A scientist in a Dungeon 28

Auteur : Hykar
Check : Nekoyashiki-san


Après avoir repris mes esprits je retourne vers le cadavre et d’un mouvement de main ferme les paupières de la jeune fille.

Puisses tu vivres une meilleur vie après celle-ci.

J’aurai aimé l’enterrer mais je ne peux pas me permettre de prendre le risque de me faire attraper par un monstre.

En plus de ça depuis le 4 étage les murs du donjon sont devenus beaucoup plus dur à creuser.

J’ouvre tout de même mon sac, espérant trouver quelque chose qui puisse recouvrir son corps ou le faire disparaître…

Ma main baladeuse vient se poser sur la bouteille de souffre achetée précédemment chez l’alchimiste.

Avec le charbon et le salpêtre je peux créer de la poudre noir qui prend feu très rapidement, pour ne pas dire qu’elle explose.

Avec ça je pourrais brûler le cadavre rapidement et le bruit de l’explosion attireras les monstre de ce coté du labyrinthe me permettant d’explorer le reste de celui-ci plus sereinement.

Je mélange donc les différents ingrédient jusqu’à former une quantité élevée de poudre noirâtre, j’ai dû utiliser tout ce que j’avais apporté. J’avais prévue de l’utiliser contre un monstre mais je pense ne plus trop en avoir besoin maintenant que j’ai atteint le dernier étage.

Je renverse aussi un peu d’alcool ne gardant qu’un fond de bouteille puis j’entasse aussi quelques tissus, draps et morceaux de bois qui traînent dans le repère des gobelins jusqu’à former une masse inflammable de laquelle je me tiens à distance par sécurité.

Normalement déclencher un feu ou une explosion dans un espace clos comme celui-ci est une très mauvaise idée puisque la fumée s’accumule et peut asphyxier les personnes à l’intérieur mais j’ai remarqué avec le feu que j’ai déclenché au premier étage que la fumé semblait disparaître rapidement à l’intérieur du donjon.

Je ne sais pas pourquoi mais je suppose que c’est là encore une magie ésotérique du donjons pour se réparer tout seul.

Je reste quelques instants devant le monticule informe baigné dans une marre de sang, mon monde est bien différent de celui dans lequel j’étais.

Je me rappelle que dans mon ancien monde les monstres n’existaient pas, la vie était plus paisible, même si tout n’était pas parfait au moins la mort n’était pas aussi présente chaque jours et rare étaient les cadavres qui n’étaient pas enterrés, ou qui finissaient explosés.

Puisse tu vivres dans mon ancien monde, loin des horreurs de celui-ci.

« ….Rrrrrrhaaarrr…. Aretvez …. AeczzeVBre…. »

Ouaip…

Je pense pas qu’il soit venu pour me faire un câlin et pleurer avec moi la mort de cette jeune femme donc n’est il pas temps que je ne doive partir là maintenant tout de suite.

Je déguerpie rapidement de la salle et viens me réfugier derrière la cloison séparant la salle du couloir adjacent, on peut même plus faire exploser les cadavres tranquilles, dans quel monde on vit je me le demande.

 

Fiche Carnin

Ndc : Et voici le Carnin qui s’ajoute à l’encyclopédie. Pas le genre de matou auquel vous voulez faire un câlin sans être armé. Je me demande si dans ce monde il y a un dicton du genre « Si vous voyez un carnin, alors il y en a probablement un autre derrière vous prêt à vous égorger. ».

 

Chapitre Précédent <~ Sommaire ~> Chapitre Suivant

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s