… (Concours Halloween 2016)

Auteur : Poo
Check : Soreyawari


Et voici le quatrième et dernier oneshot pour la concours d’Halloween, pour soutenir cet auteur, votez pour lui sur la page des participants au concours.


 

C’était le 31 octobre, le jour d’Halloween.

Je m’appelle Sore. Ce soir, avec mes trois copines Enel, Missy et Fausti-chan, nous allons faire le tour du quartier pour récupérer des bonbons.

J’étais déguisée en sorcière, j’étais fière de mon beau costume flambant neuf et j’agitais fièrement mon sceptre dans tous les sens.

capture-decran-2016-11-07-a-00-11-14

Enel était une momie et elle était donc recouverte de bandes blanches. Ça n’avait pas l’air très confortable mais c’était plutôt bien fait.

capture-decran-2016-11-07-a-00-11-19

Missy avait choisi d’être un loup-garou apparemment. Sa tête était recouverte par la moitié d’une tête de loup qui donnait l’impression de la mordre. Elle avait aussi mis des pattes avec des griffes sur ses mains.

capture-decran-2016-11-07-a-00-11-22

Ce n’était pas très pratique pour porter son sac de friandises mais bon, son costume était sympa également.

Et enfin Fausti-chan, ma meilleure amie. Elle portait un long manteau blanc beaucoup trop grande pour elle avec deux trous au niveau de sa capuche.

capture-decran-2016-11-07-a-00-11-27

Aucun commentaire. Désolée, Fausti-chan. Mais ton déguisement est tellement banal !

On s’était toutes réunies devant chez moi. Après que mes copines aient eu leur part de la main de mes parents (et moi alors ?), nous étions parties vers la maison la plus proche.

La vieille dame qui habitait dedans n’a pas mis longtemps avant d’ouvrir la porte et de nous donner notre dû avec un chaleureux sourire. Seulement, on dirait bien qu’elle avait oublié son dentier, alors son sourire était plutôt effrayant.

Nous nous étions ensuite dirigées vers la seconde maison. Là, un gentil couple nous offrit une grosse poignée de bonbons, en disant qu’on était toutes mignonnes. Minute ! Le but, c’était pas d’être effrayantes ? On a eu nos bonbons, donc je ne m’attarderais pas là dessus.

En chemin vers la troisième maison, j’ai remarqué que Enel n’était plus là. Curieuse, j’ai demandé Missy et Fausti-chan, mais leur réponse fut étrange.

« Enel ? Qui c’est ? »

« Arrête d’inventer des histoires Sore ! Allez, on arrive à la maison suivante. »

La tête remplie de questions, nous étions arrivées à la troisième maison. Nous avons sonné un moment cependant personne n’est venu nous ouvrir. On pouvait voir que de la lumière était allumée au second étage.

Oï ! Si vous voulez pas nous donner des bonbons, faites au moins mieux que ça pour qu’on sache pas que vous êtes là !

Sans butin cette fois-ci, nous nous sommes dirigés vers la quatrième maison. Mais quelque chose attira rapidement mon attention.

« Attends Fausti-chan. Où est passée Missy ? »

Elle n’était plus là. Il n’y avait plus que Fausti-chan et moi sur le chemin. De plus, la réponse de Fausti-chan à ma question fut troublante.

« Missy ? C’est qui ? Il n’y a que toi et moi, Sore-chan. »

Je commençais à paniquer, d’abord Enel et ensuite Missy. Qu’est-ce qui se passait ici ?

« C’est une blague, hein ? Enel et Missy, ce sont nos amies. On est sorties toutes les quatre ce soir pour fêter Halloween et avoir des bonbons, tu t’en souviens, non ?

« Nous quatre ? Qu’est-ce que tu racontes Sore-chan ? Il n’y a jamais eu que nous deux depuis le début. En fait, je ne sais même pas qui c’est cette Missy et cette Enel. Tu es sûre que ça va ? »

Je ne comprenais plus ce qu’il se passait. Fausti-chan ne se souvenait plus d’Enel ni de Missy ? C’est comme si elles n’avaient jamais existées. Prise de panique, j’ai décidé de retourner à la dernière maison pour retrouver Missy.

« Eh ! Sore-chan, où tu vas ? Attends ! » Criait Fausti-chan derrière moi, mais j’ai continué à courir.

Une fois de retour à la troisième maison, j’ai regardé tout autour, mais aucune trace de Missy. J’ai sonné et frappé à la porte plusieurs fois pour essayer de voir si les gens à l’intérieur pouvaient me dire quelque chose. Mais comme tout à l’heure, il n’y avait aucune réponse.

Bien que effrayée, j’ai essayé de retrouver mon souffle histoire de me calmer, mais très vite, j’ai ressenti comme une étrange sensation et j’ai regardé autour de moi.

« Fausti-chan ? »

Fausti-chan n’était plus là. Elle était juste derrière moi, c’était impossible qu’elle ne soit plus là. J’étais terrorisée, j’ai alors commencé à courir le long de la rue en hurlant le nom de mes copines, mais hélas sans résultat.

Il n’y avait personne d’autre que moi qui était dehors à ce moment, et je ne savais plus quoi faire quand j’ai finalement aperçu une silhouette familière au loin.

J’ai juste eu le temps de voir une masse blanche qui tournait au coin d’une rue, mais les chaussures qu’elle portait était facilement reconnaissable.

« Fausti-chan ! »

Je me précipitais alors à sa poursuite. Je n’ai pas réussi à la rattraper, mais après avoir couru un moment, j’ai vu sa silhouette passer dans un portail entrouvert. Arrivée devant le portail, je me suis aperçue que c’était l’entrée d’un cimetière.

Dépassant mon appréhension, je décidais de rentrer à l’intérieur. Il n’y avait pas d’éclairage et seul l’éclat de la lune apportait de la visibilité.

capture-decran-2016-11-07-a-00-11-48

« Fausti-chan ? Enel ? Missy ? »

Je continuais d’appeler mes amies mais le silence était total. À part moi, il ne semblait y avoir aucune trace de vie dans cet endroit.

Plus j’avançais et plus la peur s’intensifiait. J’avais songé un instant à partir, mais j’étais certaine d’avoir vu Fausti-chan rentrer ici. Comment pouvais-je m’enfuir lâchement en sachant que mon amie était peut-être quelque part ici ?

Ma peur était à son comble, et je résistais de toutes mes forces pour ne pas fondre en larmes tandis que j’avançais le pas tremblant. J’étais sur le point d’arriver au bout du cimetière, quand tout à coup, j’entendis du bruit provenant de derrière mon dos.

Tout ce que j’ai eu le temps de voir, fut une ombre en train de sauter sur moi. Je n’en pouvais plus, la peur avait finalement pris le dessus. Je me suis accroupie au sol et j’ai éclaté en sanglots.

« Ouuiiin !!! »

J’étais en train de pleurer à chaudes larmes. Est-ce que j’allais mourir ? Est-ce que j’allais pouvoir revoir mes amies ? Alors qu’un tas d’idées traversaient mon esprit, une voix familière se fit entendre.

« Je vous ai dit que ça allait trop loin, ça suffit maintenant. »

Cette voix… Fausti-chan ?

J’ai ouvert lentement mes yeux. Devant moi, se trouvaient Enel, Missy et Fausti-chan, les trois tenaient des lampes de torche.

« Désolée Sore-chan. On a poussé la blague trop loin », s’excusa alors Fausti-chan.

« Désolée. »

« Désolée. »

Elles s’excusèrent chacune leur tour mais les larmes continuaient toujours à couler.

« Je… je croyais que vous aviez toutes disparues, snif. Quand j’ai pensé que j’étais toute seule, j’ai… j’ai… ouiinn ! »

Je me suis alors remise à pleurer. Mes trois copines m’enlacèrent ensuite très fort dans leurs bras pour me réconforter.

« C’est la dernière fois qu’on te fait ça, c’est promis. »

« C’est promis. »

« Ne pleure plus, Sore-chan. »

Et tandis que je pleurais toujours dans les bras de mes amies, je me suis dit que c’était un Halloween que je n’oublierais probablement jamais.

Publicités

Un commentaire sur “… (Concours Halloween 2016)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s