Vivre trois fois – Prologue

Auteur : StarLight
Check : Yurane


Test, un, deux, un, deux, comment ça marche ce truc ? Euh… Salut les gens, moi c’est StarLight, je suis nouveau ici (sauf sur le discord) et je pense qu’il est temps pour moi de publier, j’espère donc que ça vous plaira.

Pour la publication je vais essayer de m’en tenir à un chapitre par semaine le mercredi, voir un deuxième le dimanche si le premier est trop court. Enjoy !

PS : Merci au gentil check qui s’est occupé de moi

PPS : Oui, le résumé est super flou !


Alors qu’il ouvrit lentement les yeux, le jeune homme reprit connaissance. Sans trop savoir où il était, il chercha à bouger, mais n’y arriva pas. Il flottait, du moins, c’est ce qu’il déduisit étant donné qu’il ne touchait pas le sol, et ne chutait pas. De plus, il faisait sombre, très sombre, suffisamment pour qu’il n’y vois rien.

Où… où suis-je ?

Le jeune homme avait du mal à rassembler ses pensées, il ne se souvenait de rien avant son réveil, puis une voix se fit entendre.

– Ne panique pas, tu es juste mort.

Mort… ?

– Juste… mort ? Le jeune homme ne comprenait pas.
Je suis… mort ? Cela ne me fait rien ? Pourquoi ?

– C’est bien le cas, ton apathie et cette sensation de flottement sont juste dû à ton état, tu vas rapidement retrouver des sensations.

– Que… ? Attendez, je suis mort comment ? Je ne me souviens de rien. Quel est cet état dont vous parlez ? Que va-t-il m’arriver ?

Il était perdu et beaucoup de questions se bousculaient dans sa tête.

– Peu importe, tu es dans l’entre deux monde et tu ne retournes pas dans ton ancienne vie de toute manière. Tu vas être transporté dans un autre monde, un monde dans lequel la magie et les aventuriers existent. Tu devras le découvrir et y survivre par toi-même, cependant je vais te donner un petit conseil : trouve une guilde d’aventuriers, il y en a une au Sud de là où je t’envoi. Ce n’est pas simple comme métier, mais c’est mieux que beaucoup d’autres.

– Pourquoi je devrais aller dans un autre monde ? Et si je dois le faire, donnez-moi d’autres conseils.

Bien que le jeune homme était toujours apathique, un léger sentiment d’urgence commença à le submerger.

– Tu poses beaucoup de question… comme les autres tu me diras. Je ne peux t’expliquer pourquoi tu dois aller là-bas, c’est une affaire qu’un mortel ne peut comprendre.

– Attendez, les autres ?

– Tu n’es pas le seul que je transfère, mais maintenant arrête les questions et écoute-moi, poursuit la voix plus fermement. Comme les autres, tu auras droit à une capacité, celle du contrôle absolu. Elle a pas mal d’utilisations, mais tu devras les découvrir par toi-même, mais je vais t’en donner une première : en touchant les gens, tu vas pouvoir les contrôler.

– Étrange comme compétence, je n’en vois pas vraiment l’intérêt, si ce n’est le contrôle total de là ou je vais…

– Libre à toi d’en faire ce que tu veux, mais il y a des limites, que tu découvriras par toi-même. Bon, nous n’avons plus de temps, je te souhaite donc une bonne nouvelle vie !

– Mais j’ai encore des questions ! Pour commencer comment je-

– Pas le temps, il y en a d’autres après toi, bon courage !

Après ses mots, il s’évanouit.

Lorsqu’il se réveilla, il remarqua être entouré d’arbres et de végétations. En regardant plus près de lui, il trouva plusieurs objets l’entourant : une épée rouillée, une petite armure de cuir, et dix pièces qui lui semblaient être en or.

Ce n’est déjà pas mal, pour un début.
Bon il a dit, au sud, merde c’est par où ?
Pas grave, sortons d’abord de la forêt.

Il réussit tant bien que mal à s’équiper de l’armure malgré son mal de crâne et remarqua que quelque chose n’allait pas. Il regarda son corps et se rendit compte qu’il lui semblait étranger, comme s’il n’était pas à l’aise à l’intérieur.

J’ai l’impression d’avoir rajeuni… je ne me souviens même pas de mon âge…

Peu importe, trouvons cette ville.

Il se mit en marche dans une direction aléatoire, il s’habitua rapidement à ce corps en marchant. Au début il titubait à certain endroit, mais réussi à trouver son rythme, il dû même replacer son armure pour être plus à l’aise dedans.

C’est au bout d’une demi-heure de marche qu’il parvint à atteindre la sortie de la forêt. Il y trouva une route en terre battue et à l’horizon il pouvait distinguer une ville. Il suivit ce chemin et croisa rapidement quelques personnes en caravane. Il les salua et les observa, ils portaient des vêtement simples faits de tissu, aucune marque de richesse n’était visible. La caravane était faite de bois et semblait avoir beaucoup vécue, la cargaison était entourée de tissu qui empêchait de savoir de quoi il s’agissait. Il marcha pendant quelques kilomètres avant d’apercevoir les détails de la ville.

Au vu des murailles, des gens, et des bâtiments que je peux voir d’ici, je suis dans un monde médiéval.

Il continua sa route jusqu’à atteindre la porte, au cours de ce bout de chemin, il fouilla intensément dans sa tête les quelques souvenirs qu’il pouvait avoir concernant son ancienne vie, mais aucun ne refit surface. Il se dirigea vers l’un des gardes devant la porte, il portait un casque ainsi qu’un plastron en fer et était armé d’une lance. Une fois à sa hauteur, il l’interpella.

– Qu’est-ce qu’il y a ? Tu veux quoi ?

– Je souhaiterais savoir où se trouve la guilde des aventuriers.

Le garde se mit à rire.

– Tu veux devenir aventurier avec ton épée rouillée ? Alors vas dans les quartiers Est, tu y trouveras un bâtiment avec un panneau indiquant la guilde, lui répondit le garde tout en se moquant de lui.

Il ignora le rire du garde et se dirigea vers l’endroit indiqué. La ville semblait miteuse, tous les bâtiments étaient fait de pierres taillées et leur toit de tuile, normalement rouge mais noircies dû à un manque d’entretien ; la taille des pierres était très brute, bosselant les maisons. Seules les murailles étaient faites de pierres lisses et semblaient entretenues, cependant quelques fissures étaient visibles sur celles-ci.

Pour lui, tous les bâtiments se ressemblaient, il crut être perdu mais tomba par chance sur le panneau qu’il cherchait “Guilde de Masik”. Étrangement, le texte était écrit dans une langue qu’il connaissait.

Le bâtiment ressemblait aux autres, si ce n’est qu’il était légèrement plus grand et séparé par des ruelles de tout autre bâtisses. Avant de rentrer, il remarqua son reflet dans une vitre d’un bâtiment adjacent.

En me basant sur ce que je vois de mon corps et des gens que j’ai croisé, je dirais que j’ai dans les 14 ans.

Une fois à l’intérieur, il remarqua que c’était assez spacieux, cependant, les quelques tables, le panneau d’affichage et le comptoir semblaient usés, crasseux et très peu entretenus. L’odeur que dégageait ce lieu était assez forte pour être déplaisante et les gens assis sur les tables et devant le panneau ne semblaient pas trop savoir ce qu’ils faisaient ici.

J’aime pas l’endroit…

Une fois au comptoir, il demanda innocemment s’il pouvait devenir aventurier.

– Mmmmh… tu sembles un peu jeune pour le devenir mais si tu as de quoi payer, alors il n’y a aucun problème.

La réceptionniste souriait mais il y avait un semblant de pitié derrière ce sourire.

– Et ça va me coûter combien ?

– 5 pièce d’or.

COMBIEN ? Il m’a fourni le minimum vital ou quoi ?

Il lâcha à contrecœur les 5 pièces demandées.

– Et voilà…

La réceptionniste remarqua le regard triste d’Aidan qui se séparait de ses pièces, elle en eut presque pitié.

– Bien, je vais devoir remplir votre formulaire pour que vous puissiez obtenir votre carte.

– Il me faudrait, votre prénom et votre âge.

C’est en souriant qu’il répondit :

– Bien sûr, je m’appelle…

Hein ? C’est quoi mon nom déjà ? Putain de merde ! J’y ai pas pensé mais c’est quoi mon nom déjà ?

– Un problème ?

– Euh non, je pensais à autre chose, je m’appelle Aidan, j’ai 14 ans.

Aidan était le premier nom qui lui était venu en tête.

La réceptionniste nota les informations et informa Aidan que sa carte d’aventurier serait prête le lendemain.

– À quoi ça sert une carte d’aventurier ? demanda Aidan.

– Elle vous sert de carte d’identité, sur celle-ci vous trouverez votre nom, votre rang d’aventurier, allant de G, le plus faible, à S, le plus fort. Votre rang sert à délimiter la difficulté des quêtes que vous pouvez accepter, étant rang G vous pourrez prendre une quête de rang F au maximum. Il y a aussi un sceau magique garantissant votre identité d’aventurier.

– D’accord, dites-moi, je visite la région et je cherche un endroit pour me reposer ainsi que d’un lieu pour avoir des renseignement sur le coin, vous en connaissez ?

La réceptionniste lui indiqua une tour non loin du centre-ville qui servait de bibliothèque, ainsi qu’une auberge non loin de celle-ci.

Une fois sorti du bâtiment, il se dirigea vers le centre-ville. Remarquant que le soleil commençait à décliner, il décida d’aller à la bibliothèque le plus rapidement possible.

Arrivé à destination, il trouva une tour en meilleur état que le reste de la ville. Elle était faite de pierres lisses, avait une forme hexagonale et faisait 5 étages de haut. Elle parut très imposante aux yeux d’Aidan, d’autant plus qu’elle n’était entouré que par de petites étables ici et là.

Les deux statues devant l’entrée semblaient tout juste posées sur le sol et représentaient des personnages qu’Aidan ne connaissait pas. Elles faisaient environ 3 mètres de haut et étaient finement ciselées.

N’étant pas très sensible à l’art, Aidan ne les observa pas très longtemps avant de rentrer. Une fois à l’intérieur, il put observer la disposition de la bibliothèque, différentes rangées de livres partaient du centre pour s’étendre jusqu’aux angles de la bibliothèque, et le long des murs, plusieurs escaliers menaient aux étages supérieurs.

Depuis le rez-de-chaussé, il était possible d’apercevoir ces derniers grâce à leur structure en balcon superposé au centre de la tour. Bien qu’extérieurement elle semblait en meilleur état que la ville, intérieurement ce n’était pas le cas, certaines étagères semblaient rongées, les livres avaient beaucoup vieilli, et surtout, d’horribles courant d’air frais passaient par les fenêtres.

Aidan se dirigea vers un vieil homme assis sur une table au centre de la pièce, il recopiait un vieux livre sur un support neuf.

– Excusez-moi, je cherche des renseignements.

– Quel genre de renseignements ?

Le vieil homme fit une grimace en voyant un jeune garçon le déranger.

– Euh… des renseignements sur la ville et ses alentours, je visite la région.

– Alors va voir Lisa au 3ème étage, elle t’aidera sûrement.

Puis, sans même attendre qu’Aidan parte, il retourna à sa copie.

Il se dirigea donc vers l’un des escaliers, et commença son ascension, les marches étaient irrégulières, presque dangereuses, et il eut du mal à les monter. Lorsqu’il arriva au troisième étage, il était essoufflé.

Reprenant son souffle, il se mit à déambuler dans les différentes allées, à la recherche de la personne que lui avait indiquée le vieil homme, mais il ne trouva personne. Il continua donc de marcher en lisant les différentes titres des livres.

Il s’agissait principalement de contes, ce qui ne l’intéressait pas vraiment. Il décida donc, par curiosité, de lire l’un d’entre eux. Il parlait de gardiens et de connaissance, ainsi que d’un groupe d’aventuriers parti à leurs recherches.

C’est lorsqu’il survolait les lignes de l’œuvre qu’une main se posa sur son épaule et une voix féminine se fit entendre.

– Je peux t’aider ?

Aidan qui ne l’avait pas vu venir sursauta et se retourna rapidement pour lui faire face, ce sursaut fit sourire la jeune femme qui retira sa main.

Merde, elle m’a fait peur.

– Vous êtes Lisa ? Le vieux monsieur en bas m’a dit que vous pourriez m’aider concernant le mode de fonctionnement de la magie et du monde.

– Tu ne sais rien de la magie ni du monde ? Mais tu viens d’un village perdu dans la campagne ?

Lisa sembla très surprise par le demande d’Aidan et en tira une rapide conclusion, ce qui lui facilita le travail, elle venait de trouver l’alibi parfait pour toutes ses questions.

– C’est exact.

Aidan souriait niaisement et jouais le jeu du garçon innocent.

Il profita de leur discussion pour jauger discrètement la jeune femme devant lui. Elle avait des cheveux châtains qui s’arrêtaient au niveau de ses épaules, des yeux marron et portait un ensemble marron clair épais pour pallier aux courants d’air de la bibliothèque. Il estimait qu’elle avait 17-18 ans.

Sans même faire attention à ce regard, Lisa continua :

– Ça fait pas mal d’ouvrages… écoute, je vais t’épargner du temps, pour 20 pièces d’argent je te fais un cours là-dessus demain matin, ok ?

De quoi ? Elle est folle ? Je veux pas payer moi…

– Je n’ai pas de quoi payer avec moi, je suis désolé.

– Alors tant pis pour toi, je vais te réunir les livres nécessaires mais ça te prendra du temps de tout lire.

Lisa se retourna en lâchant un petit rire.

Mais elle se fout de moi en plus !

Alors qu’il la voyait s’éloigner, il repensa à ce que lui avait dit la voix qui l’avait amenée ici “en touchant les gens, tu vas pouvoir les contrôler”.

Décidant de tester cette compétence, il se mit à chercher la jeune femme entre les étages et la trouva, quelques livres dans les bras.

Elle lui tournait le dos, et ne se méfiait pas, ce qui l’arrangeait énormément. Il s’approcha et tendit la main. A l’instant où il atteignit le dos de la jeune femme, il sentit un lien se faire entre elle et lui, puis ordonna :

– Maintenant, tu es sous mon contrôle !

Elle s’arrêta et se retourna en regardant Aidan avec un regard vide.

Ça a marché ? Parce qu’autrement, je suis dans la merde.

– Que puis-je faire pour vous, maître ?

Génial, ça marche ! Il n’y croyait pas lui-même.

Bon, elle a l’air ultra rigide mais ça ira.

– Amène-moi dans un coin de la bibliothèque et répond à mes questions.

D’un ton monotone, elle l’invita à la suivre jusqu’à une table dans un coin du 3eme étage.

Une fois assis, Aidan étira son bras droit, ce dernier était douloureux.

Surement un effet secondaire du contrôle.

Il regarda Lisa et lui demanda de lui présenter le monde dans lequel il venait de se réveiller.

– Nous sommes dans la ville de Masik, la ville est située dans les grandes plaines de Masik. A l’Est se trouve une chaîne de montagnes, aussi appelé le pays de Faran ; au Nord d’ici, à une semaine de cheval, se trouve la capitale impériale et au Sud, le désert de Miuk. Le tout se trouve sur le continent d’Arack, le continent est entouré par un océan, à l’Est se trouve un autre continent, les deux sont généralement reconnus comme occidental à l’Ouest et oriental à l’Est. Les deux sont séparés par une mer très dangereuse. Les seuls moyens de passer de l’un à l’autre sont, par le désert de glace, au Nord, ou par les terres démoniaques au Sud. Le monde connu est donc séparé en quatre continents.

– Continue sur la politique.

– Le continent d’Arack est un empire séparé en quatre régions qui sont sous la tutelle de quatre seigneurs. La capitale est dirigée par l’empereur, qui a aussi le contrôle des seigneurs. L’empire est dans un état relativement stable.

– Et les aventuriers dans tout ça ?

– Les aventuriers répondent aux offres faites par des gens, n’importe qui peut faire une offre tant que la récompense est à la hauteur de la quête demandée. Les rangs vont de G à S, il y a actuellement 11 aventuriers de rangs S.

– Seulement 11 ? Pourquoi si peu ?

– Beaucoup partent pour le continent oriental, plus riche que le nôtre, dans le but d’apprendre l’art de la cultivation du mana. En termes de magie, sur notre continent nous sommes séparés en 5 rangs eux-même séparés en 3 tiers : Aspirant, Intermédiaire et Avancé. Cependant, sur l’autre contient, le 5ème rang n’est pas la fin de l’entraînement, c’est pour cela que beaucoup partent, ils sont en quête de puissance.

– Intéressant, comment on va là-bas ?

– Il faut être aventurier de rangs S et cultivateur de 5ème rang Avancé. De plus la traversée est très dangereuse.

Bon, je vais devoir m’établir lentement ici si je veux pouvoir voir l’autre continent.

– Bien, comment je fais pour connaître mon niveau de magie ?

– Au début, il vous faudra un cristal spécifique, répondit Lisa lui tendant un cristal rouge transparent. Prenez-le dans votre main.

Aidan récupéra le cristal et plusieurs points lumineux apparurent au sein de celui-ci.

– Regardez, il y a dix points, il faut en avoir cent pour passer au rang 1 Aspirant, mais d’ici-là, vous n’aurez plus forcément besoin de cristal.

– Merde, j’en ai pas beaucoup.

Aidan réfléchis à ce qu’il pourrait faire par la suite, puis demanda à Lisa si elle avait une carte d’aventurière, Lisa acquiesça.

– Bien, demain matin tu iras récupérer une petite mission à la guilde et tu me rejoindras devant la porte Nord, d’accord ?

– Comme vous voudrez.

Une fois la discussions finie, Aidan se dirigea vers l’auberge, le bâtiment était comme les autres, miteux. Il se dirigea vers la réception, et y demanda un repas et une chambre. Il avala rapidement sa nourriture sans trop faire attention au goût, et alla dans sa chambre où il trouva un lit fait de paille entouré par un drap.

Et ils appellent ça une auberge ?

Il se coucha et réussit à s’endormir malgré l’inconfort de la paille.

Le lendemain matin, il retourna à la guilde afin de récupérer sa carte, puis se rendit à la porte Nord. Aidan reconnu facilement Lisa, équipée d’un arc, d’un carquois et d’une armure de cuir.

Sympa, le pouvoir fait toujours effet.

Il se dirigea vers elle et l’interpella.

– Bonjour maître, j’ai pris une quête d’extermination de gobelins, il faut en tuer 10 pour avoir la récompense, quant aux objets que nous récupérerons sur place, ont en fait ce qu’on veut.

– Parfait ! Par contre évite de m’appeler maître en public, appelle-moi Aidan.

Ils sortirent rapidement de la ville

Lisa a l’air plus naturelle qu’hier, peut-être qu’elle s’habitue aux effets du sort, je vais la surveiller, au cas où il se dissiperait.

– Où se trouve le coin à gobelins le plus proche Lisa ?

– Dans la forêt au Nord d’ici.

– Alors allons-y.

– Maître ? Vous vous êtes déjà servi d’une épée ?

– D’où sort cette question ?

Lisa venait de toucher une corde sensible, il ne l’avait jamais fait.

– Rassurez-vous les gobelins là où nous allons sont devenus très faible suite aux nombreuses quêtes d’exterminations.

Sur le chemin de la forêt, Lisa enseigna les bases du maniement de l’épée à Aidan.

Peu de temps avant d’arriver, Aidan posa une question à Lisa

– Lisa… Tu es consciente de ce que je t’ai fait ?

Je veux savoir si elle est consciente de la présence du contrôle.

Aidan était soucieux à ce propos.

– J’en suis consciente, vous avez posé une sorte de marque sur moi, je ne peux n’y aller à votre encontre, ni vous faire du mal.

Aidan fut soulager d’entendre ça, cela signifiait qu’elle avait encore une part de libre arbitre et n’était pas incapable de réfléchir par elle-même.

Sur ces mots, ils arrivèrent non loin de la forêt et une fois sur place le duo ne mis pas longtemps à trouver trois gobelins, assis en cercle pas loin d’une rivière. L’endroit était rempli de végétation, ce qui les arrangeait.

– Maître de là où nous sommes, je peux en tuer un facilement.

– Ca marche, je vais m’approcher d’eux, je veux en capturer un.

Aidan souhaitais tester les limites de son pouvoir, il voulait surtout savoir si les monstres pouvaient être capturés.

Il s’approcha le plus discrètement possible en marchant pratiquement à quatre pattes et en passant par les buissons présents, il se retrouva facilement à portée du dos de l’un des gobelins. Il dégaina son épée et orienta la pointe vers le gobelin le plus proche, puis bondit.

Il enfonça son épée sans trop de difficulté dans le dos de l’un des gobelins, et à peine eurent-ils eu le temps de réagir qu’une flèche s’enfonça dans la gorge du deuxième gobelin, le troisième gobelin leva son gourdin afin de frapper Aidan mais celui-ci le ne laissa pas réagir, il lui sauta dessus, et le plaqua au sol.

Tu m’appartiens !

À ses mots, la créature cessa de se débattre instantanément. Aidan se leva, essoufflé par ses précédentes actions et fut rejoint par Lisa. Le gobelin se releva et les regardait tous les deux comme s’il attendait quelque chose.

– Vous l’avez asservi maître ?

– Ouais, je voulais savoir si c’était possible… Toi le truc vert, conduis-nous à un autre petit groupe de tes congénères ! ordonna-t-il à la créature.

Le gobelin hocha la tête puis se mis en marche, les conduisant là où ils le voulaient.

Grâce à cette méthode, en moins d’une demi-journée ils réussirent à atteindre le quota de 10 gobelins, l’effet de surprise au moment des attaques étant renforcé par l’appui d’un gobelin attaquant ses congénères.

Aidan s’habituait à la présence de Lisa et à l’utilisation de son arme.

– A deux ça va plus vite, j’ai bien fait d’utiliser ma compétence sur toi Lisa, tu m’aides beaucoup.

Aidan était content, les choses se passaient bien.

– Merci maitr-

Alors qu’elle le remerciait, un bruit se fit entendre.

– Il y a quelqu’un pas loin ! l’alerta Lisa .

– Ah ? Vite cache-toi le gobelin, Lisa va en reconnaissance.

Lisa acquiesça puis grimpa à un arbre et avança.

Aidan patienta, caché dans un buisson pas loin de là, il s’inquiétait que quelqu’un ait vu sa technique de contrôle, ou encore qu’un bandit les agresse.

Puis, sortant de nulle part, Lisa s’assis à côté de lui.

– Maître.

Cette brusque apparition fit presque sursauter Aidan.

– Bordel ! Ne me fait pas peur comme ça !

– Désolé, la personne est une mage aspirante de rang 1, elle chasse du gobelin, comme nous.

– Sérieusement ? J’aimerais bien avoir une mage en plus de Lisa…

Il regarda son gobelin, puis annonça avoir un plan.

 

[Point de vue de la mage]

Cela faisait une demi-journée qu’elle chassait, elle était extrêmement prudente car elle était seule, bien que les gobelins ne soient pas une grande menace en petit groupe, elle ne pourrait pas gérer un gros groupe de ses créatures.

Alors qu’elle était sur ses gardes, marchant dans la forêt à la recherche de créatures à tuer pour sa quête, elle entendit les grognements d’un gobelin. Elle avança prudemment jusqu’au bruit pour découvrir un gobelin essayant de poignarder un garçon d’environ 14 ans, elle n’attendit pas une seule seconde pour envoyer une boule de feu en direction du gobelin pour le tuer.

Le garçon poussa un cri de surprise après avoir sentir la chaleur du feu si proche de lui.

La magicienne s’assura que la créature était bien morte, puis s’avança jusqu’au garçon et lui tendis la main pour l’aider à se relever.

– Tu vas bien ? demanda-t-elle souriante.

Alors que celui-ci lui saisit la main, elle sentit un lien se former, un lien trop invasif à son goût.

– Que ?!

– Tu es à moi !

L’instant d’après, elle ne bougeait plus, le regard vide.

– Ça s’est bien passé, maître ? demanda Lisa descendant d’un arbre non loin de là.

– Ouais, mais j’ai le bras bien engourdi et un sacré mal de crâne…

Surement ma limite en termes d’écart de puissance.

Il jaugea la mage de la même manière que Lisa à la bibliothèque, elle avait une vingtaine d’année, de longs cheveux blonds et des yeux vert, elle portait une robe de mage assez sobre et avait un bâton pour arme.

Il lui demanda ensuite de se présenter.

– Ragna, maître, je suis une mage aspirante de rang 1. J’ai une affinité avec le feu et je peux aussi voir le mana.

– Ça veut dire quoi, voir le mana ? demanda Aidan intrigué.

– Voir le mana c’est comme voir une brume bleue qui nous entoure et qui est présente partout, le mana réagissant à la présente de toute chose, le voir permet de savoir, par exemple où sont les êtres vivants proches

– Intéressant, tu connais ça Lisa ?

– Oui maître, ce genre de compétence est divisée en trois parties, ressentir le mana, voir le mana, et lire le mana. On peut l’apprendre mais aussi naître avec une de ses affinités, mais ce n’est pas hors du commun, pour passer rang A, il faut obligatoirement savoir voir le mana.

– Très intéressant même, Ragna tu peux me l’apprendre ?

– Non, je suis née avec, je ne saurais pas vous l’apprendre, vous devrez trouver quelqu’un qui l’a appris pour vous l’enseigner, où développer cette vision tout seul.

Aidan soupira, il jugea que cette compétence serait utile au groupe et décida de se remettre en route pour Masik. Il était légèrement déçu mais il avait deux compagnons à ses cotés et ses débuts étaient plutôt faciles.

Sommaire ~~> Chapitre Suivant

Publicités

16 commentaires sur “Vivre trois fois – Prologue

  1. « Pour Aidan, tous les bâtiments se ressemblaient » (au même niveau que le nombre de ‘chapitre dévoré’ sur la bordure) alors qu’il ne ‘choisis’ son prénom que quelques ligne après. Et pour finir (je n’en ai pas remarqué d’autre) le PdV de la mage est très sympa (j’aime beaucoup ça d’ailleurs) je pense qu’il faudrait annoncé le retours en PdV neutre ensuite (avis amateur donc à ignoré si pas d’accord avec ça)

    PS: je ne touche pas a touche ce qui est accord, terminaison et temps car bien que je sois en train de réapprendre le français mon niveau est encore bien trop bas a ce sujet pour en débattre.

    PPS: Merci pour ce LN (ou WN pas encore compris la différence) qui malgré les petites fautes, est simple a lire (pas de phrase incompréhensible où l’on doit se casser la tête à les comprendre), sympa et semble bien prometteur. Donc bon courage et a très bientôt pour la suite ❤ ❤

    J'aime

    1. Le webnovel est toujours la première version d’un roman publié sur internet. Le lightnovel est la version destinée à sortir en format papier et souvent retravaillée à partir du WN. Donc techniquement, c’est un WN

      J'aime

    2. Yeah ! Thanks pour les petites erreurs, j’irais modifier ça un peu plus tard. ( merci a vhail pour la précision ^^ )

      C’est le but d’être le plus simple possible à la lecture sans être simpliste dans l’histoire, et j’espère que la suite le sera tout autant, merci a toi pour ce com’ et au plaisird de te (re)lire sur d’autres chaps ^^

      J'aime

  2. Bon début mais la capacité du contrôle absolue est absolue cheat, l’histoire me fait penser a Himekishi ga Classmate le coté *** en moins pour l’instant.

    J'aime

  3. Je dois l’avouer, ce début me laisse perplexe….Il y a très peu d’explications et je pense que créer un grimoire de réponse magique aurait été possible puisque c’est « Dieu », il semble aussi avoir passé moins de 5 minutes avec Aidan alors qu’il le lâche directement, y a-t-il tant que ça de réincarnés ? Car plus il y a de réincarné, plus il y aura de pouvoir cheat, donc la balance du monde risque d’être assez compliqué.

    Le fait qu’un « Dieu » lui conseille d’aller dans une guilde d’aventurier avec son pouvoir est assez tordu, et le fait qu’il l’écoute semble plutôt bizarre. Etant donné que son pouvoir lui permet de contrôler quelqu’un possédant au moins 10 fois sa puissance, il aurait pu essayer de contrôler des marchands pour monter un commerce par exemple. Son pouvoir lui permet de faire tellement de chose et même de contrôler les non-humains, alors pourquoi devenir aventurier et risquer sa vie ? De plus, pourquoi n’a t-il pas récupérer les cinq pièces d’or qu’il avait donné à la réceptionniste ? En outre, son pouvoir est tellement fort qu’un simple mal de bras quand il touche quelqu’un pour le contrôler semble peut cher payé. De plus, s’il a mal au bras droit, il peut utiliser le gauche ou n’importe quelle autre parties de son corps par la suite.

    Bref, un début qui reste sympathique mais avec pas mal de failles qui font peur pour l’avenir. Il ne reste plus qu’à voir la suite pour savoir comment tut vas t’en sortir.

    Ceci était un message d’un fossoyeur pas très normal, Kenavo!

    J'aime

  4. Salut fossoyeur ! Alors, je comprend parfaitement t’a perplexitude ( oui ce mot n’existe pas ) mais je vais essayer d’éclairer quelques point, le premier : le « grimoire explicatif », je tiens a ce que le lecteur découvre le monde avec le perso principal, donc balancer un (enorme) pavé d’explications, sa le fait pas trop :/ du moins c’est ce que je pense.

    Pour le contrôle d’un marchand, je pense qu’il s’agit plus d’un scénario alternatif qu’autre chose.

    Le prix du pouvoir est faible, pour l’instant.

    Je ne peux pas vraiment donner plus d’explication car elle sont déjà présentes dans les chapitres suivant ( balance des pouvoirs, conséquences du pouvoir, détails du pouvoirs etc… )

    Encore une fois je préfère disséminer les info dans les chapitre plus tot que de faire un special 5000 mots pour expliquer mon monde, ce qui n’aurait pas de sens.

    Merci tout de même pour ton com’ et j’espère que la suite te plaira.

    Au plaisirs de te (re)lire sur d’autres chapitres.

    J'aime

  5. Je pense que tu n’étais pas obligé de donner les explications en écrivant un gros pavé mais juste ne disant qu’Aidan acquiert les connaissances de base sur ce monde en lisant un bouquin, sinon j’ai hâte de lire le prochain chapitre pour voir les explications. Mais je t’avoue que contrôler quelqu’un qui a 10 fois ton niveau en puissance en ayant juste mal au bras est pour moi ridicule comme prix, maintenant je ne sais pas comment s’enchaîne la suite. Sinon, mais c’est mon avis, le Dieu qui lui dit d’aller à une guilde d’aventurier comme conseil sans tenir compte de son pouvoir est plus une facilité scénaristique que je ne comprends pas, j’espère qu’on pourra le revoir pour plus d’explications.

    J'aime

  6. On apprends son nom juste avant qu’il l’invente sinon c’est parfait j’apprécie grandement ce manga oups novel ^^

    J’espère qu’on aura souvent de nouveau chapitre. Un remplaçant idéal a mon novel préfère maitre des ames

    J'aime

  7. En principe l’erreur du nom a déjà été corrigée, mais si il y en a une autre signale moi son elplacement et je demanderais la modif’ ( je viens de relire et je n’en ai pas trouvé )

    Pour les chapitre on est a 1 par semaine, en fonction du check ( je veux pas tuer Yurane )

    Merci pour ton com’

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s