Maître des âmes 81 : Varuh

Auteur : Nightgale
Check: Miss X


Joyeux Noël !

C’est tout ce que j’ai à offrir, faudra vous en contenter.

Enjoy.


 

« Bon, il ne reste plus que le plat principal. »

Fang courait frénétiquement avec Varuh toujours collé à ses basques. Même si les autres membres n’étaient pas capables de neutraliser les effets de son laxatif aussi vite que Varuh, ce n’était qu’une question de temps avant qu’ils n’y parviennent eux aussi. Fang voulait profiter de ce laps de temps pour isoler son adversaire et ainsi s’occuper tranquillement de lui.

« Dommage que je ne puisse pas utiliser son artefact contre lui. Ça aurait été vite expédié », se lamenta Fang en regardant le petit anneau qu’il tenait dans ses mains.

Quand il avait essayé d’y injecter son énergie un peu plus tôt, il avait senti une résistance qui l’avait empêché d’accéder à son contenu. D’après Shen, c’était dû à une empreinte spirituelle laissée par Varuh.

« Il n’y a rien à faire pour l’instant. Une fois le stade guerrier atteint, tu pourras toi aussi appliquer un résidu de ton énergie pour protéger un objet. Enlever cette empreinte te prendra plusieurs heures au moins. En plus, je pense qu’il n’a pas seulement protégé son anneau, mais également son artefact », supposa Shen.

« Stade guerrier… Une fois que je me serai débarrassé de Varuh, j’aurai enfin l’opportunité de l’atteindre. Hors de question que j’échoue maintenant ! »

C’est avec une détermination renouvelée que Fang s’arrêta alors pour faire face à son adversaire. Ils étaient suffisamment proches à présent et Varuh l’avait presque rattrapé de toute façon.

En voyant le jeune garçon qui l’attendait ainsi de pied ferme, Varuh s’arrêta à son tour. La colère qui l’animait était toujours visible sur son visage.

« Ping ! Qu’est-ce que tout ça signifie ?! » S’exclama Varuh.

« Rien de spécial. Si j’ai rejoint les Vents Hurlants, c’était juste dans le but d’avoir ça », dit Fang en lui montrant le second anneau qui ornait désormais sa main.

« Je vois… Dire que je t’avais fait confiance. Tu as du cran pour oser me voler. Mais tu crois que je vais te laisser t’en sortir comme ça ? »

La voix de Varuh était devenue plus calme. Cependant, son envie meurtrière était palpable de loin.

« Ha ha ! Malheureusement, je ne compte pas abandonner sans résister », répondit Fang en prenant une posture de combat.

Fort de sa longue expérience, Varuh remarqua aussitôt que le jeune garçon gardait parfaitement son sang-froid alors qu’il faisait face à un adversaire au stade guerrier. Cette attitude presque désinvolte lui dictait qu’il ne fallait surtout pas sous-estimer son adversaire.

« Pourquoi il est aussi confiant ? À moins qu’il ne soit au stade guerrier lui aussi ? Non, c’est impossible. Il est trop jeune. »

Varuh avait fait partie de la garde de Gedo après tout. Il avait côtoyé bon nombre de jeunes talents par le passé. Il savait qu’il était impossible qu’un garçon comme lui puisse atteindre le stade guerrier à son âge.

« Non ! S’il était vraiment aussi fort, il n’aurait même pas pris la peine d’utiliser autant de stratagèmes et de s’enfuir comme il l’a fait. Tant pis, le plus simple est encore de le découvrir par moi-même. »

Continuer à réfléchir ne le mènerait pas plus loin, Varuh décida donc de passer à l’action. Il s’approcha lentement et, une fois à portée, lança son pied vers son adversaire. Mais alors qu’il pensait que son coup allait faire mouche, celui-ci esquiva en s’accroupissant pour ensuite apparaître soudainement devant lui.

« Rapide ! »

Varuh ressentit alors une énorme concentration d’énergie en provenance de Fang. Sans perdre un instant, il leva instinctivement sa garde et augmenta sa propre énergie au maximum pour se protéger.

« Les [milles ondes terrestres] ! »

Boum !

La collision entre les deux énergies provoqua une puissante explosion qui brisa le silence de la nuit. Varuh fut éjecté en arrière en crachant du sang. L’expression de son visage reflétait clairement son désarroi.

« Quelle attaque ! Quel arcane ! Il n’est pas au stade guerrier mais cette puissance… Il est à l’apogée du niveau 10 du stade humain ! »

Durant leur course-poursuite, il avait réalisé que le jeune garçon avait caché sa vraie force. Cependant, il ne s’attendait pas à un tel niveau ! De mémoire, la seule personne qu’il connaissait avec un tel potentiel était Borgr, le fils de Malksim.

« Et puis cet arcane, il est loin d’être ordinaire. Sans mon artefact défensif, j’aurais fini en mauvais état. »

Varuh sortit le pendentif qui était caché sous ses vêtements. Celui-ci était désormais fissuré et inutilisable. C’était une protection de dernier recours qu’il avait pris soin de dissimuler jusqu’ici. L’attaque de son adversaire avait surpassé sa défense et son pendentif s’était automatiquement activé. Malgré ça, il avait quand même reçu quelques blessures.

« Même mon âme a subi des dégâts ! Je dois à tout prix éviter d’encaisser une seconde fois cet arcane ! »

Une faible trace de peur avait fait surface dans le coeur de Varuh. Même si son adversaire n’était pas au stade guerrier, la différence n’était pas si grande au point que celui-ci soit impuissant. De plus, son arcane pouvait changer la donne à tout instant.

Swooch !

Une ombre sortit du nuage de poussière créé par l’explosion pour foncer droit vers lui. Son temps de réflexion semblait long, mais en fait, tout ça ne dura que quelques secondes. Durant ce laps de temps, Fang s’était à nouveau lancé sur lui.

Bam ! Bam ! Bam !

Les deux combattants échangèrent coup sur coup. Varuh était encore sous le choc de l’arcane qu’il avait reçu. Il était acculé sur la défensive.

De son côté, Fang cherchait une ouverture pour placer une nouvelle fois les [milles ondes terrestres]. Il ne lui restait plus qu’une opportunité et il ne devait pas la gâcher.

« Tch, il fallait qu’il possède un artefact défensif. Pourquoi je ne peux jamais en finir facilement ? » Se plaignait Fang.

Il avait réussi à surprendre Varuh avec succès et comptait conclure le combat en une frappe décisive. Malheureusement, l’artefact caché de son adversaire avait contrarié ses plans.

« Une fois à l’enclos et la seconde fois maintenant, je peux utiliser les [milles ondes terrestres] une dernière fois avant que ça ne tourne à mon désavantage. »

Contre quelqu’un de plus fort que lui, Fang devait constamment associé les [huit pas de l’ombre] à ses mouvements pour éviter les frappes dangereuses, ce qui limitait son utilisation des [milles ondes terrestres] à trois par jour au mieux.

« Il est sur ses gardes à présent. Ça ne va pas être facile », observa-t-il.

Fang enchaînait sans cesse les coups tandis que Varuh ne faisait que bloquer ou esquiver. Il semblait avoir l’avantage à première vue, mais c’était uniquement parce que son adversaire était extrêmement prudent vis-à-vis de son arcane.

« Varuh est plus expérimenté et plus fort que moi. Pour déjouer sa garde, je ne dois pas utiliser des moyens conventionnels. »

Alors que Fang réfléchissait au moyen de tromper son adversaire, celui-ci commençait à s’habituer au rythme du combat. Bien que blessé, Varuh restait toujours plus fort que Fang. Après avoir observé les mouvements du jeune garçon, il commença à anticiper ses coups et contre-attaquer en retour.

Bam !

Après avoir pris un coup sur la tête, du sang commença à couler du front de Fang mais ça ne l’empêcha pas pour autant de poursuivre le combat. Cependant, plus le temps passait et plus la balance penchait lentement en faveur de Varuh. Au bout d’un moment, Fang fit plusieurs pas en arrière dans le but de se protéger d’une nouvelle frappe.

« Maintenant ! »

Varuh ne manqua pas cette occasion. Profitant que Fang soit déséquilibré, il avança vers lui et lança un arcane avec la paume de sa main.

« [Écrasement bestial] ! »

En voyant la paume concentrée en énergie s’approcher dangereusement, Fang réussit à exécuter les [huit pas de l’ombre] à la dernière seconde pour éviter un contact direct. Malgré cela, l’arcane de Varuh émit une onde d’énergie qui le frappa de plein fouet. Sous l’impact, il fut projeté dans les airs avant d’aller s’écraser lourdement sur un rocher.

« Argh ! »

Le choc fut si puissant que même le rocher ne supporta pas l’impact et finit par voler en éclat. Fang glissa encore sur plusieurs mètres avant de finalement s’arrêter. Avec difficulté, il se releva lentement, crachant une bonne gerbe de sang au passage.

« Bon sang ! Voilà ce que ça donne quand quelqu’un au stade guerrier utilise un arcane. Même les chocs indirects peuvent faire autant de dégâts. »

« À partir du stade guerrier, tu peux projeter ton énergie en dehors de ton corps avec force et rapidité. Encore heureux que tu n’aies pas pris son arcane de plein fouet », lui dit Shen.

Fang acquiesça en silence. Juste l’onde créée par l’attaque de Varuh l’avait mis dans cet état. Si la paume de son adversaire avait atteint son corps… Il en avait des sueurs froides rien qu’à cette pensée.

« Alors, Ping ? Tu semblais être confiant au début. Tu croyais peut-être avoir tes chances quand je t’ai dit que j’étais au niveau le plus bas du stade guerrier. Tu as fait une grave erreur ! Tu as sous-estimé la différence de force entre nous deux et tu vas le payer de ta vie ! » Affirma Varuh avec confiance.

En vérité, il était resté très méfiant tout le long de l’affrontement. Ce n’est qu’une fois son adversaire suffisamment blessé qu’il se permit de faire cette déclaration. Vu l’état de son adversaire, il savait que c’était à présent bien plus difficile pour lui d’exécuter ses arcanes.

« Haaa… Haaa… »

Fang ne disait rien. Il tentait tant bien que mal de retrouver sa respiration. Pendant ce temps, Varuh avançait vers lui un pas après l’autre.

« Autant te prévenir tout de suite que c’est inutile de me supplier de t’épargner », ajouta Varuh, plus menaçant que jamais.

La scène ressemblait à celle d’une bête féroce qui avait acculé sa proie, prête à donner le coup de grâce. Cependant, une lueur subsistait toujours dans les yeux de Fang.

Ce détail n’échappa pas à Varuh, qui se sentit alors menacé. Il ne savait pas pourquoi, mais il avait l’intuition que moins il laisserait de temps à son adversaire, et plus il aurait de chances d’en finir. C’est pourquoi il s’élança soudainement vers le jeune garçon sans crier garde. En réponse à ce geste, Fang leva son poing avant de frapper le sol de toutes ses forces.

Bam !

Bien que ce soit moins efficace qu’avec les [milles ondes terrestres], avec le niveau actuel de Fang, créer un nuage de poussière d’un seul coup de poing était un jeu d’enfant.

« Un simple écran de poussière ? Il cherche à s’enfuir ? »

Grâce à sa perception de l’énergie environnante, Varuh pouvait facilement repérer Fang qui tentait de s’enfuir grâce à son arcane.

« L’idiot ! Face à la mort, il a complètement paniqué. C’est impossible de tromper les sens d’un combattant au stade guerrier comme ça. »

Varuh changea aussitôt de direction pour suivre son adversaire à la trace. Même si celui-ci possédait un arcane de déplacement impressionant, les blessures qu’il avait reçues l’empêchaient de l’utiliser à son plein potentiel.

« Te voilà ! »

Au bout de seulement quelques secondes, Varuh était déjà juste derrière Fang. Il avait son dos en vue, et alors qu’il commençait déjà à préparer son [écrasement bestial] pour l’achever, de drôles d’objets firent brusquement leur apparition entre eux deux.

« Ces petites sphères… Non ! »

Varuh reconnut de suite la nature de ces objets, mais il était déjà trop tard. Avant qu’il ne puisse réagir, les dizaines de petites sphères se brisèrent. Un énorme flash lumineux repoussa alors la noirceur de la nuit, la remplaçant momentanément par un éclat de lumière perçant.

« AHHHHH ! »

Même pour Varuh, une lumière aussi intense à bout portant était suffisante pour le priver de sa vue durant plusieurs secondes. Il avait l’impression que ses yeux étaient en feu. La douleur était si intense et soudaine qu’elle paralysa également ses autres sens.

« C’est maintenant ou jamais ! »

Évidemment, Fang n’allait pas laisser passer cette chance ! Aussitôt que la lumière avait disparu, il s’était retourné, son arcane déjà prêt à l’emploi.

« Les [milles onde terrestres] ! »

BAM !

« AAAAHHHHHHH ! »

Cette fois, le coup avait parfaitement atteint sa cible. Dans un hurlement de douleur à s’en déchirer les tympans, Varuh vola dans les airs avant de retomber au sol comme un pantin dont on avait coupé les fils. Affalé au sol, il restait inerte et ne bougeait plus d’un pouce. Cependant, Fang pouvait entendre de faibles grognements provenant de lui, signe qu’il était toujours en vie.

« Ouf, ça a marché », murmura Fang, soulagé.

Durant son séjour, il en avait profité pour récolter plusieurs bombes lumineuses que les Vents Hurlants utilisaient pour donner des signaux pendant leurs raids. Cependant, il n’aurait jamais pensé qu’il aurait à s’en servir dans cette situation. Pour réussir, il devait arriver à éblouir Varuh tout en évitant lui-même d’être aveuglé et de plus, sans que son adversaire ne se méfie de quoi que ce soit.

Le fait d’être mis en difficulté, puis de s’enfuir en ayant l’air paniqué, tout ça n’était qu’un jeu d’acteur pour réduire la vigilance de Varuh. Fang l’avait attiré dans son piège et il ne lui restait plus qu’à activer toutes les bombes à sa disposition tandis qu’il était de dos et les yeux fermés.

Résultat, il ne restait plus qu’à cueillir tranquillement un Varuh aveuglé et désorienté. Son plan avait fonctionné à merveille !

Fang observa Varuh qui était toujours allongé par terre. Une mare de sang commençait à se former sous son corps. Il savait que celui-ci n’en avait plus pour très longtemps.

« Le moins que je puisse faire, c’est de l’achever rapidement », dit alors Fang.

Il s’approcha ensuite de Varuh d’un pas lent et déterminé. Cet affrontement allait bientôt voir sa conclusion.

 

Chapitre Précédent <~~ Sommaire ~~> Chapitre Suivant

Publicités

5 commentaires sur “Maître des âmes 81 : Varuh

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s