Sîn – Chapitre 1

Auteur : Lux Lewin
Check : Shima Nuretu


Hey ! Voici le premier chapitre d’une série qui me tient particulièrement à cœur. Je vous laisse sans plus tarder la découvrir afin que vous puissiez donner vos avis au combien importants !


D’éternels nuages cendrés recouvraient le ciel, voilant un soleil de sang dont le mince éclat se diffusait à travers le dernier vitrail intact de l’église. L’ombre écarlate d’un chevalier partant en quête se projetait parmi les décombres mais il n’avait plus rien à sauver, l’érosion avait eu raison de la princesse représentée sur le vitrail qui le juxtaposait.

Une partie du toit s’était effondrée, ensevelissant l’autel de prière. Le sanctuaire possédait encore quatre solides murs et une imposante porte dont les gravures dorées étaient si effacées qu’on se demandait ce qu’elles étaient censées représenter à l’origine.

Au milieu de ce chaos, Aleth se tenait immobile, dos à l’entrée, la main droite posée sur le pommeau de sa rapière. La longue cape noire brodée de la jeune fille était devenue la proie du vent qui s’engouffrait dans le bâtiment par le trou béant du toit.

Il en était de même pour ses cheveux qui, blancs comme la première neige d’hiver lui descendaient au niveau des épaules. Ils étaient coupés en carré et une frange lui retombait juste au-dessus de l’œil gauche. Ses profonds yeux bleus et son visage étaient tous deux marqués par une vie de conflit.

Une étrange brume noire comme la nuit émanait de la jeune fille. Elle semblait être le reflet des émotions négatives qui la traversaient. Colère, révolte et tristesse se mélangeaient et noircissaient son cœur pourtant si paisible quelques instants plus tôt. Les hommes qui exécutaient cet étrange rituel derrière le seuil du bâtiment n’y étaient pas étranger. Ces derniers ne savaient pas qu’Aleth les attendait de pied ferme, se préparant à riposter aussi hostilement qu’eux ne le seraient. L’attente ne dura pas plus longtemps.

Les portes d’entrée s’ouvrirent avec un grand fracas. D’un geste vif, elle dégaina et se retourna. Face à elle, quatre soldats en uniforme blanc la menaçaient de leurs armes. Ils étaient répartis en binômes, composés chacun d’un porteur de bouclier et d’un fusilier posté derrière.

Ils n’hésitèrent pas un instant en voyant l’ombre qui émanait de leur cible. Une salve de balles fusa vers la jeune fille. Aleth ne cilla pas. Tant qu’elle déployait l’ombre, elle pouvait transcender ses propres capacités physiques.

Adoptant une posture de garde, elle effectua des déplacements rapides de son corps afin d’éviter les projectiles. L’un d’entre eux échappa à sa vigilance et se dirigea droit vers son front. Elle le dévia grâce à la garde de sa rapière. Son visage afficha un sourire satisfait, à la limite de la moquerie.

D’un geste rapide, elle bondit ensuite sur le duo de soldats le plus proche qui, surpris par sa vitesse anormalement élevée, ne purent que tirer de manière hasardeuse dans l’espoir de la toucher.

La jeune épéiste attendit le dernier moment avant de se pencher pour exécuter une magnifique pirouette. Les balles sifflèrent au-dessus de sa tête, la pointe de son épée fendit l’air et trouva la gorge du porteur de bouclier. D’un geste précis, elle pivota à nouveau et porta au soldat derrière elle un coup d’estoc. La lame traversa sans difficulté sa veste de protection et atteignit son cœur.

Accroché à la ceinture du fusilier, elle remarqua un pistolet blanc argenté et s’en saisit tandis qu’elle retirait son arme de la poitrine du malheureux. Le témoin rouge du traceur sur la crosse indiquait qu’il était déjà chargé et Aleth ne se fit pas prier pour l’utiliser sur les adversaires restants.

Le recul de l’arme était puissant et la détonation la fit chanceler mais elle retrouva vite son équilibre. Le tir avait traversé le blindage vitré et touché le deuxième porteur de bouclier en plein ventre. Il bascula en arrière, entraînant dans sa chute son compagnon posté dans son dos. Ce dernier n’eut même pas le temps de retomber au sol qu’un deuxième tir, beaucoup plus précis cette fois, le toucha en pleine tête.

La jeune fille poussa un long soupir de soulagement. Son visage ruisselait de sueur. L’allégresse de la victoire atténuait la fatigue et les contractures musculaires. C’était le contrecoup de ces aptitudes hors du commun, il fallait pousser le corps au-delà de son seuil limite de résistance. Elle ne savait pas quelles étaient les conséquences d’une utilisation excessive et ne tenait en aucun cas à le savoir. C’était l’un des rares points sur lesquels elle était d’accord avec l’Ancêtre.

Aleth marqua un temps afin d’examiner le pistolet qu’elle tenait dans sa main. Il pourrait s’avérer pratique pour la suite. Elle décida de le garder, sa main gauche étant libre en combat. Le traceur noir sur la crosse pouvait trahir sa position, elle décolla la petite bande noire et la jeta quelque part au milieu des décombres.

La jeune fille se dirigea ensuite d’un pas pressé vers la sortie. Le risque que d’autres soldats débarquent était élevé, elle devait rejoindre la cache avant d’être complètement épuisée.

Un puissant vent sec soufflait dehors, soulevant d’imposants nuages de poussière. La jeune fille fut contrainte de protéger ses yeux avec son avant-bras. Un lourd bruit mécanique sur sa gauche attira son attention. Un blindé pointait son imposante mitrailleuse dans sa direction. Elle lâcha un juron.

C’était pourtant évident. Ces soldats n’étaient sûrement pas venus à pied, comment avait-elle pu négliger ce détail ?

Ses six énormes roues semblaient pouvoir broyer tout ce qui aurait le malheur de passer en dessous. Et puis c’était un blindé, impossible de percer un tel monstre avec son épée. Étant donné son état de fatigue, la fuite était la meilleure option. Les réflexes hyperdéveloppés donnés par l’ombre lui accordaient quelques secondes pour trouver une échappatoire à ce piège mortel.

Le véhicule militaire bloquait le petit chemin de terre menant au village en contrebas. Elle devait trouver un autre moyen d’y accéder. Elle regarda en face. Le bord de la colline était à une cinquantaine de mètres, c’était jouable. Malheureusement, la pente était bien trop raide pour pouvoir assurer une descente sans risque. Le choix était difficile, s’élancer de front sur un engin équipé de tout un arsenal explosif n’était pas non plus une bonne idée.

Trop tard. Le blindé cracha un tonnerre de balle. Le temps n’était plus à la réflexion, elle se résolut à tenter le tout pour le tout et sprinta droit devant. Les balles sifflaient à ses pieds, manquant plusieurs fois de la toucher. Des larmes lui montaient aux yeux, la pression exercée sur ses jambes devenait insupportable. Le cœur battant, elle commençait à ralentir. Aleth transpirait abondamment, sa volonté seule dirigeait son corps. Elle aperçut enfin la descente qui l’attendait.

C’était de la folie, impossible de garder l’équilibre là-dessus, elle allait forcément glisser et heurter un rocher. Elle n’eut même pas le temps de se préparer mentalement. Une balle alla se loger dans sa jambe gauche au moment où elle atteignait le rebord.

La jeune fille dévala la colline à un rythme effréné, incapable de se retrouver son équilibre. Elle tenta tant bien que mal d’éviter les roches qui, aussi tranchantes que des lames de rasoir, écorchaient douloureusement sa peau. Au bout d’un instant qui parut interminable, son bras gauche rencontra durement le sol et elle roula sur plusieurs mètres.

Aleth gémit de douleur. Son corps souffrait le martyre, elle avait des coupures de partout et un flot de sang jaillissait de sa blessure. Étendue ainsi au sol, elle était une cible de premier choix pour le véhicule qui s’approchait à son tour du précipice.

Poussée par l’instinct de survie, la jeune fille puisa dans ses dernières forces et poussa un cri de rage. Lentement, elle se releva au prix d’un effort surhumain. Elle sentait sa conscience partir mais tint bon. Le regard vacillant, elle pénétra enfin dans le village et disparut dans une de ses sombres ruelles.


Sommaire ~~> Chapitre Suivant

Publicités

6 commentaires sur “Sîn – Chapitre 1

  1. Merci pour le chapitre, ça a l’air intéressant(trop peu d’info pour pouvoir donné un avis concret mais a voir :3 ) vivement la suite 🙂
    ps: pitite question : l’histoire se passera-t-elle comme se chapitre donc ‘sans dialogue’ ou il s’agissait plus d’un prologue ?

    J'aime

    1. Il s’agissait évidemment d’un prologue XD ne t’en fais pas, le deuxième chapitre contient beaucoup plus d’informations sur le contexte et le personnage

      J'aime

  2. Histoire qui me parait prometteuse, on rentre de suite dans l’action tout en ayant une idée du déroulement (on évite de se perdre dans des explosions et des retournements sans sens), les descriptions sont plutôt fluide et apporte un souffle dans ce chapitre! J’attends la suite 🙂

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s