Maître des âmes 89 : Discussions nocturnes

Auteur : Nightgale
Check: Miss X


Si vous êtes passés sur le sommaire de MdA, dans « genres » il y a écrit : action et aventure.

Il y a de l’action et de l’aventure certes, mais je me demande si je devrais pas rajouter d’autres catégories.

En fait, je devrais peut être repasser sur le synopsis aussi. Je l’avais fait à la va-vite quand j’ai commencé à publier cette histoire…

Ok, j’avoue. J’ai la flemme. Personne n’est parfait.

Enjoy.


 

« Chef Han ! Que diriez-vous de venir boire un verre avec nous ? »

« Ce serait avec plaisir mais j’ai encore plein de travail qui m’attend. Je vais devoir vous laisser. »

Après avoir poliment refusé cette invitation, Han déambula dans les rues de la cité. Même à cette heure tardive, les festivités étaient encore de rigueur. Cependant, il était loin d’être d’humeur joyeuse et il décida de faire un léger détour pour emprunter un chemin beaucoup moins animé.

C’était deux jours avant que la compétition de Lasfalle ne débute. Durant cette soirée, il avait passé des heures à négocier sans relâche. Bien que le grand rassemblement était surtout populaire pour la compétition entre les jeunes représentants de la région, une autre facette de cet événement se déroulait dans les coulisses.

Les chefs de chaque village profitaient de cette occasion pour se réunir et discuter de différents points concernant la gestion de leurs territoires. Commerce, transport, sécurité… Bien que de nombreux sujets étaient abordés, le but principal de cette réunion était de nouer des alliances et des accords entre eux.

« Malksim… Je ne sais pas comment il s’y est pris pour avoir autant de monde à ses bottes », dit Han en soupirant.

En effet, il avait eu beau se démener pendant des heures à essayer de convaincre d’autres villages de se joindre à Mura, rien n’y fit. Non seulement ceux-ci firent la sourde oreille, mais étrangement, ils exprimèrent un fervent et brusque soutien envers Gedo.

« Même certains de nos anciens alliés nous ont tourné le dos. Ce comportement n’est pas naturel. Je suis sûr que Malksim est derrière tout ça. »

Han était sûr de ce fait. Malheureusement pour lui, il n’avait aucune preuve. Il essaya tant bien que mal d’extorquer quelques informations au cours de la réunion. Cependant, aucun d’entre eux ne semblait vouloir révéler quelque chose. Lors de leurs conversations, Han avait perçu de la peur dans leurs yeux. Il était sûr que Malksim les avait menacés d’une façon ou d’une autre.

« Le problème, c’est que je ne sais pas quel moyen de pression il a utilisé. Sans ça, il est difficile de trouver une parade. »

Han commençait à avoir mal au crâne à force de réfléchir. Son ennemi n’était pas seulement Malksim.

« Il semblerait aussi que Shang s’entende particulièrement bien avec certains villages. Il a sûrement des plans en tête. »

Avec Malksim à l’extérieur et Shang à l’intérieur, Han se sentait attaqué de toutes parts. Le pire, c’est qu’il ne savait pas ce que ces deux-là avaient en tête.

« Au moins, tant que la menace de Gedo ne sera pas écartée,  Shang devrait rester tranquille. Vu son ambition et sa fierté, je le vois mal collaborer avec Gedo aussi facilement. La priorité pour le moment reste donc Gedo… »

Alors que Han réfléchissait à un moyen pour en savoir davantage, ses sens détectèrent tout à coup une présence qui semblait l’observer en cachette. Personne d’autre ne se situant aux alentours, Han s’arrêta alors avant d’hausser la voix.

« Qui que vous soyez, je vous laisse une chance. Disparaissez immédiatement si vous tenez à la vie ! »

Malgré son air serein et assuré, Han avait quelques inquiétudes. Il venait tout juste de s’apercevoir qu’on le suivait. Il ne savait pas depuis quand cette personne était sur ses traces !

« Pour tromper mes sens aussi longtemps, cette personne est au moins au stade guerrier. »

Han était sur ses gardes. Il ne connaissait pas les intentions de son mystérieux poursuivant. Bien que provoquer un combat au coeur de Lasfalle n’était pas très avisé, il ne négligeait pas la possibilité qu’un conflit puisse éclater.

Clap ! Clap ! Clap !

Des applaudissements se firent soudainement entendre. Ensuite, une ombre sortit de l’angle d’une ruelle et marcha lentement dans sa direction.

« Impressionnant, chef Han ! Comme on pouvait s’y attendre de la part du chef de Mura. »

Han avait les yeux grands ouverts. Il reconnaissait la voix et l’apparence du jeune garçon qui venait à sa rencontre. Il avait l’impression de rêver. C’était vraiment la dernière personne qu’il s’attendait à voir en cet instant.

« Fang ? » Dit-il, incrédule.

« Oui, c’est bien moi. »

Outre le fait que Fang soit sorti de nulle part, il y avait autre chose qui avait laissé Han abasourdi. Si celui-ci était effectivement la personne qui l’avait suivi, alors ça signifiait que le niveau du jeune garçon était au moins…

« Heureux de te voir en pleine forme, Fang. Mais est-ce que je pourrais savoir les raisons qui te poussent à me suivre ainsi en plein milieu de la nuit ?” Questionna Han.

« J’ai… quelques informations à partager. Il fallait que je vous vois seul. C’est pourquoi j’ai attendu que vous finissiez votre réunion”, expliqua Fang.

Han était pensif. La réunion avec tous les villages était loin d’être un événement secret. C’était même Lasfalle qui fournissait un lieu et des gardes pour s’assurer que tout se déroule sans encombre. En demandant à droite et à gauche, ce n’était pas compliqué de le trouver à cet endroit. Fang aurait très bien pu l’interpeller durant la réunion. Pour qu’il se décide ainsi à le prendre à part, ça devait signifier que ce qu’il avait à dire était un sujet extrêmement sensible.

« Je pense que vous avez beaucoup de questions en tête », dit Fang en regardant autour de lui. « Ce n’est pas vraiment le lieu pour une discussion tranquille. Est-ce qu’il y a un endroit où nous pourrions parler ? »

Cette suggestion ramena Han à ses esprits et il répondit alors promptement.

« Ma chambre à l’auberge est encore l’endroit le plus sûr. Je laisserai la fenêtre ouverte, tu n’auras qu’à passer par là. »

« Très bien. »

Han retourna ensuite à l’auberge tandis que Fang se remit à le suivre furtivement. Il ne savait pas pourquoi le jeune garçon tenait à être aussi discret mais celui-ci avait sûrement ses raisons. Même s’il savait qu’il était suivi, Han avait quand même du mal à ressentir la présence de Fang. Rien que ce fait lui permettait de confirmer quelques soupçons.

Il ne tarda pas à arriver à l’endroit voulu. Depuis des années déjà, Mura avait un accord avec cette auberge pour qu’elle les accueille durant toute la durée du grand rassemblement. Sans son autorisation, aucune personne étrangère à Mura n’était acceptée, c’est pourquoi c’était le lieu idéal pour une discussion privée.

Han rentra à l’intérieur et regagna rapidement sa chambre. Presque tout le monde était endormi tandis que le reste montait la garde, personne ne traînait donc à proximité. Par mesure de précaution, il demanda aux gardes de veiller à ce que personne n’approche de sa chambre. Une fois cela fait, il alla ouvrir la fenêtre.

À peine quelques secondes plus tard, Fang était apparu dans la pièce. Pendant que Han allumait les bougies pour illuminer l’intérieur, le jeune garçon faisait le tour des lieux.

« Wow, cette chambre est grande. J’ai du mal à croire qu’on soit dans une auberge. »

Outre que la pièce était spacieuse, elle disposait d’un grand lit bien rembourré et de plusieurs meubles comme une étagère et un bureau. De nombreux documents étaient également éparpillés ici et là. En tant que chef de Mura, il avait beaucoup de papiers à gérer, d’où le besoin d’un espace de travail comme celui-ci.

« Je t’en prie. Installe-toi. »

Tandis que Han s’asseyait derrière son bureau, Fang s’installa sur une chaise en velours situé à proximité de la fenêtre. Une petite table était située devant, avec quelques confiseries dessus, probablement à l’intention d’éventuels invités. Fang ne se priva pas pour en prendre quelques-unes.

En voyant le garçon agir ainsi, Han secoua faiblement la tête. Il décida ensuite d’engager la conversation puisque Fang ne semblait pas enclin à le faire.

« Avant toute chose, je voulais te remercier pour ce que tu as fait pour Meimei. J’ai une dette envers toi. »

Depuis le moment où Meimei avait été enlevée, Han n’avait pas cessé d’être tourmenté. La simple idée qu’il lui arrive quelque chose sans qu’il ne puisse y faire quoi que ce soit lui était insupportable. Quelle ne fut pas sa joie quand il l’avait vu soudainement réapparaître il y avait de cela une semaine. Un lourd fardeau avait alors été retiré de ses épaules.

« Je vois. Elle est rentrée saine et sauve. C’est une bonne nouvelle. »

Fang sourit légèrement. Même s’il s’était assuré que Meimei ait toutes les chances d’atteindre Lasfalle, il n’était pas impossible qu’un imprévu survienne. Heureusement, tout s’était apparemment déroulé comme prévu et elle était arrivée à destination en parfaite santé. Tout était bien qui finit bien.

« J’ai écouté le récit de Meimei ainsi que le message que tu voulais me transmettre. Comme tu le souhaitais, j’ai « laissé » échappé l’information comme quoi tu t’étais sacrifié pour permettre à Meimei de s’enfuir », reprit Han.

« Hé hé… Merci bien. »

En effet, avant qu’ils ne se séparent, Fang avait demandé à Meimei de passer un certain message à Han. En faisant croire à sa mort, il espérait faire baisser la vigilance de ses ennemis et ça avait parfaitement fonctionné ! Grâce à ça, il avait pu approcher Sung et éliminé celui-ci sans laisser aucune trace de son passage.

« Je suppose que le chef Han ne tardera pas à découvrir la vérité une fois qu’il s’apercevra de la disparition de Sung. Inutile de lui dire quoi que ce soit, il le saura bien assez tôt », pensait Fang.

Sans savoir ce qui se tramait dans l’esprit du jeune garçon, Han poursuivit.

« Tu voulais probablement faire profil bas jusqu’à la compétition alors j’ai fait comme tu me l’as demandé. Maintenant, il y a plusieurs choses que j’aimerais savoir. Pourquoi vouloir t’entretenir avec moi en cachette et deuxièmement, quel est ton niveau actuel ? »

Il savait que la soudaine apparition de Fang n’était pas une coïncidence. Celui-ci avait sûrement quelque chose en tête.

« La deuxième question est simple à répondre. Comme vous vous en doutez, j’ai atteint le stade guerrier », répondit-il.

Han se leva brusquement de sa chaise en entendant cette nouvelle. Le stade guerrier ! Avec Fang et Sung, cela faisait deux combattants à ce stade dans leur équipe. Mura avait donc de grandes chances de remporter la victoire, même avec Gedo comme adversaire. Alors qu’il se réjouissait de cette nouvelle, Fang refroidit rapidement ses ardeurs.

« Quant à la première question, c’est une longue histoire et ça n’annonce rien de bon pour Mura. C’est pourquoi il fallait que je vous parle sans que personne ne le sache. »

Fang n’était pas du genre à dire des paroles en l’air. Han retrouva vite son calme et se rassit à nouveau sur sa chaise, prêt à entendre ce que celui-ci avait à dire. Le jeune garçon lui révéla alors ce qu’il avait découvert durant son temps chez les Vents Hurlants.

De la relation qui existait entre Varuh et Gedo, ainsi que des étranges instructions que Varuh avaient reçues de la part de Malksim, Fang raconta tout dans le moindre détail. Han fronça des sourcils en entendant ce récit. Il commençait enfin à emboîter les pièces du puzzle entre elles.

« Le comportement des autres villages, des groupes de brigands qui convergent tous vers Lasfalle… Maintenant que j’y pense, par rapport à d’habitude, le nombre d’attaque qu’a subi le convoi cette année est étrangement élevé. »

Han prit brusquement plusieurs documents sur son bureau puis les étala côte à côte avant de les regarder d’un air concentré. Ce n’est qu’après plusieurs minutes qu’il leva finalement la tête, comme s’il avait eu une soudaine révélation.

« Il n’y a plus aucun doute ! Ce n’est pas seulement Mura, tous les autres convois ont subi plus d’assauts que lors des précédentes années. Tous… à part Gedo. Si on ajoute ce fait avec ton témoignage, ça ne peut signifier qu’une chose… »

« Ce n’est pas seulement qu’avec les Vents Hurlants. Il semblerait que Gedo ait des liens avec plusieurs groupes de brigands », ajouta Fang.

« C’est exact. C’est le plan de Malksim : se servir des brigands pour affaiblir les autres villages. De plus, si ce que tu dis est vrai, il a encore l’intention de frapper sur le chemin du retour, une fois le grand rassemblement fini. Maudit Malksim ! Il a l’intention de conquérir toute la région à la fin de cet événement ! »

Han comprenait maintenant de quoi les autres représentants avaient peur. Malksim les avait sûrement menacés de les rayer de la carte s’ils ne s’associaient pas à lui. Bien entendu, il ne s’en était pas pris à Mura ou à ses alliés les plus fidèles. Il n’avait visé que ceux qui étaient susceptibles de changer d’avis.

« En faisant porter le chapeau aux brigands, personne ne pensera de suite à une machination de Gedo. Le temps que les autres villages découvrent la vérité, il sera déjà trop tard pour eux », déclara Fang.

Gedo était le favori pour remporter la compétition à venir. En combinant les avantages reçus par le vainqueur et l’affaiblissement des villages rivaux par les assauts des brigands, le grand rassemblement était le moment idéal pour frapper d’une pierre deux coups. C’était un plan ambitieux concocté par Gedo pour étendre sa domination.

« Hmm… Grâce à toi, je vois enfin ce que Malksim a en tête. Le problème, c’est quoi faire à présent. Je doute que Malksim soit assez stupide pour qu’on puisse faire le lien entre lui et les brigands. Ton témoignage n’est pas une preuve suffisante non plus. »

Le silence retomba ensuite dans la pièce. Pendant que Han réfléchissait à un moyen de se sortir de cette situation, Fang continuait à déguster les confiseries d’un air pensif. Après avoir débarrassé la petite table de toute nourriture, il prit enfin la parole.

« Tant qu’on est dans Lasfalle, agir contre Malksim et Gedo est difficile. Dans ce cas, le mieux est encore d’agir contre les brigands », dit Fang.

« Qu’est-ce que tu proposes ? » Demanda Han.

« C’est pour ça que je suis venu vous voir. Est-ce que ce serait possible pour vous de découvrir l’emplacement de ces brigands ? »

« Maintenant que je sais qu’ils traînent tous aux alentours de Lasfalle, ça ne devrait pas être bien compliqué. Mais une fois que tu auras cette information, qu’est-ce que tu comptes en faire ? »

Face à cette question, Fang se contenta d’esquisser un léger sourire avant de répondre.

« Laissez-moi faire. »

 

Chapitre Précédent <~~ Sommaire ~~> Chapitre Suivant

Publicités

9 commentaires sur “Maître des âmes 89 : Discussions nocturnes

    1. « La patience en toute voie, garde la clef de toute joie. »
      Citation de Louis Belmontet ; Pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

      J'aime

  1. d’abors merci pour le chapitre continue ton taff j’aime vraiment beaucoup cette histoire 🙂

    par contre, pourquoi raconter c’est événement maintenant et pas après le chapitre 85?
    La façon dont c’est raconter ne donne pas l’impression qu’il s’agit d’un souvenirs et n’utilise pas les information des chapitre 86 a 88 ,on croirais juste que tu a oubliez de poster se chapitre avant ^^

    en tout cas bon courage pour la suite ;>

    J'aime

    1. J’ai décidé de faire comme ça simplement parce-que je trouvais ça plus marrant.

      J’ai laissé volontairement des « trous » entre la fin du chap 85 et le chap 88, ce qui place le lecteur dans la même position que Han ou Guin par exemple.

      On sait qu’il s’est passé des choses mais on ne sait pas exactement quoi.

      Est-ce que le chapitre 88 aurait eu le même impact si j’avais écrit et expliqué en détail tout ce qui s’était passé dans « l’ordre » ?

      En fait, depuis le début de MdA, je teste différentes façons de mettre en scène les événements (en essayant de rendre l’histoire toujours intéressante bien sûr).

      Ce chapitre n’est que le début de ce qui s’est passé avant ET pendant la compétition de Lasfalle.

      Après, il se peut que cette manière de présenter les choses se terminent en un échec total et je m’en excuse d’avance. Mais bon, comme on dit : « Il faut forger pour devenir forgeron. »

      J’espère que vous prendrez plaisir à découvrir tous les événements qui se sont déroulés en même temps que le chef Han. ^^

      Merci pour ton soutien Kptenbear et rendez-vous au prochain chapitre.

      J'aime

      1. Si, on comprends très bien que c’est un souvenir.
        C’est très courant de faire ça. Personnellement j’aime. Ça fait un suspense. Pourquoi Han n’avait pas l’air très surpris de voir Fang, qu’a t-il demandez à Meimei de dire.
        En tous cas une façon d’écrire qui fait oublier que c’est écrit par un auteur amateur.

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s