MdA Chap 108 : Découvert

Auteur : Nightgale
Check: MissX


Ces derniers jours, ma motivation a autant baissé que la température.

Enjoy.


Les journées suivantes s’écoulèrent sans changement particulier. S’il y avait juste une petite chose à signaler, c’était peut-être le fait que Fang n’avait plus revu Kuzu depuis sa dispute avec son père.

Kuzu avait peut-être des circonstances accablantes mais ce n’est pas pour autant que Fang le prenait en pitié. Après tout, ce n’est pas comme si Yanro et Lysha avaient eu la vie facile non plus et lui-même n’avait pas eu une enfance des plus idéales. De toute façon, sa première impression de Kuzu était déjà mauvaise au départ et ça ne s’était pas arrangé par la suite. Il appréciait davantage son absence que le contraire.

Bien que toujours présente, sa douleur à la poitrine s’était atténuée tandis que sa blessure cicatrisait lentement. Il ne ressentait plus autant le besoin de dormir et, étant donné qu’il devait rester allonger dans son lit, il s’ennuyait beaucoup.

Dans le but de passer le temps, il essaya de méditer et de récupérer de l’énergie, mais à cause de son âme craquelée, il ne pouvait pas maintenir son effort très longtemps. Toutefois, le peu d’énergie qu’il avait réussi à grappiller lui permit de faire une étrange observation.

À son grand étonnement, il constata que l’énergie qu’il avait absorbée avait été comme aspirée par cette étrange colle qui maintenait en place son âme. Juste après, il s’aperçut qu’une des craquelures à la périphérie de son âme avait légèrement rétréci.

En fait, c’était si infime que Fang n’aurait jamais remarqué la différence s’il n’avait pas observé son âme avec attention à cet instant précis. Il croyait en Shen. Cependant, voir le processus en action de ses propres yeux le réconforta dans l’idée qu’il restait l’espoir d’un rétablissement complet.

Avec son temps de méditation limité, Fang passait le plus clair de son temps à observer le plafond d’un regard vide. Le silence qui régnait aussi bien à l’extérieur qu’à l’intérieur lui fit réaliser qu’il se sentait seul. Que ce soit avec des remarques sarcastiques ou des conseils avisés, il ne passait pas un jour sans que Shen n’ait quelque chose à lui dire. Il n’aurait jamais cru qu’un jour, ce blabla incessant viendrait à lui manquer.

Ses pensées dérivèrent aussi vers Mura et tout naturellement vers sa mère. Est-ce qu’elle ne manquait de rien ? Est-ce qu’elle mangeait suffisamment ? Est-ce qu’elle ne se sentait pas seule ? Il repensa alors à son affrontement avec Malksim et les éventuelles répercussions que cela avait pu engendrer.

« Je me demande si le chef Han pense que je suis mort ? Il a dû découvrir la mort de Shang mais je ne sais pas s’il est au courant de la participation de Malksim. Quant à Malksim, je pense qu’il est convaincu de m’avoir tué. Est-ce qu’il aurait annoncé ma mort ? Peut-être bien qu’il l’a fait dans le but de donner un coup au moral de Mura. Impossible à dire… »

Spéculer sur la réaction de Malksim était difficile. La seule chose dont Fang était certain, c’était que sa dernière attaque sur son ennemi ne l’avait pas laissé indemne.

« Je n’ai pas pu voir le résultat de notre échange. Même si je sais que je n’ai pas pu le tuer, je suis au moins sûr qu’il est sévèrement blessé. Reste à savoir si ça suffira. »

Il ne pensait pas que Malksim se contenterait de rester assis tranquillement dans son coin tandis que Mura gagnerait en puissance et en influence après sa victoire à la compétition de Lasfalle. Cependant, Malksim ne mettrait sûrement pas ses plans en œuvre tant que celui-ci n’aurait pas suffisamment récupéré. Il restait donc à savoir si Mura serait capable de combler la différence de force avec Gedo durant ce laps de temps.

« Je n’ai plus qu’à m’en remettre au chef Han et aux autres de ce côté-là. Le plus important est de savoir s’ils savent ce qui m’est arrivé. »

Vu son état, l’avenir de Mura n’était pas de son ressort. Ce qui l’inquiétait par contre, c’est que si le chef Han pensait qu’il était mort, celui-ci ne viendrait peut-être plus en aide à sa mère. C’était la base de leur relation jusqu’ici après tout.

Même si depuis le temps, il avait pu cerner la personnalité du chef de Mura et que celui-ci semblait être un homme de parole, un doute restait toujours présent en lui. Il avait toujours pour habitude d’envisager le pire, ça faisait partie de sa nature après tant d’années passées à être persécuté.

Rester inactif aussi longtemps ne faisait que lui faire broyer du noir, Fang se décida alors à bouger. Il prit son temps et, au bout de plusieurs minutes, arriva finalement à se tenir debout. Stimulé par cette réussite, il décida de marcher quelques pas à l’intérieur de la maison avant de revenir rapidement vers son lit en se tenant la poitrine.

« Une blessure si près du cœur n’est pas à prendre à la légère », pensa-t-il.

____

Avec une partie de sa mobilité retrouvée, les gestes du quotidien comme se nourrir et se laver étaient devenus plus faciles, au grand bonheur de Yanro et Lysha qui se réjouissaient de le voir en meilleure forme.

Le temps continua à défiler. Près de deux semaines s’étaient maintenant écoulées depuis que Fang avait repris conscience. Yanro et Lysha étaient étonnés par la capacité de guérison du jeune garçon et supposèrent que sa blessure était probablement moins grave qu’elle n’en avait l’air.

De son côté, Fang omit de leur expliquer que son corps était celui de quelqu’un qui était déjà passé au stade guerrier. De toute façon, vu sa force actuelle, il ne pensait pas que Yanro et Lysha allaient le croire s’il disait la vérité.

Marcher ne lui posait plus de problèmes particuliers même si un exercice intense était encore à éviter. Il avait suivi les conseils de Yanro à la lettre et évita de sortir de la maison jusqu’ici. Malgré tout, il y avait quelque chose qu’il devait vérifier par lui-même maintenant qu’il pouvait se déplacer.

« Hein ? Tu veux que je t’emmène à l’endroit où je t’ai trouvé ? » S’étonna Lysha.

« Je sais que tu n’as pas trouvé mon anneau malgré tous tes efforts mais j’ai juste envie de tenter le coup. Ça ne durera pas longtemps, c’est promis. »

« Ça ne me dérange pas, c’est juste que… »

Lysha se tourna alors vers Yanro pour chercher son approbation.

« Si on fait attention aux patrouilles, il n’y a aucun problème. Allons-y demain dès notre retour, tous ensemble « , proposa Yanro avec un sourire.

« Youpi ! » S’exclama Lysha en sautillant.

« Est-ce qu’il y avait matière à se réjouir autant ? » Se demandait Fang.

Cependant, en voyant la jeune fille se comporter ainsi, il n’eut pas le cœur à l’interrompre.

____

Comme convenu, le lendemain, ils se dirigèrent vers l’endroit où Fang s’était échoué. Soutenant son corps avec un bâton préparé avec soin par Lysha, pour la première fois depuis tout ce temps, le jeune garçon put enfin voir la cité de Drouma de ses propres yeux.

Les habitations étaient construites sur le flanc d’une montagne qui occupait la majeure partie du paysage. La maison de Lysha était située au pied de celle-ci, lui permettant ainsi d’avoir un aperçu sur l’ensemble.

Les gens avaient nommé cette montagne Drouma et la cité qu’ils avaient construite dessus portait donc naturellement le même nom. Fang n’était nullement impressionné par cette masse de terre s’élevant vers les cieux. Comparé à la grandeur des Barrières de Meng, Drouma ne valait pas mieux qu’une grosse dune dans un désert.

Tout en avançant, Yanro lui expliqua que les premiers habitants s’étaient installés ici car les bêtes démoniaques s’aventuraient rarement dans cette zone. Ce n’est que plus tard qu’ils découvrirent que l’endroit regorgeait de cristaux naturels et qu’il leur était possible d’en faire un commerce.

Drouma était un de ces lieux dont la roche pouvait emmagasiner naturellement de l’énergie naturelle provenant des veines d’énergie souterraines. Au fil du temps, la condensation de cette énergie permettait la formation de cristaux naturels. C’était un processus lent et fastidieux qui se comptait en années et c’est pourquoi Drouma ne pouvait pas seulement vivre de l’exploitation de ces cristaux. Après un certain temps, les habitants trouvèrent finalement un équilibre entre l’extraction des cristaux et d’autres activités secondaires pour pouvoir assurer un mode de vie décent.

Mais la soudaine apparition de Gregar brisa cet équilibre. Ce que les habitants ne comprenaient pas, c’est pourquoi celui-ci insistait autant sur l’extraction de ces cristaux. À ce rythme, ce n’était qu’une question de temps avant d’épuiser toutes les ressources de Drouma. De plus, cette exploitation intensive endommageait grandement la montagne, brisant ainsi le cycle naturel de formation des cristaux. Sans cette source de revenus, il serait impossible pour Drouma de perdurer. Tout ce qui attendait la cité dans un futur proche, c’était ruine et désolation.

L’avenir de Drouma était certes inquiétant mais c’était surtout leur situation actuelle qui les préoccupait davantage. Survivre au jour le jour était déjà suffisamment difficile. Qui avait encore de l’énergie pour penser au lendemain ? Plus Fang écoutait les explications de Yanro et plus il repensait à sa propre situation avant sa rencontre avec Shen. C’est pourquoi il était difficile pour lui de ne pas partager leur peine.

« Fang ! C’est ici ! C’est ici ! »

Suite à l’appel de Lysha, Fang mit fin à sa conversation avec Yanro. Après avoir suivi un sentier étroit descendant jusqu’au cœur d’une vallée, ils débouchèrent sur une petite crique située le long d’un cours d’eau. C’était un petit espace de terre plat large d’une vingtaine de mètres tout au plus. Enfermé entre les deux versants abrupts de la vallée, et avec pour seule ambiance sonore le bruit de l’eau coulant paisiblement à proximité, ce lieu dégageait un certain sentiment de quiétude et d’isolation.

« Alors ? C’est génial, non ? C’est papa qui m’a montré cet endroit ! Il aimait passer ses après-midi à pêcher ici et à s’y cacher quand maman était en colère », expliqua la jeune fille avec enthousiasme.

« Je dois avouer que c’est un bon endroit pour se détendre », admit Fang.

Mais c’est qui l’étonnait le plus, c’était de savoir qu’il avait échoué ici et qu’on avait pourtant réussi à le trouver. Quelles étaient les chances pour qu’on puisse lui porter secours dans un lieu aussi isolé ? Il n’était pas du genre à se remettre à la providence mais il commençait à se demander s’il ne devait pas remercier les cieux pour ce miracle.

« On n’a pas beaucoup de temps. Commençons à chercher avant que le couvre-feu ne sonne », rappela Yanro.

« Oui ! »

Ils se mirent alors à fouiller la zone. Fang retournait lentement quelques pierres une par une mais il ne faisait ça que pour garder les apparences. Même si son âme frôlait le point de rupture, c’était quand même une âme ayant atteint le stade guerrier. Il avait posé son empreinte spirituelle sur son anneau et, ce faisant, il lui était donc possible de le retrouver à distance. Malheureusement, dans son état actuel, sa portée de détection était réduite à quelques mètres tout au plus.

Yanro et Lysha auraient probablement du mal à le croire et à comprendre si celui-ci expliquait comment il pouvait ressentir ainsi son anneau. Il préféra donc poursuivre discrètement ses recherches tout en faisant semblant de fouiller comme eux.

Une fois toute la zone passée au peigne fin, Fang ne put que blâmer sa malchance. Son anneau n’avait apparemment pas échoué ici avec lui. Si son anneau avait été emporté par le cours d’eau, alors il n’y avait rien d’autre qu’il puisse faire. Légèrement dépité, il signala à Lysha et Yanro que ce n’était plus la peine de poursuivre.

« Pourquoi ? On vient juste de commencer. »

« Fang, tu es sûr ? »

Face aux questions de Lysha et Yano, Fang secoua la tête.

« Inutile de perdre plus de temps. Je voulais juste voir l’endroit de mes propres yeux. Lysha a déjà bien cherché et si on n’a toujours rien trouver en s’y mettant à trois, ça ne sert à rien d’insister. Dépêchons-nous plutôt de rentrer. Je meurs de faim ! »

Ils voyaient bien que la dernière remarque de Fang était juste là pour changer de sujet. Sans en ajouter davantage, ils reprirent alors le chemin du retour. Fang cacha sa déception derrière un sourire et raconta quelques anecdotes sur Mura pour les distraire durant le trajet. Yanro était attentif aux paroles du jeune garçon tandis que les yeux de Lysha pétillaient de curiosité. En un rien de temps, la maison de Lysha était enfin en vue.

« Manger, manger, un bon repas. Dormir, dormir, dans un bon lit. »

Lysha courait devant Fang et Yanro tout en chantant gaiement. Quant à eux deux, ils continuaient à discuter de sujets divers et variés. Fang avait la respiration saccadée, même cette brève excursion l’avait épuisé. Même s’il pouvait plus ou moins se déplacer, tenter de quitter la cité dans cet état le condamnerait à une mort certaine à la première bête démoniaque rencontrée.

Bien qu’impatient, ce n’était pas un risque qu’il pouvait se permettre et tandis qu’il se demandait encore combien de temps il lui faudrait pour récupérer, il s’aperçut que la jeune fille était restée immobile devant la porte d’entrée.

« Pourquoi tu ne rentres pas, Lysha ? » Demanda Yanro.

« Hmm… C’est bizarre. La porte est ouverte. J’étais sûr d’avoir fermée derrière moi », dit-elle en observant la porte.

Fang était perplexe. Il était aussi certain que la porte était bien fermée quand ils étaient sortis. En voyant ainsi la porte légèrement entrouverte, son instinct lui dicta rapidement que quelque chose ne tournait pas rond.

« Lysha ! Écarte-toi ! On ne sait pas… »

Bam !

Il n’eut pas le temps de terminer sa phrase que la porte s’ouvrit violemment. Lysha, qui était juste derrière à cet instant précis, tomba au sol après avoir reçu celle-ci de plein fouet.

« Lysha ! »

Fang et Yanro se précipitèrent alors pour la rejoindre. Au même moment, un groupe d’hommes sortit de la maison en trombe. Celui qui était à leur tête, et qui avait également défoncé la porte sur Lysha, fut le premier à prendre la parole.

« L’information qu’on a reçue était juste. Il semblerait bien qu’on ait un invité surprise dans la cité. »

Chapitre Précédent <~~ Sommaire ~~> Chapitre Suivant

3 commentaires sur “MdA Chap 108 : Découvert

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s