Maître des âmes 21 : Vengeance

Auteur : Nightgale
Check: Miss X


Petite annonce : Dans quatres chapitres, ce sera la fin… du premier arc de MdA ! o/

Quoi ?! C’était pas drôle ?

Et si je dis que le prochain chapitre sera 1,5 fois plus long que d’habitude. (Hum… je me demande bien pourquoi ? Huhuhu…)

Enjoy.


Après avoir fini de débattre sur la marche à suivre concernant Fang, Hong et Sung quittèrent le bureau de Shang sans dire un mot.

Ils marchèrent ensuite le long d’un sombre couloir seulement l’espace de quelques pas avant que Sung ne se place soudainement devant son frère.

« Grand frère Sung, qu’y a-t-il ? » Demanda Hong, le regard perplexe.

« Je voulais juste m’assurer que tu as bien saisi les paroles de père », dit calmement Sung.

Il connaissait bien la personnalité de son frère. Malgré les avertissements de leur père, il craignait que Hong ne s’emporte et fasse quelque chose de stupide.

« J’ai parfaitement écouté ce que père a dit. Tu me prends encore pour un gamin immature », répliqua Hong d’un ton irrité.

« Je m’inquiète pour toi, c’est tout. Tout comme père. »

Hong avait toujours eu un caractère fougueux. Un nombre incalculable de problème qu’il avait provoqué avait été étouffé grâce à l’influence de leur père, ou bien par Sung lui-même.

« Rassures-toi. Je compte me consacrer à mon entraînement en vue du tournoi, tout comme père l’a conseillé. Et à ce sujet, j’aurais un service à te demander, grand frère Sung », dit Hong, en le regardant droit dans les yeux.

« Je t’écoute. »

« J’aimerais avoir accès à la réserve de notre famille. J’ai besoin de quelques ressources pour pouvoir m’entraîner de façon efficace. »

Sung fut surpris. Il ne s’attendait pas à une telle dévotion de la part de son frère. Bien que Fang soit une épine dans leur pied, son existence aura au moins permis de remettre Hong sur la bonne voie.

« Je suis content d’entendre ces paroles », répondit Sung en souriant.

« Ton talent n’est pas inférieur au mien. Seulement, ces derniers temps, tu avais tendance à traîner ici et là au lieu de t’entraîner. J’avais peur que cela n’affecte ton potentiel à long terme. Je suis soulagé de voir que tu as repris tes esprits. »

« C’est exactement comme tu l’as dit, grand frère. Ces derniers événements m’ont ouvert les yeux. J’ai fini par réaliser que je m’étais relâché. J’ai honte de moi », dit Hong, la tête légèrement baissée.

« Ha ha ! Tant que tu l’as réalisé à temps, c’est l’essentiel. »

Une clé apparut alors dans les mains de Sung.

« Voici la clé de la réserve. Fais en bon usage. »

Hong reçut la clé des mains de Sung avec des yeux étincelants, puis hocha la tête en signe de remerciement.

« Grand frère, merci », dit Hong d’un ton sincère, la tête toujours baissée.

« Inutile de faire autant de cérémonie, nous sommes frères après tout. Le temps est précieux, je vais de ce pas entrer en méditation. Quant à toi, j’espère voir les résultats de ton entraînement durant le tournoi. »

Après avoir prononcé ces paroles, Sung reprit lentement son chemin, jusqu’à ce que sa silhouette finisse par se dissiper dans l’obscurité du couloir.

Hong resta dans la même position de longues secondes, avant de relever finalement sa tête qu’une fois son frère parti. Il observa alors attentivement la clé que Sung lui avait donné. La faible lueur des bougies dans le couloir révélait le sourire malveillant qui s’était dessiné sur son visage.

Au coeur du manoir de Shang se trouvait une certaine pièce scrupuleusement gardée. Deux gardes se trouvaient constamment à l’entrée et un énorme cadenas en verrouillait fermement les portes.

L’un des gardes était en train de somnoler quand des bruits de pas le sortirent brutalement de sa torpeur.

« Qui va là ?! Montrez vous ! » Hurla le garde en brandissant sa lance.

L’autre garde réagit rapidement en entendant son collègue hurler. Il se mit alors lui aussi immédiatement en position. Ce n’est que quand la lumière émise par les torches révéla l’identité de l’intrus que les gardes relâchèrent finalement leur garde.

« Jeune maître Hong, qu’est-ce qui vous amène par ici à une heure aussi tardive ? » Demanda l’un des gardes.

« Je ne voulais pas vous effrayer, mais j’ai certaines choses à régler ici. »

Hong montra alors la clé qu’il tenait dans sa main.

« La clé de la réserve… Je vous en prie jeune maître Hong. Ne vous préoccupez pas de nous. »

Les gardes se poussèrent alors instantanément sur le côté pour laisser place à Hong.

Celui-ci ne dit rien et s’approcha lentement de l’entrée avant d’insérer la clé dans la serrure. Ces portes étaient tellement lourdes et solides que même quelqu’un au sixième niveau du stade humain aurait du mal à les faire bouger.

Une fois le cadenas enlevé, Hong fit ensuite circuler l’énergie naturelle dans son corps pour mieux pouvoir pousser les portes de ses deux bras et les ouvrir en grand.

Cette pièce était la réserve personnelle de sa famille. Il était donc tout à fait normal que les murs, les portes, mais également la serrure, soient loin d’être ordinaires. La réserve avait été construite dans un matériau extrêmement solide qui rappelait à Hong de mauvais souvenirs.

C’était le même minerai qui constituait la prison où celui-ci avait été enfermé un mois durant.

Rien que la vue de ces murs lui avait suffi pour se remémorer brièvement son emprisonnement. L’expression de son visage se déforma alors sous la haine.

« Fang… » Murmura-t-il d’un ton glacial.

Après avoir allumé les torches disposées de part et d’autre, il s’avança dans la pièce et commença lentement à examiner les objets qui s’y trouvaient.

« Mon père, ainsi que grand frère ne comprennent rien », pensa-t-il tout en attrapant et examinant le premier objet à sa portée.

Hong connaissait bien Fang tout autant qu’il le détestait. L’hypothèse qu’avait énoncée son père était fort probable. Cependant, Hong était plus que déterminé à en finir au plus vite avec son ennemi juré.

« Fang ne se serait pas laissé faire aussi facilement le jour où je l’ai frappé contre le pilier sacré s’il avait eu derrière lui ce mystérieux expert. Ce qui veut dire que si un expert l’a pris sous son aile, ça devait être peu de temps après m’être fait enfermer », supposa Hong.

« Grâce à son nouveau maître, Fang s’est amélioré rapidement. Il a pu ensuite battre Dizz sans problème. Autrement dit, au moment où j’ai revu Fang au marché, presque un mois s’était écoulé depuis sa rencontre avec cet expert. »

Hong avait longuement réfléchi au problème et en était arrivé à une certaine conclusion.

« Comme l’a dit père, ce genre d’expert ne reste jamais longtemps au même endroit, surtout dans un village comme le nôtre. Si Fang est encore là, il y a de fortes chances que cet expert soit déjà parti. Si ce n’était pas le cas, pourquoi n’est-il pas intervenu quand Fang était aux prises avec les gardes ? »

Plus Hong y pensait, plus il était confiant dans sa réflexion.

« Soit son maître était déjà parti, soit il n’a pas éprouvé le besoin d’intervenir. Ce qui signifiait qu’il était du genre à laisser agir son disciple, même si celui-ci était en danger mortel. Dans tous les cas, cela voulait dire… que même si je m’en prenais maintenant à Fang, il n’y aurait sûrement aucune conséquence ! »

Hong avait toutefois gardé cette conclusion pour lui et n’en avait rien dit à son père ni à son frère. Même si les probabilités étaient infimes, les deux avaient trop peur de provoquer ce soi disant expert. S’il avait pris la parole plus tôt et énoncé cette possibilité, son père ne l’aurait pas écouté de toute façon.

Il savait parfaitement l’opinion que son père avait de lui. Malgré que son frère lui avait dit qu’ils avaient le même talent, Hong savait très bien au fond que son frère était meilleur que lui.

Depuis longtemps déjà, Sung était le préféré de leur père. Celui qui avait le plus de potentiel, celui qui était le plus brillant.

Sung lui avait fait la remarque qu’il ne s’entraînait plus autant qu’avant. Mais à quoi bon ? Il avait beau s’entraîner encore et encore, jamais Hong n’avait reçu le même regard que son père portait à Sung.

Dépité, Hong négligea alors son entraînement. Préférant traîner dans les rues de Mura, il commença alors à s’en prendre à plus faible que lui pour soulager sa frustration.

Hong s’était résigné au fond de lui à être pour toujours dans l’ombre de son frère. Mais il n’était pas jaloux de lui. Au contraire, celui-ci faisait même sa fierté.

C’est pourquoi il s’était fait la promesse que même s’il ne pouvait égaler son frère, ça devait être lui qui serait toujours en deuxième position au sein de Mura.

Mais c’est alors que Fang apparut dans sa vie.

Fang, ce moins que rien qui ne voulait pas se plier devant lui. Fang, qui avait attiré l’attention de la fille dont il était tombé amoureux. Fang, qui était devenu à présent une menace pour lui.

Si les choses devaient continuer ainsi, Fang pourrait même devenir un jour un obstacle pour son frère !

Après avoir pris tout ce dont il avait besoin, Hong finit par sortir de la réserve. Ensuite, il quitta discrètement la demeure familiale.

« Fang n’a pas encore complètement récupéré de son affrontement avec les gardes. Si je veux frapper, c’est maintenant ! »

Fang avait essayé de dissimulé le fait qu’il était épuisé après son combat contre la garde de Mura. Cependant, ce détail n’avait pas échappé aux yeux de Hong. Dès cet instant, Hong avait déterminé que c’était l’occasion ou jamais de se débarrasser de lui. C’est pourquoi il ne contesta pas les paroles de son père et qu’il demanda l’accès à la réserve familiale à Sung sous prétexte de s’entraîner.

Seul son père et Sung possédaient un exemplaire de la clé qui permettait d’accéder à la réserve. Hong ne pouvait plus attendre un instant de plus et voulait tuer Fang au plus vite.

Seulement, il avait bien vu de quoi celui-ci était capable à présent. Pour être sûr de le tuer, Hong devait prendre quelques précautions.

Et maintenant qu’il avait pris ce dont il avait besoin, il était certain de pouvoir s’occuper de Fang, même à lui seul. Qui plus est, si celui-ci n’était pas au meilleur de sa forme, ses chances de réussir n’en seraient que plus grandes.

« Le problème maintenant c’est de le trouver. »

Fang était sûrement caché quelque part dans la forêt, en train de récupérer. Trouver une personne dans la forêt, qui plus est la nuit, était plus difficile que de trouver une aiguille dans une botte de foin.

La nuit était tombée depuis longtemps et les rues de Mura étaient à présent désertes. Hong se tenait immobile au beau milieu de la route, l’air pensif. Au bout d’un moment, il leva soudainement son visage, comme s’il avait eu une révélation. Ses yeux émirent alors une lueur sauvage tandis que ses lèvres commençaient à former un sourire cruel.

« Si je ne peux pas le trouver, il me suffit simplement de l’attirer vers moi. Pour cela, il va me falloir un bon appât… »

Hong songea d’abord à Ping, mais celui-ci était probablement déjà chez lui à cette heure-ci. Débarquer chez lui pour l’enlever devant sa famille n’était pas une solution très réaliste.

« Hé hé hé… Dans ce cas, il ne reste plus qu’une personne », pensa Hong.

Pendant qu’il réfléchissait au candidat idéal, il venait d’atteindre la lisière de la forêt qui bordait le village.

« Fang, je me demande comment tu réagiras quand tu rentreras chez toi. »

Hong avait décidé que sa cible… serait la mère de Fang !

Avant, il aurait considéré qu’il était trop fier pour en arriver à cette extrémité, surtout pour quelqu’un comme Fang. Mais la haine qu’il ressentait à présent était tellement grande, que peu importait ses états d’âme. Tant qu’il pouvait faire souffrir Fang, tous les moyens étaient bons.

Hong avait déjà tué des membres du village auparavant. C’était pour la majorité des personnes qui n’avaient pas grande importance pour Mura. La seule erreur que ses pauvres malheureux avaient faite était d’avoir irrité la mauvaise personne.

Malgré tout, il s’était toujours arrangé pour accomplir ses besognes « discrètement ». Ce qu’il ne savait pas, par contre, c’était que son père tirait également les ficelles dans l’ombre pour que ces « morts » deviennent des « disparitions ». Avec l’influence qu’il possédait, c’était une simple formalité.

C’est pourquoi Hong ne s’inquiétait pas à ce sujet, il s’en était toujours sorti et ne craignait absolument pas les répercussion de ses actes. Au contraire, il était actuellement en train de réfléchir à la façon la plus cruelle et horrible de torturer la mère de Fang de façon à ce que celui-ci souffre le plus possible.

Hong était en train de suivre le sentier qui conduisait à la maison de Fang. Le manque de visibilité dans cette obscure forêt ne lui posait aucun problème avec les sens améliorés qu’il possédait en tant que pratiquant au huitième niveau du stade humain.

Mais alors qu’il n’était plus qu’à mi-chemin, il aperçut une ombre cachée derrière un arbre.

Cet ombre se mit alors en travers de sa route. Il ne fallut pas longtemps à Hong pour reconnaître la personne qui se trouvait face à lui.

« Je me disais bien qu’avec ton tempérament, tu ne pourrais pas attendre très longtemps. On dirait que j’avais vu juste. »

« Fang », dit doucement Hong en révélant une expression diabolique.

« Tu me fais gagner du temps. Je comptais commencer par ta mère, mais je peux toujours m’occuper d’elle après. Mieux encore ! Je te laisserais en vie… le temps de voir ce que je vais lui faire… avant de te tuer !! » S’exclama frénétiquement Hong.

Le regard de Fang se durcit suite à ces paroles. Une lueur à glacer le sang était désormais visible dans ses yeux.

« Je ne comptais pas te laisser vivre plus longtemps non plus. Mais au moment où tu as décidé de t’en prendre à ma mère, tu t’es condamné à subir une mort lente et douloureuse », répliqua froidement Fang.

Chapitre Précédent <~~ Sommaire ~~> Chapitre Suivant

Publicités

9 commentaires sur “Maître des âmes 21 : Vengeance

  1. j’ai beau réfléchir, l’état de penser de hong me laisse perplexe, d’un côté il est dans un état ou il ne peut pas s’empêcher d’essayer de tuer fang, au point de ne plus se soucier de sa fierté et de s’attaquer à la mère de fang, et d’un autre, il est trop calme, sans pour autant être dans une colère froide (lorsqu’on est extrêmement énervé mais qu’on a l’air d’être calme vue de l’extérieur), d’un autre côté il a déjà tué des gens, mais il a attendu d’y être par la haine pour essayer de tuer fang qu’il à pourtant toujours détesté, je suis pas psychologue ni même médecin, mais je pense pouvoir dire sans me tromper que hong souffre de troubles mentaux, ou d’une mauvaise gestion des émotions de la part de l’auteur

    J'aime

    1. ne te torture pas trop l’esprit avec ces questions!
      c’est simplement un psychopathe, pour qui le sens moral commun na pas beaucoup d’importance!
      en tout cas je suis pour la  » disparition » de Hong!
      c’est une vrai petite ordure!
      j’ai hâte de voir ce qu’il vas ce passer ensuite! ^^
      je sais pas pourquoi mais j’ai comme l’impression qu’il va vite se faire rétamer !!! ^^’

      J'aime

      1. exactement, c’est un psychopathe, c’est la tout le problème, un psychopathe ne va pas se poser la moindre question, il n’aura rien à foutre de sa fierté, et ne tuera pas par haine, le principe d’un psychopathe, c’est qu’il n’a pas besoin de « bonne » raison pour tuer, il suffit que ta tête lui revienne pas, ce qui crée le problème avec hong, c’est que justement il avait encore jamais essayé de tuer fang avant, et même, il s’en servait de souffre-douleur, ce qui ne correspond pas à un psychopathe, un psychopathe va torturer une personne si il est sadique, pas le harceler ou le maltraiter comme une brute au lycée dans un film américain, c’est pour ça que je pense que hong souffre de graves troubles mentaux en plus d’être psychopathe (je ne considère pas le fait d’être psychopathe comme un trouble mental, car dans 90% des cas, c’est provoqué par une éducation défaillante ou corrompue, en gros, on lui as juste jamais appris le remords ou que c’était mal de tuer, et dans ce monde devenir psychopathe lorsqu’on est un mec aussi haut placé et avec du talent, je considère que c’est normal)

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s