Maître des âmes 99 : Offre

Auteur : Nightgale
Check: Miss X


Les cliffhangers, c’est un peu comme les montagnes russes. On monte lentement avant d’être balancé à toute vitesse une fois au sommet.

Et là, on continue de monter… tout doucement.

Enjoy.


Artig et Han restèrent bouche bée en entendant cette proposition.

« Votre élève ? »

Fang fut aussi pris de court. Mais avant qu’il ait eu le temps d’y réfléchir davantage, Vesley poursuivit.

« Ah, soyons clairs. Je ne te demande pas de devenir mon disciple personnel. Il se trouve que je suis professeur à Iskandar, l’une des académies les plus réputées du royaume d’Yildir. »

« Une académie ? Qu’est-ce qu’on fait dans ce genre d’endroit ? » Demanda Fang.

« On y réunit de jeunes gens prometteurs pour leur faire partager notre savoir et les instruire. Iskandar est connu pour produire des talents exceptionnels », expliqua Vesley.

« Je doute que vous enseignez juste par charité », fit remarquer Fang.

Han et Artig se crispèrent en entendant les paroles du jeune garçon. Il n’y avait que lui pour parler ainsi à Vesley. Depuis la fin du rituel, Fang mâchait de moins en moins ses mots en sa présence.

« Tu es du genre sceptique. Tu n’es pas obligé de me croire, mais je prends mon rôle à coeur. Je me réjouis de voir mes élèves grandir et évoluer. Cependant, comme tu l’as dit, j’avoue qu’être professeur possède quelques avantages », avoua-t-il.

« Vraiment… J’aimerais bien les connaître. »

« C’est très simple. C’est pour la recherche ! Étudier l’art des symboles, la symbologie, est quelque chose d’extrêmement coûteux. Iskandar est rattaché à la capitale d’Yildir : Aeolion. La cité nous fournit une grande partie des matériaux et les fonds nécessaires pour mener à bien nos recherches, en échange de quoi nous formons des combattants et des symbolistes pour eux. C’est donnant-donnant. »

« Chacun y trouve son compte… »

Fang était sans cesse surpris. Lui qui n’avait jamais quitté Mura jusqu’ici, il faisait découverte après découverte. Ce n’est pas pour rien que les villages comme Mura n’étaient rien comparés aux grandes cités du royaume. Leur façon de penser et les systèmes qu’ils avaient mis en place étaient à un tout autre niveau.

« Maintenant que j’ai répondu à tes questions, il serait peut-être temps de me faire part de ta réponse. Alors, veux-tu venir étudier à Iskandar ?” Demanda une nouvelle fois Vesley.

« Hmm… ça pourrait être intéressant mais… Qu’est-ce que tu en penses, Shen ? »

Fang était partagé. Dans d’autres circonstances, il aurait accepté cette offre sans hésitation. Cependant, sa situation n’était pas ordinaire. Il avait Shen avec lui ! Avec l’esprit de cet ancien expert pour le guider, il n’avait pas forcément grand-chose à apprendre à Iskandar.

« Shen ? Hé, Shen ! Tu m’entends ?! »

« Ah, oui… Je t’écoute, petit. Qu’est-ce que tu disais ? »

« Je te demandais si aller étudier à l’académie d’Iskandar était une bonne idée », répéta Fang.

« Tu devrais accepter. Après avoir vu le rituel, j’ai réalisé que mes connaissances sont loin d’être à jour. Aller dans cette académie se révèle être une excellente opportunité pour toi comme pour moi. »

« Il y a donc des choses que même toi tu ne sais pas. »

Depuis leur rencontre, Shen n’avait pas arrêté d’étaler son savoir. C’était à un point où il avait l’impression qu’il n’y avait aucune question à laquelle Shen ne pouvait répondre.

« Je suis flatté que tu penses que je suis omniscient, mais bien que j’ai atteint des sommets que tu ne t’imagines pas, je n’étais qu’un être humain au final. Le monde est en constante évolution et il y a toujours quelque chose de nouveau à apprendre », dit Shen.

« Si je ne te connaissais pas, j’aurais presque été touché par ces paroles », répliqua sarcastiquement Fang.

« Tu es vraiment sans pitié, petit. »

Après avoir terminé sa discussion interne, Fang reporta son attention sur Vesley.

« Si j’accepte, il va falloir que je vous suive jusqu’à Aeolion ? »

« En effet, je sais que ce n’est pas forcément évident de te séparer de tes proches aussi soudainement. Ceci dit, c’est une opportunité à ne pas rater. »

Vesley s’inquiétait que le jeune garçon puisse avoir des réticences à le suivre à cause de cela. Toutefois, ce n’était pas ça qui dérangeait Fang. Le problème se situait ailleurs.

« Est-ce que vous partez bientôt ? »

« J’ai déjà trop traîné et j’ai des affaires à traiter en urgence. Maintenant que le rituel est terminé, je n’ai plus rien à faire ici. Je compte m’en aller dès demain. »

« Demain… Est-ce que ce serait possible d’attendre un peu ? »

Cette question surprit grandement Han et Artig. Pour eux, il n’y avait pas à hésiter. S’ils étaient à la place de Fang, ils n’hésiteraient pas un instant même s’il fallait partir sur le champ.

« Je crains que ce ne soit pas possible. Ne te méprends pas. Tu as du potentiel certes, mais tu es loin d’être doué au point que je me plie à tes exigences. À Iskandar, bon nombre d’élèves sont meilleurs que toi. Tu peux déjà t’estimer heureux que je t’ai attendu pour te faire participer au rituel », répondit Vesley.

« Dans ce cas, bien que ce soit tentant, je me dois de décliner votre offre », refusa poliment Fang.

Han et Artig en avaient la bouche grande ouverte. Quant à Vesley, bien qu’il soit tout aussi étonné, il se reprit rapidement.

« Est-ce que je peux connaître la raison de ton refus ? » Demanda-t-il alors.

« Malheureusement, j’ai encore des choses à régler. Tant que ce ne sera pas fait, je ne pourrai pas vous accompagner. »

Le regard de Fang était vif et sa voix ferme. Le jeune garçon ne semblait avoir aucune hésitation. Vesley l’observa un court instant et, comme s’il avait compris quelque chose, il posa une nouvelle question.

« Les « choses » que tu as à régler… C’est la raison pour laquelle tu n’as pas révélé toutes tes capacités ? »

« C’est exact. C’est ma priorité absolue pour le moment. »

Un silence tomba alors tandis que Fang et Vesley continuaient à s’observer. Bien que les propos de Fang avaient piqués leur curiosité, Han et Vesley ne prononcèrent pas un mot. Ils sentaient parfaitement qu’ils n’avaient pas leur place dans cette conversation.

« Très bien… Si telle est ta décision, alors qu’il en soit ainsi. »

Après un faible soupir, c’est finalement Vesley qui fit retomber la tension. Il posa ensuite ses couverts sur la table avant de se tourner une nouvelle fois vers Fang.

« C’est bien dommage. Toutefois, si tu as toujours envie d’intégrer Iskandar, je te conseille de visiter Aeolion. Une fois par an, l’académie fait passer un test pour intégrer de nouveaux talents. Si tu avais accepté de me suivre, j’aurais pu te garantir une place dans l’académie. Le problème est qu’avec tes origines, tu n’auras peut-être même pas la chance de passer ce test… Ceci dit, si tu te décides à tenter ta chance un jour, dis-leur que c’est moi qui t’aies recommandé et je pourrai user de mon influence pour qu’ils acceptent au moins de te faire passer les sélections. »

Fang se leva alors précipitamment de sa chaise et salua Vesley avec respect.

« C’est déjà plus que suffisant. Je vous remercie pour cette chance que vous m’offrez. »

« Inutile de faire autant de politesse », dit Vesley avec un léger sourire. « Ce n’est qu’un caprice de ma part. Laisse-moi t’avertir cependant. Si tu veux entrer à Iskandar, tu n’as pas intérêt à te reposer sur tes lauriers. Ton niveau actuel est à peine passable. Les tests que nous proposons sont impitoyables. Si tu ne deviens pas plus fort, tu n’as aucune chance de les passer. »

« Nous nous reverrons sans faute… à Iskandar », promit Fang.

« Un jeune garçon tout droit sorti d’un petit village inconnu qui arrive à se hisser à ton niveau… Je suis curieux de voir jusqu’où tu parviendras la prochaine fois que nos routes se croiseront à nouveau. Ne me déçois pas ! »

Vesley se leva alors lui aussi de sa chaise avant de s’adresser à Artig.

« Il semble que la seule raison qui me poussait à rester encore ici vient de disparaître. Je vais donc m’en aller sans plus attendre. Fang, à une prochaine. »

« M-Maître Vesley, a-attendez un instant… »

Sans demander son reste, Vesley quitta alors la pièce, suivi par Artig qui était complètement pris au dépourvu. Il ne restait plus désormais que Han et Fang à table. Après s’être réinstallé, le jeune garçon recommença à manger comme si de rien n’était.

« Leurs plats sont délicieux. Ce serait bête de ne pas en profiter puisqu’on est là. »

« … »

Han n’arrivait pas à trouver les mots. Son cerveau était incapable de suivre la tournure qu’avaient prise les événements.

____

Avec son ventre plein, Fang était sur le chemin du retour avec le chef Han à ses côtés. Celui-ci n’avait pas dit un mot depuis tout à l’heure. Incapable de retenir davantage la question qui tenait sur le bout de ses lèvres, Han se lança finalement.

« Fang, pourquoi tu n’as pas accepté l’invitation de maître Vesley ? »

« J’ai déjà répondu à cette question je crois. En plus, vous devriez savoir plus que quiconque que nous avons encore des « affaires » en suspens. »

Han prit alors un bref moment pour réfléchir et il trouva rapidement la réponse par lui-même. La proposition de Vesley était tellement surréaliste à ses yeux qu’il avait complètement oublié les enjeux qui avaient motivé Fang à agir jusqu’ici.

« Ne me dis pas que… Shang ? »

« Exact. Tant que cette menace ne sera pas éliminée, je ne pourrai pas partir en paix. »

Le ton glacial de Fang ne laissait place à aucun doute. À ses yeux, le sort de Shang était déjà décidé.

« Est-ce que tu comptes encore agir dans la cité ? »

C’était un point qui tracassait Han. D’abord avec la disparition de Sung, puis l’explosion du refuge de Gedo, et en dernier l’exécution publique de Borgr, Fang ne s’était pas gêné pour agir au nez et à la barbe des autorités de Lasfalle.

Bien que son statut ne soit plus pareil et que même Artig, le dirigeant de Lasfalle, ait pris conscience de son existence, rien ne garantissait que celui-ci continue à fermer indéfiniment les yeux.

« Aucune idée », répondit Fang en haussant des épaules. « Tout dépend de Shang. Le moment où il viendra à moi, c’est là qu’il signera son arrêt de mort. »

Han eut de légers frissons en écoutant le jeune garçon prononcer calmement sa sentence. Jamais il n’aurait pensé en partant de Mura que les choses en arriveraient à ce point.

Mura avait remporté la compétition. Leur rival direct, Gedo, avait pris un coup dont il n’était pas près de se relever, et Shang, l’épine qui était restée depuis trop longtemps dans ses pattes, avait ses jours comptés.

Ses gains lors de ce voyage étaient inestimables et il savait qu’il le devait entièrement à ce jeune garçon.

« Il n’est pas exagéré de considérer Fang comme le sauveur de Mura. »

Pour avoir souvent interagi avec lui, Han savait que Fang ne faisait pas ça pour le village, mais uniquement pour sa mère. Malgré ça, Mura avait aussi grandement profité de ses actions et il ne serait jamais assez reconnaissant envers lui pour ça.

« Fang… »

« Hmm ? »

« Je le jure sur mon honneur. Quoi qu’il arrive, ta mère sera traitée avec le plus grand soin. »

« J’y compte bien. »

Depuis l’époque où Han avait offert une pilule à Fang qui avait été passé à tabac, bien des choses s’étaient passées. Le martyr était devenu un héros et sa place était même à présent au-dessus de la sienne.

Avec des sentiments à la fois complexe et contradictoire, Han observait Fang qui marchait à ses côtés. Ce n’était qu’une vague intuition, mais il pressentait que le jeune garçon ne resterait pas confiner seulement qu’au royaume d’Yildir. Qui sait ? Un jour, peut-être que son nom finirait même par résonner dans tout le continent !

Cette pensée ne le traversa qu’un court instant avant que la réalité ne le fasse redescendre rapidement sur terre. Cependant, même si c’était quelque chose qui semblait impossible à première vue, Han se disait que si c’était Fang… un miracle était toujours possible.

____

Une fois de retour à l’auberge, Fang s’isola immédiatement dans sa chambre. Il voulait rester au calme pour digérer tout ce qu’il avait vu et ressenti durant le rituel.

« Je ne pensais pas que l’énergie spirituelle pouvait être utilisée de cette façon. Symboliste… ça a l’air intéressant », dit-il avec des yeux étincelants.

« Juste injecter de l’énergie dans des objets et des artefacts est une manière simpliste et crue d’employer l’énergie spirituelle. Je voulais t’enseigner ça plus tard mais les méthodes ont évolué depuis mon temps. En se servant de ces symboles, on peut canaliser l’énergie plus facilement, réduisant ainsi les contraintes sur celui qui la manipule. Grâce à cette méthode, même les personnes à ton niveau peuvent produire des résultats. »

« Te voilà à nouveau bien bavard, Shen. Depuis le rituel, tu n’as quasiment pas prononcé un mot. Je commençais à m’inquiéter. »

« Entendre ma voix te manquait à ce point, petit ? J’étais juste en pleine réflexion. Tu vois, ce n’est pas tellement les symboles qui m’ont surpris, c’est plutôt ces formations ! Un ensemble de symboles qui s’emboîtent pour donner des effets aussi divers que variés. Je n’ose même pas imaginer le temps et les efforts qu’il a fallu pour en arriver là. »

« C’est si exceptionnel que ça ? J’avoue que j’ai du mal à le réaliser. »

« Tss, tss, tss. C’est pour ça que tu as encore beaucoup de choses à apprendre, petit. Créer chaque symbole, puis trouver ceux qui vont bien ensemble pour obtenir l’effet désiré, sans compter le degré de contrôle de l’énergie nécessaire selon la complexité de la formation… Il n’est pas exagéré de qualifier la symbologie comme un art à part entière », déclara Shen.

« Hmmm… »

Fang était pensif. Il n’avait fait qu’effleurer la surface de la symbologie avec Vesley. Un monde complètement nouveau venait de s’ouvrir à lui et il avait hâte d’en explorer chaque recoin.

« Tiens ? »

Le temps d’un instant, Fang sentit une présence derrière la porte de sa chambre mais celle-ci disparut aussi vite qu’elle était apparue.

« On dirait qu’on m’a laissé quelque chose. »

Il s’approcha alors de la porte pour ramasser l’objet qu’on avait glissé en-dessous. Il s’agissait d’une lettre. Il la déplia alors lentement pour en lire son contenu.

« Ça alors… »

En voyant ce qu’il y avait écrit dessus, Fang esquissa naturellement un sourire. De son côté, Shen laissa échapper un soupir.

« Il semble que tu vas bientôt avoir du pain sur la planche, petit », déclara Shen.

« Oui, on dirait bien », répondit Fang en regardant fixement la lettre.

 

Chapitre Précédent <~~ Sommaire ~~> Chapitre Suivant

Publicités

11 commentaires sur “Maître des âmes 99 : Offre

  1. Un énorme merci pour ce chapitre
    Décidément c’est vraiment mon novel prefere
    Puis je avoir des infos sur l’auteur a t’il d’autre Novell ou manga aussi cool ?

    J'aime

  2. Merci pour ce chapitre.

    Les montagnes russes m’ont toujours fait angoisser dans la montée.
    JE VEUT LA SUITE.
    C’EST QUOOOOOOIIIIIIIIII CETTE FIN???????

    J'aime

  3. merci pour le chap, etpourquoi, dites moi pourquoi, un chapitre doit toujours finir en cliifhanger 😥 surtout dans les LN cultivation..(coucou martial god asura, peerless martial god, true martial god etc….)

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s