God by interim, Chapitre 9 : Motivation

Auteur : Andecarus
Check : Miss X


J’espère que vous avez passé de bonnes vacances :). Bonne lecture !


 

Je me retrouvais donc devant mon bureau, je savais pertinemment que j’allais avoir besoin de ce fainéant de serpent pour pouvoir aller chercher une âme.

La seule chose qui me dérangeait vraiment au risque de me répéter c’était les serpents eux-même.

Je sais pas si vous vous êtes déjà retrouvé devant un nid grouillant de ces créatures à devoir en chercher un en particulier, en tous cas je ne vous le souhaite pas c’est vraiment terrifiant.

Après avoir pris mon courage à deux mains donc, j’ai enfin pu partir à sa recherche.

La sensation de ces créatures au sang froid qui gigotaient entre mes doigts était vraiment désagréable et perturbante, je m’attendais d’ailleurs un peu à sentir des crocs s’enfoncer dans ma chair.

Mais après quelques minutes de recherche je l’attrapais enfin, je lui en voulais quand même un peu de m’avoir fait subir cette épreuve.

« Aller Jean-Hubert il est l’heure de se réveiller. J’ai besoin de toi pour aller chercher une âme »

L’intéressé, que j’avais donc sorti du bureau, tourna la tête vers moi.

« Quoi ? Encore ? Mais non ça ne fait pas longtemps que j’ai dû travailler la dernière fois. »

Je ne sais pas si Jean-Hubert était un fonctionnaire mais en tous cas une chose était sûre, il aurait tout à fait collé à cette fonction.

« S’il-te-plaît fais un effort Jean-Hubert, il faut bien le faire à un moment ou à un autre et après dis toi que tu seras tranquille ! »

Je pus voir ses yeux pétiller et une excitation se retranscrire à l’intérieur, enfin je pense que c’était ça.

« Ok c’est parti on se dépêche j’ai une sieste à reprendre moi ! »

Je n’allais pas me plaindre même si sa motivation laissait à désirer au moins il était prêt à travailler un minimum.

Donc suite à ça il repartit dans le bureau et récupéra un petit boîtier en pierre.

« Tiens appuies sur le bouton et on est partis pour une petite visite chez les mortels pour récupérer un nouveau client. »

Je pressais donc le fameux bouton, qu’il m’avait donné, et je me retrouvais suspendu dans les airs.

Oui j’étais bien dans le ciel je flottais juste au dessus d’un homme avec une grande épée qui se dirigeait vers un grand château perché sur une montagne.

J’avoue que quand j’ai remarqué que je flottais j’avais complètement paniqué, avant de me rendre compte que je ne tombais pas.

« Bon je vais me transformer en arme de dieu de la mort pour que tu puisse récupérer l’âme. Tu as compris qu’elle aura un rapport avec ce jeune homme en bas »

Après que Jean-Hubert ait dit ça il se transforma en un très long fouet.

« Quoi un fouet? C’est quoi ça depuis quand les dieux de la mort ont des fouets comme arme? Ils sont pas censés avoirs des faux ? »

Oui je sais que c’est super clichée comme image de la mort mais excusez moi une faux est quand même beaucoup plus classe qu’un fouet qui me fait passer avec mon accoutrement pour un fan de SM perdu dans un monde fantastique.

Mais après quelques secondes de blanc total j’entendis la voix du serpent fouet directement dans ma tête.

« Ouah pourquoi une faux ? Tu m’insulte là ! Tu pensais quoi ? Un serpent se transformant en ça n’aurait vraiment pas de sens. Sois un peu plus logique ! »

Ok je venais de me prendre une leçon de logique d’un serpent appelé Jean-Hubert qui parlait et qui se transformait en fouet !

Je pensais très sincèrement à ce moment que j’étais réellement tombé au fond du trou.

Suite à ce petit interlude avec Jean-Hubert je me rendis vite compte que le jeune homme avait continué sans nous attendre.

Pour le rattraper il n’y avait rien de plus simple il me suffisait de m’imaginer arriver à côté de lui, ce que je fis très rapidement, histoire de ne pas le perdre de vue.

Je me retrouvais téléporté juste en face du jeune homme, j’avais dû faire une légère petite erreur de calcul.

Étrangement le jeune homme ne me remarqua pas et ne s’arrêta même pas, il me traversa sans broncher ce qui ne fut pas très agréable je l’avoue.

Mais plutôt logique il faut le dire, après tout j’étais un dieu suppléant maintenant et dans mon propre monde je n’avais jamais vu de dieu se balader en volant.

Je me retournais après cette constatation et je pris enfin le temps de l’observer plus en détail avec son épée derrière le dos, il était vraiment en adéquation avec un monde fantastique.

Outre son arme il portait une armure de plaque complète qui avait l’air vraiment très lourde. Sur les épaules je pouvais voir un serpent enroulé autour d’une épée.

Je trouvais ce blason plutôt joli même si le serpent qui se trouvait dessus me faisait étrangement penser à Jean-Hubert, mais soyons franc, pour moi tous les serpent se ressemblent un peu.

Il n’avait pas de casque ce qui me permit de voir son visage il était étrangement beau. Il avait un visage fin des yeux en amande, une petite bouche toute fine et de long cheveux violet soyeux et brillants tels qu’on aurait pu penser voir du satin ondulé.

« Mais c’est pas un jeune homme mais une fille Jean-Hubert ! »

En effet je n’avais remarqué ça qu’après l’avoir observée en détail étant donné que son énorme armure de plaque m’empêchait de voir les formes de son corps et donc de déterminer son sexe au premier coup d’œil.

Encore une fois la voix de Jean-Hubert retentit dans ma tête pour répondre à mon exclamation.

« Tu sais pour moi les mortels, filles ou garçons, vous vous ressemblez tous donc je vois pas trop l’importance de faire une différence et puis pourquoi je me donnerais plus de boulot pour une telle chose. »

Ce serpent était vraiment fainéant à tel point que même faire la différence entre deux sexes était trop de boulot pour lui.

A force d’inspecter la jeune fille je pus voir une fenêtre de statut apparaître avec dessus inscrit son nom, les différents titres qu’elle possédait et ses statistiques.

Elle s’appelait Miranda Clitaris, elle avait des statistiques plutôt bien réparti la seule chose qui me perturbait un peu c’était que celle en rapport avec l’intelligence et la sagesse par rapport à toutes les autres était deux à trois fois plus basse.

Elle avait également trois titres affiché. Par curiosité je regardais les détails de ces derniers.

Le premier titre était héroïne, un titre qui était plutôt simple à comprendre et ses effets était de monter toutes les statistiques de cinq cent points.

Le deuxième lui était disciple du temple du dieu de la mort. Ce titre à rallonge lui permettait d’utiliser une compétence particulière qui, en échange de sa propre vie, prenait celle d’un de ses ennemis.

Cette compétence n’était clairement pas à prendre à la légère, pour l’utiliser il fallait clairement être un peu désespéré.

Et enfin le dernier était le plus étonnant et perturbant.

Ce titre était la bourrine. Il diminuait les statistiques d’intelligence et de sagesse, ce qui expliquait la différence de ces derniers.

Après avoir vu ça, j’ai vraiment eu un mauvais pressentiment pour la suite !

 

Chapitre Précédent <~~ Sommaire ~~> Chapitre Suivant

Publicités

Un commentaire sur “God by interim, Chapitre 9 : Motivation

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s