Maître des âmes 23 : Souvenirs

Auteur : Nightgale
Check: Miss X


Je me demande si beaucoup s’attendaient au cliffhanger du dernier chapitre ?

Je dois avouer que même moi je n’avais pas prévu ça au départ. La vie prend parfois des tournures inattendues.

Enjoy.


« Huff, huff… J’espère que je n’arrive pas trop tard. »

Ping avait le souffle court. Il avait traîné un bon moment dans Mura à raconter les exploits de Fang à toutes ses connaissances, si bien que lorsqu’il eut fini sa tournée, la nuit était déjà tombée depuis un moment. Satisfait de sa journée, il s’apprêtait à rentrer chez lui quand l’un de ses amis l’interpella.

« Hé Ping ! Fini de raconter ton histoire à tout le village ? »

« Ha ha ! On peut dire ça. Tu rentres chez toi aussi ? »

« Il commence à se faire tard après tout… »

Le garçon hésita alors un moment avant de reprendre la parole.

« Ping… euh, je sais pas trop si je dois te le dire. Mais j’ai aperçu Hong tout à l’heure. »

Quand Ping entendit prononcer le nom de Hong, il eut comme un mauvais pressentiment. Il empoigna fermement de ses deux mains les épaules de son ami avant de lui demander :

« Hong !? Tu es sûr ? Où est-ce que tu l’as vu ? »

« I-Il traînait dans les rues de Mura. Et après, on aurait dit qu’il se dirigeait vers la forêt… » Répondit le jeune garçon d’une faible voix.

« Fang ! »

C’était la première pensée qui était venu à l’esprit de Ping. Il se mit alors à courir frénétiquement.

« Ping, il vaudrait mieux que tu ne te mêles pas de ça ! » S’exclama le garçon à l’attention de son ami.

Malgré cet avertissement, celui-ci fit la sourde oreille et poursuivit sa route sans se retourner.

« Fang… »

Tandis qu’il suivait le chemin qui le conduisait jusqu’à la maison de Fang, sans vraiment savoir pourquoi, des souvenirs de sa première rencontre avec lui ressurgirent tout à coup de sa mémoire.

____

Pam !

Ping était tombé au sol, les larmes aux yeux. Il avait alors huit ans.

« Hé, regardez ! C’est Ping, le pleurnichard ! »

« Ha, ha, ha ! Juste un petit coup, et il pleure ! Ping, le pleurnichard ! »

« Pleurnichard, pleurnichard, pleurnichard ! » Criaient en choeur les enfants.

Ping s’était recroquevillé sur lui même, les mains posées sur ses oreilles pour ne pas entendre les sarcasmes qui l’assaillaient de toutes parts.

« Hé, arrêtez ça ! » S’exclama soudainement une voix.

La troupe d’enfant se tut alors un instant pour se tourner vers la personne qui venait de les interrompre. L’un d’eux, un garçon plus grand que les autres, s’avança à leur tête. Il était visiblement le chef de la bande.

« Ne viens pas nous déranger, Fang ! » Cria le garçon. « Ping n’est encore qu’au deuxième niveau du stade humain alors qu’on a tous atteint le niveau 3. Il est la honte du village ! »

« Ne fais pas le malin ! C’est pas parce que tu as été l’un des plus rapides à passer au niveau 3 que tu peux t’en prendre aux autres comme ça, Dizz », Répliqua Fang.

« Répète un peu ça pour voir ! » Hurla Dizz en se précipitant en avant avec un air menaçant.

« Ramènes-toi ! »

Nullement effrayé par lui, Fang se jeta également dans la mêlée. Après plusieurs frappes maladroites et quelques coups de griffes et de morsures, Fang finit par sortir victorieux de cette altercation.

« Tu verras la prochaine fois, Fang. Tu le regretteras ! » Cria Dizz, tout en s’éloignant d’un pas rapide.

Ses habits étaient dans un état déplorable tandis que ses bras et son visage étaient marqués par les ongles et les dents de son adversaire.

« Ouais, c’est ça… et ne reviens pas ! » S’exclama Fang, le poing levé.

Il était aussi dans un sale état, mais s’en était toutefois sorti à meilleur compte.

« Génial Fang ! Tu es vraiment fort ! »

Les enfants qui n’avaient pas suivi Dizz ne perdirent pas de temps pour lui lancer des louanges. En les écoutant, Fang leur jeta un regard glacial.

« Tout à l’heure, vous étiez bien content de vous en prendre à lui », dit Fang.

Il montra du doigt Ping, qui était toujours au sol, puis poursuivit :

« Si je n’étais pas venu, vous auriez continué à regarder sans rien faire. »

Il fit alors un geste de la main.

« Allez ouste ! Je veux plus vous voir. »

Les enfants restants fichèrent le camp sans dire un mot, leurs têtes baissées. Il n’y avait rien qu’ils pouvaient dire pour leur défense. Fang les regarda s’éloigner d’un air irrité.

« Hmpf, que des trouillards ! Je les connais même pas et ils veulent se coller à moi dès qu’ils m’ont vu gagner le combat. Comme si je pouvais leur faire confiance », dit-il à voix haute.

Il s’approcha ensuite lentement du garçon, toujours à terre, et lui tendit la main.

« Tout va bien ? Pas trop de casse ? »

Ping sécha rapidement ses larmes avant de prendre la main qu’on lui tendait. Fang l’aida ensuite à se relever. Puis, sans croiser son regard, Ping prit son courage à deux mains avant de répondre.

« O-oui, ça va », répondit-il timidement.

Il tourna ensuite la tête dans la direction que Dizz avait prise en partant.

« En tout cas, je m’en sors mieux que Dizz », dit-il faiblement avec un léger sourire.

Fang ouvrit grand ses yeux un instant après avoir entendu la réplique de Ping, puis il se mit à rire de bon coeur.

« Ha, ha, ha ! Bien dit ! Bien dit ! Je sens qu’on est fait pour s’entendre. »

Après s’être calmé, il lui tendit sa main.

« Moi, c’est Fang. Et toi, comment tu t’appelles ? »

Ping fut surpris de l’attitude spontanée du jeune garçon. Mais avant qu’il ne s’en aperçoive, sa main avait déjà serré la sienne, comme si c’était la chose la plus naturelle au monde.

« Ping… Mon nom est Ping. »

C’est ce jour-là qu’il fut convaincu que ce jeune garçon nommé Fang serait, et resterait toujours, son meilleur ami.

____

« Qu-qu’est-ce qui s’est passé ici ? »

Ping était sous le choc. Il était arrivé à mi-parcours, quand il s’arrêta soudainement en voyant l’état du sentier. De l’herbe et des branches en pagaille, des arbres déracinés ou bien abattus, ainsi que de nombreuses traces au sol de pas et d’impact. Ping s’accroupit rapidement et examina les empreintes au sol.

« Il y a clairement eu un combat ici et ça a l’air d’être récent… Ne me dites pas que… »

Bam.

Le bruit d’un choc violent se fit entendre au loin. Ping n’hésita pas un instant avant de se lancer vers sa source. En chemin, il remarqua de nouveaux impacts sur le tronc des arbres, des traces de pas espacées par terre, ainsi que des arbres couchés en travers du sol, visiblement coupés par une arme ou un instrument extrêmement tranchant.

Boom !

Ping entendit un bruit assourdissant non loin de là où il se trouvait et il s’approcha rapidement pour voir de quoi il en retournait. Une moitié de rocher était apparemment tombée, soulevant au passage un nuage de terre qui obstruait sa vision. Après un bref instant, le nuage se dissipa, révélant les silhouettes de deux personnes que Ping reconnaissait parfaitement.

« Fang… et Hong !! »

Les deux garçons étaient face à face. Au vu des traces laissées dans leur sillage, ils étaient aux prises dans une lutte acharnée. Mais apparemment, les choses ne se présentaient pas bien pour Fang.

Celui-ci était comme attaché par des lianes de lumière qui provenaient du sol. Fang avait beau se débattre comme un beau diable, cela ne semblait avoir aucun effet. Sous ses yeux, Ping vit Hong qui s’approchait lentement de son ami, une épée à la main. Hong empoigna alors fermement son arme et s’apprêtait à frapper Fang !

« NOOON !! »

Comme un réflexe conditionné, son corps s’élança avant même d’exprimer sa pensée à voix haute.

Slash !

Ping sentit ensuite la lame qui s’enfonçait dans son dos, pour ressortir ensuite violemment à travers son estomac.

« Puah ! »

La douleur avait submergé son cerveau. Il ne put se retenir, et laissa échapper un gros filet de sang par la bouche. Il ressentait une douleur atroce, mais toute son attention était portée sur la lame qui l’avait transpercé.

Quand il vit que la pointe n’avait pas réussi à atteindre sa cible, un sourire se forma naturellement sur ses lèvres. Il leva alors lentement les yeux vers le visage de son meilleur ami.

Fang avait les yeux grands ouverts, l’air complètement ahuri. Ping savait que sa fin approchait, mais il avait encore tant de chose à dire qu’il ne savait pas par où commencer. Le temps était comme ralenti et, ayant toujours comme priorité en tête d’aider Fang, il empoigna de toutes ses forces la lame qui l’avait transpercé.

« Hong, même si je meurs…Je m’arrangerais pour me mettre en travers de ton chemin jusqu’au bout ! »

Ping voulait lui hurler ses paroles, mais il n’en avait plus la force. Il rassembla alors tout ce qu’il lui restait d’énergie pour s’adresser à Fang.

« Hé hé… Même si tu es devenu plus fort que moi, j’ai quand même pu t’aider au dernier moment… »

La conscience de Ping commença alors à sombrer dans le néant. Il vit Fang lui hurlait quelque chose, mais il ne semblait plus pouvoir entendre de sons. Alors que ses paupières se refermaient doucement, une dernière pensée lui vint à l’esprit.

« Quel idiot… J’ai oublié de lui dire simplement… Merci. »

____

« AHHHH !!! »

Après avoir vu Ping perdre connaissance, Fang perdit toute raison et se débattit à tel point que ses bras et ses jambes étaient en sang.

De son côté, Hong fut totalement pris de court quand Ping apparut soudainement devant lui. Il ne reprit ses esprits que quand il entendit les hurlements désespérés de Fang. Il essaya alors de retirer son épée au plus vite, mais s’aperçut rapidement que celle-ci ne voulait pas se déloger du corps de Ping.

« Ping, enfoiré ! Même mort, tu oses me déranger !? » Maudit Hong à haute voix.

« RAAARGH ! »

Dans un dernier accès de rage, Fang finit par détruire les liens qui le retenaient. Son poing se dirigea alors aussitôt en direction de Hong.

« Que ?! »

Hong fut complètement pris par surprise. Il avait estimé que Fang serait encore immobile quelques secondes. Cependant, il était loin d’avoir anticipé la rage avec laquelle Fang s’était débattu.

Il avait encore ses deux mains occupées, essayant vainement de retirer son épée. Incapable de réagir à temps, c’est donc sans protection qu’il se prit de plein fouet le poing que Fang avait lancé de toutes ses forces.

Bam !

La tête de Hong partit violemment en arrière. Il lâcha son épée et s’envola sur une dizaine de mètres, brisant deux arbres sur son passage, avant de s’écraser finalement sur le troisième. Son visage était en sang, son nez semblait brisé et son corps ne bougeait plus d’un pouce après l’impact.

« Ping ! Ping ! »

Il attrapa Ping avant que celui-ci ne tombe au sol et enleva rapidement la lame qui s’était logée dans son corps. Il l’allongea ensuite délicatement au sol.

« Ping… Ping… »

Fang avait beau répéter son nom désespérément, Ping restait toujours inerte.

« Petit… »

La voix de Shen surgit alors dans l’esprit de Fang.

« Shen.. Oui, Shen ! Toi, tu dois pouvoir aider Ping ! Tu as bien une technique secrète ou quelque chose comme ça ?! »

Fang se raccrocha à son dernier espoir. Si quelqu’un pouvait sauver Ping, c’était bien lui !

« Petit, c’est fini. Ton ami est mort, il n’existe rien en ce monde qui puisse l’aider à présent », répondit calmement Shen.

« C’est pas vrai… pas vrai, n’est-ce pas ? »

Le corps de Ping était encore chaud. Sur son visage était encore dessiné un sourire radieux. Si ce n’était pas pour sa blessure au ventre et le sang qui recouvrait son corps, on pourrait juste croire que celui-ci dormait paisiblement.

Fang voulait pleurer, mais il n’y arrivait pas. Il avait l’impression que des flammes s’étaient embrasées au plus profond de son être et qu’elles étaient sur le point de le dévorer vivant. Il se tourna subitement dans une autre direction et se dirigea vers l’origine de cette tragédie.

« HONG !!! » Hurla t-il.

Une fois suffisamment proche, Fang s’aperçut que celui-ci avait perdu connaissance. Ses yeux étaient injectés de sang à sa simple vue. Mais étrangement, son coeur battait calmement à présent. Il s’accroupit et commença par retirer la bague que Hong avait au doigt avant de la mettre sur son majeur droit.

« Shen, comment ça fonctionne ? » Demanda Fang d’un ton sec.

Shen fut surpris par le brusque changement d’attitude du jeune garçon. Cependant, il préféra ne pas aborder le sujet et se contenta de répondre simplement à la question.

« Rien de bien compliqué. Fais circuler de l’énergie naturelle vers l’anneau. Ensuite, tu devrais pouvoir visualiser son contenu, ainsi qu’interagir avec. »

Fang s’exécuta et s’aperçut effectivement que ce n’était pas bien compliqué. Il ramassa ensuite une pierre et essaya de l’absorber dans l’anneau pour ensuite la récupérer. Il répéta ensuite ce cycle une fois de plus dans le but de tester son fonctionnement. Après avoir fini son essai, il se concentra à nouveau pour visualiser son contenu. Suite à ça, une expression diabolique apparut alors sur son visage.

Shen ne dit plus rien et se contenta d’observer Fang, en se demandant toutefois où celui-ci voulait bien en venir. Fang leva alors soudainement son pied, puis l’envoya s’écraser contre la jambe de Hong.

Crac !

La jambe se brisa naturellement sous l’impact et, bien évidemment, la douleur réveilla la malheureuse victime.

« ARRRGHHH !!! » Hurla Hong en ouvrant soudainement ses yeux.

« Il est encore un peu tôt pour dormir. La nuit ne fait que commencer pour toi », annonça alors Fang d’un ton sec et glacial.

Chapitre Précédent <~~ Sommaire ~~> Chapitre Suivant

Publicités

5 commentaires sur “Maître des âmes 23 : Souvenirs

  1. … Torture ?!
    Hong mérite bien son sort!!!
    en tout cas, encore une fois, pauvre ping! é.è
    tellement triste!!!
    il mérité pas de mourir!!!

    mis a part ça merci pour ce chapitre, j’ai vraiment hâte de voir la suite!!! ^^

    J'aime

  2. merci pour ce chapitre
    personnellement je pense que Fang après avoir torturé Hong va lui couper la tête la mettre dans l’anneau et déposer l’anneau en face de chez Hong ou alors il va juste déposer la tête sans l’anneau

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s