A scientist in a Dungeon 5

Auteur : Hykar
Check : Nekoyashiki-san


Ainsi après être restée une vingtaine de minute allongée sur le sol à scruter le moindre brin d’herbe, je me lève finalement et avance à travers ces sombres souterrains. J’allume une torche et alors que je m’aventure plus profondément je tombe sur le premier piège de mon excursion.

Une arbalète cachée dans un mur qui tire un carreau par un petit trou sur les malheureux aventuriers passant à proximité, heureusement le piège avait déjà servi, l’arbalète n’a pas de carreau et la corde est détendue, de plus un trou énorme laisse apparaître au grand jours la manigance.

Pratique, ainsi je n’aurai pas à creuser dans le mur. Je sors donc rapidement mon carnet et note les premières remarques qui me viennent. L’arbalète à l’air d’être faite du même type de bois qu’on trouve dans la forêt à proximité, les carreaux disposés à côté sont fait du même bois et ont un pointe en fer également rouillée, et une fiole à proximité semble contenir… une substance étrange, probablement du poison dont les carreaux étaient enduits.

Cependant l’élément le plus intrigant sont la structure du piège. En effet, il ne semble posséder aucun système de détection comme une corde disposée sur le sol qui actionnerais le mécanisme lorsqu’on la toucherais. De plus, l’arbalète en elle-même ne dispose pas de gâchette qui bloque la corde, le tireur devait donc bander (oups j’ai dit bander hihihi…) la corde uniquement lorsque des aventuriers approcheraient.

Et l’élément le plus incohérent me sauta ainsi au nez pendant que je réfléchissais, l’espace accordé au piège était minuscule, à peine assez d’espace pour laisser entrer un gobelin en se contorsionnant, et aussi qu’il ne pourrait en sortir puisque le piège est sensé être scellé derrière le mur. Comment une créature aurait pu vivre dedans sans s’alimenter ou boire ?

Je notais donc toute ces remarques dans mon carnet puis partis plus loin en prenant soin de récupérer les carreaux et la fiole. Les carreaux je pourrais probablement en revendre les pointes à un forgeron, et la fiole à un alchimiste pour me faire un peu d’argent.

J’aime beaucoup l’argent.

Un peu plus loin je suis tombée sur un autre piège, une fosse remplie de pics en métal qui s’ouvrait comme une trappe dans le sol. J’ai récupéré quelques pics qui étaient mal attachés, en remarquant que c’était étrange comme ce donjon semblait être à la fois bien construit mais en même temps réalisé à la hâte.

Finalement après quelques heures d’exploration je suis arrivés au dernier étage du donjon, la salle du bosse.

Le donjon comportait 5 étages. J’ai rencontré 14 pièges : 6 arbalètes, 2 fosses, 4 trappes dans le plafond lâchant des rochers sur ses victimes, et 2 pièges consistés de grilles qui bloquent le passage de chaque côté.

Chaque piège variait plus ou moins, que ce soit au niveau de l’emplacement, des matériaux, ou de la structure . De plus, chacun de ces pièges semble être fait pour ralentir les aventuriers ou les affaiblir plus que de les tuer, ce qui est étrange.

Au niveau de la végétation j’ai essentiellement trouvé 3 espèce de plantes. Des cavernières, des ambroisis qui sont des plantes consommées par des petites espèces d’animaux inoffensifs qu’on retrouve partout dans les donjons et qui sont probablement en bas de la chaîne alimentaire, et des grotignons, des petits champignons toxique dont la toxine paralysante doit probablement constituer les fioles de poison que j’ai ramassé dans les pièges.

Au niveau de la structure du donjon, les donjons sont assez semblables, chaque étage est un labyrinthe avec un escalier caché dans celui-ci permettant de descendre d’un étage. J’ai remarqué quelques coffres au trésor déjà pillés mais c’est à peu près tout,

La salle du bosse elle, est une grande salle accompagnée d’une immense porte qui semble pouvoir se fermer d’elle-même.

À l’intérieur de cette grande salle une plus petite qui devait contenir le cœur du donjon avant qu’il ne soit détruit.

On y trouve simplement un piédestal et le reste de la salle est vide, bien que… un des murs sur la droite semble être étrange…

 

Chapitre précédent <~~ Sommaire ~~> Chapitre Suivant

2 commentaires sur “A scientist in a Dungeon 5

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s