Concernant ma Réincarnation en Slime Prologue : Mort et réincarnation


Avant-propos : ce chapitre a été traduit par une autre équipe de traduction, Circus Translation, qui n’existe plus désormais. Leur site ayant été fermé, ce chapitre a été rapatrié ici afin qu’il ne soit pas perdu.
Bonne lecture à vous~
ShaSha-senpai.


Une vie tellement normale qu’on ne pouvait rien dire dessus.

Après avoir quitté l’université, j’avais rejoint une firme majeure d’entrepreneur général et je vivais seul à l’âge de 37 ans. Je n’avais pas de petite amie.

Le devoir filial laissé à mon grand frère, ma vie est essentiellement celle d’un noble indépendant et célibataire.

Ni petit de taille ou dénué d’un beau visage. Cependant jusque là impopulaire. J’avais essayé de faire un effort dans la recherche d’une petite amie – et m’étant confessé trois fois ! – mais après avoir été rejeté, mon cœur avait fini brisé. Bien qu’ayant atteint cet âge, je peux honnêtement dire que cette chose qu’est la romance n’est rien à part une source de problèmes .
Malgré le fait qu’on puisse dire que j’étais principalement occupé avec mon travail, ce n’était pas comme si j’étais troublé de ne pas en avoir une.

Ce n’était pas comme si je cherchais des excuses … Vraiment.

「Senpai ! Désolé pour l’attente !」

Avec un sourire plein d’entrain, un jeune homme vient à ma rencontre. Et à ses côtés… Une beauté. Plus en détail, Tamura était un cadet dans la compagnie où je travaille, et celle qui se tenait à ses côtés est la célébre Madonna de notre compagnie, la réceptionniste Sawatari-san.
Ouaip, ces gens m’avaient demandé des conseils pour leur mariage à venir . D’ailleurs, c’est la raison pour laquelle je commençais à me poser des questions à propos de ma propre impopularité. Le rendez-vous était tenu à une intersection après le travail et là les deux espéraient enquérir mes pensées et mon soutien.

「Ouais. Donc quel genre de conseil attendez-vous ?」

Je demande tout en saluant Sawatari-san.

「Bonjour ravi de vous rencontrer. Mon nom est Sawatari Miho. Bien que nous avons du nous voir tous les deux avant, c’est la première fois que nous nous parlons, non? Cela me rend nerveuse en quelque sorte. 」

Le seul nerveux ici c’était moi, bon sang ! Je veux dire, j’suis pas si bon pour parler aux femmes en premier lieu. Un peu d’indulgence ! Avec de tels mots, je me plaignais silencieusement.
Et en premier lieu, avec aucune apparente expérience en amour quel sorte de conseil pouvais-je seulement offrir ? N’étiez vous pas tout juste en train de vous moquer de moi! C’était de la rancune, non ?

「Bonjour. Je suis Mikami Satoru. Pas besoin d’être nerveuse ou quoi que ce soit. Sawatari-san est célèbre parmi nous, donc je sais qui vous êtes même sans présentation. A propos de Tamura, nous allions à la même université, tu sais, donc nous avons beaucoup à ce moment là. Après quoi nous avons naturellement trainé ensemble un peu.」
「Qu’entendez vous à propos d’être célèbre ? Y a-t-il des rumeurs bizarres autour de cela ?」
「Ouais. Comme ayant eu une aventure avec chef X ou allant en rendez-vous avec Y-kun des choses comme ça」

Tout ça c’était juste des taquineries, bien sûr. Et bien que destinées à n’être juste que quelques petites plaisanteries. Le visage de Sawatari-san tournait au rouge vif et elle me regardait avec des yeux larmoyants. Je détestais l’admettre mais elle était adorable.
Bon, mes plaisanteries manquaient de délicatesse et de tact, on me disait souvent de garder ma bouche fermée…
Mais je finissais par les dire de toute façon. Ouaip, j’avais encore échoué, hein? Ouais, j’étais juste nul avec les femmes.
Et comme si celà était un signal, Tamura se met entre nous, tout en tapotant doucement ses épaules.
Bon sang Tamura, espèce d’enfoiré! C’est dans ces situations que les riajuu (ndt : playboy ou beau-gosse) devraient tous exploser ! Je devrais hurler cela, non?

「Senpai, arrête toi ici s’il te plait. Et Miho, tu es juste en train de te faire taquiner !」

Avec un rire Tamura continue d’apaiser la situation. N’es tu pas dandy, cadet! Habile, souriant et sans une once de sarcasme.
N’est-il pas charmant. Tamura avait seulement 28 ans. Et bien qu’ayant tant d’années d’écart, nous avions quelque chose en commun. Bon, rien à faire à par leur donner ma bénédiction… (ndt : Petit rappel, ils ont 9 ans d’écart)

「Désolé. Je ne suis juste pas aussi bon avec les femmes. Et en plus l’endroit n’aide pas beaucoup, n’est ce pas ? Allons manger quelque chose et parler là-bas.」

C’était de la jalousie après tout. Et juste à cette pensée…

「「「Kyaaaaaaaaaaaaaaa !」」」

Cris. Confusion.
Qu’est ce ? Qu’est ce qui se passe ?

「Dégage ! Ou je vais te tuer !」

Nous tournant vers le son de la voix, un homme brandissant un couteau et tenant un sac est en train de courir vers nous. J’entends le cri je voyais l’homme, je voyais le couteau. Où était-il pointé ? Vers…

「Tamuraaa !」

*Don* Je pousse Tamura hors du chemin.
*Dosu* Il y avait une brûlante douleur dans mon dos.

「Tch, Putain de dérangement !」

Ayant crié ceci, je vois l’homme s’échapper et je me tourne pour être sûr que Tamura et Sawatari-san étaient sains et saufs.
Avec un hurlement qui ne ressemblait à aucun mot, Tamura court vers moi. Sawatari-san était paralysée par la soudaine tournure des événements, mais semble n’avoir aucune blessure. Dieu merci.
Ceci étant, mon dos brûlait. Mettant de côté la douleur, cela brûlait.
Que se passait-il avec ça ? C’était trop chaud… Ça ne pouvait pas me lâcher un peu.

Confirmé. Obtention d’une Résistance à la Chaleur. Succès

Se pourrait-il… j’avais été poignardé ?
Je ne pouvais pas mourir d’une blessure par coup de couteau.

Confirmé. Obtention d’une Résistance à la Perforation. Additionnellement, Obtention d’une Résistance aux Attaques Physiques. Succès.

「Senpai… Il y a du sang qui sort… Ça ne veut pas s’arrêter… Ce n’est pas…」

Qu’est ce qu’il avait à faire autant de bruit ? On dirait que sa voix était étrange à l’instant. Bon, c’était ce que l’on pouvait s’attendre de Tamura.
Mais du sang ? Ouais, c’était clairement en train de couler. Je suis humain, après tout. Quand je suis poignardé, je saigne !
Mais la douleur était déplaisante, n’est ce pas…

Confirmé. Suppression de la perception de la douleur. Succès

Bon… C’était pas bon signe, correct ?
Douleur et impatience étaient en train d’embrouiller mes sens.

「Ta… Tamura… Tu fais trop de bruit. Ce… Ce n’est pas un si gros problème, pas vrai ? Arrête de t’en faire…」
「Senpai… Le sang… Tu continues…」

Son visage blême, au bord des larmes, Tamura continue de me tenir. C’étaient un visage qui gâchait son élégance. J’essayais de jeter un œil à ce que faisait Sawatari, mais ma vision est trouble. Je ne pouvais pas voir.
La sensation de brûlure dans mon dos est partie. A la place, un froid féroce me frappait. Ça pourrait être mauvais… Quand les gens n’ont pas assez de sang, ils meurent, n’est ce pas ?

Confirmé. Création d’un corps exsangue. Succès

(Eh, toi, qu’est ce qui se passe depuis ces dernières minutes ?)
J’essaye de parler mais aucun mot ne sort. C’est pas bon signe, je vais peut-être réellement mourir…
Mais bon, je ne sens plus la douleur ni la brûlure.
Mais il fait froid. Si froid et je ne peux rien faire à ce sujet. Qu’est ce que … J’avais trop de chose à faire pour être congelé par ce froid.

Confirmée. Obtention d’une Résistance au Froid. Succès. Additionnellement, Résistance à la Chaleur a évolué avec succès en Résistance de fluctuation thermique EX

A ce moment, les neurones mourant avec un flash d’inspiration, se souviennent des choses vraiment importantes ! Oui ! Le contenu de mon disque dur !

「Tamuraaaa !! Si et seulement si je meurs … Occupe-toi de mon PC. Je t’en prie … Noie-le, allume-le et efface complètement toutes les données… 」

Ainsi, ayant rassemblé le reste de mes forces, à transmettre les problèmes de la plus haute importance.

Confirmé. Tentative de formatage de toutes les informations. Erreur, impossible en raison d’une définition incomplète.
Tentative d’interprétation alternative. Obtention d’une Résistance à l’électricité. Succès. Additionnellement, Résistance à la Paralysie acquise

Je ne sais pas exactement ce que Tamura a disait à ce moment, tout en me donnant ce regard vide. Mais, je compris le sens de ce qu’il avait dit.

「Haha … Cela te ressemble Senpai …」

Dit-il avec un sourire amer. Qui voudrait regarder le visage d’un homme en pleurs ? Ce sourire était mille fois mieux.

「Tu sais, je … A propos de Sawatari, je voulais juste frimer devant Senpai …」

Heh, je le savais … Enfoiré.

「Tch … Mon dieu. Je te pardonne tout, donc, pour ta petite amie, rend la heureuse, ok ? Et occupe-toi de mon PC … 」

Avec mes dernières forces, je ne pouvais dire que cela.

 

Complètement insatisfait, Mikami Satoru mourut.
A cet instant,  » l’âme  » de Mikami Satoru se lia à un monstre engendré dans un autre monde. Dans une brèche dimensionnelle si petite que nul œil ne pouvait la voir. Son âme s’était lié à une masse d’énergie démoniaque.
Cette masse était l’origine des démons et pour Mikami Satoru qui s’y était lié, ses pensées agissant comme une base, la masse construisit un corps.
Ce qui normalement est essentiellement une impossibilité avec une chance astronomiquement basse de se produire, Mikami Satoru était réincarné en tant que monstre dans un autre monde.

 

Une vie tellement normale qu’on ne pouvait rien dire dessus.
Après avoir quitté l’université, j’avais rejoint une firme majeure d’entrepreneur général et je vivais seul à l’âge de 37 ans. Je n’avais pas de petite amie.
Le devoir filial laissé à mon grand frère, ma vie est essentiellement celle d’un noble indépendant et célibataire.
Donc un puceau. Incroyable, partir de ce monde sans jamais avoir pu être utilisé … Mon  » fils  » doit être en train de pleurer en ce moment.
Désolé, je ne pourrai jamais faire de toi un adulte … Lorsque je serai réincarné, on changera certaines choses. Passons à l’offensive avec un grand boum. Les appeler et les dévorer…. Mais ça ne va pas, non ?

Confirmé. Compétence unique Prédateur acquise

Et bien, à quasiment quarante ans, le puceau trentenaire que je suis dans un monde magique serait certainement un sage… Bah, un grand sage n’est pas impossible, n’est ce pas ?

Confirmé. Compétence supplémentaire Sage acquise. Additionnellement, la compétence supplémentaire Sage a évolué avec succès en compétence unique Grand Sage

…. Que diable est-ce que tu es en train de raconter ? Que diable est Grand Sage ! Est-ce que tu te fiches de moi ? Ce n’est en rien unique !
Cela ne me faisait pas rire !
Si grossier…
Avec cette pensée, je m’endormais.

(Donc, c’est ça, la mort, hein … pas aussi solitaire que je le pensais.)

Ceci étaient, par Mikami Satoru, les dernières paroles dans ce monde.

 

Chapitre Précédent <~~  Sommaire  ~~> Chapitre Suivant

Publicités