A scientist in a Dungeon 9

Auteur : Hykar
Check : Nekoyashiki-san


Je me réveille assez tôt, aux environs de 6h, la raison est assez simple je fais attention aux potentiels assassins que cet alchimiste pourrait m’envoyer, j’ai eue de la chance la dernière fois mais j’ai joué avec le feu.

Je sors de ma chambre aux environs de 9h avec ma dague dissimulée, je rejoins rapidement le quartier nord-est et finis non sans mal à trouver la maison du baron de la drogue local, un immense manoir rouge aux milieu des maisons délabrés, tous les volets sont fermés et une atmosphère oppressante se dégage de celle-ci.

Je toque 6 fois sur la grosse porte en bois renforcée, une voix lourde retentis de l’autre coté.

« C’est pourquoi ? »

« Je viens de la part du phénix rouge pour voir l’ours blanc »

« à quel sujet ? »

« J’ai une offre intéressante à lui proposer, j’ai une lettre de recommandation écrite de la main du phénix pour confirmer ma bonne foi »

Après un léger silence une autre voix plus aiguë reprend.

« Faite passer la lettre sous la porte on vous ouvrira par la suite »

Je m’exécute et après une dizaine de minutes la porte s’ouvre et un homme au nez crochu accompagné par un chauve simplet très musclé me dirige à travers le manoir jusqu’à une pièce cachée dans un mur.

A l’intérieur un vieil homme aux cheveux blanc habillé classieusement m’attend, 2 gardes sont posté dans chaque coin de la pièce et me fixent du regard sans bouger.

« Asseyez vous je vous prie »

Me dit le vieil homme, ainsi je m’assoie sur un chaise simple en face de l’homme qui me regarde de l’autre coter du bureau affalé sur son siège en cuire les mains croisées et le sourire narquois.

On dirait un méchant de James Bond mais qui risquerait l’infarctus à chaque mouvement.

« Une jolie jeune fille, je m’attendais à tout sauf à ça, en quoi puis-je t’aider ma belle »

YES, y a t’il un jour où on arrêtera de me prendre pour un chaton en porcelaine ?

« Je viens vous proposez un marché »

« Hm… quel genre ? »

« Un pari »

Les yeux de l’homme semblent s’illuminer et un léger sourire se forme sur son visage.

Je crois que je suis tombée sur un joueur compulsif, ça promet d’être intéressant.

« Quel genre de pari, vous avez mon attention je vous écoutes »

« Le donjons de Téridiossa, un donjons de rang D, je parie que je peux le conquérir »

Le sourcil droit de l’homme se dresse.

« En solo ? »

« Oui »

Le vieille homme à l’aire extrêmement dubitatif.

« Dis moi quel est ton rang au sein de la guilde ? »

« Rang E »

« Et comment une jeune fille frêle comme toi pourrait venir à bout d’un donjons de rang D ? »

« En utilisant ma tête »

Il semble de plus en plus dubitatif…

Compréhensible, cette offre est trop alléchante pour ne pas être suspicieuse.

« Tu permets que je demande à un de mes gars de regarder ton statut ? Juste pour être sur que tu ne mens pas »

Évaluation hein, compétence de rang D qui permet de voir le statut d’une personne ou d’un monstre.

« Pas de problèmes »

« Alexandro son statut s’il te plaît »

L’homme au nez crochu s’avance

«  Artémis Roseline,17 ans, niveau 7, métier aventurière de rang E, aucune compétence »

Après que nez crochu ait parlé, le Baron de James Bond semble s’être beaucoup plus détendu, il doit me prendre pour une folle.

« Combien veux-tu parier ? »

« 250 pièces d’or je quadruple ma mise si je gagne, dans un délai de 1 mois »

« 250 d’or, c‘est une sacrée somme, c’est un peu plus que le prix de cette maison si elle était en centre ville, mais dis moi, qu’est-ce qui me fait croire que tu as tout cet argent ? Quel intermédiaire comptes-tu utiliser ? »

Il me regarde avec un air hautain comme si j’étais une enfant.

« La guilde sera notre intermédiaire »

« Ha et comment ? »

« Par le biais des quêtes, plus précieusement des quêtes recommandées, se sont des quêtes privées dont le commanditaire peut choisir l’aventurier à qui il souhaite la donner, de plus une des particularités de celles-cis est qu’on peut y mettre comme contrainte pour son acceptation une dote que le commanditaire peut récupérer si la quête n’est pas réalisée dans une délais de 1 mois, ainsi il vous suffit de faire une requête recommandée à la guilde pour moi en mettant comme dote 250 pièce d’or et avec comme récompense 1000, ainsi si dans le mois je ne termine pas le donjon vous pouvez revenir à la guilde pour réclamer la dote »

Le vieille homme semble être assez surpris et je pense qu’il a compris que je ne plaisantais pas.

Le vieille homme semble être assez surpris et je pense qu’il a compris que je ne plaisantais pas.

« Et comment je peux être sûr que tu feras ce donjon seule ? Et que tu n’as pas des compagnons qui t’aideront et avec lesquels tu partageras le butin ? »

« Je jure sur ma foi et mon honneur que je ferais cette quête seule »

Il a l’aire d’être un peu plus rassuré et au bout de quelques minutes de silence il me répond.

« Très bien, je ferais la demande demain matin, cependant mes hommes t’accompagneront jusqu’à l’entrée du donjons pour être sûr, cette condition n’est pas négociable »

« Et comment je peux être sûr qu’ils n’en profiteront pas pour me tuer ? »

« Je le jure sur ma foi et mon honneur qu’aucun coup bas de ce genre ne sera toléré »

Hm j’ai pas trop le choix que de lui faire confiance.

« Merci d’avoir entendu ma requête, bonne journée »

Je me lève de ma chaise et sort de la chambre talonnée par les gardes et la porte claque lourdement après que je sois sortie.

 

Chapitre Précédent <~~ Sommaire ~~> Chapitre Suivant

Un commentaire sur “A scientist in a Dungeon 9

Répondre à Amateur d'aéroplanes Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s