A scientist in a Dungeon 6

Auteur : Hykar
Check : Nekoyashiki-san


Je me penche en direction du piédestal, un petit interstice à travers lequel la lumière de ma torche semble se refléter attire mon regarde, j’observe environ 1 millimètre d’écart entre le socle et le pied.

Après quelques minutes à réfléchir je décide finalement de pousser le piédestal vers la droite, et celui-ci bien qu’avec grande difficulté, coulisse légèrement laissant paraître un petite trou rempli de richesses, des pièces d’or, des colliers accompagnés de pierres, des artefacts magiques m’éblouissent les yeux et me font presque tomber à la renverse.

Je vous ai déjà dit que j’aimai l’argent ?

Et bien je peux vous dire qu’au premier coup d’œil dans cette petite cache à trésor se trouvait au moins… beaucoup d’argent…

Je m’empresse donc de récupérer très délicatement la moindre poussière qui pourrait me rapporter quelque chose puis dispose le tout le plus profondément possible dans mon sac.

Mon nouvel objectif, me barrer et trouver le plus vite possible une banque et si jamais je rencontre quelqu’un n’importe qui, un vieux, un estropié, un mendiant une petit fille je le frappe dès qu’il ou elle s’approche et je prend la fuite le plus vite possible.

Je remonte donc hors du donjons en une vingtaine de minute là où il m’avait fallu des heures pour le descendre et faisant appel à toute les forces enfouies dans mes muscles qui jusqu’à aujourd’hui n’avaient jamais servis à rien d’autre qu’à déplacer mon cul plat pour me propulser comme jamais un humain n’avait couru jusqu’à alors.

Je note que le pouvoir de l’argent fait des miracles.

Ainsi après avoir frappé 2 marchands et un vieux mendiant j’entre finalement dans la ville la plus proche après une seul heure.

La nuit commençait à tomber tandis que après m’être presque battue avec les gardes devant l’entrée de la ville fortifiée, je rentre donc dans celle-ci, de magnifiques petites maisons parsèment le chemin principal relativement vide à cette heure de la journée.

Mais mes yeux ne perdent même pas le temps de s’émerveiller devant les rayons orangé du couché de soleil se reflétant sur les murs en pierre taillé des bâttisses à doubles étages et cherche le moindre petit panneau sur lequel serait écrit le mot « Banque ».

J’agresse d’ailleurs le moindre passant que je croise et dont je parvient finalement à soutirer l’information sacrée.

« Oui il y a une petite banque il me semble juste de l’autre côté par la-bas »

« MERCIIEIC !!!! »

je me précipite donc dans la direction indiquée par la dame et trouve après quelques minutes la banque tant recherchée, je défonce la porte d’un coup de pied et crie le plus fort possible dans l’établissement,

« JE VEUX OUVRIR UN PUTAIN DE COMPTE »

La pièce complètement vide me répond par un silence gênant mais il ne suffit que de quelques secondes pour qu’un nain  en pyjama ouvre la porte et me regarde une épée à la main pointé dans ma direction.

Il doit habiter à l’étage du dessus…

J’ai dû le réveiller.

« Nous somme fermé »

« MEN FOUS »

Le nain me regarde l’air dubitatif puis me dit d’une voix méfiante

« Très bien ça ira pour cette fois, venez près du comptoir nous allons voir ça »

Il doit vraiment pas avoir beaucoup de client pour accepter alors que je viens presque de défoncer sa porte d’entrée.

Après quelques brefs échanges et avoir signé un papier dont j’ai lu les écritures en diagonales je sort finalement ma fortune récemment acquise toute en foudroyant le petit homme du regarde.

« HA ! Effectivement je comprends maintenant et bien je vais mettre le tout dans votre coffre, vous pouvez y aller »

Je quitte donc la banque tout en gardant un contact visuelle constant avec le petit homme et en plissant tellement les yeux que je me prend plusieurs chaise tandis que celui-ci continue de me menacer avec son épée bien trop grande pour sa petite taille, puis sort finalement.

BIEN !

Maintenant que l’essentielle est fait faut que je dorme…

Je me balade alors quelques minutes puis trouve une auberge sur le chemin et prend une chambre.

Et juste avant de dormir il est temps pour moi de faire le point, demain je vais aller m’enregistrer auprès de la guilde, ensuite il faut que j’aille voir un forgeron pour lui revendre mes pointes et aussi m’acheter de l’équipement…

Je me demande quel genres d’armes pourraient faire l’affaire…

Une épée serait trop lourde pour moi et je n’ai aucune compétence avec celle-ci, de même pour toutes les autres armes du type masse ou marteau, une rapière pourrait être intéressante mais j’ai pas les compétence pour bien m’en servir, on laisse donc tomber la spécialisation guerrier ou tank, j’ai aucune connaissance en magie donc il est inutile de m’acheter une baguette ou un bâton et pour finir je n’ai pas l’agilité et la discrétion nécessaire pour être un assassin ou un voleur.

Il me reste donc archer et alchimiste qui sont des choix envisageables, je me suis déjà entraîné auparavant au tir à l’arc et j’ai acquérie un niveau convenable, j’ai une bonne connaissance en herbe pour pouvoir créer toute sorte de breuvage et de cocktail explosif.

Et pourquoi vouloir choisir entre les 2 ? Ces classes ne sont pas incompatible et se marient plutôt bien.

Si on par sur ce point de vue il serait intéressant de garder les pointes de flèches et les toxines que j’ai trouvé dans le donjon, cependant il serait plus judicieux d’acheter du matériel de meilleurs qualités,

Ainsi il me faut donc un arc, une dizaine de flèches, diverses potions et il serait judicieux d’acheter un objet pour me camoufler ou me dissimuler. Je ne peux pas me permettre de me balader les mains dans les poches dans un donjon, je dois me spécialiser dans l’assassina à distance,

De plus je manque encore cruellement d’information sur les donjons, les espèces récurrentes selon les rangs, comment identifier les types de donjons, les différents boss ainsi que les pièges encore inconnue, ce genres de connaissances sont cruciales pour moi.

Surtout que je compte finir les donjons seule.

J’aime pas les gens.

Et aussi il ne faut pas négliger l’essentielle, comment me faire du flouse, de la tune, de l’argent, de la pépette BREF je veux plus.

 

Chapitre Précédent <~~ Sommaire ~~> Chapitre Suivant

Un commentaire sur “A scientist in a Dungeon 6

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s