JIM – Chapitre 31 : Chimaera

Auteur : Vhail
Check : Miss X


Les cookies, plus tu en as, plus tu en profite. La vie, plus tu en as, plus tu en profite. Donc la vie c’est des cookies et les cookies c’est bon, mangez-en. Donc manger la vie. Voila. Bon chapitre.


 

Le jour se leva sans qu’ils aient subi d’attaques pendant la nuit. Le soleil brillait dans le ciel et l’absence de nuages laissait présager qu’ils ne se feraient pas prendre au dépourvu par un brusque changement du temps.

Le drone piloté par Faé leur permettait de couvrir une partie de la zone en continue sans qu’ils n’aient à faire des rondes pour couvrir toute la distance du front entre la ville et la forêt.

La seule attaque qu’ils subirent ce jour-là fut une douzaine de monstres qui apparurent mais qui furent vite maîtrisés sans leur demander d’efforts importants. Pendant les moments de calme, tous les quatre discutaient, Clément cherchant à en apprendre le plus possible sur la culture Xénorienne.

Ses deux compagnons ne se firent pas prier et entreprirent de lui enseigner leurs traditions et leurs croyances. Ils lui apprirent que chez les Xénoriens, le panthéon des dieux était composé de deux entités principales, Atria et Pharès, parents de tous les autres dieux.

Leurs enfants, au nombre de 10, permirent de créer la vie sur la planète en générant les marées, en créant les plantes et les autres êtres vivants. Cependant, après plusieurs millénaires de cohabitation, ces dieux se disputèrent, commençant à revendiquer la planète comme leur territoire et cherchant à se l’approprier pour eux même.

À cette époque, le peuple Xénorien était constitué de tribus éparpillées sur la totalité de la surface de la planète. Chaque tribu vénérait un dieu en particulier, lui vouant un culte sans failles. Ne parvenant pas à se départager, les dieux décidèrent de s’approprier chacun une partie de la planète, transformant les territoires et créant la diversité de biomes qui donnait cet aspect à la planète.

Ces modifications entrainèrent aussi des changements chez les Xénoriens, obligés de s’adapter à leurs nouveaux milieux de vie et rendant plus difficile les contacts entre les tribus. Plusieurs décennies passèrent avant que les premiers mages multivers n’apparaissent dans celui-ci.

Chez les Xénoriens, aucun mage multivers n’était jamais apparu et ceux qui étaient arrivés décidèrent d’établir ici leur point de rassemblement amenant de plus en plus de nouveaux venus sur la planète. Ces nouveaux arrivants mirent fin aux querelles entre les dieux qui se sentirent menacés. Ils tentèrent de les chasser mais ne réussirent pas dans leur entreprise et subirent une cuisante défaite.

La fin de cette guerre divine ramena l’harmonie sur la planète et bien que celle-ci ne retrouva pas son aspect originel, les tribus Xénoriennes purent de nouveau être réunies et former un seul et même peuple. En baignant constamment dans les différents flux de magies apportés par les mages multivers, leur apparence se modifia pour s’unifier et donner ce qu’elle est aujourd’hui.

Les jours passèrent ainsi, monotones et sans réelles difficultés apportées par les rares incursions de monstres. Pour passer le temps, tous les trois s’entrainaient ensemble en faisant des combats amicaux, Clément ne se donnant pas à fond contre des adversaires ne possédant pas de magie. Il fut néanmoins surpris par leur maitrise du combat et admiratif devant tant de détermination.

Ils prenaient aussi du temps pour jouer à divers jeux avec les enfants de la ville et aidaient les habitants dans leurs tâches quotidiennes.

Dans la nuit du sixième jour alors que Clément était dans son tour de garde, un hurlement très violent retentit en provenance de la forêt. Ses sens se mirent immédiatement en alerte et il se tint près à réveiller ses compagnons en cas de nécessité.

[Faé, tu détecte quelque chose ?]

[Non absolument rien pour le moment. Il est hors de portée de mes détecteurs soit plus de 10 kilomètres.]

[Préviens-moi si tu détecte quelque chose.]

[Reçu.]

Clément reprit sa garde en étant plus vigilant encore que précédemment mais rien ne se produisit. Le soleil se leva sans qu’il n’ait été inquiété et finalement, ses deux camarades se réveillèrent.

« La nuit a été calme ? » demanda Aringagan en s’installant avec lui pour prendre un petit-déjeuner rapide.

« Trop calme au vu du hurlement que j’ai entendu. » répondit Clément. « Je pense que la bestiole qui l’a poussé doit être particulièrement grosse parce que les détecteurs dont nous disposons ont une portée de 10 kilomètres. »

« Effectivement, ça doit être gros pour l’entendre d’aussi loin. » acquiesça Spepir.

« Espérons qu’il arrive pendant que nous sommes encore là parce que s’il arrive après, ça risque d’être un massacre. » jugea l’autre Xénorien.

« Justement à ce propos, approche rapide d’un groupe de monstres. Ils vont surgir à environ 500 mètres au nord de notre position. » leur signala Faé.

« On bouge. » ordonna Clément en se levant. « Combien de temps Faé ? »

« Je dirais 10 minutes. »

Très exactement 10 minutes plus tard, un groupe de monstres sortit du bois à l’endroit indiqué et leur fonça dessus sans plus de cérémonie. L’affrontement fut un massacre unilatéral et peu de temps après leur arrivée, la vingtaine de monstres gisait dans leur sang à terre.

« Mais qu’est-ce qui leur prend ? D’habitude ils hésitent au moins un peu avant d’attaquer ! Surtout ceux-là ! » s’exclama Spepir en examinant les cadavres.

« En effet, c’est déjà assez rare de voir des léopanthères attaquer la ville vu qu’ils font partie des monstres les plus forts de la forêt. En plus ce n’est pas leur méthode habituelle, ils analysent leur proie avant de l’attaquer. C’est comme s’ils étaient désespérés. Qu’est-ce qui peut bien les avoir poussés à bout à ce point ? » renchérit Aringagan.

Soudain, comme pour répondre à sa question, un chaton tout rose sortit des bois et s’arrêta pour les fixer.

« Qu’est-ce que c’est que ça ? » demanda Clément.

« Je ne sais pas mais mes capteurs ne détectent pas sa présence. » répondit Faé.
Le sang de Clément ne fit qu’un tour alors que Spepir s’approchait de la bestiole sans trop de précautions.

« Recule tout de suite ! » lui cria-t-il en préparant un sort. « Flamme primordiale. » incanta-t-il en pointant du doigt le chaton.

Un pilier de flammes blanches de plusieurs mètres de haut engloutit le chaton au sein de son brasier faisant reculer le Xénorien.

« Mais qu’est-ce que tu fais ? » demanda-t-il éberlué.

« Tu me remercieras plus tard. » répondit Clément en dégainant son katana.

Les flammes disparurent et le chaton fut de nouveau visible, complètement indemne. Il cligna des yeux une première fois, une seconde fois mais cette fois-ci, six yeux jaunes s’ouvrirent alors que seulement deux s’étaient fermés juste avant. Le chaton se mit soudain à grossir et se transforma en une créature abominable. Une tête de lion munie de 3 paires d’yeux, un corps ressemblant à celui d’une chèvre, une queue de scorpion et des pattes d’araignée.

La bestiole rugit et Clément sauta sur le côté pour éviter le dard au bout de la queue qui s’enfonça dans le sol à l’endroit où il se trouvait juste avant.

[Génial une chimère. Ça m’avait manqué.] pensa-t-il.

La tête de lion se tourna vers Aringagan et ouvrit la gueule, crachant un pic de glace de dimensions honorables qui se ficha dans le mur derrière sa cible, celle-ci s’étant jetée à terre afin d’éviter l’attaque. Spepir s’interposa entre la bestiole et le Xénorien à terre en parant la queue qui s’apprêtait à embrocher ce dernier pendant qu’il était sans défenses.

Clément profita du fait que le chimère soit occupée par ses deux compagnons pour lancer un sort et transformer le sol sous ses pattes en sables mouvants, l’obligeant à faire un bond en arrière pour ne pas s’enfoncer et se retrouver prisonnière.

« Va esquiver ça pendant que tu es en l’air saloperie. » dit Clément en agrippant fermement son katana. « Tranchant céleste. » incanta-t-il.

Il fit effectuer à son arme un mouvement semi-circulaire et un arc d’un blanc pur s’en échappa pour foncer sur sa cible. La chimère planta alors sa queue dans le sol et, par un mouvement de traction, s’en servit pour revenir plus rapidement sur la terre ferme tout en évitant l’attaque qui passa au-dessus d’elle et finit sa course en coupant en deux les trois premiers arbres de la forêt qui s’effondrèrent dans un grincement terrible.

Une douleur au mollet fit baisser les yeux à Clément et il constata qu’une lance, probablement destinée à la chimère, lui avait éraflé le mollet et s’était plantée dans le sol. Il scruta l’orée du bois d’où provenait le tir mais ne vit personne.

[Celui qui a lancé ça devait penser la même chose que moi et ne s’attendait pas à une telle esquive.] songea-t-il.

[Je ne détecte aucune présence dans cette direction.] lui dit Faé.

[C’est agaçant, il va falloir faire quelque chose pour que tu puisses tout repérer parce que le camouflage c’est assez pénible.]

[Parfaitement d’accord. Et au cas où tu te le serais demandé, la lance n’était pas empoisonnée.]

[Et comment tu sais ça toi ?] demanda-t-il en se reconcentrant sur leur ennemi.

[Parce que si cela avait été le cas, je t’aurais automatiquement proposé d’acquérir une immunité aux poisons.]

[Logique. Enfin, tu peux quand même la mettre, on ne sait jamais.]

[Notification : Immunité aux poisons acquise.]

[Ça peut toujours servir.]

Pendant ce temps, la chimère faisait passer son regard entre tous les membres du groupe, cherchant une cible à attaquer. Brusquement, sa queue se tendit et traversa Faé qui n’eut aucune réaction. Elle fit un pas sur le côté et la queue ne la traversait plus. Sans se décourager, la chimère lança sur sa cible un pic de glace qui se ficha dans le mur d’une maison derrière sans lui faire le moindre dégât. La chimère siffla de rage et commença à attaquer sans relâche sans qu’aucun de ses coups ne touche Faé. La scène avait quelque chose de burlesque mais Clément et les deux Xénoriens furent vite ramenés à la réalité lorsque la maison derrière l’hologramme commença à s’écrouler accompagné du cri de terreur d’un enfant.

[Bordel de merde. Faé, bouge de là avant qu’il n’y ait plus de dégâts.]

Elle comprit sans mal la situation et déplaça son hologramme pour que les attaques de la chimère ne fassent pas de dégâts matériels en la traversant.

[Combien de personnes dans la maison qui s’écroule ?] demanda-t-il en se précipitant dans cette direction.

[Deux.] lui répondit-elle immédiatement.

« Aringagan, Spepir, faites évacuer la zone pour qu’il y ait le moins de blessés possible. » ordonna-t-il en criant pour se faire entendre par-dessus le bruit ambiant.

Sans un mot, les deux guerriers se séparèrent et commencèrent à faire évacuer les maisons alentour.

[Je ne vais pas y arriver à temps.] pesta-t-il.

Tout en continuant de courir vers la maison, il tendit la main dans cette direction et relâcha sa magie. La maison fut stoppée nette dans sa course lorsque le temps s’arrêta autour d’elle. Clément en profita pour se téléporter à l’intérieur, récupérer les deux occupants et les amener en sécurité.

Une fois fait il annula le sort qui commençait à drainer dangereusement son énergie et la maison finit de s’écrouler dans un bruit de tonnerre.

« C’est bon calmez-vous, c’est fini vous êtes en sécurité. » dit-il aux deux enfants Xénoriens en pleures qu’il venait de sauver.

Il demanda à un des voisins de s’occuper d’eux le temps que le combat se termine et partit rejoindre les autres. La chimère était toujours en train d’attaquer rageusement Faé qui ne bougeait pas d’un pouce, sa queue frappant désespérément dans le vide. Cependant au dernier coup, la queue toute entière traversa Faé, coupée à la base par l’épée d’Aringagan. L’appendice tressauta une ou deux fois au sol avant de s’immobiliser et la chimère poussa un hurlement de douleur avant de se retourner vers son agresseur.

Elle ne fit pas attention à Spepir qui lui sauta sur le dos et lui planta sa dague dans la nuque, la faisant s’écrouler au sol incapable de bouger la partie inférieur de son corps. Elle tourna la tête et s’apprêtait à tirer un pic de glace sur le Xénorien toujours perché sur son dos mais Clément l’interrompit en la décapitant proprement.

Les trois combattants essuyèrent le sang verdâtre qui était sur leurs armes.
« Au moins, on sait comment battre cette bestiole maintenant, il suffit d’une bonne diversion. » s’esclaffa Spepir.

« Ah oui c’est sûr que là elle était bien occupée à frapper dans le vide. » rigola Aringagan.

« En tout cas, notre boulot est terminé ici. » dit le premier.

« Ah bon, comment vous le savez ? » demanda Clément.

« Le drapeau au-dessus de la mairie est passé du rouge au vert, ça veut dire que la saison des amours des monstres est finie et que notre travail aussi par la même occasion. » répondit le Xénorien en pointant le bâtiment du doigt où flottait un étendard vert.

« Pratique. »

« Plutôt, ça évite que quelqu’un ait à se déplacer pour venir nous prévenir. Et ça veut aussi dire que l’on peut aller récupérer notre récompense de fin de mission. » dit Aringagan en se dirigeant vers le lieu où ils avaient laissé leurs affaires.

Au passage Clément récupéra la lance qui était toujours plantée dans le sol et jeta un dernier regard en direction de la forêt avant de partir. Il ne remarqua pas la paire d’yeux qui le regardait s’éloigner depuis une des branches d’un arbre avant de disparaître à son tour dans la noirceur des bois.

 

Chapitre Précédent <~~ Sommaire ~~> Chapitre Suivant

Publicités

9 commentaires sur “JIM – Chapitre 31 : Chimaera

  1. Eh! hum quoi! 2 jour pour le premier commentaire? eh…
    j’ai tardé voila!

    et merci pour le chapitre^^

    PS: je suit née le 2 août si vous voulez ce que je veux dire hehe ^w^

    J'aime

  2. Oh ! un coin de torture ! je viens voir sa .
    J’arrive avec la folle a la lance.
    Lorsque que la chimère a planter son dard au sol il aurait pas pu se téléporter pour lui mettre un coup fatal avant qu’il touche le sol ? il aurais vue et attraper la lance comme sa è_é

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s