God By Interim chapitre 5 : Mauvaise Idée

Auteur : Andecarus
Check : Faust


Voilà déjà le 5ème chapitre de gbi. J’espère qu’il vous plaira n’hésitez pas à laisser un commentaire et à aller voir Memento Mori mon autre œuvre (et oui encore de la pub pour mon autre œuvre  ;) ) sur ce, bonne lecture à vous!


 

Après quelques minutes de cette douleur insoutenable, je fus libéré.

Non, soyons sérieux, vous connaissez bien la chance qui est la mienne : j’ai dû subir cette atroce souffrance pendant une bonne heure.

Bien sûr, la seule chose que je voyais c’était la tête de cette femme à bec qui me regardait comme si elle pouvait savoir ce que je subissais et qu’elle pouvait elle aussi le ressentir.

Je ne suis vraiment pas une personne colérique, j’ai pas mal de patience, mais cette déesse me tape vraiment sur les nerfs. Avant de la rencontrer je ne pensais pas que c’était possible d’autant être une tête à claque.

Donc, suite à cette libération bienvenue, je vis le grand sourire de l’homme à lunettes qui ressemblait de plus en plus à un scientifique totalement fou.

« Formidable, formidable, ça a fonctionné. J’ai réussi ! je suis un véritable génie ! Et en plus, il y a quasiment pas d’effets secondaires. »

Je suis vraiment fatigué de ces réactions bizarres et de ces sous entendus totalement flous. Il venait de dire qu’il y avait des effets secondaires sans pour autant approfondir le sujet.

« Quelles sont ces effets secondaires que vous avez mentionnés plus tôt ? »

Encore une fois il me fit les gros yeux, et avec un air totalement las, comme si ce n’était pas très important il me répondit.

« Rooo ! Vous êtes tatillon comme garçon vous savez ? Bon, les effets secondaires ne sont vraiment rien !

Juste que lors de vos prochaines réincarnations, vous aurez une chance sur deux d’être une personne avec un mentale retarder et que maintenant vous ne pourrez être réincarné qu’une fois sur 2. »

Génial, les effets secondaires dans la prochaine vie. J’ai de grandes chances d’être trisomique ou d’autres problèmes dans le style, mais en plus, après ma prochaine réincarnation, quand je reviendrais ici je ne pourrais pas me réincarner avant de rentrer dans les quotas de réincarnation.

« Il me reste à vous prévenir que pour transmettre les informations importantes, nous les dieux, nous utilisons les fluides corporels.

Maintenant, ouste ! Dégagez, j’ai du boulot maintenant. »

Il me tourna le dos et prit une petite boule dans sa blouse avant de la jeter par terre.

De là, il disparut dans un écran de fumée, et quand elle se dissipa il n’était plus là.

J’avais donc affaire à un scientifique totalement taré et ninja. Je ne sais même plus quoi penser de ces dieux totalement incohérents.

Je sais que j’avais dit que je ne m’étonnerais plus mais bon tout de même, difficile après avoir vu ça de ne pas être surpris et décontenancé.

Derrière moi, la femme au bec se racla la gorge pour me signaler sa présence. Même ces raclements de gorge m’énervent, et j’étais pas mal presser de me débarrasser d’elle, de ne plus l’avoir constamment derrière mes fesses, comme du papier toilette collé à ma chaussure.

« Bon, maintenant, direction le bureau de Jinirions pour avoirs ta première affectation ! »

Encore une fois, elle prit une plume et elle dessina la forme de sa porte. Je trouvais cette façon de se déplacer plutôt pratique.

Si une telle technique existait dans le monde dit des mortels, elle ferait fureur, j’en suis sûr.

Je pris donc pour la deuxième fois la porte lumineuse, et me retrouvais encore une fois dans un lieu différent.

Devant moi se trouvait un bureaux fait à partir de ticket de loto et de différente loterie.

A côté de ce même bureaux debout près d’une grande roue qui ressemblais un peu à celle de l’emissions de télé  » la roue de la fortune » je me demander si il l’avait volé ou si il s’agissait d’une réplique très bien faite.

L’homme qui devait être en toute vraisemblance Jinirions se retrouvait avec pour seul vêtement une sorte de roue au niveau de son entrejambe, et je me demandais si elle aussi était fonctionnelle et s’il était possible pour lui de la faire tourner.

« Excuse moi de te déranger Jinirions, je me demandais juste s’il était possible pour toi de m’aider à trouver qui va pouvoir partir en vacance en premier, fin si c’est possible et si tu n’es pas trop occupé bien sûr; Je ne voudrais pas te déranger non plus.. »

L’homme regarda la femme oiseau avec un mépris presque palpable.

« Non, j’ai pas envie de t’aider. Tu m’énerves avec tes formules de politesse à deux balles. Si tu ne sais vraiment pas prendre de décisions, au lieu de me saouler tu n’as qu’à prendre cette pierre et la lancer : le premier qui dira ‘aïe’ sera la personne qui partira, rien de bien compliqué. »

Tout en parlant, il fit tourner la roue qu’il avait entre les jambes, ce qui me confirma ce que je me demandait, et une fois qu’elle s’arrêta je vue une pierre apparaître dans ses mains, qu’il tendit à la femme au bec.

« Ah oui, je suis vraiment désolée ! Je vais faire ce que tu me conseilles. Je ne voulais vraiment pas te déranger, excuse moi… »

L’homme roulette leva les yeux au ciel et la regarda avec une pointe d’amusement. Je sentais bien qu’il attendait de voir si elle allait vraiment envoyer cette pierre.

Mais je me disais qu’elle ne pouvait pas être aussi stupide, au point d’être capable de faire ça ; n’importe qui verrait bien que ce n’est pas une bonne idée de le faire.

Mais comme tout et tout le monde dans ce monde, mes prévisions qui pour moi étaient les plus logiques ne tombaient jamais juste.

Elle prit donc la pierre et elle la lança de toute ses forces en direction de tous les bureaux qui se trouvaient sur le côté.

Juste après cette action totalement stupide de sa part, on put entendre un “AIE” retentir.

« Non mais ça va pas ! Qui est le con qui lance des pierres comme ça sur les gens ? »

Après cette déclaration, je pus voir Castro le castor sortir de derrière un bureau et venir vers nous avec une pierre dans les mains.

J’étais sûr que ça allait mal finir pour elle en faisant ce genre de choses, mais là elle n’avait clairement pas eu de chance de tomber sur lui.

« C’est toi la débile qui a lancé la pierre je suis sûr ! Il y a qu’une conne comme toi qui peut faire ça. »

La femme au bec fit une tête d’enfant battue.

« je suis désolée mais je … fin en faite … mais c’était une idée de Jinirions qui m’a dit de faire ça pour savoir qui pourrait partir en vacance en premier »

Je vis la personne en question faire comme si de rien était derrière, en sifflotant comme s’il était tout à fait innocent.

Mais qui sifflote pour se donner un air innocent ?

A part dans les cartoons bien sûr, je vous jure, je n’en peux plus de cet endroit.

« Non mais je rêve ! Et s’il t’avait dit de te réincarner dans un corps mortel tu l’aurais fait, pauvre débile ? »

La femme au bec commença à ouvrir la bouche pour répondre.

« Et me répond pas ça sert à rien, tu m’énerves déjà assez. Bon, écoute, j’ai pas le temps de prendre des vacances pour le moment, donc donne les à l’homme serpent vu que c’est lui qui à découvert le problème. Je prendrais des vacances quand il reviendra.

Je te jure, plus conne qu’elle, je sais pas si c’est possible ! »

Suite à ça il partit sans même se retourner et sans ajouter un seul mot.

« Mer … merci beaucoup du conseil et encore désolée pour la pierre. »

La seule réponse qu’elle reçut fut hurlée de loin

« Ta gueule ! »

Derrière, on pouvait entendre l’homme roulette rire tout son soûl, comme un fou, à tel point que si des médecins étaient passés par là, ils l’auraient sûrement accompagner dans un hôpital..

La femme bec me regarda, un peu gênée.

« Bon, on a plus qu’à aller lui annoncer la bonne nouvelle. »

 

Chapitre Précédent <~~ Sommaire ~~> Chapitre Suivant

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s