Alezander’s Extended Universe, Chapitre 6 [ACTE 2]

Auteur : TheLordGio
Check : Sinei


TheLordGio« Yo  ! C’est parti pour l’ACTE 2. Chaque ACTE aura une ambiance différente. Là pour cet ACTE on part dans un mélange entre One Piece, l’ARC d’Alabasta. et de OCEAN ELEVEN. Ça va être dément. Pour les nouveaux arrivants vous pouvez commencer par cet ACTE car y a pas mal de millions d’années de différence avec l’ACTE 1 😄

Ha je savais pas comment commencer mon ACTE 2 et c’est en lisant L’EMPIRE DES SEPT de Exserra que j’en ai eu l’idée 😄 et Merci à Sinei pour le Check YEAH !


ACTE 2 :

BABYLONE ET L’ARTEFACT DE S.

Chapitre Six

Une fois par an, le seigneur Ktouhoub organisait la plus grande vente aux enchères d’esclaves. Chaque esclave valait son pesant d’or, ils étaient chacun d’une grande qualité.

Les femmes étaient toutes magnifiques. Elles étaient parfaites. Les hommes aussi n’étaient pas en reste, dotés des meilleures compétences….

Toute la cité vibrait pour ce moment et comme toute fête, elle se passait au centre de la cité.

 »Mesdames et Messieurs ! » un homme habillé en bouffon du roi, du nom de Gtahab, était le présentateur de l’événement.

La foule commençait à se rassembler autour du bouffon.

 »Cette année, nous avons du premier choix, des esclaves de très grande qualité. Habitants du royaume de Babylone, les enchères commenceront dès la nuit tombée. En attendant, que la fête commence… ! »

La musique retentit dans toute la cité.

À l’entrée de la cité :

un homme mystérieux en tunique marchait lentement en direction du centre de la cité.

Il transportait un énorme butin rempli d’objets précieux: Bijoux, pièces d’or, vase en jade etc.

Pendant ce temps, dans sa demeure, le seigneur Ktouhoub dégustait un vin rouge vif comme le sang tout en regardant par la fenêtre.

Quelqu’un frappe à la porte. C’était Gtahab, le bouffon.

 »Seigneur Ktouhoub… »

 »Oui ! Gtahab ! »

 »Comme vous l’avez vu, la grande vente au enchère débute. Que pensez-vous de l’ambiance musicale de l’événement? Ce sont les meilleurs musiciens de tout le royaume vous savez?… »

 »Je sais. » dit Ktouhoub, calmement.  »Je ne remets pas en doute votre choix, mais penses-tu que le Grand Monarque Marduk sera satisfait ? »

Le bouffon ne savait pas quoi répondre. Mais il devait rester optimiste.

Gtahab n’était pas qu’un simple bouffon, il était le bouffon en chef.

Il était là pour divertir les habitants de la Tour de Babel.

 »Bien entendu, vous êtes le seigneur Ktouhoub. Le Grand Monarque vous félicite chaque année pour la vente au enchère. Marduk et sa cour, les habitants de la Tour de Babel, sont toujours heureux d’y participer et cette année nous avons vraiment des esclaves de qualité… »

 »Bien » Le seigneur Ktouhoub but une gorgée de vin.  »Merci de votre sincérité, Gtahab. »

Ktouhoub paraissait calme, mais au fond de lui il avait toujours peur que la colère du Grand Monarque tombe sur lui.

Lui et sa cour aimaient particulièrement les enchères. Ils descendaient très rarement de la Tour de Babel, alors ils n’avaient pas le droit à l’erreur.

L’ancien seigneur qui organisait les enchères fut exécuté, il y a de ça cinquante lunes à cause d’un cafard dans l’assiette d’un des nobles qui accompagnait Marduk.

Dans une cellule, un esclave de deux mètres, très bien bâti, portant un simple pantalon de bagnards complètement déchiré était là, assis sur un banc en pierre.

Il était calme, vraiment calme.

Il avait vécu une vie difficile ; c’est cette vie qui l’avait forgé.

Il avait une blessure à l’œil gauche.

Il respirait lentement, méditant.

 »Haha hahahaha ! »

L’esclave ouvrit les yeux, lentement. C’était Gtahab, il criait dans toute la pièce ce qui réveilla les autre esclaves.

Il regarda autour de lui

 »Mes chers amis esclaves, vous avez la bénédiction du Grand Monarque, Marduk. Moi Gtahab, bouffon en chef, j’aimerais que tout se passe pour le mieux. Ne gâchez surtout pas la fête, vous êtes des esclaves de qualité et je comprends que vous avez peut-être soif de liberté, mais voilà, ils… »

 »Hey ! » l’esclave de deux mètres interrompit Gtahab.

Le bouffon se rapproche de l’esclave en bougeant sa tête de droite à gauche. Il fit un grand sourire et lança :

 »Oui très cher ami ? Que me veux le Grand Jion Aldebaran ? Haha ! »

Jion regarda le bouffon, il se leva lentement et marcha en direction des barreaux de la cellule.

Ils étaient face à face.

Jion faisait trois têtes de plus que Gtahab.

 »J’étais en pleine méditation, gros pif rouge ! Je n’aime pas qu’on interrompe ma médiation…. »

Une aura de puissance émana de Jion.

 »Jion ! Jion ! Jion ! » Le bouffon sourit.  »Un ancien de chef de guerre comme toi devrait avoir un langage plus soutenu. Quand l’armée du Grand Monarque Marduk a décimé toute ton armée tu faisais moins le fier.Haha hahahahaha ! »

Jion respira un grand coup. Il regarda Gtahab et dit :

 »Écoute !Tu fais le malin, car je suis enfermé dans cette cellule, mais si, par chance, un acheteur, décide de me rendre la liberté, tu seras le premier à le savoir…. ». Il baissa lentement vers la tête du bouffon en chef.  »Entendu… gros pif rouge ? »

Gtahab fit un grands sourire. Une goutte de sueur sur la joue droite.

 »Très bien mon chère Jion ! On verra bien ce que l’avenir nous réservera haha ! »

Le bouffon marcha en plein milieu de la pièce pour que tous les esclaves l’entendent et cria :

 »Restez comme vous êtes. Vous êtes les pierres angulaires de la fête haha ! Divertissez le peuple et pensez aux acheteurs. Comme l’a dit Jion, il y aura peut-être une âme charitable qui vous rendra votre liberté »

Gtahab partit de la pièces  »Haha hahahaha !!! » les grelots sur ses chaussures de clown retentirent dans toutes les cellules.

Jion reprit sa méditation.

Les préparatifs pour la fête furent enfin terminées.

La nuit tomba.

La demeure de Ktouhoub était immense. Par les fenêtres on pouvait voir le centre de la cité.

 »La grande vente aux enchère d’esclaves de cette année peut enfin commencer ! Haha » cria Gtahab en regardant par la fenêtre là où le peuple de Babylone commençait à se rassembler pour voir la vente au enchère.

Mais Ktouhoub regarda en direction de la porte.

L’arrivée de Marduk et de sa cour était imminente.

 »Ne vous inquiétez pas seigneur. Tout va bien se passer Haha hahahaha ! »

Ktouhoub soupira.

La grande porte s’ouvrit.

Marduk arriva près de Ktouhoub.

 »Ha ! Voilà l’un de mes seigneurs favoris. » Marduk fit une accolade au seigneur Ktouhoub.

 »Le temps passe si vite, on est déjà à la vente au enchère. Mouhahaha ! »

Gtahab se rapprocha de Marduk, lui murmura quelques mots, et s’éclipsa.

 »Ne vous inquiétez pas, tout va bien se passer ! » lança Marduk pour rassurer Ktouhoub.  »Ha ! Les autres habitants vont arriver d’une minute à l’autre ! »

Marduk regarda par la fenêtre en direction des enchères, chacun des habitants de la Tour de Babel a un acheteur qui gère l’achat de leurs esclaves.

Un serveur donna une coupe de vin aux invités.

Ktouhoub regarda le Grand Monarque ; il lança :

 »Cette année, nous avons du premiers choix. Comme la sublime Andromèda, la reine des catins. On dit qu’une nuit avec elle et vous devenez immortel. Et nous avons aussi… »

 »Jion Aldebaran, le chef de guerre… » interrompit Marduk  »Ha ! justement c’est son tour. Son prix risque d’atteindre une somme astronomique… mais passons parlez moi un peu de ce vin. J’ai entendu dire qu’il provient d’un de vos vignobles ? »

Tout en bas, au centre de la cité, on arriva vers la fin de la vente au enchères.

La foule retient son souffle.

 »Mesdames et Messieurs. Nous voilà à la fin de la vente au Enchère ! Haha hahahaha ! Voici le derniers lot : LE GRAND CHEF DE GUERRE, JION ALDEBARAN ! »

Jion était menotté et emmené par deux soldats.

Il arriva au centre de l’estrade ; juste devant Gtahab, Jion respira profondément.

Gtahab continua son discours :

 »Que l’enchère finale commence. Pour une pièce de choix comme celle-ci on commence par un million de pièces d’or. Haha hahahaha ! »

 »Un million cinq cent mille ! » lança un des acheteur.

 »Un million huit cent mille ! »

La sommes monta très rapidement.

 »Deux millions de pièces d’or. »

L’acheteur de Marduk se leva est annonça son prix ;

 »Cinq cent millions ! »

Les spectateurs acclamèrent la somme.

L’homme mystérieux en tunique arriva prêt de l’estrade, et regarda Jion.

Ensuite Gtahab.

 »Hm… ! »

Il fit tomber son énorme butin rempli d’objets précieux,

 »UN VIRGULE CINQ MILLIARD  !!!! » cria-t-il.

L’acheteur de Marduk regarda l’homme en tunique.

Un énorme silence retentit.

Jion ouvrit les yeux et sourit.

Une semaine plus tôt.

Dans un des étages de la Tour de Babel se trouvait une magnifique villa,

Très somptueuse.

L’homme mystérieux en tunique était assis sur une chaise, devant une table en marbre.

Un homme très bien habillé avec une grosse barbe blanche lui parla :

 »Je sais pourquoi tu es ici Ali Ali… J’ai en ma possession la dague de ton père. Tu as sûrement fait beaucoup de recherches et de chemin pour la retrouver, mais j’ai un marché à te proposer, en échange de cette dague, ainsi que d’une vie où tu manqueras de rien… »

 »Je vous écoute ?! » lança Ali Ali  »mais cela ne veut pas dire que j’accepte ! »

 »Nous allons voler l’artefact de S. au Grand Monarque Marduk ! Mais pour cela nous aurons besoin d’une bonne équipe. D’une très bonne équipe. J’y ai bien réfléchi. Dans une grotte, au milieu du désert, j’ai caché un butin inestimable…. »

 »Continuez… » demanda Ali Ali

 »…On en aura besoin pour acheter le chef de guerre, Jion (c’est une très vieille connaissance) à la vente aux enchères annuelle du seigneur Ktouhoub. Son prix risque d’atteindre une somme exorbitante, et Marduk veut l’acquérir. Mais voilà, en tant qu’habitant de la Tour de Babel, je ne dois éveiller aucun soupçons et… »

Ali Ali le regarda bizarrement. Et lança.

 »Vous n’avez pas l’air de mentir. En survivant trois cents jours dans le désert, j’ai mystérieusement acquis la capacité de lire dans les pensées, ce qui est plutôt pratique pour un voleur. Et quand je vous ai entendu parler de l’artefact, dans vos pensées vous parlez de Processeur Quantique. C’est quoi ce truc ?

Et j’ai ensuite lu que vous recherchiez ce Processeur depuis environ dix-mille ans !

Qui êtes-vous ? »

 »Merde ! Je ne m’attendais pas à ça ! J’ai eu beaucoup de noms, en fonction des époques que j’ai traversées. Ici, on m’appelle Azaad III, mais mon vrai nom, c’est Alezander ! »

 

Chapitre Précédent <~~ Sommaire ~~> Chapitre Suivant

Publicités

4 commentaires sur “Alezander’s Extended Universe, Chapitre 6 [ACTE 2]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s