Konjiki no Wordmaster Chapitre 32 : Les Grottes de Gree

Traduction : Nekoyashiki-san
Adapt : Faust
Check : Miss X


Dans votre magazine people vous saurez tout sur les travers de vos idoles !

Le sujet du jour est… Hiiro, un vrai tsundere ou un sociopathe ? XD

Sur ce, bon chapitre ! 😉

Amicalement vôtre,
Nekoyashiki-san


Hiiro et compagnie restèrent pour la nuit à【Rintenbu】et partirent immédiatement le lendemain pour la Capitale du Royaume des Bêtes, 【Passion】.

« Si nous continuons tout droit, nous atteindrons【Passion】, pas vrai ? »

Hiiro posa une question, et Arnold lui répondit.

« Non, pour y arriver nous devons traverser les【Grottes de Gree】. Nous y serons juste après ça.

– Y-a-t-il quelque chose de particulier à savoir à propos de ces grottes ?

– Ouais. Elles pullulent de monstres de Rang supérieur à B, et nous ne pouvons pas emmener les Raidpics avec nous. »

Apparemment, les grottes grouillaient de passages étroits, ce n’était vraiment pas le genre d’endroits à traverser avec les Raidpics.

« Y-a-t-il le moindre détour que nous puissions prendre ?

– Il y en a, mais ils sont longs, et les monstres sont plus forts. En considérant les risques, je pense que les【Grottes de Gree】restent la meilleure option.

– Je vois. Ainsi nous avons juste à aller tout droit ?

– Est-ce que ça te va ?

– Je ne me soucie pas vraiment de par quelle voie nous y allons, mais je veux arriver vite ?

– O-ouais.

– C’est pourquoi je vais t’écouter cette fois. Tu ferais mieux d’être reconnaissant.

– Tu es arrogant, comme d’habitude ! » (ndt : la réplique de Hiiro juste avant, c’est moi ou c’était une réplique typiquement tsundere ? ^^’ nda : C’est ce qui est repoussant avec lui : c’est un tsundere…)

Et ainsi la prochaine destination du groupe fut décidée.

Après un moment de chevauchée, ils arrivèrent à l’entrée d’une large grotte. Le trou lui-même s’étendait de façon démesurée dans toutes les directions.

« Oy, es-tu sûr qu’on ne peut pas emporter ces oiseaux ? »

Rien que d’après l’apparence extérieure, il semblait que n’importe quoi pouvait passer à travers facilement.

« Ouais, la structure interne est plutôt complexe, et il y a pas mal de passages étroits que nous devons traverser. Ça peut sembler un peu triste, mais c’est ici que nous devons nous séparer des Raidpics. »

Dit Arnold tandis qu’il caressait la tête de son Raidpic.

« Merci de nous avoir amenés jusqu’ici. Passez le bonjour à Max de ma part. »

Le Raidpic afficha une expression pleine de tristesse tandis qu’il frottait son bec contre le visage d’Arnold.

« Oy, fais quelque chose à propos de celui-là. »

Arnold se retourna à ces mots et admira un Raidpic léchant le visage de Hiiro avec sa longue langue. On aurait dit que celui-ci était aussi récalcitrant à se séparer de Hiiro.

« Ahaha ! Il est clairement devenu très attaché à toi !

– Arrête de faire n’importe quoi, le piaf ! Tu veux que je te grille ? »

Malgré cela, le Raidpic n’y prêtait pas attention et continuait à tremper Hiiro de sa bave.

« Pour l’amour du… C’est gluant. »

Hiiro fixait du regard le raidpic avec une expression dégoûté.

« Allons, allons. C’est juste sa façon de te montrer à quel point il t’aime en tant que maître. Laisse couler, s’il-te-plaît.

– …Ouais, vous avez rendu ma chevauchée confortable les gars. Voici un cadeau d’adieu. »

Hiiro commença à écrire un caractère qu’il lança aux deux Raidpics, et ils tremblèrent tous les deux avec une expression de joie.

« Q-qu’est-ce que tu as fait ?

– J’ai utilisé『Confort』. Ça devrait faire s’envoler leur fatigue. »

Le mot pouvait aussi leur donner une sensation de fraîcheur. Hiiro imaginait les voir rentrer chez eux à une foulée rafraîchissante, mais d’un coup, les deux oiseaux crièrent et détalèrent à une allure alarmante.

« Q-qu’est-ce qui ne va pas avec eux ?

– …Aucune idée. »

Il semblait que leur tension était trop montée, et qu’ils étaient retournés à Max boostés. Regardant les Raidpics foncer comme des boulets de canon, Hiiro conclut qu’ils rentreraient en toute sécurité chez eux.

« C’est quoi cette situation invraisemblable ?

– Qu’est-ce que tu veux dire ?

– Et bien, je pensais que comme d’habitude, tu donnerais une récompense seulement à celui qui t’avait transporté. »

Muir imitait la pose interrogative d’Arnold. Elle semblait avoir la même opinion.

Les deux avaient à peu près saisi la personnalité de Hiiro. Les seuls moments où Hiiro agissait comme à l’instant, c’était quand il était de bonne humeur, ou quand il remboursait une faveur.

Comme il ne semblait pas particulièrement heureux, ils se demandaient ce qui l’avait ému à ce point là.

« Qu’est-ce que vous racontez ? Ils se sont bien occupés de mes serviteurs. Donc en tant que maître, n’est-ce pas naturel pour moi de les récompenser ?

– Fufu~n, je vois, je vois. Pour toi, nous sommes tous tes serviteurs, et tu les as récompensé tous les deux avec ta 《Magie des Mots》 pour leur dur labeur. Je vois, je vois. À propos, puis-je élever une objection à présent ? Principalement concernant le fait d’être appelé un serviteur !?

– Objection refusée.

– Aaaah ! Combien de fois dois-je dire que nous ne sommes pas tes serviteurs !

– Et combien de fois dois-je dire que c’est une blague ?

– Tu te moques encore et encore de moi !

– Bon, allons-y !

– Eh ! Écoute moi ! »

Muir haussa les épaules tandis qu’elle suivait les deux.

L’intérieur de la grotte était sombre, mais semblait plutôt large. On pouvait entendre le son de l’eau s’écoulant goutte à goutte. Il venait de la gauche, et quand le groupe se tourna dans cette direction, il trouvèrent un monstre limace géant bavant tandis qu’il les regardait de haut.

« Dès le début !? Et en plus, c’est le Slugger de Gree de Rang B ! »

Arnold se positionna devant Muir et brandit son épée.

« Une limace… c’est ça ? Je vais tester quelque chose. »

Hiiro parla tandis qu’il lançait un mot. Et soudainement, une poudre blanche et brillante se répandit sur la limace. La vitesse de la limace déjà lente diminua encore plus, et son corps commença à se recroqueviller progressivement.

« Oh, on peut donc s’occuper de limaces avec『Sel』. »

En effet, le mot qu’il avait écrit était『Sel』. (ndt : Ne faites pas ça chez vous les enfants ! Ce serait cruel pour les limaces ! è_é)

(Tant que j’ai une image claire dans la tête, cette magie peut faire apparaître du sel. Elle peut littéralement faire n’importe quoi. Bien qu’au lieu d’être du vrai sel, ça pourrait être quelque chose avec un effet similaire. Ça disparaîtra certainement dans une minute.)

Il grognait à propos de son propre pouvoir. Mais il se sentait heureux du plus profond de son cœur de pouvoir utiliser cette magie. Comme la Limace était devenue petite, Arnold l’empala sur son épée.

« Je ne suis même plus surpris, mais qu’est-ce que tu as fait ?

– J’ai juste mis en pratique quelque chose que je voulais tester depuis l’enfance.

– … ? »

Arnold et Muir le regardèrent d’un regard vide, mais quand ils réalisèrent qu’il n’en dirait pas plus, ils continuèrent simplement à marcher.

Après avoir marché pendant un moment, le passage devint plutôt étroit. Ils ne pouvaient qu’avancer un à la fois, donc ils continuèrent avec prudence. Finalement, ils se retrouvèrent dans un autre espace ouvert traversé par un petit pont.

« Puis-je… traverser ce pont ? Est-il seulement empruntable ? »

La question de Hiiro était raisonnable. Le pont était fait de bois, mais plusieurs endroits étaient pourris, et la corde qui le maintenait était visiblement dégradée. Il ne semblait pas que ce pont pouvait supporter le poids d’humains.

Mais il semblait que c’était le seul moyen se rendre de l’autre côté.

« Que devrions-nous faire, Hiiro ? La distance est un peu trop grande pour un saut…

– Qu’est-ce que tu racontes ? Il n’y a aucun problème si j’utilise simplement 『Voler』.

– Ah, c’est vrai ! »

Mais à ce moment, Hiiro pensa.

(Si je l’utilise, nous serons définitivement capable de traverser. Mais si quelque chose arrive pendant que nous traversons, les deux autres…)

S’il y avait un piège de quelque sorte, ou un monstre tapi en attente, ce serait embêtant.

(Plutôt qu’en volant, ce serait plus facile d’y faire face en marchant. Enfin, si quelque chose arrive à cause de leur négligence, c’est différent…)

Non, il y avait quelque chose de faux dans cette façon de penser. Ils étaient actuellement d’importantes sources d’information. Pour le moment, ils étaient nécessaires. Ce serait une trop grande perte de les perdre ici. (ndt : cette façon de penser aussi est mauvaise tu sais… –’ nda : C’est surtout le pire des tsundere…)

« Oy, dépêche et lance la magie sur nous !

– Non, je pense que je devrais… »

En disant cela, Hiiro s’approcha du pont délabré. Il concentra la magie dans son doigt et écrivit 『Connecter』.

« Bien, peu importe ce qui se passera, il tiendra pendant une minute. Dépêchons-nous.

– Eh ? O-oh ? Oy ! »




Bien qu’ils aient été surpris de voir Hiiro foncer en avant, la vue de Hiiro traversant sans problème le pont les avait poussés à se prendre par la main et courir après lui. Le pont qui semblait prêt à s’écrouler sous leurs pieds poussait Arnold à resserrer sa prise sur la main qu’il tenait dans la sienne, mais il se rassura en se disant que Hiiro avait fait quelque chose encore une fois.

(Malgré tout, quelle magie a-t-il utilisée cette fois-ci…)

Même alors qu’ils couraient tous les trois dessus, bien que le pont craquait dangereusement, il ne montrait aucun signe de s’écrouler.

(Et, même, je voulais voler, tu sais…)

Pas seulement Arnold, mais aussi Muir. Tous les deux affichaient une expression déçue.

Le groupe réussit à traverser le pont dans la minute, mais les deux à côté de Hiiro semblaient érintés car ils avaient pensé que leurs chances de se précipiter vers leur mort étaient élevées. Mais comme Hiiro croyait en son pouvoir, il ne pouvait pas comprendre leur fatigue.

« T-toi… qu’est-ce que tu as fait ?

– Le mot『Connecter』a fait que pour une minute, le pont ne lâcherait pas peu importe ce qu’il s’était passé.

– T-tu peux même faire ça ? »

Muir s’exclama tandis qu’Arnold le regardait avec des yeux à moitié clos.

« Ou~ais, peu importe comment je le regarde, cette magie est injuste !

– Aucune idée. Peu importe, allons-y. »

Mais à ce moment, Hiiro ressentit un puissant impact dans son dos, le faisant rouler au sol.

« Hiiro !

– Kya ! »

Tous les deux regardèrent Hiiro être envoyé voler devant leurs yeux. Mais immédiatement après, il apparut devant eux.




« G-Ganrock !? »

Le Ganrock, comme son nom l’impliquait, était un monstre dont les membres et le visage étaient composés de roche. Il faisait seulement 50 cm de haut, mais ces monstres pouvaient atteindre une vitesse incroyable, donc se faire percuter par eux n’était pas de la rigolade.

(Ow… Ça fait plutôt mal…)

Hiiro redressa son corps douloureux et regarda la cause de son vol. Mais il n’y en avait pas qu’un, il y en avait deux en plus, pour un total de trois.

(C’est vrai qu’il est censé n’y avoir que des monstres de rang au moins B…)

Il jeta un rapide coup d’œil à Arnold.

(Je pense que ça va être un peu difficile pour ce vieil homme…?)

Normalement, il aurait juste utilisé『Explosion』pour se débarrasser d’eux en un instant, mais comme c’était une grotte, il ne pouvait pas. S’il se ratait, il ne voulait pas causer un effondrement ici.

Mais avec un tel corps, une épée ne ferait probablement pas beaucoup de dommages. Ça risquait d’être compliqué pour Arnold. Pensant à cela, Hiiro cria.

« Vieil Homme, utilise ton épée ! »

C’était sa conclusion. Bien que ce serait définitivement difficile de s’occuper d’eux avec une épée, Hiiro avait une raison.

« Vieil Homme ! Commence par celui le plus proche de toi !

– M-mais avec une épée, c’est un peu… »

Arnold connaissait la particularité du Granrock et savait qu’il ne pourrait pas faire grand chose avec son équipement actuel.

« Ne t’inquiète pas, je vais utiliser ça ! »

Dit-il tandis qu’il commençait à écrire un mot. Le mot percuta le Granrock devant Arnold.

« Maintenant !

– J-je ne comprends pas vraiment, mais Ora ! »

Cependant, le Ganrock esquiva sur le côté.

« Comme si j’allais te laisser t’échapper ! »

Il inclina son glaive sur le côté et le trancha horizontalement.

Et, pour une certaine raison, le corps du Ganrock se sépara parfaitement en deux.

« Eh ? …qu ? »

L’absence de résistance de son ennemi le choqua. En effet, il n’y avait aucune résistance. Il avait la même impression que s’il avait découpé une balle de sable.

« Hé, sur le suivant ! »

Hiiro écrivit et envoya un autre mot. Même peut-être que les Ganrocks étaient devenus plus prudents. Ils sautèrent sur place pour l’éviter. Le mot frappa le sol et s’activa, et dès qu’un Ganrock atterrit, il s’y enfonça.

« Ah ! Je vois, donc c’était ça ! »

Il semblait qu’Arnold avait finalement compris l’effet du mot. Il tourna son regard vers Hiiro.

« Toi, tu as utilisé un mot qui ramollit ? »

Correct. Le mot qu’Hiiro avait utilisé était『Doux』. Le premier Ganrock avait subi son effet et avait facilement été coupé en deux par une épée. Et quand le sol s’était ramolli, à cause de cela, le Ganrock s’était enfoncé sous son propre poids.

« Vieil Homme, je te laisse celui qui est enterré ! »

Tout en disant cela, Hiiro se concentra sur le dernier. Arnold tourna son regard vers le Ganrock, qui luttait pour sortir du sol.

« Huhun. C’est un Ganrock immobile, alors tout ce que j’ai à faire est de concentrer mon pouvoir et de le briser ! »

Il prépara son glaive en disant cela.

《Croc du Vent》!

La puissance du vent s’enroula autour de la lame.

« Plus. Je dois le comprimer plus fort, ou alors ça ne traversera pas son corps. »

Avec plus de temps qu’il n’en faut, il continua à renforcer son glaive. Finalement, il se positionna pour percer le Gamrock.

« HAAAAAAAAAH ! »

Le glaive passa parfaitement à travers le corps du Ganrock. Et il semblait qu’Hiiro avait pu utiliser sa 《Magie des Mots》 pour battre le dernier facilement.

« Fuu~ C’était le bordel. »

Arnold s’abaissa jusqu’au sol et prit une grande inspiration.

« T’as d’un coup été envoyé valdinguer. Ça m’a foutu les jetons.

– Est-ce que tu va bien ? »

Muir exprima son inquiétude.

« Pas de problème. Mais ça m’a demandé plus de mana que je ne pensais. »

Écriture Aérienne coûtait 100 PM, donc même avec son importante réserve de Mana, Hiiro ne pouvait pas l’utiliser trop souvent. Bien qu’il ait des objets de récupération de PM, on ne pouvait pas prédire ce qui allait se passer par la suite, alors il valait mieux les économiser.

« Dans ce cas nous ferions mieux de sortir rapidement.

– En effet.

– Allons-y. »

Les trois allèrent de l’avant. Et finalement, ils arrivèrent à un autre espace ouvert. Mais pour leur plus grande joie, ils pouvaient voir la lumière au bout d’un passage en pente douce.

 

Chapitre précédent <~ Sommaire ~> Chapitre suivant

Publicités

5 commentaires sur “Konjiki no Wordmaster Chapitre 32 : Les Grottes de Gree

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s