Maître des Âmes 3 : Martyr

Auteur : Nightgale
Check: Nekoyashiki-san


Prêt pour la suite des aventures de Fang en ce beau vendredi ? Hum, en fait je pensais à ceux qui avaient déjà lu mon histoire sur EDEN et que c’était un peu cruel de les faire attendre aussi longtemps. Vu que les chapitres 3 et 4 vont bien ensemble je me suis dit : « Et si je sortais le chapitre 4 en plus si j’avais disons… les commentaires d’au moins 7 personnes différentes (sans me compter moi-même cela va de soit) avant la sortie du prochain chapitre ? » Je me demande si ça marcherait. ^^


Le groupe se retourna en entendant le cri de Ping. Après les avoir dévisagés pendant plusieurs secondes, Hong s’avança vers eux, suivi de près par ses larbins.

« Si ce n’est pas Ping », dit Hong avec un large sourire.

Il s’arrêta un instant puis jeta un bref coup d’oeil à Fang.

« Tiens, et le déchet est là aussi ! Tu devrais faire plus attention à tes fréquentations Ping. C’est un conseil d’ami. »

« Tais-toi ! Comme si tu étais mon ami ! »

La remarque n’avait pas plu à Ping qui était visiblement enragé. Il ne supportait pas que son ami se fasse traiter de cette façon.

« Qu’y a-t-il de mal à traiter un déchet de déchet ? » Rétorqua Hong. « Il vaut mieux pour toi que tu ne restes pas trop près de lui. Qui sait quelle saleté il traîne sur lui ? Tu pourrais tomber gravement malade. »

Sans donner aucun avertissement, Hong accéléra et passa à côté de Ping à toute vitesse. Il se dirigea ensuite vers Fang et lui donna soudainement un coup de pied, l’envoyant ainsi valser sur plusieurs mètres.

En voyant le jeune garçon voltigé dans les airs après le coup de Hong, sa bande se mit à éclater de rire.

« Hong !!! »

Complètement hors de lui, Ping se jeta alors sur Hong et tenta de lui donner un coup de poing.

Celui-ci regarda calmement le poing qui s’approchait avant de l’arrêter du plat de la main comme si de rien n’était. Il ne perdit alors pas de temps pour renvoyer aussitôt un coup de poing droit dans l’estomac de Ping.

« Guh… »

Ping se courba et gémit de douleur, cherchant tant bien que mal à récupérer sa respiration. Un seul coup avait suffi pour le mettre à terre. Même si ça lui faisait du mal de l’admettre, Hong était bien trop fort pour lui.

Sans attendre que celui-ci récupère, Hong prit Ping par la gorge avant de le soulever dans les airs.

« Ne rends pas les choses difficiles pour toi. Contente toi de rester tranquille pendant que je donne une bonne leçon au déchet », dit froidement Hong.

Il lança alors Ping en direction de ses larbins.

« Tenez-le bien histoire qu’il profite du spectacle », ordonna Hong.

Il se tourna ensuite vers Fang et commença à s’approcher lentement de lui.

« Fang ! Fuis ! »

Ping se débattait comme un beau diable pour s’extirper de là,. Mais malgré tous ses efforts, il était retenu fermement par deux membres de la bande qui regardaient la scène se déroulait avec un sourire sadique sur le visage. Comment pouvait-il venir en aide à son ami ainsi ?

Une fois à portée, Hong prit un malin plaisir à prendre son temps. Il leva sa jambe avec lenteur avant de donner un nouveau coup de pied à Fang. Incapable de résister après le premier coup qu’il avait reçu, celui-ci fut finalement projeté contre le pilier qui ornait au centre du village.

Bam !

« Arghh !!! »

Après un hurlement à percer les tympans, Fang était à quatre pattes, essayant vainement de se relever. Son dos, qui avait reçu l’impact, le faisait énormément souffrir. Alors que la douleur qu’il ressentait était insoutenable, un peu plus loin, il pouvait entendre les sarcasmes incessants des larbins de Hong.

« Ha ! Ha ! Ha ! Regardez-le se débattre ! C’est trop marrant ! »

« Tu veux résister à Hong ? Dans tes rêves ! »

Hong se sentait exalté par cette situation. Il adorait ce sentiment de supériorité et prendre de haut tous ces faiblards qui enviaient sa force et son talent. Non content de faire souffrir Fang physiquement, Hong essaya également de le mettre hors de lui avec ses provocations.

« Au fait Fang, comment se porte ta mère ? J’espère que l’herbe que je t’ai prise l’autre jour ne lui a pas trop manqué », dit Hong tout en esquissant un sourire, puis il reprit.

« De toute façon, pour une personne inutile comme elle, je ne vois pas pourquoi tu te fatigues autant. Aller se terrer au fin fond de la forêt a été la meilleure décision qu’elle ait prise. Ha ! Ha ! »

Quand Fang entendit ces paroles, son esprit devint blanc. Son coeur se mit à battre à tout rompre et le sang commençait à lui monter à la tête. Il pouvait ressentir cette haine qu’il contenait au fond de son coeur faire surface.

Peu importe ce qu’on pouvait dire sur lui ou combien de coups on lui infligeait, il pouvait le supporter. Mais insulter sa mère qui avait tant sacrifié pour lui était la seule chose qu’il lui était intolérable !

Dominé par la colère, Fang abandonna toute raison. Ignorant les souffrances de son corps, il se jeta sur Hong comme une bête féroce. Dans son accès de rage, il en avait oublié la différence de force qui existait entre lui et Hong. Un seul désir subsistait dans son esprit : réduire Hong en morceaux.

« Mais c’est que le déchet se croit plus fort que moi ! »

Nullement inquiet, Hong se contenta d’envoyer son poing dans le visage de Fang avec une expression diabolique.

La tête de Fang partit en arrière sous le choc. Une gerbe de sang sortit de sa bouche à cause du choc. Il tituba ensuite plusieurs pas en arrière et il utilisa finalement le pilier sacré comme support pour pouvoir rester debout.

Désespéré et désemparé, c’est dans un ultime et vain effort de révolte qu’il cracha un mélange de sang et de salive droit sur le visage de Hong.

Celui-ci fut si surpris par cette action qu’il n’eut pas le temps de réagir. C’est avec un air abasourdi qu’il passa ensuite sa main sur son visage puis il regarda avec des yeux injectés de sang ce qu’il venait d’essuyer.

« T-T-T-TU AS OSÉ ME CRACHER DESSUS ! »

Hong avait les yeux rouges et son expression était déformé par la rage. Il se rapprocha de Fang en un instant et se mit à le marteler de coups de poing sans retenue.

« Déchet ! Vermine ! »

Bam ! Bam ! Bam !

Hong continuait de plus belle et ne montrait aucune envie de s’arrêter. Du sang commençait à s’envoler un peu partout, éclaboussant le sol et le pilier derrière Fang.

« FAAANNG ! Arrête ! Arrête Hong ! Tu vas le tuer si tu continues ! » Hurla Ping à s’en rompre les poumons.

Il se débattait plus que jamais pour pouvoir se libérer mais les comparses de Hong appliquèrent encore plus de force sur lui en réponse.

« Eh bien qu’il crève ! Il n’a aucune valeur de toute façon ! » Répondit Hong comme s’il était possédé.

Il n’avait jamais aimé Fang. En particulier, cette façon dont celui-ci le regardait. Cette lueur qui subsistait parfois dans le regard de Fang le mettait mal à l’aise. Même après l’avoir martyrisé durant toutes ces années, cette lueur n’avait jamais disparu du fond de ses yeux.

Au fil du temps, cette lueur était devenu comme une obsession pour Hong. Il voulait la faire disparaître à tout prix !

Pendant ce temps, sans savoir ce qui se passait dans l’esprit de son assaillant, Fang usait de toutes ses ressources pour rester conscient. Il savait pertinemment que sa lutte était vaine, qu’il était plus simple de s’effondrer pour que Hong s’arrête enfin.

Mais il se refusait à faire ça ! Il refusait de se soumettre à Hong ! Il refusait de se soumettre à sa faiblesse !

« Ce regard ! Je hais ce regard ! »

Pour Hong qui avait l’habitude de prendre de haut tous les gens de son âge depuis sa plus tendre enfance, Fang était la seule personne qui osait le regarder avec ces yeux plein de défiance.

« Aujourd’hui je vais en finir une fois pour toute ! »

Hong n’avait plus que cette idée fixe en tête tandis qu’il poursuivait son avalanche de coups.

« Qu’est-ce qui se passe ici !? Arrêtez ça tout de suite ! »

Une voix puissante résonna soudainement, stoppant immédiatement Hong dans son élan.

Quelqu’un qui pouvait l’arrêter seulement avec l’énergie contenue dans sa voix…

Cette pensée fit l’effet d’une douche froide sur Hong et sa frénésie se dissipa aussitôt. Il se tourna ensuite sans plus attendre vers la personne à l’origine de ce cri pour la saluer avec tous les égards.

« Mes respects, chef Han. »

Bien que pris de panique par cette soudaine interruption, les autres garçons réagirent rapidement à cette vue et imitèrent la démarche de Hong.

« Nos respects, chef Han. »

Seul Ping ne les imita pas, la bande l’avait enfin relâché en présentant leurs respects, et il en profita pour se précipiter immédiatement aux côtés de son ami.

« Fang ! Fang ! Tu vas bien ? Tu m’entends ? » Demanda Ping d’une voix tremblante.

Fang n’avait plus de forces dans les jambes et tomba lourdement au sol, son dos toujours appuyé contre le pilier. Il avait du mal à parler mais en voyant le visage inquiet de son ami, il fit l’effort de le regarder dans les yeux et de hocher la tête, signalant par ce geste que ça allait.

Ping laissa alors échapper un soupir de soulagement en réalisant que son ami était encore envie. Il se tourna ensuite également vers le chef Han pour le saluer.

Han resta silencieux quelques instants et observa longuement les alentours.Finalement, il posa ses yeux sur Hong, puis sur Fang, avant de reprendre la parole.

« Bien maintenant, qui peut me raconter ce qu’il s’est passé ici ? »

Chapitre Précédent <~~ Sommaire ~~> Chapitre Suivant

Publicités

9 commentaires sur “Maître des Âmes 3 : Martyr

  1. euh, chef Han à vraiment besoin qu’on lui explique ce qui s’est passé? il est arrivé en plein milieu du passage à tabac, je pense honnêtement que c’est le genre de situation qui n’a guère besoin d’explication

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s