’est rare. »

Il arrivait que les membres permanents des Vents Hurlants s’absentent quelques jours. En général, c’était pour dépenser leur argent dans les femmes ou dans l’alcool dans les villages à proximité. Cependant, Luan n’était pas du genre à se divertir ainsi. De plus, s’il s’absentait pour accomplir quelques besognes pour la bande, ce n’était pas la peine pour lui de réunir tout le monde pour les prévenir à l’avance.

« Rien de sérieux, je te rassure. Ce n’est pas vraiment un secret alors je peux te le dire à toi aussi. C’est demain que va avoir lieu la transaction de la prisonnière. Je vais accompagner le chef jusqu’au point de rencontre. »

La prisonnière ? Il s’agissait donc de Meimei ! L’heure était enfin venue pour Varuh de la revendre à son client.

« Ça veut dire que tout le monde ne participera pas à cet échange ? » Demanda Fang en quête d’informations.

« C’est un client important et le chef ne veut pas qu’on soit trop nombreux. Il y aura moi, Skank et seulement quelques hommes en plus. Vyne et Clog vont également m’accompagner. »

« C’est comme ça », ajouta Vyne.

« Je m’inquiète plus de laisser le camp sans personne pour surveiller Douali. Je compte sur toi, Ping », dit Clog en faisant un clin d’oeil.

« Hé ! Qu’est-ce que ça veut dire ça ? » S’exclama Douali.

« Rien », répondirent en choeur Vyne et Clog, et le groupe se mit à éclater de rire.

« C’est dommage. J’aurais bien voulu assister à ça », dit Fang avec un air dépité.

« Tu auras d’autres occasions. En plus, ce n’est pas si excitant que ça », assura Luan.

« Ha ! Ha ! C’est clair ! Laisse-les entre eux Ping. On va s’amuser ensemble demain », déclara Douali.

« Évite surtout de faire n’importe quoi ou de tout casser. La dernière fois qu’on t’a laissé seul, ça avait été une vraie catastrophe », déclara Clog.

« C’est de votre faute pour m’avoir laissé seul dans ce bar ! Ne les écoutes pas Ping ! »

« Bref, Ping est assigné à la surveillance de Douali demain. Des objections ? » Proposa Vyne.

« Aucune », répondit le reste du groupe avant de retomber dans l’hilarité générale.

Tout en faisant mine d’être encore déçu de ne pas accompagner Luan, Fang faisait des calculs dans sa tête.

« Demain ! Heureusement que je ne participe pas à l’échange, ça me laissera le champ libre pour agir. En plus, Skank sera avec eux demain et du groupe, il n’y aura que Douali avec moi. Ça ne devrait pas être trop difficile de le berner pour pouvoir m’éclipser discrètement. »

Il s’était déjà concerté avec Meimei durant leurs entrevues. Fang avait estimé qu’il était trop difficile de la libérer du camp sans alerter toute la bande de son évasion. C’est pourquoi il avait changé d’angle d’approche. Il avait décidé d’intervenir après que l’échange ait eu lieu et que Meimei soit passée entre d’autres mains.

« J’ai déjà prévenu Meimei de mes plans et je lui ai dit de se tenir prête à tout instant. Inutile d’éveiller les soupçons en essayant de la voir ce soir. Il ne me reste plus qu’à patienter tranquillement jusqu’à demain. »

Après avoir fait le point sur la situation, Fang se fondit dans la masse en attendant que le moment décisif arrive.

____

Le lendemain comme prévu, Varuh, accompagné de Luan, Skank et d’une poignée d’hommes, se mirent en route dès la matinée. Évidemment, avec eux se trouvait Meimei qui avait été libérée de sa cage. Cependant, elle conservait des menottes aux pieds et aux mains.

Apparemment, bien qu’il n’était pas particulièrement difficile de se procurer ce genre de menottes, ce n’était pas le cas pour la cage qu’ils possédaient. Avoir un objet de cette taille fait dans un matériau capable de résister à la force de quelqu’un au 10ème niveau du stade humain ne se trouvait pas dans tous les coins de rue.

À part pour des villages comme Mura et Gedo qui possédaient plusieurs cellules d’une telle résistance, une cage pareille relevait du luxe pour un groupe de bandits. De plus, la cage était lourde et encombrante, ce qui était loin d’être l’idéal pour voyager en toute discrétion.

De toute façon, même sans ça, Meimei était encore pieds et poings liés. Elle pourrait même être complètement libre de ses liens que ça ne poserait pas vraiment de problèmes. Avec Luan et Skank qui étaient au niveau 10, et surtout Varuh qui était au stade guerrier, les chances que Meimei puisse s’enfuir par elle-même étaient quasiment nulles.

Comme s’ils partaient pour une simple promenade, c’est donc avec des expressions sereines et détendues que le petit groupe quitta le camp sous les yeux attentifs de Fang. Avant leur départ, lui et Meimei s’étaient échangés un regard discret pour confirmer que les choses se déroulaient comme prévu.

Une fois hors de vue, Fang ne perdit pas de temps. Il laissa quelques minutes d’avance au groupe avant de s’éclipser à son tour du camp sans se faire remarquer. Bien entendu, juste avant de partir, il trouva une excuse pour que Douali ne s’inquiète pas de son absence.

Au moyen d’un petit tonneau rempli de bière soigneusement préparé à l’avance, il n’était pas compliqué de convaincre Douali de savourer les choses dans son coin sans déranger qui que ce soit. Avec un peu de chance, il aurait même le temps d’accomplir sa besogne et de revenir que Douali serait endormi ivre mort sans que celui-ci n’ait réalisé qu’il avait disparu.

Une fois s’être assuré que personne ne l’avait vu partir, Fang se mit à la poursuite de Varuh et des autres. Le groupe progressait à une allure modérée et ne cherchait pas spécialement à camoufler les traces de leur passage. C’est pourquoi il ne lui fallut pas longtemps avant de les rattraper.

« Les voilà ! »

Fang les avait désormais en visuel mais il essaya toutefois de rester aussi loin que possible. Il se méfiait tout particulièrement des sens que possédait Varuh en tant que combattant au stade guerrier.

« Il ne me reste plus qu’à me fondre dans le décor. »

La filature dura plus d’une heure. Contrairement à Varuh et au reste qui se déplaçaient à dos de cheval osseux, Fang était à pied. Prendre son cheval aurait éveillé les soupçons et il était plus compliqué de passer inaperçu avec un cheval. Heureusement pour lui, le groupe ne semblait pas pressé sans quoi il aurait eu du mal à suivre la cadence.

Ce n’est qu’une fois arrivé aux confins de la zone que la troupe s’arrêta. De là où il était, Fang pouvait voir que l’autre parti n’était pas encore arrivé. Ils avaient choisi une petite clairière à l’écart des routes pour procéder à leur échange. C’était un endroit difficile à trouver si on ne savait pas où il se situait.

Après seulement quelques minutes d’attente, le bruit de personnes en train d’approcher se fit entendre. Avec Varuh à leur tête, l’atmosphère dans le groupe devint tout à coup beaucoup plus sérieuse tandis que leurs invités faisaient enfin leur apparition.

Fang était également concentré. Selon le type de personne qu’était ce « client », il aurait peut-être besoin de changer sa manière d’agir. C’était la plus grosse inconnue dans ses plans. Si l’acheteur se révélait être entouré par plusieurs gardes au stade guerrier par exemple, alors c’était fini, il n’y aurait rien qu’il puisse faire.

Cependant, il ne pensait pas que la personne en question ait les moyens de s’assurer une telle protection. Après tout, les combattants au stade guerrier étaient une espèce rare dans la région. Dans le pire des cas, Fang avait imaginé qu’il devrait faire face à au moins un garde au stade guerrier. Si c’était le cas, alors il avait encore de la marge de manoeuvre.

Mais tandis qu’il avait les yeux rivés sur les nouveaux venus, c’est avec stupeur que Fang reconnut la personne qui se trouvait à leur tête. Jamais il n’aurait pensé revoir cette personne ici.

« Mais c’est… »

 

Chapitre Précédent <~~ Sommaire ~~> Chapitre Suivant

Publicités

4 commentaires sur “Maître des âmes 75 : Échange

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s