Alezander’s Extended Universe, Issue #46

Auteur : TheLordGio
Check: Lux Lewinston

 


“Yo ! Nous y voilà, l’affrontement entre Alezander et Fang.
J’ai vraiment donné le meilleur de moi même dans l’écriture de ce combat allant voir comment procéder Night dans son écriture, j’espère sincèrement que cet affrontement vous plaira.
Merci à Lux pour le check de ce chapitre et des autres aussi. Bonne lecture à vous… “


“Tous les pères sont les mêmes ! Vient toujours un moment où ils ne voudraient pas être regardés par leur fils avec les yeux qu’ils leur ont faits.”

¤  Carlo Collodi

“ [Huit pas de l’ombre] !”  “ [Huit pas de l’ombre] !”

“ [Huit pas de l’ombre] !”

“ [Huit pas de l’ombre] !”

“ [Huit pas de…] !”

“Mais qu’est-ce que tu tentes de faire exactement Fang ?” demanda un androïde qui ressemblait comme deux gouttes d’eau au vieux robot en aluminium, tout cubique et de couleur rouge avec de gros yeux jaune et une longue antenne sur sa tête rectangulaire. Il essayait de lire un livre d’Isaac Asimov lorsqu’il avait entendu Fang répéter d’une voix ferme [Huit pas de l’ombre].

“Laisse moi me concentrer R18 !“ dit calmement Fang en se remettant en position de garde.

“Comme tu veux !” R18 se replongea dans son livre. “Première Loi : « Un robot ne peut porter atteinte à un être humain ni, restant passif, laisser cet être humain exposé au danger. Deuxième Loi : « Un robot doit obéir aux ordres donnés par les êtres humains, sauf si de tels ordres sont en contradiction avec la Première Loi. »

Troisième Loi : « Un robot doit protéger son existence dans la mesure où cette protection n’entre pas en contradiction avec la Première ou la Deu…”

Quand soudain, Fang se volatilisa devant les yeux ébahis de l’androïde. “Mais… Qu’est-ce que ? Fang ? Ho Zzzt si le Professeur apprend qu’il a disparu, je vais finir en pièces détachées moi ! !” s’écria R18, paniqué.

Mais Fang réapparut soudainement à l’endroit exact de sa disparition.

“ R18, est ce que… j’ai réussi?”

“Te revoilà Fang. J’avais peur que tu ne reviennes plus.” dit R18 sur un ton détaché.

“R18 j’viens de me téléporter bordel ! J’ai fait les [Huit pas de l’ombre] comme dans Maître des âmes ! ”

“Zzzt ! Tu devrais lire du Asimov, Fang… Le professeur nous a bien dit qu’il ne voulait pas qu’on lise cette vieille histoire qu’il a écrit. Qu’est-ce que la communauté scientifique penserait si elle savait que le professeur écrit des histoires pour enfants ?”

“R18 ! Tu ne comprends jamais rien…”

“Zzzt !”

L’ignorant, R18 tenta de se replonger dans son livre…

“Et arrête de faire semblant de lire… Je vais voir S.h.e.n, lui au moins me comprendra !”

“Les deux adversaires sont sur le ring !” Cria dans son micro Browrignakizio, le présentateur.”

Merde ! Espérons que tout se passe comme prévu. Alezander et Fang se faisaient face.

Fang cligna des yeux et hocha de la tête, comme si qu’il tentait de dire quelque chose à Alezander. Celui lui répondit d’un “non” de la tête et ils se mirent tous deux en position de combat.

“NOS DEUX COMBATTANTS SONT EN TRAIN DE SE JAUGER !!! ON SE DEMANDE DE QUI VIENDRA LA PREMIÈRE OFFENSIVE !” Cria de plus en plus fort Browrignakizio.  

“Zzzt ! Professeur ! Professeur ! Professeur !”

Un androïde métallique courait à toute vitesse dans un couloir blanc, le bruit de ses articulations robotique résonnait de toutes parts. Personne n’aurait pu deviner qu’il s’agissait là de R18, car celui ci avait depuis peu  changé d’apparence grâce au Professeur Night. Son cerveau avait été transféré dans un corps beaucoup plus perfectionné, il n’avait désormais plus l’enveloppe charnelle d’une boite de conserve ou celle d’un vieux jouet des années cinquante.  

“Zzzt ! Pro…”

R18 arriva devant le laboratoire d’expérimentation principal du bâtiment, là où se trouvait son créateur. Ce dernier, vêtu de son éternelle blouse blanche, était en train d’éplucher un épais document de plus de cinq cent pages. L’androïde se souvint alors qu’il fallait faire le moins de bruit possible.

Il tenta de marcher de la manière la plus discrète possible, mais ses articulations artificielles grincaient et résonnaient d’un bruit métallique strident.

“Tu as oublié de graisser tes articulations R18 ! Je t’avais pourtant dit que ton corps était très précieux et que devais en prendre soin.” lui réprimanda le Professeur Night en tournant l’une de ses pages.

“Que t’arrives-t-il ?Tu fais encore tes cauchemars ?” demanda t-il, sans détacher les yeux de son livre.

“Les moutons électriques ? Non ça va mieux, il devait y avoir des interférences dans mon programme… Il s’agit de quelque chose de bien plus terrifiant !”

Le Professeur sortit la tête de son document et releva ses lunettes.

“De… Plus… Terrifiant ?”

“Zzzt ! Le prototype a disparu Professeur !”

“Nom de Leigong !”

Night se leva précipitamment, faisant ainsi tomber ses précieux documents au sol et fonça en direction de la salle où “Le prototype” se trouvait.  

Le professeur cria dans le couloir blanc : “S.h.e.n 2 ! Faites moi un topo sur la disparition du Prototype !”

Un énorme oeil rouge accroché au mur se tourna rapidement en direction de Night et de R18.

_| |_

_| Professeur ! Je vous avais pourtant demandé de m’appeler S2, je n’ai rien à voir avec ce S.h.e.n… |_

“Ce n’est pas le moment…” insista Night.

_| Très bien… Les détecteurs de mouvement n’ont constaté aucune activité dans la pièce du Prototype. Et il en de même pour l’ensemble du bâtiment si l’on excepte R-18 et vous, pas même un chat et comme vous le savez j’adore les chats et… |_

“Très bien, merci S2 !” l’interrompit Night.

“Aucun mouvement ?” interrogea R18. “C’est étrange tout cela Professeur !”

“Nous serons fixés en allant voir de nos propres yeux R18 !”

Sortant du couloir blanc, il arrivèrent devant une porte blindée, sécurisée par un scanner oculaire, une technologie très avancée pour l’époque actuelle. Une fois les procédures de sécurité passées, ils pénétrèrent dans une salle entièrement bleue au centre de laquelle devait  normalement se trouver Le Prototype. Mais il n’y avait rien.

“Comment a-t-il pu disparaitre comme ça ?” se demanda le Professeur Night.

“Fang ? Où peut bien être cet affreux de Lee Monstro ?”

“Ne parle pas de Fang, R18. J’ai du mal à imaginer qu’un géant comme Lee Monstro aurait pu voler quoi que ce soit ici sans déclencher une seule alarme … Utilises ta tête R18 ! Je t’ai programmé mieux que ça !”

“Zzzt ! Désolé !”

Le Professeur scruta attentivement chaque recoin de la salle bleue, et entre deux carreaux au sol, il tomba sur un petit bout de papier plié en deux et le sortit.

“Vous avez trouvé quelque chose Professeur ?”

“Un bout de papier…”

“Zzzt ! Un bout de papier…”

Night ouvrit le papier et lut ce qu’il y avait d’écrit dessus.

“Nom de Leigong ! Celà faisait bien longtemps que je n’avais pas vu cette signature… ”

“Professeur ?”

“Eh bien…  Laissons tomber…Nous avons d’autres priorités. Je pensais pas qu’il pourrait trouver ce bâtiment, je le croyais bien caché pourtant. Ce type… Un vrai phénomène ! Déjà quand on travaillait ensemble c’était n’importe quoi. Mais j’ai toujours eu du respect pour lui, toujours, même pour Benedict…. Tout cela me rappelle le bon vieux temps !”

“Zzzt ! Professeur ?”

“Laissons tomber, c’est juste un Prototype après tout… Si ça trouve il est défaillant !“

“On abandonne donc la recherche du Prototype ?”

“C’est Alezander qui l’a récupéré. Il semble qu’il ait retrouvé Fang !”

“Et il rentre à la maison ?”  

Le Professeur Night soupira.

“MAIS ILS NE S’ATTAQUENT TOUJOURS PAAAAAAAAAAAAAAAAAAS !!!” Cria de plus en plus fort Browrignakizio. Sa banane gigotait dans tous les sens dans un spectacle peu gracieux. “LE SUSPENSE DEVIENT INSOUTENABLE !!!”

Tous les spectateurs étaient en attente. Merde ! Personne n’était prêt pour ce qui allait arriver, même pas moi.

– Fang ! Tu peux toujours faire marche arrière ! Lança Alezander.

“Tu sais très bien que c’est impossible, c’est même toi qui me l’a dit Alezander. L’histoire doit avancer…”

– Je sais mais… Je me suis peut-être trompé !

“Tu ne t’es pas trompé, je suis né pour cet évènement, tout concorde enfin. Je comprends mieux le sens de tout cela et de pourquoi je suis comme cela!”

Un long silence plana sur le ring. Alezander et Fang se dévisageaient, chacun profitant des dernières secondes qu’il restait à Fang.

“Très bien !” finit par dire Alezander.

Il hocha la tête en prononçant un seul et unique mot.

“Merci !”

Fang sentit une joie immense le gagner, il savait qu’il allait enfin être libre. Lentement, il enleva sa veste noir, puis se dévêtit de sa chemise. Son ventre s’ouvrit en deux, au centre se trouvait un dispositif, une sorte de boite ovale noirâtre. C’était le fameux Prototype. L’androïde s’en saisit de sa main droite et le leva en l’air. Une énergie lumineuse commença à entourer le Prototype.

“MAIS QUE SE PASSE-T-IL ?” demanda Browrignakizio.

– Qu’est-ce qu’il se passe ?! Cria Alezander. Il se passe que c’est la fin de ce tournoi mais malheureusement…

L’énergie déployée par le Prototype fit exploser Fang en milles morceaux. Un énorme écho métallique retentit à travers l’ensemble de l’arène. Qui aurait pu croire que Fang était un androïde ? Personne, il semblait si… humain….

– … c’est aussi la fin de l’histoire de Fang ! acheva tristement Alezander.

La puissante explosion du Prototype se propagea dans tout le Stadium.

“Fang était un robot ?” demanda Mulder.

“On dirait bien que oui…” répondit Vé. “Mais je n’étais pas au courant…

Barbara observait la scène d’un œil affligé. En tant que médecin légiste elle savait depuis longtemps qu’il n’était pas humain , et cela dès leur première rencontre. Une larme coula sur son visage bleuté.  Mulder lui tendit un mouchoir.

“Qu’est-ce… “. Les spectateurs, les combattants, et tout ce qui se trouvait dans l’arène devinrent subitement immobiles. Le Prototype avait été conçu pour arrêter le temps. Comment le Professeur Night avait-il pu créer une chose pareil ? Merde ! Ce génie était vraiment un visionnaire de son époque.

Alezander était la seul personne qui pouvait encore se mouvoir, il regarda en direction de son équipe. Sur le visage de Barbara une larme restait figée.

– Désolé les gars et merci pour ton sacrifice, Fang…

Au loin, une silhouette gravissait lentement les marches menant au ring.

En voyant ses cheveux noir mi-courts et son costume de même couleur impeccablement taillé pour sa morphologie, Alezander sut immédiatement… Toutes ses batailles et toutes ces larmes versées l’avaient conduits à ce seul et unique moment. C’était là que que l’histoire arrivait à sa fin, la dernière scène avant que le rideau ne se lève.

Fou de rage, Brahman Scar DeLarge entra sur le ring.

“Alezander !!! Comment as-tu osé ?! Ce tournoi, c’était mon rêve, et toi, tu l’as détruit !

“Finissons-en Brahman !” lança Alezander.

Le jeune Fang courait dans tout le bâtiment.

Le Professeur Night ne put s’empêcher d’éclater de rire en le voyant ainsi.

“Fang ! Viens me voir.” lança le Professeur.

“Qu’est-ce qu’il y a papa ?”

“Comme tu le sais tu as beau être un androïde, tu pourras grandir comme tout le monde mais contrairement à R18, tu… durant ta création il y a eu certaines complications… Une partie de tes processeurs a fondu avec ton corps mécanique.”

“Qu’est-ce que ça signifie papa ?”

“Eh bien… en cas de problème on ne pourra pas transférer ton âme dans une autre machine.  Ton corps est donc très précieux, tu dois en prendre soin.”

“Je ferais attention ne t’inquiète pas…”

Fang repartit courir.

“Il grandira comme un véritable enfant, mais quelque part il sera toujours différent… “

Chapitre Précédent <~~ Sommaire ~~> Chapitre Suivant

Publicités

2 commentaires sur “Alezander’s Extended Universe, Issue #46

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s