Maître des âmes 83 : Stade guerrier

Auteur : Nightgale
Check: Miss X


Certains aiment ce genre de passages, d’autres non. En tout cas, je me devais (d’essayer) d’en écrire un.

Je suppose que vous l’avez deviné : it’s POWER-UP time !

Enjoy.


Ça faisait déjà plusieurs jours depuis que Fang avait tué Varuh et quitté les Vents Hurlants. Il était maintenant en route vers la cité de Lasfalle, où le grand rassemblement des villages allait bientôt se dérouler.

« Ça m’a pris plus de temps que je le pensais. Heureusement, j’ai encore du temps. »

Durant le trajet, il s’était arrêté de nombreuses fois pour récupérer des blessures subies lors de son dernier combat. Il emprunta le chemin le plus court et coupa à travers vallées et forêts.

Malgré les risques associés, à son niveau actuel, c’était loin d’être aussi dangereux. Bien au contraire, les pauvres bêtes démoniaques qui avaient eu le malheur de le croiser n’avaient servi qu’à récupérer plus rapidement son énergie.

Tandis qu’il passait non loin des routes, Fang pouvait apercevoir que la circulation y était de plus en plus dense, preuve qu’il approchait de son objectif. De loin, il voyait également de nombreux chariots ici et là, surveillés de près par des gardes ou des mercenaires. Tous se dirigeaient dans la même direction : Lasfalle.

« Je ferais mieux de me dépêcher. »

Il aurait aimé prendre son temps et voyager en toute tranquillité. Malheureusement, sa récente découverte sur les actions suspectes de Gedo et de son chef Malksim l’inquiétait. Il voulait arriver à destination au plus vite pour se préparer du mieux possible.

____

Le lendemain, au sommet d’une colline, Fang avait une vue imprenable sur l’endroit dont il avait tant entendu parler ces derniers temps. Devant lui se tenait enfin la majestueuse cité de Lasfalle.

« Il est clair que ça n’a rien à voir avec Mura », dit Fang, ébahi.

La superficie de la cité était au moins égale à trois fois celle de Mura, voire peut-être plus. De hautes murailles en pierre épaisses et solides encadraient parfaitement l’endroit. L’accès ne pouvait se faire qu’au moyen de grandes portes qui avaient l’air tout aussi robuste que le reste.

Que ce soit aux murailles ou aux portes, un nombre important de personnes faisait continuellement des allées et venues. Fang supposa qu’il s’agissait là des gardes de Lasfalle. Rien que de loin, leur nombre paraissait impressionnant. Il n’osait même pas imaginer combien d’entre eux pouvaient se trouver au coeur de la cité.

« Peuh ! Enfin un endroit qui ressemble à quelque chose. Mais bon, ce n’est qu’une cité parmi tant d’autres. Pas de quoi s’exciter autant, petit. »

« Et comme d’habitude, tu ne peux pas t’empêcher de gâcher l’ambiance », répliqua Fang face à la remarque de Shen.

« Bon, et maintenant ? » Demanda celui-ci.

« Il faut que je récolte des informations en premier. On verra ensuite. On dirait qu’il y a suffisamment de gens en bas. Je n’aurai même pas besoin de perdre du temps à rentrer dans la cité. »

De là où il était, Fang pouvait apercevoir une ligne interminable de personnes et de chariots en tout genre qui s’étendait depuis la porte principale. Il était certain d’y passer la journée s’il devait attendre son tour pour pouvoir entrer à l’intérieur.

Cependant, il remarqua que de nombreux campements avaient été installés tout autour de la cité par les voyageurs. Il les rejoignit rapidement et entama la discussion avec certains d’entre eux.

Le nombre de gens à l’extérieur était tel qu’on aurait dit qu’il existait un village juste en dehors de la cité. On y trouvait de tout : nourritures, babioles en tout genre, femmes et alcool. Avec autant de monde, il ne lui fallut pas longtemps pour en apprendre un peu plus sur les récents événements.

« Oh ! Donc Mura est arrivé il y a un peu plus d’une semaine ? »

« Ça ne fait aucun doute. C’est l’un des plus grands villages dans le coin après tout. Leur arrivée s’est vite fait remarquer », raconta un marchand ambulant.

« J’espère que Meimei a réussi à les rejoindre… » Murmura Fang.

« Pardon ? »

« Ah non, c’est rien. D’ailleurs, vous comptez rester vendre vos produits ici ? Pourquoi ne pas le faire à l’intérieur de la cité ? »

« Ahhh… Si seulement je pouvais », répondit le marchand en soupirant.

« C’est si compliqué ? »

« C’est rien de le dire. Le droit d’entrée coûte déjà une pièce d’argent. Sans compter qu’il faut se loger, se nourrir, et avoir un espace disponible pour vendre. Les petits marchands comme moi n’ont aucune chance de se faire une place à l’intérieur de Lasfalle. »

« Une pièce d’argent rien que pour entrer ?! »

Fang était sidéré. Il avait du mal à imaginer les gains possibles juste avec le nombre de personnes qui faisaient actuellement la queue devant la cité. Si on prenait en compte les gens qui étaient déjà entrés et ceux qui allaient le faire dans les jours à venir, la somme d’argent en jeu dépassait alors de loin son imagination.

« C’est toujours comme ça pendant la période du grand rassemblement. En même temps, si ce n’était pas aussi cher, Lasfalle serait vite débordée. »

« Et vous savez quand va avoir lieu la compétition entre les différents villages ? » Demanda ensuite Fang.

C’était la raison principale de sa venue après tout. Il voulait confirmer la date pour être sûr de ne pas la manquer.

« Ce sera dans cinq jours », répondit immédiatement le marchand avec des étincelles dans les yeux. « J’ai hâte de voir qui va gagner ! Le village de Gedo est le grand favori, mais Mura a encore ses chances. »

« Je vois. Merci pour ces histoires intéressantes. Pour la peine, je vous prends votre plat du jour », dit Fang avec un grand sourire.

« Ha ha ! Avec grand plaisir. Un plat du jour ! Un ! N’hésitez pas à revenir nous voir ! »

Fang fit ensuite ses adieux au marchand et, avec les informations obtenues, il commença à faire le point.

« J’ai cinq jours devant moi. Quelque soit le plan de Malksim, je ne pense pas qu’il agisse avant que le grand rassemblement se termine. Pas sous la surveillance de Lasfalle en tout cas. »

Après avoir vu la cité de plus près, Fang réalisa que ce n’était pas quelque chose qu’un simple village comme Mura ou Gedo pouvait menacer. Même l’union des tous les villages de la région n’arrivaient probablement pas à la cheville de Lasfalle.

« Il faut que j’entre en contact avec le chef Han pour essayer de découvrir les intentions de Malksim. Mais avant ça… »

Puisqu’il avait un peu de temps devant lui, sa première priorité était claire.

« Il faut que je devienne plus fort ! Que ce soit pour déjouer les plans de Malksim ou remporter la compétition à venir, je dois absolument passer au stade suivant. »

Fang était actuellement à l’apogée du stade humain. Il avait récupéré de ses blessures contre Varuh et il avait à présent tous les objets nécessaires pour accomplir son objectif. L’heure était venue !

« Toutes les conditions sont réunies ! Il est plus que temps que je m’y mette ! »

C’est avec un mélange d’excitation et d’impatience que Fang s’éloigna alors de Lasfalle pour trouver un endroit où il pourrait se concentrer sans être dérangé. Enfin, il allait tenter d’atteindre le stade guerrier !

____

À moins d’une heure de marche, Fang avait fini par trouver une petite grotte inoccupée en s’enfonçant légèrement dans une forêt. Étant donné que l’endroit se trouvait à proximité de la cité, les chances de rencontrer une bête démoniaque étaient faibles.

Après être rentré dedans, Fang boucha l’entrée avec un rocher par mesure de précaution. Le processus pour changer de stade n’était pas à sous-estimer et le moindre imprévu pouvait tout faire rater. Il n’avait pas l’intention de subir la même expérience que Varuh.

« Hu hu hu… Avec moi à tes côtés, il n’y a pas une chance sur un million que tu puisses échouer », lui assura Shen avec confiance.

« Mieux vaut prévenir que guérir. »

Il sortit ensuite de son anneau un artefact qu’il avait acheté un peu plus tôt pour produire de la lumière. Il le plaça de façon à éclairer l’ensemble de la grotte avant de s’installer en tailleur.

« Bon, tout d’abord… »

Fang fit apparaître la hache qu’il avait dérobée. Celle-ci émettait de faibles ondulations d’énergie, lui donnant un air mystique.

« Il va falloir te débarasser de l’empreinte spirituelle de Varuh. C’est la même méthode que tu as utilisé pour son anneau », lui rappela Shen.

« Bien reçu. »

Durant le trajet jusqu’à Lasfalle, Fang avait réussi à enlever l’énergie laissée par Varuh et à accéder au contenu de son anneau interspatial. Cependant, à sa grande déception, mis à part son artefact, il n’y avait que des babioles sans aucune valeur. Il en avait supposé que Varuh avait offert tout ce qu’il avait de précieux à Gedo, pour respecter le quota qu’on lui avait imposé.

Le principe pour enlever une empreinte spirituelle était simple. Fang devait injecter sa propre énergie pour « éroder » celle déjà présente. Puisqu’il était en pleine forme et qu’il pouvait pleinement se concentrer sur cette tâche,  il ne lui fallut que quelques heures pour réussir.

« Pffiiiouu… »

Fang expira un bon coup. Son coeur battait à tout rompre tandis qu’il essayait de calmer son esprit. L’étape essentielle allait bientôt débuter !

« Tu es prêt petit ? »

« Oui ! »

« Très bien ! C’est parti ! Ce n’est pas bien compliqué. C’est comme quand tu manipules l’énergie d’une bête démoniaque. Commence par extraire l’énergie contenue dans cet artefact ! »

Ils avaient au préalable mêlé leurs âmes et grâce à ses sens exacerbés, Fang pouvait percevoir l’âme de la créature qui avait été enfermée dans la hache. Suivant les conseils de Shen, il essaya tout d’abord de faire sortir celle-ci de cette prison que représentait l’artefact. Cependant, il rencontra plus de difficultés qu’il ne l’imaginait.

« Manipuler une âme dans un artefact est plus complexe que de le faire sur le cadavre d’une bête démoniaque. Ne te relâche surtout pas et continue ! » Lui dicta Shen.

Fang se concentra alors comme jamais et, bribe après bribe, l’âme de la bête fit graduellement son apparition. Quand enfin, le dernier reste d’énergie quitta la hache, celle-ci se brisa alors en milles morceaux, comme si la durée de vie de l’artefact était liée à l’âme qu’il avait emprisonnée.

Face à Fang, une masse d’énergie flottait désormais librement. Elle n’avait pas de forme définie et toute trace d’émotion avait depuis longtemps disparu. À présent, elle n’attendait plus que d’être absorbée.

« Il ne reste plus qu’à intégrer cette énergie à ton âme maintenant. Mais je te préviens, ton âme va dépasser ses limites pour passer à un stade supérieur. La pression qui va s’exercer sur ton corps et ton âme n’aura rien à voir à ce que tu as pu expérimenter auparavant. Même avec mon aide, si ton esprit ne le supporte pas alors tu échoueras. Tout dépend de ta volonté. »

Fang se contenta de hocher la tête de manière déterminée en réponse à la mise en garde de Shen. Ça faisait depuis longtemps qu’il était déterminé à atteindre les sommets, passer au stade guerrier n’était qu’une étape sur son chemin !

Il imagina ensuite un vortex dont son âme était le centre. L’énergie autrefois contenue dans l’artefact se dirigea lentement vers lui en réponse. Suite à ce soudain afflux, l’âme de Fang qui avait arrêté de grossir recommença à s’étendre de nouveau. Mais quelque chose freina aussitôt cette expansion et le choc occasionna une douleur atroce chez le jeune garçon.

« Urrrrggghh… »

Fang serrait les dents. Son corps était pris de spasmes et de la sueur coulait de tous ses pores. À l’intérieur de lui, son âme grossissait tant bien que mal. Cependant, cette augmentation de volume lui donnait aussi la sensation de se déchirer de l’intérieur. Il avait du mal à maintenir sa concentration dans cette situation.

Heureusement, Fang pouvait sentir une autre présence à ses côtés. L’âme de Shen absorbait une partie de l’énergie qui lui était destinée pour mieux en contrôler l’afflux. Grâce à ça, il avait seulement à supporter la douleur qui l’assaillait et pouvait laisser Shen gérer les problèmes éventuels sur son âme.

Le processus dura plusieurs heures, et au moment où Fang commençait à se demander combien de temps ça allait encore durer, il ressentit tout à coup une sorte de libération. Comme un oeuf qui éclot, il sentit la membrane entourant son âme se fissurer. Lentement et pertinemment, elle continua à se craqueler ainsi jusqu’à que, inévitablement, elle finisse par céder.

Sans rien pour la retenir davantage, l’âme de Fang augmenta alors de volume à une vitesse vertigineuse. Une sensation de puissance envahit soudainement son corps et la douleur qu’il avait ressentie jusqu’ici ne semblait plus qu’être un mauvais souvenir.

« C’est… c’est… »

Fang était tellement ému qu’il n’en trouvait pas les mots.

« Félicitations petit. Te voilà au stade guerrier », lui confirma Shen.

« Le stade guerrier ! »

Il pouvait sentir les puissantes émanations de son âme et à quel point son corps avait été renforcé grâce à elles. Fang se sentait à présent plus fort que jamais.

« Bon, maintenant que c’est fait. Que dirais-tu de passer à la suite ? » Dit soudainement Shen.

« Hein ? »

Quelle suite ? Est-ce qu’il ne venait pas de passer au stade guerrier ? Fang ne comprenait absolument pas où Shen voulait en venir.

« Hé hé… Tu croyais que c’était déjà terminé ? Ce n’est pas encore fini, petit. Le meilleur reste à venir », déclara alors Shen en ricanant.

 

Chapitre Précédent <~~ Sommaire ~~> Chapitre Suivant

 

Publicités

3 commentaires sur “Maître des âmes 83 : Stade guerrier

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s