Alezander’s Extended Universe, Issue #30

Auteur : TheLordGio
Check: Miss X



TheLordGio“Yo !
J’ai eu un mois de Juin vraiment difficile, on peut dire que j’ai fais un Burn Out, donc pour me changer les idées, je suis partis chez mes grands-parents durant trois semaines. Maintenant ça va beaucoup mieux, je vais repartir de zéro, j’ai des projets à finir (Mon concept album surtout, AEUDG sur ma chaîne Youtube… ). Alezander’s continue bien évidement et je suis toujours aussi heureux d’être sur ce site, de me marrer sur le Discord.

Merci à Miss X, qui est toujours partante pour check mes chapitres. Bonne lecture à vous…”


 

 “Vous savez ce que c’est, on cache d’abord un oeuf, puis un éléphant, et c’est quand on vous demande de cacher un mammouth que vous commencez à vous interroger.”

¤   Emmanuel Boundzéki Dongala

 

“Sainte-Marie, mère de dieu…”

 

La nuit tomba violemment sur Manhattan, la lune était de couleur rouge sang; et pour clôturer le tout, la pluie commença à tomber. Une ambiance parfaite pour une scène de crime, vous ne trouvez pas ?

 

 Deux policiers de l’état de New York, arrivèrent sur le lieu du crime; ils sortirent de leur véhicule de fonction, le gyrophare tournoyait au dessus du véhicule rendant la rue tantôt rouge, tantôt bleue.

 

[CRIME SCENE DO NOT CROSS] était marqué à l’infini sur le cordon jaune, seuls les flics avaient le droit de passer.

 

“John, allume ta lampe-torche s’il-te-plaît…”

“Hein ? Euh ouais. Tout de suite Houston…”

 

John alluma sa lampe torche, la ruelle était sombre, la pluie se faufilait dans les égouts, des rats couraient en direction de quelque chose ou plutôt de quelqu’un. Les deux policiers se rapprochèrent lentement du cadavre. Ils étaient tous les deux habitués à tomber sur des cadavres de la sorte, c’était leur quotidien. Mais c’était la première fois qu’ils tombaient sur une boucherie pareille.

 

“Sainte-Marie, mère de dieu…John regarde-moi ça, John ?”

Bouuuuargh!!! à la vue de cette horreur, John vomit sur ses chaussures.

Houston rigola.

“Ça va mon vieux ?”

Bouuuuargh!!!

“Ouais. Ça va mieux !!!”

 

Un groupe de souris se faufila entre les jambes de John. Elles s’arrêtèrent et commencèrent à grignoter le vomis du policier.

 

“File-moi ta lampe-torche !” demanda Houston. John s’exécuta. “Repose-toi mon gars !”

 

 Houston tenta d’examiner le cadavre de plus près, l’odeur était insupportable, chaque partie du corps du cadavre commençait à se décomposer. Houston sortit un tissu, recouvrit sa bouche et son nez avec.

 

“Tu trouves des indices, Houston ?” demanda John en s’essuyant la bouche avec le dos de sa main droite.

 

Une silhouette apparut juste devant John. Elle dit : “Tenez, prenez ça !”, la silhouette tendit un vieux mouchoir quadrillé.

 

“Me… Merci !!! Mais Il est interdit de passer le cordon monsieur.”

“Excusez-moi, je ne me suis pas présenté, je me nomme William Mulder mais vous pouvez m’appeler Bill” Il regarda en direction du cadavre. ”Et cette scène de crime n’est plus l’affaire de l’Etat de New York.”

 

Houston se rapprocha de John et du nouveau venu, mais au même moment une quatrième personne fit son apparition. Il s’agissait de Barbara Gotham, la coéquipière de William Mulder. Elle transportait une valise en métal.

 

Bill sortit un petit dispositif de la poche de sa veste. Il se rapprocha des deux policiers.

 

“Si vous voulez bien regarder ce dispositif.”

“Qu…”

Flash!!!. Trou de mémoire des policiers.

“Très bien.” lança Bill Mulder. “Il est temps de rentrer chez vous. Et euh…” Il regarda le badge d’un des policiers “John… Une fois rentré chez vous, vous allez rédiger une lettre de démission et vous changerez de carrière, pourquoi pas dans le jardinage ou la couture. Quant à vous Houston, il serait peut-être préférable de rester dans un bureau…”

 

Les deux policiers hochèrent leurs têtes et retournèrent dans leur véhicule de fonction.

 

“Miss Gotham. Veuillez mettre vos lunettes.”

“Ecoute Mulder, j’aimerais que tu arrêtes de me donner des ordres comme nous sommes au même niveau hiérarchique d’après les papiers terriens que nous avons signés lors de notre intronisation au M12, alors j’aimerais que…”

 

  Bill soupira, mit ses lunettes noire, à cet instant, tout devint noir et blanc autour de lui, comme s’il était dans un vieux film. Tout, sauf deux choses. La peau de Barbara Gotham et le cadavre derrière lui. Barbara avait la peau bleue. Était-elle humaine ?

 

Bill s’approcha du cadavre. Cette vision d’horreur lui rappela le passé, la première fois qu’il était tombé sur le cadavre d’une autre espèce intelligente non humaine, une espèce qui ne venait pas de notre monde, une espèce extraterrestre.

 

 Il fouilla dans son souvenir de cet instant. Il avait une vingtaine d’années et revenait de son service militaire. Ses parents devaient l’attendre à la gare, mais ils n’étaient pas là. Il fit du stop pour arriver chez lui. Ses parents étaient des paysans. Bill coupa par le champ de maïs, tout en étant troublé que certains blés soient couchés au sol, plus tard, il vit dans les journaux que son champ avec comme gros titre “Un Crop Circle étrange dans un champ de blé”.

 

  En arrivant, dans la maison de ses parents, il les vit au sol, une bête étrange était en train de les dévorer. Cette même bête fonça sur lui mais il se défendit avec une batte de baseball. Une fois la créature vaincue, il tomba sur les genoux et il commença à pleurer tout son être. Depuis, il était hanté par ce souvenir.

 

Retour au présent, Bill essuya ces larmes et dit à Barbara.

 

“Miss Gotham, pouvez-vous commencer l’autopsie ?”

“Vous ne m’écoutez pas depuis tout à l’heure, c’est ça ?” la femme à la peau bleue mit ses lunettes noires ainsi que ses gants de médecin légiste. “C’est toujours pareil avec vous les humains…” Elle sentant l’odeur immonde du cadavre, Barbara décida de mettre un masque.

 

Elle commença l’autopsie.

“Alors Princesse ?” demanda Bill.

“Tu ne portes pas de masque Mulder ? Passons, nous avons affaire à un beau spécimen, il fait plus d’un mètre quatre-dix,  sa décomposition a commencé il y a un peu plus de cinq jours…”

 

“Cinq jours ? Ça fait beaucoup, vous ne trouvez pas… Regardez ça sur son cou, on dirait qu’il y a quelque chose comme un tatouage ou je ne sais quoi ?”

Bill montra le tatouage étrange avec sa lampe-torche. Barbara déplaça le col de la chemise du cadavre…

 

“Effectivement” enchaîna Barbara. “Mais ce n’est pas un tatouage, ce sigle étrange a été fait avec quelque chose de pointu, un couteau aiguisé ou peut-être bien une griffe…”

“Pouvez-vous déchiffrer ce sigle ?” Bill rapprocha sa lampe torche du sigle inscrit sur le cou en décomposition.

“Je vais essayer… N… M… I… J… MJ… Il y a inscrit MJ, Mulder.”

“M.J. c’est embarrassant !”

 

Bill se releva et regarda la lune rouge.

 

“Alors ils sont de retour…” pensa-t-il.

 

“Mulder, nous avons un autre problème, encore plus grave, regarde.” Barbara tendit le bras droit  inanimé du cadavre extraterrestre, ces doigts commencèrent à s’allonger lentement, l’Extraterrestre reprit sa véritable forme.

 

“Comment as-tu fais ça ?” demanda Mulder.

 

“C’est cette bague…” Elle tendit la main du cadavre, où se trouvait la bague.  “Elle porte l’emblème de la Famille Kalabradax.”

 

“La Famille Kalabralax ? Miss Gotham… j’espère que vous ne comptez pas prendre de vacances avec les vôtres. Car si ce cadavre est bien un membre de cette famille, nous allons droit à un incident diplomatique intergalactique. Et en ce qui concerne le sigle inscrit sur son cou…”

“MJ ? Tu sais ce que ça signifie alors ?”

“Exactement… Le sigle signifie Mogwai Jigsaw, je sens que cette affaire va être vraiment compliquée à gérer.”

 

Une sonnerie retentit dans la ruelle. Elle venait de la montre de Bill Mulder, il rapprocha la montre de son visage. Une voix électronique en sortit.

 

“Bonsoir William, vous avez jeté un coup d’oeil au cadavre ? Je viens juste de recevoir un communiqué de…”

“ … La Famille Kalabralax hein ?” coupa net Mulder.

“Exact, mon cher ami. J’aimerais que tu reviennes avec Barbara le plus vite possible à la Zone 51.”

“Compris, Mr Truman !”

“Allons, vous pouvez m’appeler Harry !”

 

Chapitre Précédent <~~ Sommaire ~~> Chapitre Suivant

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s