Alezander’s Extended Universe, Issue #48 [EPILOGUE ACTE 3]

AVATAR2Auteur : TheLordGio
Check: Lux Lewin

 


“Yo ! Un an, l’Acte 3 m’aura pris plus d’une année d’écriture. Ce fut un Acte vraiment difficile à pondre, entre ma dépression et quelques autres bouleversement. La vie est étrange quand même, cet acte 3, Peace On Earth devait justement être une partie très sombre, assez frustrante, avec un Fang dépressif. La question que je me pose c’est : “Mon subconscient savait-il à l’avance ce que j’allais traverser ?” Je commence à croire que oui.

Je tenais particulièrement à remercier tout le monde, Night qui m’a permis d’utiliser son personnage principal alors qu’il savait qu’en le mettant entre mes mains, il allait complètement changer. Vhail ensuite, qui pour la petite anecdote dévoile le véritable prénom de Faé dans le même chapitre que moi (le 32 plus exactement) alors que l’on avait rien prévu à la base.

Faust qui m’a permis d’utiliser Aln aussi, son personnage est devenu plutôt joyeux dans mon histoire on le reverra dans l’Acte 6 (Oups spoil ! ). J’ai aussi fais une référence obscure à GBI, l’histoire d’Andecarus. J’ai tellement espéré qu’il reprenne l’écriture de cette histoire wtf.

Ensuite je remercie Lux Lewin, mon fidèle bras droit qui check mes chapitres (allez lire son histoire c’est vraiment stylé). Puis Ryu aussi, le seul lecteur assez courageux pour commenter mes chapitres XD

J’espère que cet épilogue vous plaira, il met pas mal de choses en place afin de vous introduire la suite (en espérant que mon petit ajout musical à la fin fasse son petit effet).

Bonne lecture à vous…”


 

EPILOGUE.

Quelques semaines après les évènements de l’île de Termina,

Dans un établissement hospitalier privé fait entièrement de verre, sur une île perdue dans l’océan atlantique.

Brahman Scar DeLarge, de son vrai nom David Crawford, était dans son lit d’hôpital, le corps recouvert de bandage. A ses côtés, se tenait un homme relativement âgé et vêtu d’un smoking. Il regardait par la fenêtre, scrutant l’océan de son regard implacable.

Il finit par couper le silence de sa voix grave :

“Mon fils… Un grand sage m’a un jour dit que pour entrevoir l’avenir, il fallait regarder le passé. J’ai toujours pensé que ce n’était que des élucubrations, des bêtises sorties de la bouche d’un vieux sénile. Pour moi, seul l’avenir comptait. Je n’avais qu’un but : que cette histoire se termine…

Mais maintenant que je te vois ici, dans cette chambre d’hôpital, je commence à me dire qu’il n’avait peut être pas tort. Il y a visiblement un point que j’ai négligé dans ton éducation et une fois de plus, ton incompétence va rejaillir sur moi…

Je t’avais pourtant envoyé dans les meilleurs écoles, tu as eu des prix nobels, des trophées dans tous les domaines… Je ne comprend pas comment tu as pu finir ainsi… Regarde toi, tu es pitoyable… Ta pauvre mère aurait honte si elle était encore des nôtres…

Pensais-tu vraiment pouvoir t’occuper d’Alezander seul ?

Tu t’es précipité comme toujours… Et maintenant, on sait tous les deux ce que je vais devoir faire :  m’occuper de lui personnellement… J’attendais ce jour depuis ma collaboration avec le Pr Night. Je…”

Une voix métallique résonna dans la chambre d’hôpital.

tic tac ! {CRAWFORD. LAISSE. MOI. M’OCCUPER. DE. LUI.} tic tac !

La voix métallique provenait d’une boîte noire rectangulaire, posée sur un canapé rouge à gauche de Brahman. Un oeil rouge sang brillait en son centre, donnant à l’artefact noir comme la nuit une inquiétante aura. Le vieil homme en smoking continua :  

“Intéressant… Penses-tu pouvoir prendre ta revanche sur lui sans subir une nouvelle défaite ? Je crois que tu as oublié dans quel état nous t’avions récupéré à Paris… ? Vas-tu comme mon fils me faire passer pour un souffreteux ? Je t’écoute mon cher ami, mais tu n’auras qu’une seule chance pour me convaincre…”

tic tac ! tac ! {ECOUTE. MOI. ATTENTIVEMENT. CRAWFORD. Ha. Ha. (silence) Ha. Ha. COMMENT. JE. COMPTE. NEUTRALISER. ALEZANDER. UN. IMMORTEL. Ha. Ha. Ha. zzt. IL. SUFFIT. DE. L’EMPRISONNER. A. JAMAIS. } tic !

“Ton idée me plait, continue… “

tic tac ! {…}

(à suivre dans l’Acte 4…)

**********

[Tu parles d’un emmerdeur ! Si je lui met la main dessus… Déjà il a rien voulu nous dir et en plus, il se permet de disparaître comme ça, sous notre nez…D’ailleurs, depuis quand il peut se téléporter ? L’île de Termina est encore figée dans le temps, les scientifiques du Majestic 12 l’ont mise en quarantaine. Avec toutes ces statues vivantes d’extraterrestres, il a foutu un gros tollé au niveau des échanges intergalactiques. Putain ! La terre passe encore pour une merde ! Sur les Ordres de l’Empereur de Neptune, Barbara a dû quitter notre planète et même si elle voulait rester, elle savait qu’un jour elle devrait reprendre le règne du Royaume de Neptune..

J’ai décidé de démissionner du Majestic 12. Quand vous entendrez cette cassette, cela voudra dire que j’aurais tout oublié et que je serais redevenu un citoyen normal.

  • −−· ···  −−−···  ·−−− ·  ··· ··− ·· ···  − −−− ··− ·−−− −−− ··− ·−· ···  ·−−·−  ·−·· ·−  ·−· · −·−· ···· · ·−· −·−· ···· ·  −·· ··−  ··· ·−·· · −· −·· · ·−·  −− ·− −· ·−·−·−  ]

“Qu’étais-tu en train d’écouter Mulder ?” dit une femme aux cheveux roux en costume sombre. Ses yeux, bleu comme le ciel fixaient son coéquipier d’un air soucieux. Un badge accroché à sa veste indiquait “FBI, Agent Scully”.

Elle entra précautionneusement dans la voiture de fonction avec deux mug de café, elle en donna ensuite un à Bill Mulder.

“Merci.” Mulder rangea la cassette et but une gorgée.

De fines gouttelettes s’écrasaient sur le pare-brise.

“Il pleut, constata t-il”

“C’était quoi cette cassette Mulder ?”

“Un message du passé… “

“Si tu as besoin de parler je suis là.”

“Je sais, merci Scully.”

**********

N E P T U N E

[huitième et dernière planète de notre système solaire.]

Une créature faite uniquement d’eau et habillée en soldat courait à toute allure dans les allées du palais royal.

“Impératrice, Impératrice… “

L’Impératrice à la peau bleue était assise sur son siège, sirotant un verre de vin couleur rose fluo. C’est alors qu’elle entendit au loin le soldat crier. Les portes pour accéder au trône du royaume s’ouvrirent, le soldat courut à toute allure et arriva devant l’Impératrice avant de lui chuchoter quelques mots.

“Barbara… Alezander ? Voilà bien longtemps que je n’avais pas entendu ces noms !” cria-t-elle. “Qu’on les fasse entrer de suite !”

“Bien Impératrice…”

Deux personnes arrivèrent devant le trône. La première personne était un homme de haute stature, au physique athlétique et aux courts cheveux bruns. Son oeil droit était marqué d’une profonde cicatrice qui, ajoutée à sa combinaison de combat, ne laissait que peu de doutes sur sa nature de guerrier aguerri. A ses côtés se tenait…

“Mosy Drizzt, vil insectoïde, si on m’avait dit que tu serais ici je t’aurais mis au cachot depuis longtemps ! Dit moi de suite où se trouve la couronne de mon père !”

“Malheureusement Barb… Impératrice nous n’avons pas le temps pour…” commença Jion

“Vendu à Ghrtasbifjpreur le 3ème ! Et c’est le légendaire Mozy Drizzt bébé !” coupa Mozy Drizzt

“Infâme chasseur de prime, tu es ici chez moi alors je te somme de me parler avec le respect qui sied à mon titre ! Si vous ne veniez pas au nom d’Alezander vous seriez déjà en train de servir de nourriture aux drfodfko !!! ”

“… Vous pouvez vraiment pas rester sérieux une minute les Kalabra…” se désola Jion, le centurion de l’espace.

“Les drfodfko j’en mange tout les matins bébé ! Et…”

“Silence Mozy…” rétorqua Jion de sa voix grave.

“Ok, ok je me calme… On était venu ici pourquoi déjà ?”

L’atmosphère se fit soudainement plus grave et les visages se fermèrent. Jion expliqua en détail ce qui se déroulait dans l’ombre. Quelque chose de malsain flottait dans l’air, des êtres belliqueux s’étaient mis en action…

“Les vaisseaux de Kalabralax sont en chemin… “ lança Jion calmement.

“Des vaisseaux de guerre aussi grosse que ma…” continua Mozy.

“Mozy !”

L’Impératrice se leva de son trône et marche en direction des deux arrivants.

“Si ce que vous me dites est vrai, nous n’avons pas une seconde à perdre… ”

**********

  1. Vallée du Mexique. Teotihuacan.

Cet épilogue continue sur la chaussée des morts, là où les deux derniers survivants de leurs espèces respectives se faisaient face. En premier lieu nous avions Vé, l’Homme Lézard bien connu des lecteurs de la première heure, fervent soutien d’Alezander.  En second nous avions Quetzalcoatl, l’homme serpent, plus connu sous le pseudonyme de Serpentard Söze.

L’homme Serpent trépignait d’impatience, il avait hâte d’en finir . Vé quant à lui savait qu’il ne pourrait fuir indéfiniment. Le conflit opposant leurs deux espèces durait depuis la nuit des temps.

-Arrêtons cette folie, Quetzal ! Cette guerre ne rime plus à rien… dit Vé.

– Vé… Vé… mon cher ennemi sss. Pourrais-tu, s’il te plaît ne pas gâcher ce magnifique moment ? Nous sommes à l’aube d’un dénouement des plus déchirant et j’espère sincèrement que je n’ai pas en ce moment affaire à un de tes maudits clones. Ce serait gâcher cet instant, notre instant, siffla t-il.

– Notre instant ? Rend toi à l’évidence Quetzal, tu es fou !

L’homme serpent émit un rire sinistre.

– Allons, allons Vé ne dis pas de sottises. Nous sommes de vieilles âmes qui ont traversé le temps. Nous avons vu tant de choses, y compris comment la fin de nos deux espèce a permis aux homo sapiens de devenir les rois de ce Monde. Mais ils fut un temps où c’est nous qui étions l’espèce dominante. Mais passons, nous sommes ici pour en finir, une bonne fois pour toute.

– Très bien, comme tu veux.

Les deux hommes-reptiles se mirent en position de combat.

– finissons en ! lança Quetzalcoatl.

Vé soupira, ses tentatives de négociations avaient échouées. Il n’avait désormais plus le choix. L’homme-lézard poussa un cri de guerre avant de foncer sur son adversaire.  

**********

Prélude à l’Acte 4

Neo-Tokyo

[Connexion en cours…]

– Allo ?

Nous y sommes c’est le moment, tu dois être méticuleux, ne l’oublie pas, sinon Alezander pourrait rester coincé jusqu’à la fin des temps.

– Très bien.

19h45

– Ok

Que la partie commence !

[Connexion terminée…]*

*REDEMPTION THEME
GAHDAMN
DRAM

 

 

Chapitre Précédent <~~ Sommaire ~~> Chapitre Suivant

Publicités

2 commentaires sur “Alezander’s Extended Universe, Issue #48 [EPILOGUE ACTE 3]

  1. Rhooooo… c’est pas gentil, juste que certains lecteurs ne voient pas l’intérêt de commenter une histoire si elle est deja si bien ^-^ rien a redire donc rien à commenter, mais je ferais un effort je pense, merci du chapitre et koeur a toi

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s