Maître des âmes 85 : Qiblain

Auteur : Nightgale
Check: Miss X


Début prévisible et fin brutale ?

En fait, je sais pas trop quoi dire cette semaine.

Enjoy.


« J’y vais ! Accroche-toi petit ! »

Après son avertissement, Shen débuta son opération. Il avait depuis longtemps mêlé son âme à celle de Fang et, avec lenteur et précision, il était en train de séparer le noyau imprégné du pouvoir de glace.

« AHHHHH ! »

Bien qu’il s’était préparé à souffrir, Fang ne put s’empêcher de hurler dès l’instant où Shen passa à l’action.

« Je suis désolé, petit. Je dois agir délicatement pour ne pas endommager ton âme. Tiens le coup ! »

« Ghhhh… »

Fang n’était plus assis en tailleur. Affalé au sol, il se tortillait de douleur en cherchant désespérément un moyen de penser à autre chose. Il se tournait et se retournait incessamment. Au bout d’un moment, il se mit à frapper du poing contre les parois de la grotte et tapa même le sol avec son front. Il souffrait tellement qu’il ne pouvait pas perdre conscience quand bien même il le voudrait.

Pendant ce temps, Shen poursuivait sa tâche sans interruption. Plus tôt il finirait et plus tôt le jeune garçon serait libéré de ses souffrances. Il devait finir avant que celui-ci ne succombe à la douleur.

« Ça y est ! »

Après un long moment qui sembla durer une éternité, Shen finit enfin par isoler le noyau.

« Et maintenant, la dernière touche ! »

Le noyau s’échappa ensuite à toute vitesse de l’âme de Fang pour en émerger à l’extérieur. Cependant, il s’arrêta net une fois sorti puis il se mit à graviter lentement autour. Sa douleur enfin disparue, Fang prit quelques minutes pour se remettre sur pieds.

Il se pencha alors de plus près sur le noyau. En y regardant de plus près, il remarqua que bien que celui-ci bougeait tranquillement en dehors de son âme, un lien infime, quasiment invisible, les reliait entre eux.

« C’est ça que tu espérais, Shen ? Est-ce que tout s’est déroulé comme tu l’avais prévu ? » demanda Fang, perplexe.

« L’opération est un succès ! Maintenant fais venir ce noyau de glace vers ton noyau spirituel, absorbe l’énergie restante et tout sera terminé », lui répondit Shen, tout excité.

Fang s’exécuta alors. Grâce au lien qui était désormais présent, c’est sans difficulté qu’il attira le noyau de glace jusqu’au coeur de son âme. Une fois les deux noyaux en contact, des ondulations d’une puissance incroyable en émergèrent et, sous le regard incrédule de Fang, la panthère blanche se manifesta une nouvelle fois dans son âme avant de s’adresser une nouvelle fois à lui.

« Humain, tu as utilisé une méthode dont j’ignorais l’existence pour t’approprier mes pouvoirs. Soit, qu’il en soit ainsi, mon nom est Qiblain. Que connaître mon nom marque la preuve de ta réussite et que mon pouvoir devienne le tien à présent. »

La panthère blanche, Qiblain, disparut ensuite en prononçant ses dernières paroles. Au même moment, toute l’énergie que Fang avait absorbée se dirigea vers son noyau sans qu’il n’ait rien eu à faire.

« Tu as assimilé la source de son pouvoir et obtenu son approbation. Grâce à ça, tu n’as même plus besoin de purifier l’énergie de cette bête spirituelle pour l’intégrer à ton âme. Tu t’es très bien débrouillé, petit. Repose-toi pendant que ton âme se renforce, tu l’as bien mérité. »

En réalisant que c’était enfin fini, Fang s’effondra dos à terre. Après avoir relâché toute la tension qui s’était accumulée, une fatigue phénoménale prit alors le pas sur lui et il ferma ses yeux. Tandis qu’il se sentait devenir de plus en plus puissant en restant tranquillement allongé, Fang s’endormit avec un grand sourire aux lèvres.

____

Boum !

Brisant la quiétude de la forêt dans un bruit tonitruant, les débris d’un rocher volèrent en tous sens. L’entrée d’une petite grotte fit alors son apparition et, devant elle, se tenait un jeune garçon. Baigné par la lumière du soleil, Fang respira un grand bol d’air frais.

« Je me sens plus en forme que jamais ! » S’exclama-t-il.

Il s’étira tout d’abord doucement puis ouvrit et ferma ses poings d’un air satisfait. Il avait fini d’absorber l’énergie restante de Qiblain et il était plus que temps pour lui de se remettre en mouvement.

« Shen, tu sais combien de temps tout ça a pris ? » Demanda le jeune garçon.

Dans la grotte, il avait dû constamment maintenir sa concentration pour tenir le coup. Il n’avait donc pas eu le loisir de garder une trace du temps écoulé.

« Ça fait trois jours depuis que tu es entré dans cette grotte », répondit Shen.

« Trois jours ? Ce qui signifie qu’il ne reste que deux jours avant que la compétition du grand rassemblement commence », dit Fang, légèrement affolé.

« Estime-toi heureux que ça n’ait pris que trois jours. Peu de gens peuvent faire une telle montée en puissance en aussi peu de temps », ajouta Shen.

« Tu as raison. Après tout, en tournant ça dans l’autre sens, il reste encore deux jours. Commençons par entrer à Lasfalle et voyons ce que cette cité a à nous offrir. »

Fang se mit ensuite en mouvement pour rejoindre la cité. Tout en progressant, il ne pouvait s’empêcher de ricaner.

« Petit, ton rire me fiche la trouille », fit remarquer Shen.

« Tais-toi un peu. Je suis en train de savourer ma nouvelle vitesse. Je n’ai même pas besoin d’utiliser les [huit pas de l’ombre] pour progresser à cette allure. Incroyable… »

Fang était enjoué, toutefois il reprit rapidement un visage plus sérieux.

« Il faut que je m’habitue à cette nouvelle force. Sans oublier qu’il faut que j’apprenne à maîtriser mon nouveau pouvoir. »

Fang ferma les yeux un court instant pour visualiser son âme. Celle-ci était maintenant bien plus grosse qu’auparavant et un petit noyau bleuâtre tournoyait désormais autour.

« Qiblain… » Murmura Fang.

Le pouvoir de manipuler la glace ! Fang avait hâte de tester son efficacité.

« Bien sûr, tout ça aurait été impossible sans moi ! N’aie crainte, petit. Maître Shen est là pour t’enseigner ce que tu as à savoir ! » Déclara fièrement Shen.

« Super… Génial… Hourra, maître Shen… » Répliqua ironiquement le jeune garçon.

Tout le long du trajet, il dut subir l’interminable monologue de Shen qui n’arrêtait pas de chanter ses louanges.

En un rien de temps, Fang arriva aux portes de Lasfalle. En l’espace de quelques jours, le nombre de personnes autour de la cité avait encore augmenté. Il n’avait ni le temps ni la patience de faire la queue pour entrer. Du coup, il se dirigea vers une entrée plus petite située non loin de là.

Il avait appris la dernière fois qu’il était passé qu’il existait deux manières de rentrer légalement dans la cité. La première était de passer par la grande porte et de payer 1 pièce d’argent. C’était la méthode utilisée par la grande majorité.

Cependant, il y avait d’autres accés, plus petits et moins fréquentés certes, mais également plus chers. Pour la modique somme d’une pièce d’or, on pouvait passer par les plus petites portes, gagnant ainsi un temps considérable. Ses points d’entrée étaient évidemment réservés aux plus riches. Heureusement, Fang était loin d’être dans le besoin, même s’il ressentit toutefois un léger pincement au coeur en donnant la pièce d’or à la personne qui gardait l’entrée.

Voir de l’extérieur était une chose, mais une fois à l’intérieur, c’était comme s’il était entré dans un monde différent. Les axes principaux pavés de pierre, les bâtiments tous accolés les uns aux autres, les vêtements ainsi que la manière de se tenir des gens, tout était si différent de Mura. Il y avait un nombre incroyable de gens dans les rues et Fang fut un moment complètement immergé dans cette atmosphère.

« Voici donc à quoi ressemble Lasfalle de plus près… Intéressant. »

La cité était énorme et il n’avait que peu de temps. Une fois sa courte rêverie passée, Fang s’enfonça au coeur de la cité pour en apprendre davantage.

____

La nuit était tombée depuis un moment. Dans une petite ruelle de Lasfalle, un jeune homme sortait discrètement d’un bâtiment à l’aspect ordinaire.

« N’hésitez surtout pas à faire appel de nouveau à nos services. »

À l’entrée, une femme aux formes généreuses et aux vêtements aguicheurs lui susurra ses mots doux à l’oreille.

« Hmm, je n’y manquerai pas. »

Le jeune homme répondit avec un léger sourire avant de partir. La femme, quant à elle, referma doucement la porte pour se préparer à accueillir son prochain « client ».

Le temps était clair. La lune et les étoiles étaient parfaitement visibles.  Sous ce ciel étoilé, le jeune homme sortit une gourde de son anneau interspatial avant de s’en abreuver sans retenue.

« Du bon alcool et de bonnes femmes. Il n’y a pas à dire, Mura est loin de valoir Lasfalle. »

Le jeune homme marchait d’un pas léger, comme si aucun souci ne pesait sur ses épaules. Il continua tranquillement sa balade et vida sa gourde avant d’arriver à une auberge. Une fois devant, plusieurs hommes en sortirent immédiatement pour le saluer avec respect.

« Bon retour, jeune maître Sung ! » Prononcèrent alors en choeur les hommes.

« Est-ce que mon père est toujours en réunion ? »

« Oui, lui et le chef Han sont encore en train de discuter avec les autres villages. Apparemment, ils en ont encore pour un moment. »

« Très bien. Laissez-moi passer maintenant et arrêtez de me saluer au beau milieu de la nuit comme ça ! Oh, et il se peut que je sorte à nouveau plus tard. Je compte sur votre discrétion. »

« B-Bien sûr. À vos ordres ! »

Sung entra ensuite sans prêter davantage attention. Quant aux autres, ils se regardèrent entre eux avec un air perplexe. Le chef en second Shang leur avait ordonné de garder un oeil sur son fils. Mais à leur grand désespoir, celui-ci n’en faisait qu’à sa tête depuis leur arrivée.

De plus, Sung était plus fort que chacun d’entre eux. Ils n’avaient donc pas d’autre choix que de fermer les yeux et d’espérer ardemment que leur jeune maître ne fasse rien de dangereux durant ses escapades.

« Pff, père, si tu crois que tes chiens sont suffisants pour me tenir en laisse, tu fais une grave erreur. »

Sung entra dans sa chambre et s’allongea sur son lit. Ça faisait maintenant environ deux semaines que le convoi de Mura était arrivé à Lasfalle. À leur arrivée, ils avaient été occupés à trouver un endroit où s’installer, à s’organiser pour offrir leur tribut, à revendre tous les produits qu’il avaient amenés et à faire des arrangements avec les autres villages qui les avaient rejoints en cours de route.

Bien que Sung fut choisi pour superviser la plupart de ces tâches, il réalisa rapidement que ce n’étaient que des tâches sans réelles importances. C’était seulement son père qui se chargeait des choses essentielles.

Une telle opportunité de rencontrer les chefs des autres villages ainsi que les hautes instances de Lasfalle était rare et Sung en avait été écarté. Les premiers jours, il était constamment de mauvaise humeur à cause de cela. Cependant, une merveilleuse nouvelle vint éclairer ses horizons quelques jours plus tard.

Meimei avait réapparu ! Alors que tout le monde pensait que c’en était fini pour elle lorsqu’elle s’était faite enlever, voilà qu’elle réapparaissait comme par magie à Lasfalle. Sung fut tout aussi surpris que les autres par ce miracle, mais ce n’était pas le point le plus important.

D’après les dires de Meimei, elle avait réussi à s’en sortir grâce Fang. Cependant, celui-ci avait sacrifié sa vie pour l’aider à s’enfuir ! Han avait bien sûr essayé de dissimuler cette information, mais les espions de son père avaient quand même réussi à le découvrir.

En apprenant cette nouvelle, Sung s’était senti pousser des ailes. Son seul regret était de ne pas avoir eu la possibilité de tuer Fang de ses mains ni même d’avoir assisté personnellement à sa mort. Cependant, le fait de savoir que celui-ci n’était plus de ce monde le remplissait de joie.

Comme si une bonne nouvelle en entraînait une autre, peu de temps après, il passa finalement au stade guerrier ! Sung avait l’impression d’être béni. La mort de son ennemi juré en plus de son passage au stade supérieur, il ne lui restait plus qu’à se venger de l’humiliation subie par Borgr et tout serait parfait.

« Ha ha ha ! Borgr, prépare-toi ! C’est moi qui aurai le dernier mot à la fin ! »

Ivre et extatique, Sung s’imaginait déjà être le grand vainqueur durant la compétition à venir. Perdu dans ses fantasmes, il ne réalisa pas qu’une étrange énergie s’était propagée dans sa chambre à son insu.

« Pourquoi j’ai l’impression qu’il fait plus froid tout à coup ? Mais que ?! J-Je ne peux plus bouger ! »

C’est avec stupeur et panique que Sung réalisa qu’aucun de ses membres ne répondaient plus à ses commandes. Il essaya alors d’utiliser son énergie pour se libérer mais se rendit rapidement compte que c’était totalement inefficace.

« Quelqu’un capable de sceller mes mouvements ainsi… Impossible ! Q-Qui êtes-vous !? Qu’est-ce que vous me voulez ?! »

Alors qu’il hurlait ainsi, une silhouette apparut tel un spectre devant lui. Avant qu’il n’ait eu le temps de réagir, le nouveau venu prit la parole.

« Inutile de crier comme ça. Je t’entends parfaitement, tu sais ? Ah, par contre, personne ne t’entendra dehors. C’est fou ce que tu peux faire une fois au stade guerrier… »

« F-F-F-Fang !? Comment ?! Pourquoi ?! Tu n’es pas censé être mort ?! » S’exclama alors Sung, complètement choqué.

« Ha ha ! Je ne suis pas un fantôme, si ça peut te rassurer. Mais bon, tu ne devrais pas croire tout ce que les gens disent, les mensonges, ça existe », répondit Fang en souriant.

« Tu… Han ! Non ! Meimei… Tu as fait ça pour faire croire que tu étais mort ?! »

« J’espérais bien vous faire baisser votre garde à toi et Shang. La chance me sourit, à peine arrivé à Lasfalle que j’ai déjà l’occasion d’en finir avec toi. »

Fang se rapprocha alors de Sung avant de lever lentement sa main.

« Att-Attends… ATTENDS ! »

Sung gigotait désespérément tout en hurlant à tout rompre. Il avait complètement perdu son sang-froid en voyant la mort approcher à grand pas.

« Estime-toi heureux que je n’ai pas envie de me faire remarquer. Du coup, tu mourras en évitant de souffrir comme Hong. »

« FANG !!! »

Évoquer son frère donna un soudain accès de rage à Sung mais ce fut en vain. De manière froide et impitoyable, la main de Fang descendit sur sa victime pour lui ôter la vie.

 

Chapitre Précédent <~~ Sommaire ~~> Chapitre Suivant

Publicités

8 commentaires sur “Maître des âmes 85 : Qiblain

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s