EGA 2.SS04 — Un certain travail manuel d’une équipe de héros


Traducteur : Ethan Nakamura


Et voilà un nouveau chapitre d’EGA ; Parlons un peu : la dernière fois je vous ai parlé de ne pas voler dans le ciel sans en être informé et conseillé, maintenant je vais vous parler de deux choses. Tout d’abord une phrase à propos des engagements dans le sens « contrat » : Toujours se renseigner avant de s’engager à quelque chose, sinon vous pourriez le regrettez.

La seconde concerne le rythme de sortie des chapitres, tout le monde veut plus de chapitre traduit et ainsi de suite. Je suis d’accord avec vous ! Je vous ai compris (mon cher peuple…incroyable ^^). Le rythme varie très souvent par la motivation du traducteur. La motivation vient notamment des lecteurs, hé oui, vous ! Enfin vous ne le saviez pas n’est-ce pas… Soyons bref, les commentaires, même les plus simplets comme le traditionnel « Merci pour le chapitre » sont toujours la bienvenue (et je prends plaisir à répondre à lire vos commentaires ainsi qu’à y répondre). Pour vous motiver, si ce chapitre atteint les 15 commentaires (autre que les miens) en moins de 3 jours avant sa date de publication, je m’engage à publier un nouveau chapitre d’EGA avant cette date de 3 jours. Voilà, Voilà… Sûr ce, bonne lecture et bon commentaire.


Au deuxième étage du temple du Dieu du Mal, un groupe de six hommes et femmes était réuni devant une certaine salle. 
Le groupe était composé de trois hommes et de trois femmes.

« Umm, est-ce ici ?
— Oui. Conformément aux paroles estimées de la déesse-sama, je crois qu’il n’y a pas d’erreur.
— Mais quand même, pourquoi cet endroit, hein ? Pourquoi la déesse sacrée-sama nous a-t-elle dit de venir dans le temple du Dieu du Mal ?
— Je m’en fiche. Cela dit, si nous voulons récupérer l’épée sacrée d’Arc, nous devons bien sûr y aller.
— J’ai aussi besoin de ma Sainte Lance, après tout.
— Moi aussi. Sans mon arc sacré en main, on ne peut vraiment pas dire que je sois digne du titre de héros. »

C’est l’équipe des héros, comprenant Arc, le héros de la Lance Sainte, Lionel, le héros de l’Arc Sacré et Orlaine. Cependant, depuis qu’ils n’ont pas réussi à s’emparer de la « Terre Sainte du Dieu du Mal » et qu’on leur a volé leurs armes, leurs titres sont maintenant un peu ironiques. 
Les armes sacrées qui sont à la fois le symbole des héros et la source de leurs pouvoirs – des armes bénies par la Déesse de la Lumière Sophia qui a choisi leurs propriétaires. Au lieu de choisir leurs armes, ce sont les armes elles-mêmes qui ont choisi et reconnu les détenteurs comme leurs propriétaires. 
Et ceux reconnus par ces armes devinrent des existences choisies par le Déesse de Lumière Sophia et acquirent le titre de héros. Arc, Lionel et Orlaine étaient devenus des héros de cette façon.
De ce fait, ils n’étaient que des héros qu’avec leurs armes sacrées, et c’est donc parce qu’ils étaient des héros qu’ils devaient tenir leurs armes sacrées. Comme l’a dit Orlaine, se faire voler leur arme sacrée est fatale pour un héros.

« Il ne revient pas même quand je l’appelle… Qu’est-ce qui est arrivé à mon Arc Sacré ?
— Ouais, d’habitude quand on les appels, ils reviennent immédiatement »

En réponse aux mots inquiets d’Orlaine, Lionel acquiesça. Les armes sacrées sont celles qui choisissent leurs propriétaires, après cela, personne d’autre ne peut les utiliser, et même s’ils n’ont pas leurs armes en main, elles volent immédiatement vers son propriétaire à chaque fois que celui-ci le veut. 
Sachant cela, lorsque les Héros ont échoué dans le donjon et se sont réveillés sans elles, ils ont essayé d’appeler leurs armes d’innombrables fois. Cependant, les armes sacrées ne revenaient pas. 
Quand il s’est agi d’Orlaine, jusqu’à ce qu’Arc et les autres l’aient arrêtée, elle a supplié l’Arc Sacrée à plusieurs reprises, jusqu’à ce que ses cheveux mauve pâle soient en désordre et que ses yeux soient remplis de larmes, sans aucun effet.

« Je suis sûr que ça va aller. La Déesse-sama m’a dit que je serais capable de récupérer mon Epée Sacrée si je venais ici. Dans ce cas, l’Epée Sacrée doit être en sécurité.
— J’espère que c’est vrai … »

Arc tente de lui remonter le moral, mais Orlaine baisse la tête, toujours inquiète. Pour commencer, en tant que fille fragile choisie par l’Arc Sacrée pour être un héros, elle s’est efforcée de s’acquitter de ses tâches. Elle est probablement émotionnellement instable à cause du choc de la perte de l’Arc Sacrée.

« C’est vrai. Je n’ai pas encore détruit l’Epée Sacrée, la Lance Sacrée ou l’Arc Sacré. »

Pendant que les héros discutaient, une voix les interpella derrière eux. 
L’équipe se retourna surprise ne s’étant pas aperçu que quelqu’un était entrée.
Et debout, il y avait une jeune fille aux cheveux noirs vêtue d’une robe noire de jais décorée de roses.

Au moment où ils ont croisé les yeux noirs de la fille, un frisson les parcourut tous. 
Le sang les a quittés de façon dramatique et ils eurent la chair de poule sur tout le long du corps. Leur gorge était sèche et leurs dents claquaient. Alors que leurs membres commencèrent à trembler de leur propre chef, tous leurs corps laissèrent échapper une sueur froide, comme s’ils se rappelaient enfin de le faire.

Il est impossible de battre cette fille… Même s’ils ont leurs armes sacrées, il est impossible de battre cette fille.

A ce jour, l’ennemi le plus puissant qu’ils aient jamais rencontré est celui qui stationnait actuellement au 30ème étage, mais de cette fille qui se tient devant eux, ils peuvent sentir une puissance encore plus grande que la Mort Impériale qui provoquent le désespoir.

Leurs instincts, leurs émotions et leur intellect… la peur ressentie par tout cela semble écraser en un instant le cœur pur et fort de ces héros. Mais ce n’est certainement pas parce qu’ils sont faibles d’esprit. S’ils c’étaient le cas, ils se seraient immédiatement échappés au moment où ils l’auraient vue. Le fait même qu’ils purent rester là témoignait de leur force. 
Ensuite ils tombent sur place, en se mettant à quatre pattes et en pressant leur tête contre le sol. C’était la pose ultime pour demander pitié, transmises dans les légendes des héros – le dogeza.

« …Ah désolé. »

Parce que les gens autour d’elle se sont habitués à éviter ses yeux, la jeune fille a oublié ses propres yeux mystiques et elle murmura pour s’excuser devant le spectacle de dogeza qui en résulta.

◆ ◆ ◆ ◆ ◆ ◆ ◆ ◆ ◆ ◆

La fille — Anri, leur dit de se lever en évitant ses yeux, ce n’est qu’à ce moment-là qu’ils purent avoir une conversation. 
Il y a eu un petit désagrément lorsque Anri s’est désignée comme de la famille du Dieu du Mal, mais après avoir montré sa carte d’aventurier et l’avoir confirmée comme étant une humaine, ils n’ont rien demandé de plus. 
Normalement, un membre de la famille du Dieu du Mal n’est pas quelque chose que peuvent ignorer, mais parce qu’elle est quelqu’un qu’ils ont rencontré à l’endroit que la déesse de la lumière leur a désigné, ils ne se sont pas renseignés davantage. 
La deuxième raison est qu’il y avait quelque chose d’encore plus important pour eux dans ses mots précédents.

« Alors, vous avez l’Epée Sacrée en ce moment !?
— La Lance Sacrée aussi ?
— Et l’Arc Sacré !? »

En entendant Anri mentionner les armes sacrées, les héros laissèrent des cris de surprise.

« S’il vous plaît, rendez-les-nous ! »

Arc tient la main d’Anri entre ses deux mains et la supplie désespérément. Normalement, dans une situation comme celle-ci, les deux se regarderaient dans les yeux, mais comme ils veillent à ne pas le faire, cela devient une situation terriblement comique. 
Celle qui est le plus bouleversé par la perte de son arme sacrée est Orlaine, mais en réalité, c’est Arc qui est le plus inquiet. C’est dû à que contrairement à Orlaine et Lionel qui travaillent en solo, Arc est leader dans une équipe. Ce n’est rien de plus qu’un problème personnel pour Orlaine et Lionel, mais pour Arc, cela cause des inconvénients aux membres de son équipe et ne peut donc rien y faire.

« Je veux bien vous les rendre, mais il y aura des conditions.
— Oi, oi, qu’- quelles conditions ? »

Zio montre son mécontentement à l’égard des paroles d’Anri. 
De son point de vue, la mission des héros est de protéger la race humaine. Il est donc impensable de ne pas coopérer, cependant cela n’avait rien à voir avec Anri.

« … S’il te plaît, dites-les-moi. Si je peux les faire, je le ferai !
— …Je vais le faire aussi !
— On n’y peut rien. Ça me fait chier, mais vas-y. »

Les héros s’y résolurent par des expressions tragiques et Anri les informa simplement de la situation.

« Aidez-moi à construire ma maison.
—Hah ? »

Les six d’entre eux se demandaient s’ils ont mal entendu, mais la réponse d’Anri ne change pas. 
Après avoir demandé pour la troisième fois, les héros compris qu’elle est sérieuse et Anri donne une explication simple de la situation. 
Pour que Anri puisse quitter le temple dans lequel elle vit, elle a besoin que sa maison soit construite. Aussi, en échange des armes sacrées qu’elle a reçues du Dieu du Mal, elle souhaite qu’ils l’aident pour la construction.

« Alors euh, essentiellement des travaux de construction ? C’est…, que je n’en ai jamais fait auparavant. Je ne pense pas que je serai très utile, yanno ?
— J’ai aussi embauchés des professionnels. Il suffit d’aider aux tâches qui demandent du muscle et à d’autres travaux simples. »

Lionel exprima ses doutes, mais Anri s’était préparé à une telle question et y répondit d’un signe de tête.

« Les héros comme ouvriers, hein…
— L’image est un peu …
— Non, ça n’a pas d’importance ! Ce n’est pas comme si nous faisions quelque chose de mal, alors si c’est tout ce que nous avons à faire, c’est toujours bon marché. »

Frey et Widdi montre leur désapprobation, mais Arc répond comme si c’était le meilleur chose à faire. Il était profondément inquiet du type de travail que la parente du Dieu du Mal exigerait de lui. Le travail de construction est donc déprimant. 
Pour une personne comme lui qui voulait aider ceux qui en avaient besoin, il pense que c’est une activité avec laquelle il pourrait aider, même sans la perte de son Epée Sacrée.

« Eh bien, ce n’est pas comme si on pouvait y faire grand-chose, ey ? Si ce n’est que du travail manuel, je pense pouvoir le faire aussi, après tout.
— Hein ? Attends, Zio. C’est pour récupérer mon Epée Sacrée, alors tu n’as pas besoin de venir m’aider, oui ?
— Pourquoi es-tu si distant ? De toute façon, nous ne pouvons rien faire tant que tu n’as pas récupéré l’Epée Sacrée. Il est donc préférable de la récupérer le plus rapidement possible, n’est-ce pas ?
— Tout à fait, c’est comme le dit Zio. Widdi et moi ne sommes pas très utiles pour le travail manuel, mais il doit y avoir d’autres choses avec lesquelles nous pouvons vous aider. D’accord, Widdi ?
— Bien sûr. Nous allons aider aussi ! Nous ne vous laisserons pas travailler seuls, Arc-sama.
— Tout le monde… »

Voyant le groupe d’Arc réaffirmer leurs liens, Orlaine et Lionel semblent un peu envieux à leur regard. 
De plus, à cause de l’addition soudaine de ses nouvelles fourmis ouvrière, Anri a mentalement fait le poing de la victoire.

« Eh bien, c’est comme ça. Ça me va.
— Je le suis aussi. Même si ça ne nous ressemble pas, je vais venir travailler avec vous, je peux aussi faire du travail physique !

Lional et Orlaine ont accepté, et les six ont accepté d’aider Anri à construire sa maison.

« Merci. Le personnel impliqué dans la construction de la maison est rassemblé dans cette pièce là-bas, suivez les instructions données. La phase de planification doit être presque terminée.
— Ouais, j’ai compris. »

À ce stade, ils ont tous compris pourquoi ils ont été envoyés ici. 
Après avoir regardé Anri partir, les six se sont dirigé vers la porte, puis l’ouvre…

Avant de la refermer…

« Oi, qu’est-ce que c’est que ce champ de bataille !? »

Zio laissa échapper des mots inquiets après avoir entrevu ce qui se trouve derrière la porte. 
Effectivement ; c’est un champ de bataille. 
Un certain nombre de personnes sont rassemblées autour d’une maquette d’un manoir au milieu de la pièce en se disputant avec véhémence, tandis qu’une montagne de plans abandonnés gisait sur le côté. 
Quand ils virent les travailleurs courir frénétiquement alors que des rugissements de colère volèrent dans la pièce, ils se sont vus tous les six dans le futur, et des frissons parcoururent leurs poils.

Et cette image est devenue une réalité. 
La porte qu’ils avaient refermée par réflexe s’ouvrit brusquement et un jeune homme blond vêtu d’une luxueuse robe de prêtre apparut à l’intérieur de la pièce.

« Vous devez être les ouvriers dont Anri-sama a parlé ! Huhuhu, nous vous attendions ! »

L’homme blond a un bel air, mais les sacs noirs sous ses yeux le gâche. Probablement en pleine effervescence, l’homme continue à parler joyeusement sous le regard stupéfait de l’équipe des héros.

« Nous commençons tout juste à manquer de travailleurs ! Vite, vite ! S’il vous plaît, venez à l’intérieur ! »

Avec ces mots, le jeune homme, le pape Harvin, se trouva derrière eux et les poussa à une vitesse invisible, même pour les vétérans de l’équipe, dans la pièce.

« Hé, accrochez-vous !?
— Arr-, arrête ça !
— Hiii !?
— C-, Ce n’est pas une blague, vous savez !?
— P-, ça ne peut pas être, oi …
— NOOOOOOOOOONNNNN !? »

Après avoir enfin compris qu’il ne s’agit pas d’un simple travail de construction, les six tentent de s’échapper en panique, mais le pape ne prête aucune attention à leurs pitoyables tentatives et les a poussés avec force dans la pièce avant de refermer la porte.

Ensuite, alors qu’Anri n’en a aucune idée, les plans sont passé d’une « maison » à un « palais ». Bien que le temps nécessaire à l’équipe pour travailler ait augmenter proportionnellement à la taille de la construction, il est déjà trop tard.


Chapitre Précédent | Sommaire | Chapitre Suivant

Publicités

19 commentaires sur “EGA 2.SS04 — Un certain travail manuel d’une équipe de héros

  1. Merci pour le chapitre.
    PS : La seule raison pour laquelle je ne laisse plus de commentaire à chaque chapitre est que mon ordi est mourant et que ça prend parfois 30min avant que le commentaire sois envoyé. 😉

    J'aime

      1. Oublie, j’ai plus un ordinausaure qu’autre chose. Le coup de pied va pas régler le problème mais le faire tomber en morceaux !
        PS : Au moins je peut répondre vu que l’onglet de wordpress est pas encore si pire que ça. ^^

        J'aime

  2. Merci pour ce chapitre et tous ton travail de qualité jusqu’à maintenant.
    Je ferais en sorte de laissé plus de commentaire à partir de maintenant si ça peu aidé à te donner des ailes.
    😁😁😁

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s