Maître des âmes 95 : Verdict

Auteur : Nightgale
Check: Miss X


Un grand merci à tous ceux qui m’encouragent dans les commentaires. Je les lis, j’apprécie, et puis ça ajoute de la motivation pour continuer à écrire (ce qui n’est pas toujours évident à faire, les autres auteurs pourront vous le confirmer).

P.S : Éviter de couper des têtes par accident. La paix, il y a que ça de vrai.

Enjoy.


 

Dans la tribune, Artig était déboussolé par la tournure brutale des événements. Tous les regards étaient actuellement portés sur lui. Tous attendaient avec impatience les prochains mots qui allaient sortir de sa bouche.

« Comment en est-on arrivé là ? » Pensa-t-il.

Ses yeux étaient rivés sur le jeune garçon en contrebas qui était à l’origine de tout ce chaos.

« Si je ne fais rien, mon autorité sera remise en question, mais je ne peux pas le punir trop sévèrement non plus. « 

Artig était pris dans un dilemme. Ce garçon faisait partie du village vainqueur après tout. Si ça avait été en dehors de la compétition, il aurait eu plus de marge de manœuvre.

Malheureusement pour lui, ce n’était pas le cas. Il devait prendre en compte la réaction de la foule. Après son combat, il ne faisait aucun doute que Fang était devenu le héros de la compétition. Quelle que soit sa décision, des voix allaient sûrement s’élever contre lui.

Mais tandis qu’il se triturait les méninges à toute vitesse pour trouver un juste milieu, la délivrance apparut de façon inattendue juste à côté de lui.

« Ce garçon appelé Fang avait suffisamment de raisons pour agir ainsi. De toute façon, il avait déjà la vie de son adversaire entre ses mains depuis le moment où il a remporté le combat. Seigneur Artig, tout ça n’était juste qu’un « accident ». Restons-en là. « 

Celui qui avait pris la parole n’était autre que Vesley, le mystérieux représentant d’Yildir. Il n’avait pas parlé très fort, mais étrangement, sa voix parvint à l’oreille de toutes les personnes présentes dans l’arène.

Comme si cette voix possédait un étrange pouvoir de persuasion, personne ne contesta son avis, pas même Malksim. Artig y vit là l’excuse parfaite pour se délester de toute responsabilité et prit immédiatement le même parti.

« Vous avez entendu notre invité de marque ! La mort du représentant de Gedo est tragique. Cependant, tout ceci n’est dû qu’à un malencontreux « accident ». Aucune sanction ne sera donc retenue contre le jeune champion de Mura, Fang ! »

Malksim grinça des dents en entendant ce verdict. Mais à son grand regret, il ne pouvait pas contester cette décision. Il ne connaissait pas personnellement Vesley, toutefois il savait qu’il était le représentant du royaume d’Yildir pour ce grand rassemblement. C’était quelqu’un contre qui il ne pouvait absolument pas protester !

La différence entre leurs statuts et leurs forces était aussi vaste que la terre et le ciel. Malksim était certain que, si l’envie lui en prenait, Vesley serait capable de l’éliminer seulement d’un regard.

« Si telle est votre volonté, alors je me plie à votre jugement », répondit Malksim à contrecœur.

« Une dernière chose. »

Vesley prit à nouveau la parole et, avant de poursuivre, il pointa son doigt en direction de Fang.

« La mort de ton adversaire est accidentelle. Cependant, si tu persistes à garder ce que tu caches dans ta main, tu seras puni pour vol. »

Tous les regards se portèrent alors sur Fang suite à cette accusation. Voyant que toute l’attention était maintenant portée sur lui, celui-ci se gratta légèrement la tête avant d’ouvrir son poing droit avec un petit rire nerveux.

« Celui-là… »

Han était sidéré. Un anneau interspatial se trouvait actuellement dans la paume de Fang. Le jeune garçon avait dépouillé son adversaire sans que personne ne s’en rende compte.

« Il a remarqué… »

Fang laissa échapper un faible soupir. Posséder des armes était autorisé dans la compétition et Borgr portait donc un anneau interspatial. Malheureusement pour lui, le combat fut si bref qu’il n’avait même pas eu la chance de s’en servir.

Une fois son adversaire mort, Fang y avait vu une opportunité. Pendant que tous les regards étaient tournés vers Artig, il avait pu subtiliser l’anneau de Borgr. Son larcin avait cependant été percé à jour par le mystérieux Vesley.

N’ayant pas d’autre choix, c’est à contrecœur qu’il reposa son butin sur le corps de sa victime, tout ça sous les yeux de la foule qui ne savait pas si elle devait être scandalisée ou bien impressionnée par l’audace du jeune garçon.

Dans la tribune, Artig craignait que ce nouvel incident ne provoque de nouveau une situation explosive mais le charisme de Vesley avait permis de désamorcer la chose. Après une succession de  problèmes et de retournements imprévus, c’est non sans soulagement qu’il annonça alors la fin de la compétition.

Rien d’autre d’inhabituel ne se produisit et la cérémonie pour clôturer l’événement se déroula sans encombre. La foule s’adapta rapidement à la situation et commença très vite à acclamer Mura ainsi que Fang.

Bien que celui-ci ait fait une apparition extrêmement brève, elle avait été suffisamment choquante pour marquer l’esprit des spectateurs. De l’autre côté, le traitement réservé aux perdants était impitoyable. La démonstration de Fang avait complètement éclipsé celle de Borgr, si bien que peu de personnes se rappelaient de son nom.

Après une traversée triomphale dans les rues de Lasfalle dont il se serait bien passé, Fang retourna avec le reste du groupe à l’auberge où Mura s’était installé. Une fois arrivé, il réquisitionna aussitôt une chambre avant de s’écrouler sans plus attendre dans son lit.

Confortablement enfoui dans ses draps, la fatigue qu’il avait ignorée jusqu’ici refit surface et l’envahit sans qu’il ne puisse lutter. Avant même qu’il ne le réalise, ses paupières s’étaient fermées et son esprit alla divaguer dans le royaume des songes.

Shen, qui avait observé le garçon en silence depuis un bon moment, n’avait même pas l’envie de le taquiner en le voyant ainsi.

« Repose-toi petit. Tu l’as bien mérité », murmura-t-il à l’attention de Fang qui n’était plus en état de l’entendre.

____

À travers la vitre de sa chambre, les rayons du soleil éclairèrent le visage de Fang qui commençait doucement à ouvrir ses yeux.

« Hmmm…. Où est-ce que je suis ? »

Avec son esprit encore embrumé par le sommeil, il lui fallut de longues secondes avant de se rappeler comment il était arrivé là. Après s’être levé, ce n’est qu’en jetant un coup d’œil à travers la vitre qu’il put faire le point.

Dehors, des gens n’arrêtaient pas de circuler dans les rues. Avec une telle circulation et les nombreux bâtiments en pierre accolés les uns aux autres, cette vue qui n’avait rien de comparable à celle de Mura stimula la mémoire de Fang.

« Ah oui, je suis à Lasfalle. Combien de temps j’ai dormi depuis la fin de la compétition ? »

« Tu t’es écroulé comme une masse pendant plus d’une journée. Ces jeunes, aucune endurance de nos jours. »

Toujours en finissant sur une petite note acerbe, la réponse de Shen finit de le sortir de sa torpeur. Longuement habitué à ce genre de réflexions, Fang poursuivit la conversation comme si de rien de n’était.

« Plus d’une journée ? Pas étonnant que j’ai aussi faim. »

Comme pour confirmer ses paroles, son estomac émit une bruyante complainte au moment même où il fit cette observation.

« Il est temps de grignoter un peu. »

Après une petite toilette, Fang sortit finalement de sa chambre. Mais à peine eut-il le temps de refermer la porte derrière lui que quelqu’un l’interpella.

« Ah ! Enfin réveillé ! »

Fang reconnut aussitôt le propriétaire de cette voix. Non loin de là, une jeune fille se tenait avec le dos droit et le regard fier.

« C’est bien beau de me dire ça mais il te reste encore des épis. Depuis combien de temps tu es levée ?  » Répliqua-t-il alors.

« Hein ? Ah ! »

Meimei se dépêcha alors de réarranger ses cheveux suite à cette remarque. Son visage était écarlate et quand Fang lui fit remarquer que sa coiffure était encore pire qu’avant, elle s’énerva sur lui avant de finalement laisser tomber.

Après leur brève altercation, les deux jeunes gens descendirent à la salle à manger. Il était passé l’heure du repas mais un simple mot de Meimei avait suffi pour faire rallumer les fourneaux. En voyant les cuisiniers s’activer ainsi, Fang eut un faible sourire. Même ici, Meimei était chouchoutée par le chef Han.

En un rien de temps, un vrai festin s’étalait sur la table. Fang avait même les yeux grands ouverts en voyant une telle quantité de nourriture préparée aussi vite. Il n’y avait qu’eux deux pour apprécier ce repas et c’est donc sans cérémonie qu’ils commencèrent à se rassasier.

Aucun d’entre eux ne prenait le temps de mâcher correctement, se contentant d’avaler chaque plat, bouchée après bouchée. Plusieurs fois, ils durent boire de grandes gorgées d’eau pour faire passer la nourriture dans leurs gorges.

Les personnes présentes dans l’auberge étaient sidérées par ce spectacle. En particulier pour ceux de Mura qui connaissaient Meimei. La jeune fille avait été élevée avec de bonnes manières et elle s’était toujours tenue correctement à table jusqu’ici. Mais en la voyant ainsi, l’image qu’ils avaient d’elle vola en éclat.

Abasourdis par cette vision, leurs regards se tournèrent inconsciemment vers le garçon face à elle. Comme le reflet d’un miroir, Fang engloutissait lui aussi les plats sans marquer de pause. Dans leurs esprits, ils étaient certains que c’était lui qui était à l’origine de ce changement d’attitude chez la jeune fille.

Cependant, ils se gardèrent d’énoncer leurs pensées à voix haute. Fang avait désormais un statut intouchable parmi eux. Celui-ci était le champion du tournoi de Mura et il avait même mené le village jusqu’à la victoire lors de la compétition de Lasfalle. Sa contribution envers Mura était indéniable.

Même sans prendre ses états de fait en compte, rien que la force qu’il avait démontrée était suffisante pour faire taire les mauvaises langues. À l’heure actuelle, peu de personnes dans Mura aurait l’audace de faire un quelconque reproche à Fang.

« Quel triste spectacle… Vous pourriez vous tenir un peu mieux à table quand même », déclara soudainement une voix.

« Oh, Guin ! Comment ça va ? »

« Hé, Fang ! Ne parle pas la bouche pleine ! Salut, Guin. »

« Content de voir que vous vous entendez toujours aussi bien vous deux », répondit Guin.

« Tu es réveillé depuis longtemps ? » Demanda Fang.

« Pas si longtemps que ça. J’ai juste eu le temps de faire un petit tour dehors. On ne parle que de toi », expliqua Guin en s’installant à côté des deux autres.

« En même temps, vu comment il a agi, ce n’est pas étonnant » ajouta sarcastiquement Meimei.

« Je l’ai fait aussi pour toi, tu sais ? Si j’avais laissé Borgr vivant, qui sait de quelle manière il aurait tenté de se venger. Il s’en serait sûrement pris à toi aussi. »

« P-Pour moi ? Je suis contente que tu penses à moi mais j’aurais très bien pu me défendre toute seule. M-Merci quand même… »

Sur la fin, la voix de Meimei était si faible que Fang n’arrivait plus à l’entendre. Elle détourna ensuite la tête sans qu’il sache pourquoi. Ne comprenant pas son attitude, il décida de ne pas poursuivre et continua de discuter avec Guin.

« Petit… Ne dis pas ce genre de phrase sans prendre tes responsabilités derrière », murmura un Shen exaspéré en assistant à cette scène.

« Au fait, le chef Han n’est pas là ? » Demanda Fang après avoir échangé quelques futilités.

« Il est très occupé. La compétition est peut-être finie mais les négociations entre les villages sont loin de l’être. Je ne sais pas quand il rentrera », répondit Guin.

« Hmm… »

Fang était pensif. Après tout ce qu’il s’était passé, la balance devait avoir grandement basculé en faveur de Mura. Il n’était donc pas étonnant que Han ait du pain sur la planche.

La destruction de leur QG, leur défaite à la compétition de Lasfalle, sans compter la mort de Borgr ainsi qu’un bon nombre de leurs combattants. Même sans mentionner les manigances de Malksim que Fang avait déjouées dans l’ombre, Gedo avait pris coup dur après coup dur.

En y repensant, Fang réalisa qu’il était en plein cœur de tout ce tumulte. Il était curieux de savoir comment les choses avaient évolué. Cependant, il n’était pas pressé. Il était certain que Han le contacterait à un moment ou à un autre pour le tenir au courant de la situation.

« Bon, et maintenant ? »

Après s’être rempli l’estomac, Fang s’était affalé sur sa chaise. Il n’avait pas arrêté de bouger ces derniers temps, si bien qu’à présent il n’avait plus d’objectif dans l’immédiat, il se demandait donc comment il allait passer le temps.

« Hé, Fang ! Si ça te dit, tu veux faire un tour dehors ? Il y a encore des endroits que je n’ai pas visité dans Lasfalle », proposa soudainement Meimei.

Après être resté surpris un court instant, Fang se mit à éclater de rire

.

« Qu’est-ce qu’il y a ? » Demanda Meimei, qui ne comprenait pas cette réaction.

« Non, rien », répondit Fang. « C’est juste que je me rappelais de notre rencontre à Mura, le jour du marché. Jamais j’aurais cru que le jour viendrait où tu prendrais l’initiative de m’inviter. »

« C-C’est du passé tout ça ! J’ai grandi depuis », rétorqua Meimei.

« Ne vous gênez pas pour moi vous deux. Je fais juste partie du décor », ajouta Guin.

« Tu es le bienvenu aussi, Guin ! Désolée ! » S’empressa alors de répondre Meimei.

Fang et Guin se mirent à éclater de rire, suivis rapidement par Meimei. Alors que les trois adolescents riaient en chœur, Fang avait complètement relâché la tension qu’il avait accumulée ces derniers temps.

Depuis qu’il avait quitté le convoi, ce genre de scène lui avait manqué. Pour la première fois depuis un bon moment, il avait la sensation de sourire sincèrement du plus profond de son cœur.

 

Chapitre Précédent <~~ Sommaire ~~> Chapitre Suivant

Publicités

8 commentaires sur “Maître des âmes 95 : Verdict

  1. Bon, il a mis son village en bonne position, a atteint le stade guerrier, et a achever presque tous ces buts (Les deux fils sont morts, reste plus que le père). Le moment du départ approche? Reste a savoir, si il partira avec des compagnons ou non.
    A la semaine prochaine ^^

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s