A scientist in a Dungeon 3

Auteur : Hykar
Check : Nekoyashiki-san


Cela fait environ 1 heure que je marche le long de ce chemin.

Mais cette heure n’était pas perdu puisque j’ai commencé à lire les livres que je viens d’obtenir. Le premier parle des différentes espèces de monstres et créatures humanoïdes, le second des plantes et le 3ème est une compilation de toutes les compétences connues.

Ces livres, bien qu’un peu courts, étaient probablement les plus intéressants que j’ai eu l’occasion de lire. Et de plus, dans le second livres il y avait un chapitre sur les différentes plantes qu’on peut trouver dans un donjon.

Ça me rappelle quelques années plus tôt lorsque des aventuriers s’étaient arrêtés dans mon village. J’en avais profité pour leurs poser quelques question, je crois d’ailleurs que j’ai été tellement insistante que j’ai précipité leur départ.

Ils m’avaient dit que les créatures les plus faible se nourrissaient de plantes et étaient ensuite mangés par des monstres plus forts, un sorte de micro écosystème en somme, bien qu’aucun d’eux ne comprenait ce terme.

Alors que j’étais perdu dans mes pensées, j’en ai oublié de tourner et je heurtas alors un petit panneau en bois sur mon chemin.

On pouvait lire sur celui-ci « Donjon de Craypierre rang D Attention ! Ne pas approcher ». Le système de notation des donjons est le même que celui des compétences, donc on peut en conclure que pour un jeune fille frêle comme moi sans aucune compétence avec seulement une pioche et un couteau, s’y aventurer serait du suicide.

Mais le panneau était barré d’un X rouge, ce qui signifiait que le cristal du donjon avait été détruite, et donc que celui-ci n’était plus une menace puisque comme écrit dans le second livre « Les plantes de donjons meurent mystérieusement après que le cristal de celui-ci ait été détruit. »

Donc on peut supposer que les plantes n’étant plus, la chaîne alimentaire du donjon se brise et tous les occupants s’enfuient ou meurent au fond de celui-ci. Et donc, que le donjon une fois déserté tombe en ruines.

Cependant il reste une énigme des donjons qui n’a toujours pas de réponse, les pièges.

En effet, lorsque j’ai questionné les aventuriers en leur demandant quelle espèce de monstres était la plus dangereuse dans un donjon, il m’ont répondu que ce n’était en réalité pas eux qui étaient l’élément le plus mortel, mais que c’était en réalité les pièges disséminés à travers le donjon.

Or ces pièges doivent être construits et entretenus, et rare sont les monstres qui ont l’intelligence de réaliser une telle tâche. Les gobelins peut être, mais uniquement pour des pièges simples. Et leurs chances de survie dans des étages profond est faible, or on en trouve à chacun d’entre-eux à quelques exceptions près. Et selon leurs dires, des pièges de plus en plus élaborés et complexes apparaissent au fil des étages des donjons.

Et c’était là une des problématiques que je voulais résoudre en me rendant dans ce donjon en ruine pour étudier les pièges présent. Les recenser et les exploiter si possible dans le but le plus noble qu’on puisse trouver, faire du POGNONNNN !!!

Et alors que je ruminais dans ma barbe (que je n’ai pas) mon pied tapa contre une sorte de brique rectangulaire devant un porte gravée dans la roche.

Ah… bah je suis arrivée…

 

Chapitre Précédent <~~ Sommaire ~~> Chapitre Suivant

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s