God By Interim, chapitre 4 : Préparation

Auteur : Andecarus
Check : Samihuunter


Voilà le chapitre 4 de gbi qui sort à temps, n’hésitez pas à aller voir Memento Moris mon autre projet, sur ce je vous souhaite bonne lecture.


 

Suite à la déclaration de la jeune fille je pus la voir disparaître, et comme si cela était un signal lancé pour les autres, chacun commença à disparaître en lançant une petite phrase à la femme au bec.

J’avais un peu de compassion pour elle, elle venait de se faire refourguer le sale boulot.

Même si ce sale boulot en question, c’était s’occuper de ma personne, je me rendis compte que la mort n’avait pas permis d’améliorer l’estime que je me portais.

En même temps, voir des dieux parler de moi comme un objet encombrant n’aidait pas non plus, je pense.

Le dernier à disparaître fut l’homme nu, avant de partir il se rapprocha de moi et me dit avec sérieux.

« Bon courage. Tu es un pionnier, la première âme mortelle à atteindre le niveau de divinité suppléante, mais si tu fais des conneries, tu seras le seul responsable ! Aller, à la prochaine petit. »

Sur ces paroles qui se voulaient sûrement être des encouragements, ou peut-être une mise en garde, je ne savais pas trop, il disparu.

Mais quand il s’était rapproché, j’avais pu remarquer que malgré ce que je pensais, il n’était pas nu, mais qu’en réalité, il portait des vêtement quasiment transparent à l’œil nu, je ne les avais aperçu que par chance, au moment où il avait fait un mouvement brusque.

Après sa disparition, la femme à bec se rapprocha de moi et avec une petite voix elle me dit.

« Bon, on va s’occuper de vous avant de pouvoir faire un remplacement. Vous allez devoir passer par le service de modification essentiel qui modifiera votre essence mortelle en essence divine le temps que vous devrez passer ici, suite à ce passage et cette transformation, nous irons voir Jinirions c’est un dieux de la mort qui aime les loteries donc c’est lui et sa loterie qui nous diras qui tu remplaceras en premier. »

Sur ces bonnes paroles, elle se retourna et avec une plume prise je ne sais où, elle traça un grand rectangle dans les airs qui se transforma en porte en plein milieu de la salle.

La, elle prit la poignée dans sa main et l’ouvrit en grand, je ne pouvais rien voir à l’intérieur il n’y avait qu’une lumière intense qui en sortait.

Ce que je remarquai également quand elle m’avait tournais le dos, c’était qu’elle avait dû prendre l’expression  »et si ce mettre des plumes dans le cul était à la mode tu le ferais ? » réellement au premier degré.

Malgré tout, je pris rapidement la porte sans trop me poser de questions, car si je commençais à m’en poser  ici, je risquais de ne jamais en finir.

Une fois la porte passée, je me retrouvais dans une énorme pièce rectangulaire.  Devant moi était réparties des sortes de machines étranges avec une capsule assez grande pour accueillir une personne.

Un homme avec des petites lunettes rondes et une blouse blanche s’approcha de moi et de la femme dont je ne  connaissait toujours pas le nom.

«  Vous voilà enfin, mon cobay… patient est arrivé, super »

Je rêve ou il venait de faire un lapsus et il était sur le point de dire cobaye en parlant de moi ?

Oua je suis passer d’objet à cobaye mon statut augmente, je passerais sûrement bientôt au statut de personne, qui sait.

Oui, je sais, c’est plutôt pathétique d’être content après avoir était considéré comme un cobaye, mais vous le seriez vous aussi si on vous avez traité comme objet depuis que vous étiez arrivé.

Je préfère voir les bons côtés plutôt que les mauvais, au moins, ça prouve qu’il me considère un minimum, non ?

« Bon, je vous explique la situation, ce que nous allons faire et une première, donner une essence divine à une âme mortelle, c’est la toute première fois que l’on fait ce style de chose pas facile facile, donc en gros pas certain que ça fonctionne, pour être franc. »

Bon d’accord, j’allais donc participer à une expérience étrange où les résultats ne sont pas certains, mais bon après tous, je suis déjà mort, je risquais quoi de plus ?

« Je suis sûr que vous vous dites que comme vous êtes déjà mort, rien ne peut vous arriver de pire de toutes façons. Vous avez raisons, vaut mieux penser comme ça ! Après tous, vous avez pas à savoirs que, dans le pire des cas, votre âme peut tout simplement être détruite. »

Non mais il se fout de moi là, je voulais pas savoirs ça moi maintenant je commence à avoir un peu peur quand même.

« Et ça fait mal, la destructions de l’âme ? »

L’homme aux lunettes me regarda avec des yeux ronds, totalement surpris. On aurait pu le confondre avec une chouette si il avais eu des plumes partout.

« Oua mais comment vous êtes au courant pour cette possibilité ? Une âme mortelle qui s’y connais en essence ! Ça serait une âme qui était magicien d’essence dans sa vie ? »

La femme, qui n’était pas du tout intervenue depuis qu’on avait apaisé la porte, à tel point que j’en avais quasiment oublié sa présence, avait l’air totalement désespéré.

Moi, c’est elle qui me désespéré putain, pour une divinité, elle manquait quand même de fierté, quoi cette divinité pathétique qui se fondait dans le décors ?

« Non, en faite euh … je veux pas vous manquer de respect mais en fait, c’est que… »

L’homme qui ressemblait à un médecin totalement étrange sursauta.

« Oua la femme piaf tu es là, me fait pas peur comme ça, tu m’énerves à jouer à la femme invisible, à chaque fois tu me fais peur ! Ça t’amuse, c’est ça, hein ? »

Ce fut au tour de la femme de sursauter face à la colère soudaine de l’homme.

« Non, pas du tout ! Je ne fais pas exprès ! Je suis juste plutôt discrète, mais ce que je voulais dire, c’est que cette âme et au courant des risques parce que vous avez pensé à voix haute tout à l’heure. »

L’homme se gratta le menton dans une position de réflexion.

« Ah oui, tu as raison, j’ai sûrement fait ça, ouais, je suis vraiment tête en l’air de temps à autre, j’espère que je vais pas oublier de faire quelque chose d’important pendant la transformation essentielle vu qu’il faut être plutôt pointilleux et ne faire aucune erreur si on veut avoir plus de chance de réussite »

Je sais pas s’il y a possibilité de changer de personne pour s’occuper de ça, parce que là, je commence vraiment à avoir peur, il pense tout haut sans se rendre compte de ce qu’il dit.

«  bon on vas pas parler pendant trois ans, je n’ai pas que ça à faire moi. Bon d’accord avoir un cobaye pour faire ce style d’expérience, ça n’arrive pas tous les jours, mais j’ai quand même du travail. »

Il m’a encore appelé cobaye sans qu’il ne s’en rende compte Ouais; mon statut a bel et bien évolué. Bon, après tout, j’ai pas trop le choix de faire ce qu’on me demande.

Je pris donc la direction de la cabine que l’homme me montrait d’un air distrait tout en tapoter sur une sorte de clavier.

Une fois installé, la porte se referma, je pus voir à travers la vitre de la capsule la femme-oiseau qui faisait une tête d’enterrement, comme si elle se préparait déjà à ce que je disparaisse.

J’avoue que quand je la vis moi aussi, une légère envie de l’insulter me prit, pourquoi c’est elle qui fait cette tête alors que c’est moi qui suis dans cette capsule.

Non mais c’est pas possible, elle se fout de moi quand même, je préfère encore qu’elle m’ignore si c’est pour faire cette tête.

« Bon préparez-vous, je vais lancer la machine, ça risque d’être un peu étrange, voir douloureux ! »

Et il n’avait pas menti. Dès qu’il activa sa machine, j’eu l’impression que des milliers d’aiguilles transperçairent ma peau et que petit à petit, on l’arrachait  avant de la réparer pour recommencer.

En soit, la douleur était clairement insoutenable !

 

Chapitre Précédent <~~ Sommaire ~~> Chapitre Suivant

Publicités

3 commentaires sur “God By Interim, chapitre 4 : Préparation

  1. J’ai loupé encore la correction de quelques virgules et de majuscules… Mais l’ambiance est mise. Ces dieux se conduisent comme des employés municipaux qui délègue tout au saisonniers 🙂

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s