Maître des âmes 22 : Combat à mort

Auteur: Nightgale
Check: Miss X


Surprise ! Pourquoi un chap maintenant ? Juste un petit pari amical.

Certains se demanderont peut être : « Est-ce qu’il y aura un autre chapitre vendredi alors ? »

J’ai envie de dire : ça dépend.

Enjoy.

Edit : Deuxième chapitre de MdA vendredi ! Vous pouvez remercier miss X, hamatora, et notre chère GM soreyawari pour avoir laisser chacun un commentaire hier avant minuit. (Le pari était de voir si j’arrivais à obtenir au moins trois coms dans le temps imparti.)


Il n’y avait à présent plus de retour possible. Aussi bien Fang que Hong, en étaient parfaitement conscients. Aucun mot, aucune parole, ne pouvait plus remédier à la situation. Ce soir, dans cette forêt, l’un d’entre eux… allait mourir !

Fang et Hong se mirent en posture de combat, les yeux rivés l’un sur l’autre, prêts à bondir à tout instant. Les deux garçons ne prononcèrent plus un mot. Tous leurs sens étaient à l’affût tandis qu’ils cherchaient à percevoir le prochain mouvement de leur adversaire respectif.

C’est Fang qui rompit le silence en premier. Il se précipita soudainement vers Hong à toute allure. De son côté, Hong ne bougea pas d’un pouce alors que son adversaire n’était plus qu’à quelques pas de lui.

Fang envoya son poing droit vers le visage de son ennemi juré. Hong para le coup, et contre-attaqua de suite avec son propre poing droit. Fang interposa rapidement sa main gauche pour protéger son estomac de la frappe de son ennemi.

Il fit un léger bond en arrière pour amortir l’impact et enchaîna de suite avec un coup de pied sauté. Hong se baissa pour éviter le coup et pivota ensuite sur lui-même, se servant de l’élan ainsi acquis pour lancer un coup de pied rotatif.

Fang eut juste le temps de lever son bras pour se protéger à nouveau.

Bam !

L’impact projeta Fang plusieurs mètres en arrière. Après s’être stabilisé, il passa son doigt sur sa lèvre inférieure pour essuyer le sang qui s’en écoulait. L’attaque de Hong avait provoqué une petite coupure malgré le fait que celui-ci se soit protégé !

Les deux garçons restèrent immobiles après ce premier échange. Leurs regards étaient toujours tournés l’un vers l’autre, tel deux fauves affamés. C’est alors qu’un sourire moqueur se dessina alors sur le visage des deux garçons.

« Tu crois vraiment faire le poids contre moi sans ton arcane ? Tu me sous-estimes, Fang ! » Dit Hong.

« En effet, j’ai encore beaucoup à apprendre… » Répliqua-t-il doucement.

Même s’ils étaient tous les deux au huitième niveau du stade humain, cet échange de coup avait suffi à Fang pour comprendre la différence de force entre les deux.

Hong faisait partie de l’élite du village. Il avait donc reçu un entraînement au combat depuis son plus jeune âge. De son côté, mis à part son combat contre Dizz et les gardes de Mura, Fang n’avait, pour ainsi dire, aucune expérience en la matière.

Le premier échange de coups paraissait équilibré, mais c’était seulement parce que leur niveau était proche. Si le combat continuait de cette manière, il était certain de perdre progressivement l’avantage, car Hong était beaucoup plus expérimenté que lui quand il s’agissait de se battre.

Fang fléchit ensuite légèrement ses genoux, avec un regard plus concentré que jamais.

« Dans ce cas, il est temps pour moi de passer à la vitesse supérieure », dit-il d’un ton sec.

« Ramènes-toi. »

Hong n’était nullement impressionné par la bravade de son ennemi. Il se remit ensuite en position de combat, plus prêt que jamais à recevoir son adveraire.

Fang se précipita alors de nouveau sur Hong. Comme précédemment, ils échangèrent les coups les uns après les autres. Mais au bout de quelques secondes, Hong prit lentement l’avantage grâce à sa technique et son expérience.

Après un nouvel échange, Hong s’apprêtait cette fois à frapper Fang de plein fouet sans que celui-ci ne puisse se protéger à temps ! Les yeux de Fang s’illuminèrent alors quand il vit le coup sur le point de l’atteindre.

« [Huit pas de l’ombre] ! »

Swooch !

Hong frappa dans le vide. Après son coup, sa garde était complètement ouverte. Et avant qu’il n’ait eu le temps de réagir, le poing de Fang vint s’écraser contre ses côtes.

Bam !

« Guh… »

Hong laissa échapper un faible grognement, puis recula rapidement pour se mettre hors de portée. Mais son adversaire n’avait pas l’intention de le laisser s’en tirer à si bon compte.

Bam ! Bam !

Fang poursuivait son assaut sans relâche, cherchant continuellement à échanger des coups au corps à corps. Lorsque Hong prenait l’avantage et que celui-ci était sur le point de lui infliger un coup décisif, il utilisait alors les [huit pas de l’ombre] pour s’en sortir, puis répliquait aussitôt après.

Bam ! Bam ! Bam !

Après quelques minutes d’un combat intense, les deux garçons s’arrêtèrent de bouger. Seuls quelques mètres les séparaient tandis qu’ils ne se lâchaient toujours pas du regard.

Tous les deux avaient le souffle court. Hong avait réussi à protéger ses parties vitales, mais il commençait à accuser des dommages à cause de tous les coups qu’il avait reçus.

Quant à Fang, bien que n’ayant subi que des dégâts mineurs, il ressentait la fatigue créée par l’utilisation successive des [huit pas de l’ombre] en plein milieu d’un combat.

Hong grinçait des dents. Il ne pensait pas que Fang abuserait autant de son arcane, surtout après son affrontement avec les gardes un peu plus tôt dans la journée. Il n’y avait qu’une explication possible à ce phénomène.

« Toi… Tu as déjà récupéré toute ton énergie ? » Demanda Hong, l’air surpris.

« Hé hé… »

Fang ne dit rien, et se contenta de lâcher un petit rire narquois.

Il est vrai que pour quelqu’un au huitième niveau du stade humain, il aurait fallu au minimum un jour, voire plusieurs, pour pouvoir récupérer à 100%. Cependant qu’en était-il pour Fang ?

Celui-ci disposait de la puissante âme de Shen avec lui. Avec cet atout dans sa manche, sa capacité d’absorption et de récupération de l’énergie naturelle surpassait de loin celle des personnes au même niveau.

Il n’était donc pas si surprenant que Fang soit déjà en pleine forme malgré le peu de temps écoulé.

Hong n’était bien sûr pas au courant de l’existence de Shen, mais il formula néanmoins sa propre hypothèse.

« J’avais négligé que Fang avait peut-être un maître derrière lui. Celui-ci a dû lui donner des pilules qui lui ont permis de récupérer son énergie plus rapidement. Les pilules d’un expert doivent sûrement être bien plus efficaces que celles que le village possède. »

Hong jeta alors un regard noir à Fang. Il était beaucoup plus talentueux que lui ! Alors pourquoi cet expert l’avait choisi à sa place ? Il avait l’impression que Fang était en train de lui voler petit à petit tout ce qui lui revenait de droit. Ce n’était pas juste !

« Je pensais que je pourrais avoir Fang à l’usure s’il n’avait pas récupéré à temps… Il faut que je passe au plan suivant. »

Hong décida de changer d’approche. Il toucha alors avec sa main droite une bague qu’il avait sur le majeur de sa main gauche.

En voyant le geste suspect de Hong, Fang concentra son attention sur le bague que celui-ci portait. Il pensait que c’était juste un objet de décoration et n’en avait donc pas tenu compte jusqu’ici.

« Shen, tu sais de quoi il s’agit ? » Demanda mentalement Fang.

Shen, qui était resté jusqu’à présent silencieux, prit la parole après que Fang lui ait posé cette question.

« Si je ne me trompe pas, il s’agit d’un anneau interspatial. »

« Un anneau interspatial ? Qu’est-ce que c’est ? »

C’était la première fois que Fang entendait ce terme.

« C’est un artefact qui contient une petite poche dimensionnelle. Les anneaux interspatiaux sont très pratiques pour stocker toutes sortes d’objets », expliqua brièvement Shen.

« Ce genre d’artefact existe dans ce monde… »

Fang était sidéré. Il ne connaissait vraiment que peu de choses sur les mystères qui composaient ce monde.

« Ce n’est pas le moment d’être émerveillé ! Hong va probablement sortir son atout. Sois sur tes gardes ! » L’avertit Shen.

« Oui ! »

Fang mit de côté toutes ses pensées inutiles pour se concentrer sur ce qu’il avait en face de lui.

Après avoir touché son anneau interspatial, une longue épée apparut dans les mains de Hong. La lame était droite et semblait particulièrement tranchante. Elle devait probablement faire entre 70 et 80 cm de longueur. Si on comptait le pommeau, l’épée faisait au moins un bon mètre au total.

Hong pointa alors sa lame en direction de Fang. Celle-ci n’était pas très large, une dizaine de centimètres à vue d’oeil. Cependant, celle-ci dégageait une énergie facilement palpable.

« Sois très prudent petit, cette épée est un artefact ! » S’exclama Shen.

« Quoi ? »

« C’est un artefact de piètre qualité, mais c’est largement suffisant contre toi. Avec ton niveau actuel, tu n’as rien à craindre d’une arme classique. Mais cette épée contient de l’énergie naturelle. Elle peut facilement percer ta chair et trancher tes os ! »

C’était la première fois que Fang décelait une once de panique dans la voix de Shen. La situation devait vraiment avoir pris une tournure dangereuse.

« Il semblerait que Hong ait vraiment mis les grands moyens pour se débarrasser de moi », pensa Fang.

« Alors qu’est-ce qui se passe Fang ? Tu commence à avoir peur ? » Dit Hong d’un air triomphant.

Il pouvait facilement lire la surprise sur le visage de son adversaire. Celui-ci ne répondit pas, et se contenta de foncer droit sur lui.

« Hmpf. »

Hong envoya sans hésitation la pointe de la lame vers le visage de Fang à son approche.

Celui-ci fit alors un pas de côté pour esquiver la lame. Fang essaya ensuite de se rapprocher davantage de Hong, mais celui-ci rétracta habilement son épée après son premier coup, puis il enchaîna rapidement avec un coup horizontal.

Voyant la lame qui s’approchait à toute vitesse, Fang n’eut d’autre choix que de bondir en arrière pour esquiver le coup. Après avoir finalement posé ses pieds au sol, il leva la tête vers Hong. De la frustration était clairement visible dans les yeux de Fang.

Hong observait son adversaire avec un air de supériorité. Il avait parfaitement saisi ses faiblesses. Après l’avoir longuement observé et réfléchi à son affrontement avec les gardes de Mura, Hong s’était aperçu que bien que l’arcane de Fang était formidable, il posait aussi des contraintes.

« Il t’a complètement percé à jour », fit remarquer Shen.

« Il semblerait bien », répliqua Fang.

Il savait aussi que les [huit pas de l’ombre] étaient loin d’être parfait. Cet arcane ne lui permettait que de faire de brèves accélérations sur une courte distance.

Au corps à corps, c’était l’arme idéale pour éviter les coups ennemis. Grâce à ça, il était plus facile de se placer rapidement dans leur angle mort, permettant ainsi de lancer une attaque surprise.

Mais si l’adversaire arrivait à maintenir ses distances, comme Hong le faisait actuellement avec son épée, alors les [huit pas de l’ombre] perdait grandement de leur efficacité.

« Si tu n’arrives pas à t’approcher, tu n’as aucune chance de gagner… Tu as un plan ? » Demanda Shen.

« Je n’ai peut-être pas une arme comme Hong, mais il me reste un avantage dans ce combat », répondit Fang.

« J’ai hâte de voir ça.”

Fang gardait encore son sang froid malgré cette périlleuse situation. Shen connaissait bien le jeune garçon à présent. Il savait que si celui-ci était aussi calme, c’était qu’il avait sûrement un plan en tête.

Après avoir repris son souffle, il se remit aussitôt en mouvement. Mais à la grande surprise de Hong, Fang ne se dirigeait pas vers lui cette fois. À la place, il disparut rapidement dans les ténèbres de la forêt.

« Tu cherches à t’enfuir !? » Hurla Hong, enragé.

Il se précipita alors à sa poursuite. Il courut à toute vitesse, ses yeux rivés sur la vague silhouette devant lui. Cependant, malgré tous ses efforts, il perdit rapidement la trace de Fang.

Hong était irrité. Il ne s’attendait clairement pas à un tel mouvement de la part de Fang.

« Fang ! Tu peux fuir si tu veux ! Mais dans ce cas, c’est ta mère qui en paiera les conséquences ! » Hurla alors Hong.

Puisqu’il ne pouvait pas le rattraper, son dernier recours était d’obliger Fang à venir se battre. Il attendit quelques secondes après sa déclaration, mais personne ne répondit à son appel.

« Il s’est vraiment enfui ? Quand sa propre vie est en jeu, il est capable de laisser sa mère derrière sans hésiter ! Ces menaces de tout à l’heure, ce n’était que du vent. Je suis déçu ! »

Hong fit alors demi-tour pour poursuivre son chemin. Il voulait s’enfuir ? Très bien ! Mais il comptait bien évacuer sa rage sur la mère de Fang. Ensuite, il aurait tout le loisir de le débusquer lentement.

Hong s’apprêtait à avancer, quand il aperçut du coin de l’oeil une ombre provenant de son flanc droit. Sans réfléchir, il envoya son épée dans cette direction.

Slash !

Hong trancha l’ombre qui avait surgi. Mais il fut étonné quand il vit ce qu’il avait tranché. C’était un caillou !

« Un caillou !? C’est avec ça que tu crois pouvoir me battre ? Montre-toi si tu es un homme, Fang ! » Hurla une nouvelle fois Hong.

Mais une fois de plus, seul le silence se fit entendre après sa déclaration.

« Fang, espèce de… » Commença à maudir Hong.

Mais il n’eut pas le temps de finir qu’une autre ombre arrivait derrière lui.

Slash !

Un autre caillou !

« Fang !!! »

Hong était en train d’exploser de rage.

« Hé hé hé… C’est ça. Continue de t’énerver », pensait Fang, tapi dans l’ombre.

Si Hong avait son épée, dans ce cas Fang, lui, avait l’avantage du terrain ! Il avait vécu depuis sa plus tendre enfance dans cette forêt. Même au coeur de la nuit, il pouvait en reconnaître les moindres recoins. Au moment où Hong avait décidé de le défier ici, il avait déjà un handicap sans le savoir.

Slash !

Après avoir tranché un énième caillou, Hong commençait à devenir nerveux. Il tournait lentement sur lui-même, prêt à réagir à tout instant.

« Ces cailloux ne sont que des diversions, Fang ne va pas tarder à venir m’attaquer. »

Hong scrutait méticuleusement les environs, mais Fang savait parfaitement couvrir ses traces.

« Mince, si j’avais su que ça tournerait ainsi, je me serais arrangé pour l’attirer ailleurs », regretta Hong.

Il avait réalisé qu’il avait sous estimé les capacités de son adversaire dans cet environnement.

Les nuages se dispersaient lentement sous l’effet de la brise, baignant temporairement la forêt sous l’éclat de la lune.

Sans vraiment savoir pourquoi, quand la lueur de la lune se manifesta, Hong regarda son ombre au sol. Et c’est avec étonnement qu’il s’aperçut : que son ombre grossissait à vue d’oeil !

« Au dessus ! »

Sans prendre le temps de réfléchir, Hong plongea en avant.

Son intuition était juste. L’instant d’après, le pied de Fang vint se planter dans le sol à l’endroit exact où Hong se trouvait. Hong effectua rapidement une roulade, puis pivota sur lui-même sans attendre pour répliquer d’un coup d’épée.

Slash !

« Argh !! »

Cette fois, c’était la bonne !

Du sang coulait du torse de Fang suite à son attaque. Mais celui-ci se rétracta sans grosse difficulté, sa blessure ne devait donc pas être profonde. Hong était déséquilibré après avoir contre-attaqué aussi soudainement et il n’avait pas pu poursuivre son assaut.

« Quel type ! Les cailloux ont attiré mon attention sur les alentours, à tel point que j’en avais oublié de surveiller en haut. »

Hong paraissait avoir l’avantage, mais c’était une illusion.

Dans la première partie du combat, afin de s’assurer des limites de l’arcane de Fang, et pour confirmer sa puissance d’attaque, Hong avait dû subir les assauts incessants de son ennemi.

Fang avait certes utilisé beaucoup d’énergie pour ses [huit pas de l’ombre], seulement en termes de dommages, c’était Hong le perdant !

Au point qu’il avait dû finalement sorti son épée en dernier recours. Même avec son artefact à disposition, si celui-ci parvenait à atteindre Hong au corps à corps, grâce son arcane, il était fort probable que ce serait Fang qui en ressortirait gagnant.

Hong laissa échapper un faible soupir de soulagement.

« Dame chance était avec moi ce coup-ci. Avec sa blessure, il ne retentera sûrement plus le même coup. Mais je dois rester vigilant contre les attaques venant d’en haut désormais. »

La tactique de Fang avait échoué et le combat se poursuivit.

Comme tout à l’heure, des cailloux venaient de temps en temps à sa rencontre. L’échec de Fang l’avait toutefois mis en confiance, et Hong les repoussa sans problème. Maintenant qu’il avait réussi à toucher Fang, il avait retrouvé son calme.

« La blessure qu’il a reçu n’est pas mortelle, mais elle n’est pas superficielle non plus. S’il continue ce petit jeu sans prendre le temps de s’occuper de sa blessure… c’est lui qui perdra. »

Hong avait de l’expérience avec les épées. Il connaissait les effets que pouvaient avoir une blessure causée par elles. Dans ce jeu d’attente, c’était Hong qui avait l’avantage à présent, et il le savait bien. Il n’avait donc pas besoin d’être impatient.

Hong perçut alors un bruit différent des attaques précédentes.

« Nous y voilà. C’est ton ultime tentative, Fang ? »

Vu la situation, Fang n’avait plus d’autre choix que de tout risquer dans une dernière attaque. Hong avait anticipé cette réaction. Cependant, il ne s’attendait pas à voir ceci quand il tourna la tête.

« Un rocher ? Tu me déçois Fang… Haaah ! »

Nullement surpris, Hong trancha sans paniquer le rocher en deux d’un simple coup vertical. Il était au huitième niveau du stade humain. De plus, avec un artefact en main, trancher un rocher était un jeu d’enfant pour lui.

« Non ! C’est encore une diversion ! Où se cache-t-il ?! »

Les restes du rocher était en train d’obstruer son champ de vision. Fang s’était sûrement dissimulé derrière, prêt à frapper.

Les yeux de Hong n’arrêtaient pas de bouger dans tous les sens à la recherche de son ennemi. Droite ? gauche ? Ou bien encore au-dessus ? Il leva brièvement la tête, mais ne vit toujours rien. C’est alors qu’il entendit un bruit venant d’en dessous.

« Malédiction ! Il a anticipé ma réaction et s’est déplacé à ras le sol depuis le début, caché dans l’ombre du rocher. »

Hong avait deviné juste. C’est alors que Fang surgit soudainement devant lui. La distance entre eux était à présent idéale pour lui.

« Tu as perdu », dit Fang, le sourire aux lèvres.

« Vraiment ? » Répliqua Hong en souriant à son tour.

Il ouvrit sa main gauche, et une petite boîte blanche tomba au pied de Fang.

« Petit ! Éloigne-toi ! C’est un autre artefact ! » Hurla mentalement Shen.

« Activation ! » S’écria Hong.

La boîte éclata alors en mille morceaux, relâchant une lumière éblouissante qui forma d’étranges symboles au sol. Tout se passa ensuite si vite que Fang n’eut pas le temps de réagir.

Des espèces de tentacules lumineuses surgirent brusquement de ces symboles avant de s’enrouler à toute vitesse autour de lui. Il eut beau se débattre, il n’y avait rien à faire. Il était complètement immobilisé !

« Surpris ? C’est un artefact à usage unique, utilisé par Mura pour attraper les bêtes sauvages qui s’approchent un peu trop près du village », expliqua Hong d’un air satisfait.

« Vu que tu es au niveau 8 du stade humain, il ne te faudra que quelques secondes pour détruire ces liens. Mais ça me laisse amplement le temps d’en finir avec toi », poursuivit Hong tout en avançant lentement.

Fang serrait les dents tandis qu’il se débattait de toutes ses forces. Il sentait qu’il pouvait détruire ces liens. Mais comme Hong le disait, il lui faudrait certainement encore quelques secondes pour y parvenir. Hong n’était certainement pas généreux au point de lui laisser cette opportunité.

« Est-ce que c’est la fin ? »

Cette pensée lui vint soudainement à l’esprit. Le temps semblait alors s’écouler au ralenti tandis que Fang, impuissant, ne pouvait rien faire d’autre que de voir sa fin approcher pas à pas.

« Je suis désolé, petit. C’est entièrement ma faute. De mon temps, ce genre d’artefact n’existait pas. Je ne pensais pas que ça tournerait ainsi », s’excusa Shen honteusement.

Fang ferma les yeux, se résignant à la fin qui approchait. Les souvenirs de la vie qu’il avait mené jusqu’ici défilaient à toute allure dans son esprit.

Il avait essayé de mener sa vie du mieux qu’il pouvait. Shen n’était pas à blâmer, bien au contraire. Ce dernier mois avait été le mois le plus stimulant de ces quinze années d’existence.

S’il devait avoir des regrets, c’était par rapport à son seul ami, Ping. Et puis surtout à sa mère, la personne qui s’était tant sacrifiée pour lui.

En repensant aux paroles de Hong, Fang n’avait pas l’intention de devenir son jouet ! Si celui-ci ne l’achevait pas, il trouverait alors un moyen de se suicider !

Tout ce qu’il pouvait espérer, c’était qu’une fois mort, Hong perdrait de son intérêt, abandonnant l’idée de s’en prendre à elle.

« Ce n’est pas ta faute, Shen. Si tu n’avais pas été là, j’aurais été condamné à vivre le restant de mes jours en tant que martyr. C’est plutôt à moi de m’excuser en fait. On dirait bien que je ne vais pas pouvoir accomplir ma part du contrat. »

Malgré les excuses de Fang, Shen n’avait aucun regret. Même s’il lui restait des choses en suspens, il savait parfaitement ce qui l’attendait lorsqu’il avait proposé le pacte à Fang.

« Toi et moi sommes liés. Nul besoin d’excuse entre nous deux… Ce fut bref, mais sache que je me suis bien amusé petit. »

Fang ferma ensuite lentement ses yeux, un faible sourire présent sur ses lèvres.

« Moi aussi, Shen, moi aussi… »

En voyant l’expression résignée de Fang, les lèvres de Hong s’étirèrent de plus en plus pour finir en un sourire diabolique. Il empoigna ensuite fermement son épée des deux mains.

« Fini de faire tes prières ? Alors, il est temps pour toi de mourir ! » Hurla Hong d’extase.

Slash !

Avec ses yeux fermés, Fang sentait clairement la chaleur et l’humidité du sang sur son corps. Mais étrangement, il n’avait pas mal !

Il ouvrit alors les yeux, ne comprenant pas ce qu’il s’était produit. Mais son cerveau n’arriva pas à analyser la scène qui s’offrait à lui.

La personne devant lui n’était pas Hong. Une épée transperçait son estomac, et la pointe de la lame, quant à elle, n’était plus qu’à quelques centimètres de Fang. Le garçon empoigna alors fermement la lame à mains nues, puis tourna la tête vers lui, le visage souriant.

Fang reconnaissait ce sourire à la fois enthousiaste et chaleureux. Il appartenait à cette personne qui l’avait aidé tant de fois par le passé.

« Hé hé… Même si tu es devenu plus fort que moi, j’ai quand même pu t’aider au dernier moment… »

Ce sourire, cette voix, ce visage, Fang eut l’impression que son coeur était en train de se déchirer.

« PING !!!!!!! »

Chapitre Précédent <~~ Sommaire ~~> Chapitre Suivant

Publicités

10 commentaires sur “Maître des âmes 22 : Combat à mort

  1. oh non pas Ping!!! é.è
    tellement triste…
    méchant auteur, pourquoi t’as tuer ping, je l’aimer bien moi!!! :/
    je veux savoir la suite!!!!

    PS: Merci pour ce chapitre ! ^^

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s