Death March 5-14 : Réunion (1)

Traducteur : Nekoyashiki-san
Adapt & Check : Soreyawari


Et oui, c’est votre DM du jour ! ^^

Préparez-vous à un retour à la Satou et à un moment d’émotions ! T-T

Amicalement vôtre,
Nekoyashiki-san


 

Ici Satou. Je veux qu’énigme soit appelé mystère.
Avec cette brutale vie d’aventure, je dis au revoir au voyage touristique insouciant, Satou.


Zen, Zen, Zen hein, j’ai été entraîné par sa frénésie, et contraint de danser selon son plan. Il était probablement satisfait, mais c’est vraiment pénible de s’être retrouvé impliqué.

Cependant, même si j’ai tué quelqu’un à cause de la succession des évènements, je ne ressens aucun remord. Ce n’est pas seulement à cause de mon haut INT mais probablement aussi à cause de son apparence extérieure qui était celle d’un squelette et qu’il avait l’air heureux à la fin. (ndt : il parle de lui comme si il était mort, mais il lui a pas dit ‘A plus’ au chapitre précédent ? o_O / nda : Je sens qu’il est nécessaire de préciser quelque chose, les lumières violettes ne sont pas Zen, et c’est les lumières violettes qui disent que c’est un échec et au revoir, Zen est bel et bien mort ^^)

Je rassemble mes esprits. D’abord, vérifions la situation d’Arisa et des filles. Il semble que Liza est un peu blessée mais tout le monde est sauf. Elles ne sont pas au campement mais déjà près de la Cité de Seryuu.
D’une certaine façon, elles ont pensé que, “Quand le matin viendra”, signifie qu’elles doivent arriver à la Guilde des Travailleurs avant le matin. Je voulais dire, “Partez quand ce sera le matin”, mais c’était dur de compléter.

J’aurais pu les prévenir de ma sécurité si nous avions des téléphones portables, mais on n’y peut rien si ça n’existe pas. Cherchons quelque chose avec la même fonction quand nous arriverons à la Capitale Royale et la Cité Labyrinthe.

Maintenant, ça va être difficile de passer à travers 5 montagnes alors qu’il fait si sombre. Mettant de côté ma force physique, mon état mental est inquiétant. Je veux au moins me reposer jusqu’à l’aube.

Devrais-je prendre une pause jusqu’à l’aube ici ?

J’ai pensé à des choses sans cœur, en y réfléchissant, je me souviens que je ne devrais pas laisser Arisa et les filles seules. Si elles, des esclaves, reviennent seules alors ne seront-elles pas traitées comme des esclaves en fuite ?
Le chevalier Soun qui garde la porte principale est une personne au grand cœur, mais je ne suis pas sûr que cela s’applique aussi aux esclaves et aux demi-humains.

Ma santé est déjà complètement régénérée, et il me reste encore 90% d’endurance de toute façon. Je déteste penser comme un athlète, mais motivons-nous.
Évidemment, je prends aussi Mia, que je suis en train de porter sur mon épaule, et No.7 (homonculus) avec moi. Si je les laisse ici, elles vont finir proies des loups alors il n’y aurait aucun sens de les avoir sauvées du dédale.

J’enroule Mia et No.7 dans d’épaisses couvertures. Par coïncidence, Mia a maintenant la même apparence que lorsqu’elle me fut confiée la première fois par le casque-rouge.

>Compétence [Empaquetage] Acquise

Je mets Mia sur No.7, et les porte toutes les deux dans mes bras. Ils appellent ça, le porté de mariée. Si j’avais une force physique normale je serais par terre en juste quelques minutes, mais le moi de maintenant peut les porter sans problème pendant des heures. Quand j’essaie de marcher, Mia est sur le point de glisser alors j’enroule un manteau supplémentaire autour des deux pour les stabiliser.

Je force mon passage à travers la route de montagne en portant les deux.

Alors que je n’avais même pas couru à travers la route de montagne plus de quelques minutes, comme d’habitude,

>Compétence [Hors-Piste] Acquise

apparaît, donc je lui attribue des points jusqu’au maximum et l’active. Entre parenthèses, j’active aussi la compétence [Sprint] de la même manière. Je dois être en train de gaspiller des points mais il y en a toujours près de 90% restant alors c’est bon.

Je les ai utilisés sans réfléchir jusqu’à présent, mais en voyant ces lumières violettes, j’ai le sentiment que je vais être impliqué dans des problèmes. J’ai décidé d’examiner attentivement chacune de mes compétences et d’utiliser la moitié de mes points pour me renforcer une fois que j’aurais rejoint Arisa et les filles.

Je passe par un endroit ressemblant aux ruines d’un village d’Hommes-Rats après 10 minutes de course. Était-ce le village où Mia a revu le Casque-rouge ?
Je suis intéressé, mais je dois continuer à avancer à travers la montagne pour l’instant.

Je peux en quelque sorte identifier les bons buissons desquels sauter, je me demande si c’est grâce à la compétence [Hors-Piste]. Mais je ne peux pas voir cela aussi clairement que la compétence [Découverte de Pièges] le peut avec les pièges, est-ce à cause de la différence entre les choses naturelles et faites par l’homme ?
Probablement grâce à la compétence [Hors-Piste] couplée avec la compétence [Sprint], je suis même considérablement plus rapide qu’un chariot tiré par des chevaux. De plus, combiné avec la compétence [Manœuvres-3D], je traverse la montagne presque en ligne droite. Je me sens comme un genre de ninja de manga.

Après avoir traversé deux montagnes, la présence d’arbres morts commence à disparaître et la verdure devient riche.

À ce moment-là, je vois un endroit intéressant avec des fleurs similaires à des muguets scintillants et des champignons vacillants au milieu du chemin. Je veux regarder de plus près mais le temps est précieux pour l’instant, alors j’abandonne. Vu que c’est regrettable, je mets un marqueur sur la carte pour l’endroit.
Mia et la femme s’emmêlent parfois avec les branches qui dépassent mais je les détruis en envoyant voler des pièces avec ma main.
Je cours à travers la montagne à la lumière du clair de lune. Il semble que la lune dans ce monde soit terriblement brillante.

Après la quatrième montagne, un Sanglier Géant me saute dessus. Je l’avais repéré sur le radar, mais vu qu’il saute soudainement ici, je l’écarte simplement d’un coup de pied.
J’ai évité les petits animaux qui sautaient sur mon chemin jusque là, mais comme on pouvait s’y attendre, il est impossible de le faire avec un Sanglier Géant de la taille d’un ours.
Sa tête qui a été touchée directement part avec un splosh, je détourne mes yeux. Sans regarder sa tête éparpillée, je le mets dans l’inventaire avant qu’il ne tombe sur le sol comme souvenir pour Liza. Puisque j’ai vu Liza en dépecer plusieurs fois déjà, je m’y suis peut-être habitué. Même si je me vante maintenant, je ne suis pas sûr que je ne l’aurais pas abandonné s’il ne faisait pas aussi sombre.

Et alors nous arrivons enfin à la grande route. À partir d’ici, c’est à 80 kilomètres de la Cité de Seryuu en ligne droite. Il reste une heure et demi avant l’aube.
Je cours à travers les zones vallonnées en ligne droite. Le sol est creusé par mes pas, mais personne ne s’en souciera de toute façon, probablement.

Je pense en courant. Le truc avec Arisa et Zen, je sens que j’ai une chance (Mauvaise Chance) qui a tendance à m’impliquer avec des humains qui ont reçu des pouvoirs des dieux. Je ne peux pas penser que se sont tous des existences bienveillantes.

Les dieux de ce monde s’amuseraient-ils en donnant des épreuves aux gens ?
Ou, sont-ils comme les dieux de la mythologie du Nord de l’Europe et la Grèce où ils ont des caractères semblables aux humains avec à la fois le bien et le mal ?
Non, il y a aussi la possibilité que des démons prétendent être des dieux comme dans la Bible.

Il n’y a pas de réponse juste avec des suppositions. Plus tard dans notre voyage, cherchons plus d’informations à propos des dieux si je vois un grand temple ou une librairie.
Ensuite je pourrais comparer les informations que j’aurais obtenues avec celles d’Arisa.

Quand même, vu la tendance, il y a d’autres personnes réincarnées là dehors pas vrai ? Et même avec eux aux alentours, la culture et la civilisation de ce monde ne se sont pas écroulées hein.
Peut-être que les gens qui ont été choisis étaient comme moi, qui sciemment n’ont pas l’intention de répandre la connaissance du monde moderne.
Les gens qui aiment la théorie du complot diront probablement que les personnes qui répandent la connaissance du monde moderne seront supprimées par quelque sorte de pouvoir.

Maintenant, le magicien Zen a dit qu’il était devenu le Roi Sans-Vie après avoir été exécuté par un noble.
Ce qui m’a inquiété quand j’ai entendu cette histoire est ma compétence unique [Indestructible]. Elles sonnent trop similaire. J’ai peur de devenir un Roi Sans-Vie ou un Seigneur Démon si mes HP deviennent zero. (ndt : ce serait la fin du monde ! ^^)

Les compétences de Zen que j’ai vues dans le campement, étaient-elles comme les compétences uniques [Attaques Physiques Invalides] ou [Régénération Instantanée] ? Peut-être était-ce à cause de ces deux compétences qu’il était incapable de se suicider.
C’est seulement une supposition de ce que j’ai réuni de son discours, mais le titre [Héros] combiné avec une épée sacrée sont probablement capables d’annuler les deux compétences.
Peut-être que le Roi des Démons a les mêmes conditions requises aussi, ou suis-je juste en train de trop penser.

Cependant, en comparaison j’ai été capable de complètement annihiler les Dragons Célestes et le Dieu Dragon sans aucun titre. La pluie de météorite doit avoir le même effet que [Héros et épée sacrée], mais je sens que cette conclusion est trop légère.
Je pense que les dragons sont peut-être des existences qui chassent les seigneurs démons, mais peut-être aussi qu’ils sont une race qui se spécialise en attaque. Je ne suis pas satisfait de cette conclusion, mais jusqu’à ce que j’obtienne de nouvelles informations, restons sur cela pour le moment.

En me souvenant les choses dont j’ai parlées avec Zen, je me rappelle de remettre mon titre à [Aucun]. Tant que j’y suis, je change aussi mon niveau dans l’onglet Échange. Vu qu’Arisa et Liza ont monté de niveau, j’augmente aussi mon niveau à 12.

La croissance d’Arisa et des filles est comme ceci :

Arisa…. Niveau 10=>12, les Compétences sont omises.
Lulu… Niveau 2=>3, les Compétences sont [Étiquette], [Manœuvre d’Attelage(nouveau)]
Liza… Niveau 13=>14, les Compétences sont [Lance], [Coup d’Estoc], [Démantèlement], [Cuisine], [Coup Puissant(nouveau)]
Pochi… Niveau 13=>14, les Compétences sont [Épée Courte], [Lancer], [Démantèlement], [Recherche d’Ennemi], [Tir(nouveau)]
Tama… Niveau 13=>14, les Compétences sont [Épée Courte], [Lancer], [Démantèlement], [Collecte], [Recherche d’Ennemi]

La nouvelle compétence de Lulu [Manœuvre d’Attelage] n’est pas mauvaise, mais j’aurais adoré qu’elle apprenne [Cuisine].
Dans un jeu, on peut attribuer une compétence à un membre du groupe mais la réalité n’est pas aussi pratique.

Maintenant que j’y pense, j’ai la compétence [Éducation] si je me rappelle bien.
Peut-être devrais-je enseigner les compétences voulues avec ça ? Je vais travailler avec Lulu pour l’essayer la prochaine fois.

Je regarde la carte toutes les 10 minutes, mais il n’y a toujours rien sauf moi sur cette grande route. Arisa et les filles sont arrivées devant la porte de la Cité de Seryuu.
J’ai fait une chose impossible en arrivant à l’endroit d’où je peux voir la Citée de Seryuu en 40 minutes. Je dirais que ma vitesse était de 120 km/h en moyenne.
Puisque j’ai diminué ma vitesse quand j’ai atteint la grande route pour ne pas casser celle-ci, vous pouvez supposer vous-même ma vitesse dans les collines.

Quand je sors de la dernière forêt, je commence à marcher normalement vu que je risque d’être vu par les éclaireurs de la Cité de Seryuu.
Il ne reste que 3 kilomètres de toute façon, et la porte ne va pas s’ouvrir avant 50 minutes.

J’arrive à un endroit légèrement élevé à 2 kilomètres de la Cité de Seryuu. Je peux non seulement voir le mur extérieur d’ici, mais aussi toute la porte. Notre chariot peut être vu au loin.
Alors que le regarde, le chariot commence à venir par ici. Apparemment, quelqu’un m’a vu. Celle avec les yeux aiguisés, Tama je suppose ?

Le chariot entre dans mon champ de vision, Liza le conduit. Pochi et Tama se penchent à l’extérieur du chariot comme si elles étaient sur le point de tomber et me font signe. Arisa et Lulu regardent anxieusement par ici, il semblerait qu’elles ne peuvent pas encore me voir. Je mets doucement Mia et la femme sur l’un de mes bras et ensuite je leur fais signe en réponse.
Cependant, tout le monde a l’air étrange. Je pensais qu’elles s’inquièteraient pour moi mais ne s’inquièteraient-elles pas trop ?

Très vite, le chariot arrive en vue en soulevant des nuages de poussière.
Je mets les deux sur le côté de la route et vais accueillir tout le monde.

Le chariot s’arrête soudainement, puis Pochi et Tama, qui descendent comme si elle tombaient, courent ici.
Bam, avec ce son, Liza, qui saute par-dessus Pochi et Tama depuis le banc du cocher, court ici la première. “Maî~tr”, dit-elle dans de grands pleurs étouffés tout en m’enlaçant fortement. Elle s’écroule, alors je supporte son centre de gravité. Liza pleure à chaudes larmes tout en m’enlaçant.
Pendant que j’étais surpris du comportement inattendu de Liza, Pochi et Tama grimpent sur moi et Liza et m’enlacent des deux côtés.

« Bivenue~ »« Nanodesu ! »

Peut-être parce qu’elle ne peuvent pas bien exprimer leur soulagement, elle mordillent ma tête et mes épaules de partout, léchant mon visage. C’est intense.

Arisa et Lulu qui descendent en retard du chariot ne peuvent pas interrompre les intenses étreintes. “Bon retour à la maison.”, dit Arisa en regardant le sol, et dit Lulu gracieusement.

« Je suis de retour, je suis désolé de vous avoir inquiété. »

Liza est toujours en train de pleurer en m’enlaçant, mais quand elle entend ma voix elle répond avec une faible voix larmoyante. Et ensuite, semblant consciente qu’elle m’enlace, elle se sépare timidement de moi.
L’imitant, je pose au sol Tama et Pochi et caresse leurs têtes.

« Nous étions inquiètes nodesu ! » « Aucune blessure~? »

Pochi et Tama me regardent avec inquiétude, Lulu me regarde en souriant, et alors Arisa s’avance en regardant encore un peu le sol.
Elle n’est pas comme la Arisa habituelle ?

« …Je, j’étais inquiète ! Mou, promets-moi de ne plus jamais refaire quelque chose d’aussi absurde !! »

Arisa se résoud à lever son visage et arrive avec des mots. Des larmes montent dans ses grands yeux.
Je l’enlace doucement en m’excusant, et caresse légèrement son dos.
Elle est probablement incapable de se retenir plus longtemps, commençant à pleurer, et je la réconforte. Peut-être parce qu’elles sont entraînées avec, Pochi et Tama commencent aussi à pleurer ensemble avec Arisa. Lulu et Liza qui nous regardent à distance sont également émues aux larmes.

J’ai décidé de m’excuser autant de fois, tellement de fois, jusqu’à ce que tout le monde arrête de pleurer. Les larmes qui s’écoulent et les sermons des filles qui s’inquiétaient pour moi, réchauffent mon cœur légèrement endurci. Et ensuite, je continue de m’excuser jusqu’à ce que le ciel s’éclaire.

 

Chapitre Précédent <~~  Sommaire  ~~> Chapitre Suivant

Publicités

4 commentaires sur “Death March 5-14 : Réunion (1)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s