Alezander’s Extended Universe, Issue #47

Auteur : TheLordGio
Check: Lux Lewin


“Yo ! Tout le monde, j’espère que vous allez bien ? Voici enfin le dernier chapitre de l’Acte 3 qui clôture une des parties
les plus mystérieuse d’Alezander’s. Pour me moment tout ceci parait étrange mais les réponses viendront ne vous inquiétez pas.
Merci à Lux qui est toujours au rendez-vous pour check mes chaps c’est cool.

Bonne lecture à vous. “


Toute l’île était figée dans le temps, plus rien ne bougeait, plus aucun bruit, rien. Nous arrivons à présent mes chers lecteurs à la fin de cette partie de l’histoire, ce récit sans queue ni tête va prendre fin, ici sur Termina.

Dans la foule de combattants statufiés par le Prototype, en concentrant bien votre vision sur Vé on pouvait voir durant un instant ses paupières se fermer et se relever lentement. L’homme reptile était-il vraiment figé ?

C’est une question que nous répondrons plus tard, maintenant il est l’heure du grand final : l’affrontement spectaculaire entre Alezander et Brahman.

“Alezander ! Comment as-tu osé ?! Ce tournoi, c’était mon rêve et toi, tu l’as détruit. Comment un être aussi pathétique que toi ose détruire les rêves des autres, pourquoi ? Réponds moi ?”

Tout en lançant cela, Brahman monta les marches qui donnait sur le ring au centre du stadium. Il avait dans les main une boule métallique où était inscrite de mystérieux symboles provenant d’un autre récit, d’un autre monde, d’un autre narrateur.

Cette boule métallique pouvait faire apparaître Maya Sadako, cette femme sublime ressemblant à Hilda, l’âme sœur… mon âme sœur. Mais pour le moment il ne fit rien. Brahman attendait la réponse d’Alezander.

– Eh bien…

“Eh bien quoi  ? Pensais-tu être à la hauteur de l’ancien narrateur ? Pensais-tu pouvoir finir cette histoire, arriver comme un cheveu sur la soupe et intervenir dans le récit ? Aucun narrateur digne de ce nom ne fait ça ! Toi et l’ancien narrateur vous êtes tous les deux pathétiques.”

– Il m’avait prévenu de ne pas intervenir dans le récit mais…

“Mais tu es un piètre personnage qui n’écoute jamais. Nous savons, nous les Crawford que nous sommes des personnages créées par un narrateur.  Nous faisons tout notre possible pour faire progresser les autres personnages, surtout les principaux comme toi et l’homme reptile, ainsi que tout le reste de vos misérables compagnons. Pourquoi ne m’a-t-il pas donné les plein pouvoir de ce monde ? Pourquoi il t’a choisi toi ?” dit-il en s’énervant. “Je tiens à signaler que je ne m’énerve pas ne croyez pas tout ce qu’il y a d’écrit.”

– Nous n’avions pas le choix sinon cet univers aurait disparu. Les Elfes machines…

“Ne parle pas d’eux Alezander, murmurer leur nom est un acte dangereux, je ne te supporte pas mais voir ce monde disparaître une nouvelle fois me rendrait dépressif, revenons à notre sujet. Je ne compte pas utiliser Maya. Cette boule métallique en Soul Steal, venu d’un autre récit ne me servira à rien car tu n’es plus lui.”

“Nous aurions dû nous affronter physiquement depuis le début du chapitre n’est-ce pas ? Comment aurais-tu vu ton bouquet final ?”

Un sourire machiavélique se dessina sur le visage de Brahman, puis une larme coula de son oeil droite. son sourire se changea et laissa place à une tristesse palpable que Alezander pouvait ressentir malgrès la distance en eux deux.

“Je ne suis pas triste… Hélas ! Je n’ai jamais vraiment su ce qu’était le bouquet final. Je pensais que… “

– Je suis arrivé à l’Issue 40 et avant cela, l’ancien narrateur avait fini son acte 3, il se pourrait même qu’il n’y avait eu jamais de fin avant.

“Il… “ Le visage angélique de Brahman commença à se déformer lentement. car à cet instant le combat aurait dû commencer depuis le début de ce chapitre. Il se toucha le visage. “Que se passe-t-il ?”

-Tu le sais très bien…

“Malheureusement je le sais ! C’était les idées de l’ancien narrateur. Elles volent tout autour de nous c’est ça ?”

– Exactement. Dans le chapitre précédent, elles étaient tellement présentes qu’elles ont mit à mal le déroulement de mon combat contre Fang.

Le visage de Brahman se déforma de plus en plus, c’était comme si sa peau était en train de fondre.

“Je… Penses-tu que nous aurions eu un combat mémorable ? Je veux dire pense que mon bouquet final aurait été extraordinaire ?”

– Je…

“Ne me mens pas !”

– Je ne pense pas…  Les idées volent autour de nous mais tant qu’elles ne sont pas concrétisées, elle ne valent rien.

La peau fondue sur le bouche de Brahman, rendit sa voix méconnaissable et son discours dissonant : “Pathétique narrateur, pathétique histoire. Tout ça pour quoi ? Rien. Je ne vais servir qu’à attiser la colère de mon père pour la suite du récit. Je suis une création inutile, tout ça pour quoi ? Rien. L’histoire continuera sans moi, il n’y a pas de doute mais tous les personnage de cette partie de l’histoire n’ont pas été assez développés. Ils nous oublieront Alezander, personne ne se souviendra de nous.”

Brahman tomba au sol.

*- Je suis désolé !”

la boule métallique contenant Maya Sadako roula vers Alezander. Les symboles étrange venus d’un autre récit se changèrent en une texte bien distinct : “Même si tu cherches à changer le cours des choses par toi même, le destin est quelque chose de mystérieux et il y a des choses qui restent immuables. Peut-être un jour seras-tu de nouveau digne d’elle comme tu le fût autrefois, mais ce jour n’est pas venu, pas encore. Plus immature qu’ immortel malgré ta longue vie. V” puis en lisant cela, la boule métallique disparut devant les yeux ébahis d’Alezander. Celui-ci soupira, se releva et marcha en direction de la montagne de billets.

Il fit signe à Vé de venir. L’homme reptile arrêta de faire semblant d’être figé et se rapprocha de l’immortel.

“Que vas-tu faire maintenant ?”

– Il reste une de ces idées qu’on peut concrétiser.

“Ha ? D’habitude je te suis mais là… Je ne comprends rien Alezander.

– Moi non plus…

Ils montèrent sur l’estrade, ils passèrent devant un Browrignakizio figé. L’homme-reptile tendit un vieux briquet à Alezander.

-Merci.

L’immortel attrapa un des billets au sol et le brûla en utilisant le briquet. Il déposa ensuite le billet enflammé devant la montagne de billet vert.

Tout s’enflamma., tout l’argent récolté par Brahman, tout.

– Merde ! J’allais oublier Vé, je sais que tu m’entends Vé. Ecoute bien c’est important, même si tu t’en ai rendu compte depuis le début mais écoute : Le véritable Alezander est redevenu Jonathan Smith, tu le trouveras donc dans son agence privée de Détective et en arrivant, dit que tu te nommes Charles-Xavier. Je ferais bien évidement semblant de ne pas te connaître.

Alezander regarda ensuite l’homme reptile. celui-ci se mit à fondre sur place. L’immortel sourit.

– Les clones de Vé ne sont vraiment pas résistants à la chaleur.

La nuit commença à tomber, la montagne de billet enflammée donnait une couleur rougeâtre dans tout le stadium. Alezander regarda vers le ciel.

– Je dois absolument trouver Mr Lovecraft, toute cette histoire de narrateur va me rendre complètement fou, encore plus que d’habitude du moins… “

Chapitre Précédent <~~ Sommaire ~~> Chapitre Suivant

Publicités

2 commentaires sur “Alezander’s Extended Universe, Issue #47

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s