Dungeon Defense – Volume 2 Chapitre 4 (Partie I)

Traducteur : JetonS

Adapt : ———
Check : ———


Hello ! Chapitre hebdomadaire ! 


 

dd17

 

Chapitre 4 – Jeu Baroque d’Action ou Vérité

Ce Novel est traduit par JetonS de l’équipe Soreyawari & Co. Si vous lisez sur un site autre que Soreyawari.com, c’est que le Novel a été volé. Ne soutenez pas les voleurs, lisez sur le site original.


▯Plus Faible Seigneur Démon, Rang 71, Dantalian

Calendrier Impérial : Année 1505, Mois 9, Jour 17

Alentours du Château du Seigneur Démon Dantalian


Ce Novel est traduit par JetonS de l’équipe Soreyawari & Co. Si vous lisez sur un site autre que Soreyawari.com, c’est que le Novel a été volé. Ne soutenez pas les voleurs, lisez sur le site original.

« Un noble semble s’échapper, doit cette dame ordonner une poursuite ? »

« Laisse-le partir. Cet homme est Margrave von Rosenberg, un noble de la haute société et un prétendant au pouvoir de la région nordique de l’empire d’Habsburg. Si nous capturons le margrave, la suite sera inutilement compliquée. »

Déclarai-je.

Nous n’avions aucune raison de nous révéler au grand public.

‘Le misérable Seigneur Démon au rang 71 a capturé le grand margrave de l’empire.’, ce scandale ne nous caresserait pas dans le sens du poil. Nous serions célèbres en une nuit et certaines factions se méfieraient de nous. Ce n’était pas mon but.

Le territoire du Comte de Rosenberg se trouvait à la bordure entre le monde des humains et des démons.

Pour envahir les humains ou pour envahir les démons, cette zone était un élément phare. Si nous provoquions une étincelle, nous déclencherions un incendie.

Le bon choix était de le laisser partir.

« Nous avons gagné, mais sur un plan objectif, cette victoire est déméritée. Nous avons écrasé 1,000 soldats avec une armée 3 fois supérieure. D’autant plus que j’ai perdu mon Château de Seigneur Démon. En vérité, les autres démons me ridiculiseront derrière mon dos. »

Un Seigneur Démon qui avait perdu sa forteresse avec un avantage conséquent de 2,000 soldats.

J’avais l’intention d’utiliser cette histoire pour me tourner en ridicule.

Au regard des autres, je n’étais qu’un petit chanceux qui était devenu riche grâce à l’herbe noire, et j’étais un abruti qui avait accepté un rebut pour amante. C’était le déguisement parfait !

Je ris avec satisfaction.

« Le margrave a assuré son coup. Penser qu’il irait jusqu’à détruire mon Château de Seigneur Démon …… J’espérais qu’il dérobe les herbes dans mon château, mais il a surpassé mes espérances. Splendide. »

« Le monde est peut-être vaste mais je pense que le seul Seigneur Démon content d’avoir son château détruit est votre seigneurie. »

Me rétorqua Mademoiselle Farnese d’un ton abasourdi.

« Cette jeune dame pense effectivement que les autres Seigneurs Démons sous-estimeront votre seigneurie. »

« Je n’attends que cela. »

C’était exactement ce que je voulais.

« Penses-y, de Farnese. Margrave von Rosenberg pouvait mobiliser facilement une force de 10,000 soldats. Toutefois, il n’en a amené que 1,000. Cette expédition n’était composée que d’infanteries légères et de cavaleries. Il m’avait grandement sous-estimé, pourquoi ? »

Grâce à sa négligence, j’avais survécu à cette épreuve.

Si le margrave avait mené une armée massive de dix milles soldats pour envahir mon château, j’aurais été contraint d’abandonner ma forteresse.

Même si je débordais d’argent, les soldats ne tombaient pas du ciel. J’aurais besoin d’au moins quelques mois pour rassembler une armée d’environ 10,000 soldats. Si nous étions infortunés, nous aurions recruté des troupes pendant 6 mois en état d’alerte constant.

Pour une raison quelconque, Margrave von Rosenberg s’était arrêté à mille soldats. Mon échappatoire fut son imprudence. La négligence du margrave m’avait permis de préserver ma vie.

« Si les lions veulent manger des lapins, il leur est nécessaire de donner tout ce qu’ils ont. Le margrave ignorait cette simple vérité, ce qui a mené à sa ruine. »

« Donner tout ce qu’on a pour chasser des lapins, vous dites …… ? Une phrase profonde de sens. Cette jeune dame gardera vos mots à l’esprit. »

« Comme c’est louable. Pour te récompenser, je vais t’écrabouiller la couronne. »

« Ah –, ackackack –, mais on a gagné – Nous en sommes sortis victorieux, comme votre seigneurie le souhaitait, mais pourquoi cette jeune dame est-elle de nouveau torturééééééée …… ? »

Abandonne. A partir d’aujourd’hui, cette petite fille était mon nouvel exutoire pour le stress. J’appréciais de plus en plus cette petite sensation spongieuse lorsque je lui écrabouillais la tête. Je te gâterai autant que j’avais gâté ma deuxième demi-sœur.

Une fois la bataille terminée, nous avions capturé un montant considérable de prisonniers. Près de 600 soldats sur 1,000 avaient perdu leur volonté de combattre et avaient capitulé. C’était la première fois que moi et Mademoiselle Farnese faisions face à une telle situation après la bataille, nous étions perplexes.

« Est-ce que votre seigneurie possède un donjon où héberger ces prisonniers ? »

« Qu’espères-tu d’un Seigneur Démon dont le château a été détruit ? »

« Mmh. Puisqu’ils reviendront à la charge si nous les relâchons, tuons-les. »

Je haussai les épaules. Je n’avais aucune raison de refuser.

600 humains moururent sur cette colline aujourd’hui.

Nous regardâmes le massacre de nos yeux et nous engageâmes une conversation amicale (c’était le nom officiel, mais officieusement, c’était une punition où j’écrabouillais Mademoiselle Farnese). Nous ignorâmes les gémissements et les lamentations des prisonniers qui nous imploraient de les épargner.

 « Ah, pendant que j’y pense. »

Je me souvins d’une affaire importante.

« De Farnese. Tu n’as jamais commis de meurtre de tes propres mains, n’est-ce pas ? »

« Mmh ? A proprement parler, votre seigneurie a raison. »

« Je te conseille d’utiliser cette opportunité pour te familiariser avec le meurtre. La différence entre ordonner une mort et exécuter soi-même la personne est considérablement vaste. Si tu t’accoutumes au meurtre, tu n’hésiteras pas à brandir ton épée à l’avenir. »

« En effet. De très sages paroles. »

Laura de Farnese hocha la tête et descendit de la colline. Elle reçut une longue épée d’un de nos soldats et l’amena à la tête du prisonnier en deux temps trois mouvements. Le cou était solide et ne fut pas tranché en un coup. Elle dut brandir la lame 5 à 6 fois.

Avec la tête du prisonnier dans sa main gauche, Mademoiselle Farnese marcha péniblement vers ma direction. Elle me regarda et inclina la tête.

« Cette jeune dame n’a rien ressenti de particulier ? »

« Ouh. Ton cœur est plus fort que je ne le pensais. »

Dans mon cas, j’avais été un peu traumatisé lors de ma première fois.

Je me souvenais encore de mes mains tremblantes lorsque j’avais tué mes deux kidnappeurs. J’étais à ma troisième année d’école élémentaire.

La vérité était que la responsable de mon enlèvement était l’une des concubines de mon père.

A l’époque, l’un de mes kidnappeurs s’était écrié sous la terreur, ‘Je n’y suis pour rien ! Ta famille a dit qu’elle me paierait. Pardonne-moi !’

Peut-être que l’origine de mon choc était dans ce qu’il m’avait dit, et non pas dans ce qu’il m’avait fait.

Les gens aveuglés par l’amour étaient vraiment prêts à tout.

Mon père avait éternellement fermé les yeux sur la vérité de cet incident. J’étais resté silencieux pour ma part. J’aurais eu l’impression d’être le méchant de l’histoire si je lui avais dit, et j’étais un gentil. J’avais gardé le silence.

Je n’avais pas envie de laisser mon père faire le sale boulot.

Je punirais personnellement ceux qui menaçaient ma vie.

Les lions ne demandent pas aux tigres de se battre pour eux.

A mes 10 ans, ce fut à cette époque que les sens fondamentaux de l’éthiques me furent gravés dans la cervelle.

« Mon Seigneur. Cette jeune dame souhaite garder le crâne de ce prisonnier. »

Mademoiselle Farnese serra dans ses bras la tête décapitée.

« Pour une raison ou une autre, ce crâne appartient à la première personne que cette jeune dame ait jamais tuée. Grâce à votre seigneurie, cette jeune dame a découvert qu’écrire l’histoire est plus intéressant que de la lire dans les livres. La crâne de cette personne sera le premier sacrifice en l’honneur de l’entrée dans la légende de cette jeune dame …… Je désire le chérir précieusement. »

 « Eh bien pourquoi pas ? Collectionner les crânes est un hobby sophistiqué et original. »

« Mmh, cette jeune dame était sûre que votre seigneurie comprendrait. »

Ce n’était pas comme si je la comprenais parfaitement.

Je la respectais.

Une fois que Laura de Farnese s’occupa des soldats restants – tâche que je lui avais déléguée parce que c’était super fatiguant de le faire moi-même – j’allai retrouver Lapis Lazuli.

Lala organisait les documents dans les quartiers à l’arrière de nos forces. Une fois que j’entrai dans la chambre, Lala cessa ses activités et me fixa des yeux.

« …… »

« …… »

Au moment où je m’apprêtai à ouvrir la bouche, elle prit l’initiative.

« Celle-ci est déçue. »

« …… »

« – Celle-ci est déçue. »

Lapis Lazuli posa la pile de papiers.

Et me foudroya du regard.

« Votre altesse croit que celle-ci est une femme comme les autres. Celle-ci a depuis toujours pensé que votre altesse était un compagnon d’autorité, jamais celle-ci n’a désiré une relation amoureuse enchainée l’un à l’autre. Pourquoi est-ce que votre altesse veut dérober les proies de celle-ci ? »

« …… Je suis désolé. »

« Hier, votre altesse a dit aimer celle-ci ? »

J’hochai de la tête.

« Est-ce que votre altesse l’aime toujours ? »

« Etonnement, oui. »

« …… Aah. »

Lapis Lazuli laissa échapper un léger soupir.

« Etablissons des règles. »

« Par règles, tu veux dire quoi ? »

« Ne demandez pas à celle-ci de vous aimer, et celle-ci ne demandera jamais à votre altesse de l’aimer. Le but de votre altesse et de celle-ci est de s’emparer du pouvoir du monde des démons. Afin d’y arriver, une attitude impitoyable qui peut braver sang et larmes est nécessaire. »

« Je suis complètement d’accord. »

« ….. Les choses sont devenues bordéliques. »

Lapis Lazuli se massa le front avec ses doigts et ferma les yeux.

« L’amour n’est rien de plus qu’une faiblesse. Un bagage émotionnel inutile qui n’a aucun sens. Il est surprenant que votre altesse considère celle-ci comme une femme. Avant d’être une femme, celle-ci est une vulgaire succube d’origine obscure qui désire le succès. »

« Lala. Je dois te dire quelque chose. »

Souris-je faiblement.

« Je ne suis pas le seul à m’encombrer de ce bagage inutile attaché à ses émotions. Lala. Toi aussi. C’est regrettable, mais tu n’es pas en position de me le reprocher en toute sincérité. »

« Celle-ci s’excuse, mais celle-ci ne comprend pas les dires de votre altesse. »

« N’es-tu pas aussi amoureuse de moi ? »

« …… »

Le front de Lapis Lazuli s’emplit peu à peu de rides.

« Votre altesse va bien ? Il y a une limite aux égos surdimensionnés. »

« Repenses-y. Si je deviens un esclave de l’amour, ton avenir sera beau et verdoyant. Si je suis enchainé, si je suis soumis et forcé de me complaire devant chacun de tes mots, alors un jour, tu seras en possession d’un pouvoir encore plus grand que celui du Seigneur Démon Dantalian. Un jour, tu seras assise sur un trône de pouvoir, et toi, qui m’as dans le creux de ta main, tu seras la véritable dirigeante du monde des démons, ne crois-tu pas ? »

Lapis Lazuli ferma la bouche.

Le sourire sur le coin de mes lèvres s’intensifia.

« Mais tu as refusé. Non, tu n’as jamais pensé à ces notions. Plutôt qu’être ravie de m’avoir charmé, tu as été déçue. Pourquoi ? »

« …… »

Une longue période de temps s’écoula.

Un certain choc était perceptible dans les yeux bleus de Lapis Lazuli. Elle avait l’air de voir un paysage naturel magnifique pour la première fois de sa vie.

« …… Votre altesse a raison. Celle-ci n’avait aucune raison de refuser les avances de votre altesse. Pourquoi celle-ci a …… »

« Parce que tu m’aimes. »

Je m’avançai vers elle.

Nos regards se croisèrent et se sondèrent l’un l’autre.

« Toutefois, avant de m’aimer, tu aimes l’autorité. Nous aimons chacun l’autre qui vénère l’autorité. Tel un musicien attiré par sa muse qui apprécie la musique. Tel un poète attiré par son amant qui est entiché des poèmes …… »

Exactement le même que nous.

Attiré par celui qui désire l’autorité plus que quiconque.

Attiré par celui qui comprend les délices du met.

L’attirance était inévitable.

« Lala. Je t’aime, toi, qui aimes l’autorité. »

« …… »

« Ta froide ténacité, ton pragmatisme implacable, et ton attitude dénué de clémence et de tolérance. J’aime tout. En revanche, au moment où tu perdras cette aspiration et cette convoitise du pouvoir, je cesserai de t’aimer. »

« …… Celle-ci comprend. »

Les yeux de Lapis Lazuli se bridèrent.

« Celle-ci avait été déçue en voyant votre altesse adorer autre chose que l’autorité. Car celle-ci pensait que cette partie de votre altesse, que celle-ci admirait, s’était flétrie. »

Lapis Lazuli ferma les yeux.

Doucement, comme si elle essayait d’apprécier la saveur d’un plat.

« Alors c’est … mon amour. »

« En effet. »

Un autre pas.

« Nous sommes les mêmes. Tous deux, nous aimons l’autorité. Et dès lors qu’on voit son partenaire s’égarer du pouvoir, une rage incontrôlable bout en nous. »

« Ce que votre altesse dit est correct. L’autorité prime au-dessus de tout. Rien ne peut détrôner ce sentiment. »

Lapis ouvrit les yeux.

Le regard froid de d’habitude y émana.

« Celle-ci admet qu’elle aime votre altesse, mais celle-ci doit s’excuser. Au final, votre altesse est moins précieuse que l’autorité. »

Nous sommes les mêmes.

Un autre pas en avant.

Peut-être que cette émotion n’était pas de l’amour.

Ce n’était pas de l’amour.

Ce n’était pas de l’amitié.

La même espèce.

Le sentiment de trouver un autre membre de la même espèce que moi dans ce monde.

Différent de Laura de Farnese, qui n’avait pas encore trouvé ses repères. Deux personnes qui s’étaient déjà ouvertes au monde et qui s’étaient parfaitement développées. Ces deux s’étaient rencontrées et avaient reconnu leur partenaire. Ils avaient trouvé leur âme sœur.

Jusqu’alors, j’étais unique en mon genre.

J’existais en une forme humanoïde différente des Homo sapiens.

Mais maintenant, j’avais trouvé Lapis Lazuli et j’avais trouvé un autre membre de mon espèce.

En d’autres mots, nous éprouvions à cet instant ce qui était plus communément appelé.

Amour pour l’humanité.

Nous éprouvions ce sentiment humain.

« Tu sais ce qui est merveilleux pour les Seigneurs Démons ? Nous avons à peine besoin de dormir. La dernière fois, je suis resté éveillé quatre nuits d’affilé à agoniser sur un sujet. Je déteste l’idée de m’endormir et d’oublier mes soucis l’espace d’une nuit. »

Je mis le pas final vers elle.

Nous étions enfin réunis.

« Les gens normaux disent que les rêves sont éphémères. Que dans la vie des uns, les rêves sont un artifice. Mais je suis un peu différent. Les rêves font perdre du sens à ma vie, et me fatiguent. J’ai toujours détesté en faire. »

« Même si ce n’est qu’à moitié, celle-ci est une succube. »

Sans l’aide de personne.

Elle et moi approchions nos corps l’un de l’autre.

Nous enroulâmes nos bras autour de la nuque de l’autre.

Tels deux serpents venimeux qui s’embobinaient l’un sur l’autre.

« Celle-ci peut contrôler les rêves de votre altesse. »

« Tu seras ma perfection. »

« Oui. Celle-ci sera la perfection de votre altesse. Et celle-ci, sera perfectionnée avec votre altesse. »

Nos visages se rapprochèrent.

Nos respirations aussi, se synchronisèrent.

« Tu es ma faiblesse. Mais si nous faisons attention, nous n’oublierons pas notre origine. Nous n’exposerons pas les faiblesses de l’autre, nous les comblerons. »

Rien que pour une autorité inébranlable.

Rien que pour une autorité exaltante.

Donc, non pas une fiancée, mais –

Une partenaire.

« Lapis Lazuli. Je t’aime. »

« Celle-ci aussi, aime votre altesse. Seigneur Dantalian. »

Nos lèvres se rencontrèrent.

Un effet sonore vertueux résonna dans mon esprit.

.

[Vous avez abouti à une communion sincère avec votre partenaire.]

[Les points d’affection de Lapis Lazuli augmentent de 50 !]

.

Je ne fis guère attention à la fenêtre de notification, je me concentrai uniquement sur les touchers de Lala.

Sa peau douce et froide était plaisante à caresser.

.

Un peu plus profondément.

.

Nous explorâmes la chaleur de l’autre et nous confirmâmes l’existence de l’autre.

Moi pour moi, et elle pour elle, chacun se chercha l’un l’autre.

Tel un chien qui courait derrière son ombre.

Capricieusement.

.

.

.

dd27

Ce Novel est traduit par JetonS de l’équipe Soreyawari & Co. Si vous lisez sur un site autre que Soreyawari.com, c’est que le Novel a été volé. Ne soutenez pas les voleurs, lisez sur le site original.

(TL Note : Une bonne partie des lecteurs anglais se sont arrêtés à ce volume, principalement parce qu’ils ne s’attendaient pas à ce que Dantalian soit un psychopathe assoiffé de sang qui ne rechigne pas une seconde à tuer des centaines d’humains sans défense. Je peux comprendre, parce qu’éthiquement parlant, ce n’est pas super sympa. Mais l’auteur ne vous a jamais induit en erreur, il a toujours été un monstre et le sera toujours. Ceux qui ne supportent pas de lire les aventures d’un anti-héros devraient s’arrêter ici. La suite ne sera que plus gore et plus violent. Avis aux lecteurs qui continuent de suivre l’histoire !

Par ailleurs, à chaque volume, Dantalian sombrera un peu plus vers la folie. On aura l’occasion d’en parler et de remarquer cette démence au fur et à mesure des chapitres. Ce chapitre ci est un peu court, mais ne vous inquiétez pas, le prochain fait deux fois sa taille. Je n’ai pas voulu continuer après cette bonne conclusion. Surtout que la suite est un gros pavé qui n’a pas lieu d’être découpé en morceaux, donc prenez votre mal en patience !)

Ce Novel est traduit par JetonS de l’équipe Soreyawari & Co. Si vous lisez sur un site autre que Soreyawari.com, c’est que le Novel a été volé. Ne soutenez pas les voleurs, lisez sur le site original.


Je n’ai pas de check, donc si jamais vous remarquez des fautes d’orthographes, n’hésitez pas à me le signaler dans l’espace commentaire ! Merci !

Si vous appréciez la traduction, ou que vous voulez lire quelques chapitres en avance, n’hésitez pas à aller faire un tour sur mon Patreon !


Chapitre Précédent <~~ Sommaire ~~> Chapitre Suivant

Publicités

25 commentaires sur “Dungeon Defense – Volume 2 Chapitre 4 (Partie I)

  1. merci de cette traduction^^.
    un anti-héros, cela me vas, un peu de folie dans ce monde de brute ne fait pas de mal^^. hâte donc, de lire la suite^^.

    « Est-ce que votre l’aime toujours ? »
    manque altesse je pense^^.

    Aimé par 1 personne

    1. Bonjour et de rien !
      Il existe 5 volumes dans la version originale et l’histoire est encore en cours de progression ! Nous en sommes à la fin du volume 2, il reste donc 3 volumes à traduire actuellement

      J'aime

  2. J adore de plus en plus ce ln, et ceux qui pensaient reelement lire une histoire de bisounours ont dut commencer l histoire ici… parce que le hero etait deja derangé dès le premier chapitre, sinon il reste dans mon top 3 des ln

    Bisou aux traducteurs

    Aimé par 1 personne

  3. Ils ont vraiment pris leur temps pour remarquer la magnifique monstruosité de dantalian, enfin bon, avec tout ce je lis, ce anti-hero est super intéressant XD
    Sur ce, comment va-t-il régner sur le royaume des démons, vous le saurez au prochain épisode XD

    Aimé par 1 personne

    1. Pas de soucis, j’essaie de choisir avec pertinence les traductions que je fais !
      C’est un plaisir de vous divertir par mes bien modestes traductions (‐^▽^‐)

      J'aime

  4. j’ai lu en anglais jusqu’au volume 4, personnellement ça m’a jamais choqué qu’il soit monstrueux,il fait quand même deux massacres avant (prologue et marché d’esclave, même si lapis lazuli y contribue beaucoup), il est tordue dès le début et le sera de plus en plus

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s