Contre les Cieux 3 : Épouse-moi ?

Traducteur : Nightgale
Adapt & Check : Soreyawari


Yo~ Ici Wari !
Ça faisait un bail hein 😉
Retour de vacances, fraiche et disposées à passer toute la nuit à bosser pour vous x)
Ah, j’ai vu que quelqu’un d’autre traduisait ça… Hum, ça m’embêtes un peu mais internet est un domaine de liberté après tout…
Prochain très bientôt !


 

« Ahh !! »

Xiao Lingxi laissa échapper un cri et sauta en arrière comme un lapin apeuré. Ses doigts touchaient ses lèvres humides tandis que ses magnifiques yeux s’écarquillaient de surprise et un semblant de rouge s’étendit rapidement de son pâle visage jusqu’à la base de son cou : « Tu…Tu… Tu m’as encore embrassée !! »

« Tu as la même réaction que d’habitude. » L’innocent Xiao Che afficha le visage d’une personne ayant le coeur brisé : « Quand on était plus jeunes, on jouait toujours à ton jeu favori du “Bisou Bisou”. Ces derniers temps, tu te mets dans tous tes états à chaque fois que j’essaie de t’embrasser. »

« Tu-tu-tu… Tu sais que c’était quand on était enfants ! » Le visage de Xiao Lingxi prit la couleur d’une rose rouge : « Nous sommes maintenant des adultes et on ne peut plus se permettre de faire n’importe quoi ! Tu… Tu vas bientôt avoir une femme ! À l’avenir tu peux seulement embrasser ta femme ! »

« Pourquoi… »

« Parce que je suis ta tante ! » Xiao Lingxi tapait du pied tandis qu’elle perdait son souffle.

« Alors… Qu’est-ce que je fais si je veux t’embrasser ? » Souriant malicieusement, Xiao Che posa pensivement sa main sous son menton.

« Dans ce cas… Tu devras m’épouser! » Xiao Lingxi tourna sa tête sous la colère.

« Hé ! Tu es ma tante, comment pourrais-je bien t’épouser… » , dit Xiao Che en baissant le ton tandis que ses yeux s’ouvraient en grand.

« Même toi tu en es conscient ! Si tu oses me voler un autre baiser, je le dirais à ton épouse et je la laisserai s’occuper de toi. Hmph hmpf ! » Xiao Lingxi le regarda d’un air triomphant, le menton levé.

La voix de Xiao Hong provint de l’extérieur une nouvelle fois : « Jeune maître, êtes-vous prêt ? Il est bientôt l’heure d’aller chercher la mariée. »

« Oui, j’arrive immédiatement. » Xiao Che regarda l’état de sa tenue, et se prépara à partir. Après deux pas, Xiao Lingxi attrapa sa main et lui dit avec un visage sérieux : « Xiao Che ! Avant que tu ne partes, répète la promesse que tu m’as faite hier soir, mot pour mot, ou je ne te laisserai pas partir. »

La promesse d’hier ? Xiao Che y réfléchit un moment et ne put s’empêcher de dire : « Très bien… Après m’être marié avec Xia Qingyue, je ne vais pas oublier Petite Tante juste parce que j’ai une épouse. Je passerai autant de temps avec Petite Tante qu’auparavant, je répondrai à ces appels et j’arriverai dès qu’elle me le demandera comme avant… Je ne crois pas avoir oublié un mot. »

« Héhéhé, gentil garçon. » Xiao Lingxi sourit tendrement mais ne lâcha pas la main de Xiao Che: « Cependant, on va ajouter encore une chose aujourd’hui, celle que j’ai oubliée hier… Même si Xia Qingyue est sur le point de devenir ton épouse, dans ton coeur elle ne devra pas prendre plus de place que moi ! Répète ça maintenant, allez, allez, allez ! »

Xiao Che regarda fixement ses magnifiques yeux et dit : « Si tu m’embrasses, je t’en fais la promesse. »

« Alors… épouse-moi ? »

« …… » Xiao Che fut vaincu.

« Jeune maître, vous n’êtes pas encore prêt ? Il est interdit de dépasser “l’heure de bon augure”. » La voix urgente de Xiao Hong se fit entendre de dehors à nouveau.

Xiao Che posa sa main sur la porte mais ne la poussa pas encore. Il murmura : « Je ne peux pas faire cette promesse parce que dans mon coeur, tu es déjà la première. Même si il y avait une centaine de Xia Qingyue, elles ne pourraient pas t’égaler. Tu es irremplaçable. »

Tandis que sa voix s’éteignait, il ouvrit la porte et s’en alla.

Xiao Lingxi resta debout, figée sur place pendant un moment. Une courbe se formait au coin de ses lèvres et elle sautilla joyeusement peu après, comme une petite fille venant de recevoir sa friandise préférée.

Quand Xiao Che sortit de la chambre, son somptueux cortège nuptial l’attendait. Xiao Hong lui sourit gentiment : « Jeune maître, si vous voulez bien monter à cheval. En chemin je vous protégerai de toutes mes forces… Mais bien sûr, aujourd’hui est le grand jour pour le jeune maître. Je ne devrais pas trop m’inquiéter puisque seules de bonnes choses sont sur le point d’arriver. »

« Merci, Papy Hong. » Xiao Che sourit à Xiao Hong et monta à cheval. Une gentille voix provint soudainement de sa gauche :

« On dirait que j’arrive juste au bon moment. Est-ce que frère Xiao Che est sur le point de rejoindre sa fiancée ? Félicitations. »

Les sourcils de Xiao Che se froncèrent légèrement à ce bruit et il vit deux jeunes hommes marchant lentement vers lui. La personne qui avait parlé était un jeune homme d’une vingtaine d’années à la carrure modeste. Il était aussi beau qu’élégant. Ses yeux étaient clairs comme du cristal, son visage agréable et il portait un sourire radieux. Derrière lui se trouvait un jeune homme plus mince. Ses pas suivaient rapidement derrière celui qui parlait.

En les voyant, Xiao Che sourit : « Oh c’est frère Xiao Yulong et frère Xiao Yang, vous êtes-vous déplacés spécialement pour me dire au revoir ? »

Xiao Yulong était le fils du chef du Clan Xiao. A l’âge de 20 ans, que ce soit au niveau de son apparence, son talent, sa façon de parler ou de sa sagesse, il était la crème de la crème parmi la jeune génération du Clan Xiao. Sa force profonde avait atteint le troisième niveau du Domaine Profond Naissant à l’heure actuelle. Il était la fierté et joie de son père, Xiao Yunhai, ainsi que le futur espoir du Clan Xiao. Le clan avait de grandes attentes à son sujet parce qu’il deviendrait le prochain chef si aucun accident ne se produisait. Il possédait de nombreuses qualités mais n’avait jamais été arrogant. C’était quelqu’un du genre bon et poli envers tout le monde. Même envers Xiao Che, qui était considéré comme handicapé aux yeux de tous. Il ne s’était jamais moqué de Xiao Che mais était à la place aussi gentil que poli. Il n’y avait pas que cela, il exprimait souvent des signes d’inquiétudes quand le problème des veines profondes endommagées de Xiao Che était soulevé.

Xiao Che avait toujours aimé Yulong. Il admirait et appréciait sa bonté… Bien sûr, ces sentiments provenaient de l’ancien Xiao Che.

L’identité de la personne se trouvant derrière Xiao Yulong n’était pas simple non plus. Il n’était pas un disciple ordinaire du Clan Xiao ; c’était le plus jeune petit-fils du Second Ancien, Xiao Yang. A l’âge de 19 ans, il était au 9ème niveau du Domaine Profond Élémentaire. Depuis l’enfance, il avait toujours suivi Xiao Yulong partout et écouté le moindre de ses mots. Cependant, il n’était pas aussi bon envers Xiao Che. Ils étaient tous les deux les petits-fils des Anciens, mais il ne s’était jamais soucié de Xiao Che. À chaque fois que Xiao Che essayait d’engager la conversation, il se contentait soit de l’ignorer soit de détourner le visage.

En tant que petit-fils d’un Ancien du Clan Xiao, non seulement Xiao Che avait sa propre maison, mais il était aussi propriétaire d’une petite cour à part. À l’exception de son grand-père Xiao Lie, sa tante Xiao Lingxi et son seul et meilleur ami, en fait, très peu de personnes venaient lui rendre visite. Là, Xiao Yulong était venu avec Xiao Yang dans le but de le regarder partir sur son voyage nuptial.

« Haha, évidemment. » Xiao Yulong s’approcha avec un rire joyeux et dit : « La personne que tu vas épouser aujourd’hui est le joyau numéro un, le plus étincelant de toute notre Cité du Nuage Flottant. Ce n’est pas seulement un grand évènement pour notre Clan Xiao, mais aussi un grand évènement pour notre Cité du Nuage Flottant. Puisque tu as la chance de te marier à ce trésor, ton frère ici est très heureux pour toi. Bien sûr, je suis aussi envieux et honteux. Hahahaha. »

Xiao Che rit aussi : « Frère Yulong dit vraiment d’amusantes plaisanteries. Avec le talent de frère Yulong, l’ensemble de la population féminine de la Cité du Nuage Flottant attend que tu la choisisses.. »

« Jeune maître, nous devons y aller », avertit Xiao Hong.

« Frère Xiao Che, hâte-toi. Nous attendons impatiemment que tu ramènes de façon spectaculaire le plus étincelant joyau de la Cité du Nuage dans le Clan Xiao », dit Xiao Yulong avec un sourire.

Xiao Che acquiesça et s’installa fermement sans plus attendre. Le cortège nuptial passa à travers la cour sous le bruit des tambours battants et des gongs, droit vers le domaine du Clan Xia.

Au moment où Xiao Che ne fut plus en vue, le sourire de Xiao Yulong se figea et s’assombrit. Il se retourna soudainement et gifla férocement le visage de Xiao Yang. D’une voix faible, il siffla : « Pathétique ! »

La claque de Xiao Yulong était un coup direct et la joue de Xiao Yang commença à enfler. Il se jeta rapidement aux pieds de Xiao Yulong et parla d’un ton effrayé : « Je… J’ai clairement mis la Poudre Exterminatrice de Coeur et le message que j’ai reçu a confirmé qu’il s’était effondré… Je… Je ne sais pas non plus ce qu’il se passe… »

« Hmph ! » Les sourcils de Xiao Yulong se froncèrent et son visage se déforma : « J’ai dépensé tant d’argent pour obtenir ce poison dont même le Dr. Seto ne possède le remède, mais tu as tout gâché ! Ne me dis pas que tu veux que je vois de mes propres yeux Xia Qingyue épouser ce bon à rien de Yun Che ? »

« Boss, ce gosse vient juste de partir. Nous aurons une opportunité sur la route nuptiale… Même si nous ne pouvons pas nous en occuper personnellement de peur d’être vus, nous pouvons déclencher une armée de résistance dans le Clan Yuwen et d’autres. Il y a d’autres hommes de la noblesse qui désirent Xia Qingyue. Le simple fait d’entendre les gens parler du mariage de Xia Qingyue leur fait grincer des dents. Si nous les encourageons un peu et y allons ensemble, nous serions capable de… »

« Si c’était vraiment aussi simple, pourquoi aurais-je passé tant de temps à me procurer cette Poudre Exterminatrice de Coeur ?! », interrompit froidement Xiao Yulong avant de continuer : « Xiao Che est un bon à rien mais son grand-père est au dixième niveau du Domaine Profond Spirituel. Qui oserait l’offenser ? De plus, le père de Xia Qingyue n’a émis absolument aucune objection à ce mariage. Qui oserait contester ouvertement le Clan Xia et Xiao Che ? Même si les garçons du Clan Yuwen s’associaient avec les garçons du Gouverneur, leurs familles les empêcheront évidemment de faire quoi que ce soit… Et n’as-tu pas vu ce vieil enfoiré de Xiao Hong l’escorter en personne ? Avec lui dans les parages, comment veux-tu qu’il y ait des problèmes ? »

Pendant qu’il parlait, Xiao Yulong serrait ses mains. Le son de ses os craquant résonna dans l’air. La première fois qu’il avait vu Xia Qingyue, il avait pensé rencontrer un ange et avait perdu pied. Depuis ce jour, il s’était promis de faire de Xia Qingyue sa femme dans cette vie.

Mais Xia Qingyue allait se marier avec le plus méprisable du Clan Xiao, Xiao Che ! Comment pouvait-il volontairement accepter cela ?!

« Boss, en fait… en fait vous n’avez pas à vous inquiéter autant. » Xiao Yang jeta un oeil à l’expression faciale de Xiao Yulong et dit prudemment : « Si on y réfléchit un peu, vu le caractère de Xia Qingyue qui n’a jamais prêté attention à aucun talent dans la Cité du Nuage Flottant, pourrait-elle aimer ce gamin de Xiao Che ? La seule raison pour laquelle elle épouse Xiao Che est cet arrangement fait seize ans auparavant. Si elle se marie dans la famille, il est absolument impossible pour Xiao Che de toucher ne serait-ce que l’un de ses doigts… Une fois qu’elle aura rejoint notre Clan Xiao, les chances du boss de la rencontrer vont largement augmenter. Le bon à rien Xiao Che n’est pas comparable au charisme et au talent naturel du boss. Au bout d’un moment, comment ne pourriez-vous pas impressionner cette Xia Qingyue ? Quand ce moment viendra… »

En écoutant les mots de Xiao Yang, le sombre et pessimiste regard de Xiao Yulong commença à se disperser tandis que ses yeux étroits se plissèrent. Il toucha le bout de son nez de son doigt et murmura : « Tu soulèves un point raisonnable… il semblerait que ne pas avoir réussi à empoisonner ce bon à rien à mort peut aussi être une bonne chose. »

 

  1. Chapitre Précédent <~~  Sommaire  ~~> Chapitre Suivant
Publicités

5 commentaires sur “Contre les Cieux 3 : Épouse-moi ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s