God By Interim – Compte-rendu de congés n°1 partie 1

Auteur : Andecarus
Check: Miss X


Bonjour, petit chapitre bonus en deux parties, je voudrais que vous me donniez votre avis, à savoir aimez-vous ces petites histoires parallèles ou non ? Voilà, bonne lecture à vous .


Si vous lisez ces mots, c’est que je suis sûrement déjà mort !

Non je rigole, vous avez déjà entendu parler d’un dieu de la mort qui meurt ?

Ca n’aurait pas vraiment de sens quand même.

En fait, j’ai déjà vu plusieurs mortels écrire ça dans des lettres qu’ils laissaient derrière eux alors j’ai toujours voulu le faire au moins une fois pour voir ce que ça faisait.

J’avoue que c’est plutôt drôle de le marquer même si je comprend pas trop l’intérêt de le faire.

Mais passons sur ce petit interlude, je n’écris pas ça juste pour ce petit effet de style mais pour vous raconter mes vacances.

J’ai fait de drôles de découverte sur le monde de la pouf au gros seins que je voudrais partager avec vous.

Mais commençons par le commencement, pour toute bonne histoire il faut un bon commencement.

Donc après avoir quitté l’âme qui me remplaçait à mon poste, je suis directement allé voir l’autre dieu complètement fou d’expériences pour lui demander de me permettre de m’incarner pour quelques jours dans un monde de mortels.

Bien entendu malgré ses plaintes sur son emploi du temps chargé, il était bien content de pouvoir faire de nouvelles expériences et tester de nouvelles choses.

Il ne lui fallut donc pas longtemps pour me donner ce que je voulais et après un peu de douleur et quelques souffrances, je fus incarné dans le monde mortel.

J’avoue qu’à ce jour, ça a était l’expérience la plus douloureuse que j’ai vécue, mais je pense que cela en a valu la chandelle parce que, après tout, je me suis bien amusé.

Je disais donc une fois incarné dans ce monde je me retrouvais dans un monde vraiment étrange sous mes pieds, il n’y avait pas d’herbe mais une substance dure.

Je crois que ça s’appelle du béton ou je me trompe peut-être je n’ai pas trop cherché à comprendre après tout.

Les mortels qui m’entouraient me regardaient avec de drôles de regards malgré le fait que j’avais préparé ma tenue la plus splendide.

C’était une jolie combinaison en peaux de serpents d’un joli bleu avec des reflets verts. Elle était vraiment magnifique et moulante, en soit, une perle de ma collection.

Mais les mortels qui m’entouraient étaient habillés de façon bien étrange. Ils n’avaient pas de peaux de bête ou d’armure et se ressemblaient tous plus ou moins en termes de vêtements.

Franchement, leur goût vestimentaire en plus d’être étrange n’avait vraiment pas beaucoup d’originalité; j’avais l’impression d’être dans un monde rempli d’homonculus.

Je ne prêtais pas trop attention à leurs regards; après tout je pouvais comprendre qu’ils soient un peu jaloux de mon look.

En marchant dans la ville, je me rendis compte que ce monde était bien fade il n’y avait pas grand chose à faire.

J’allais donc dans ce qu’ils appelaient un magasin de prêt-à-porter. À l’intérieur il y avait des centaines de vêtements encore une fois identiques.

Je me souviens qu’à ce moment je me suis demandé ce qui n’allait pas chez les mortels. Comment on peut mettre des choses aussi étranges sur son corps?

En plus de ne pas avoir l’air confortable c’était clairement moche.

Mais bon après tout, ce sont des mortels et je sais bien que ça leur arrive souvent d’être étranges ou complètement stupides; après tout on ne peut pas tous être des dieux.

Ce qui me dérangeait le plus dans le fait d’avoir été incarné c’était cette obligation de respirer. Quel ennui, les mortels font vraiment ça tout le temps ?

En plus leur monde pue vraiment; comment font-ils pour ne pas vomir a chaque fois qu’ils le font ?

Je l’avoue avant d’avoir le réflexe de respirer j’ai été plusieurs fois à deux doigt de retourner dans l’outre monde sans le vouloir.

J’ai donc passé une journée entière dans le corps d’un mortel. J’ai regardé un peu tout ce qu’il y avait à voir; les différentes sortes de magasins, les zoo et le cinéma.

J’avoue que le cinéma était marrant, j’ai pu voir sur une sorte de grand écran des mortels se tirer dessus et se tuer.

D’ailleurs, je savais que certains mortels étaient un peu barbares mais payer pour voir des gens se faire tuer sur une sorte d’écran, c’est un peu étrange même pour un dieu de la mort.

Et puis normalement c’est notre boulot de voir des gens mourir, pas le leur, je ne comprend vraiment pas les mortels de ce monde.

Ce sont les premiers à avoir peur de mourir mais ils payent pour voir des gens succomber à des explosions ou des coups.

Mais la chose qui m’a le plus décontenancé ça a été les zoo je n’ai pas vraiment compris pourquoi ils enfermaient des créatures sauvages pour venir les voir.

Le pire c’est qu’il y avait plein de sortes de bêtes mais je ne comprend pas pourquoi ils n’ont pas mis des mortels humains dans leur zoo.

Après tout, pour moi, la seule différence entre eux c’est qu’à leur mort c’est à nous de nous occuper de leurs réincarnations contrairement à celles des bêtes.

Mais bon après tout les mortels ont sûrement leur propre logique étrange.

Lors de cette journée je n’ai pas vraiment eu de problèmes avec les mortels qui se nommaient policiers qui sont venus me déranger quand j’étais assis près de ce qu’ils appellent une école maternelle.

Ils m’ont demandé de bien vouloir partir de cet endroit et m’ont dit qu’ils m’auraient à l’œil si je retournais près de cet endroit.

Je n’ai pas bien compris mais apparemment ils avaient peur que je transmette du savoir à leurs petits mortels.

Même si je n’en avais aucune envie, je ne comprend pas trop leur logique.

D’après ce que j’ai compris les écoles sont là pour transmettre du savoir mais si c’est fait par un adulte extérieur à cette Maternelle comme ils l’appellent, ils disent que c’est de la pédophilie.

Drôle de distinction quand même.

Ensuite le soir j’ai fait l’expérience de la faim c’était vraiment une chose étrange et désagréable. Apparemment les mortels sont obligés de manger et boire pour vivre.

Mais c’est vrai que je n’ai jamais vraiment fait attention à ce qu’ils faisaient mais apparemment oui tous les mortels doivent manger.

Le plus embarrassant n’a pas été de devoir ingérer de la nourriture et des liquides mais plutôt de les faire sortir.

Je ne m’y attendais pas et j’ai dû pour la première fois utiliser ce qui est appelé toilettes c’était vraiment gênant d’avoir des truc puants et désagréables sortant de mon corps.

Suite au repas et à cette découverte traumatisante je me suis souvenu que l’âme qui me remplaçait m’avait parlé d’une chose qu’on appelle bar où les mortels vont pour leurs vacances.

J’ai voulu voir ce que c’était et je me suis retrouvé dans un vieux bâtiment avec un comptoir et plein de mortels qui me regardaient bizarrement.

C’était des motards d’après ce que j’ai compris, en tous cas on s’est tous bien amusés dans ce bar il faudra que je remercie cette âme pour m’en avoir parlé.

Ils m’ont parlé et comme d’après eux je les insultais en leur disant que je ne parlais pas à des pauvres mortels de bas étage ils ont voulu se battre avec moi.

Et je les ai tous mis à terre en un rien de temps, c’était vraiment amusant, je reviendrai sûrement là-bas un jour.

Je vous le conseille, à tous ceux qui lisent ceci d’ailleurs.

Après, comme la nuit n’était pas terminée et qu’elle ne faisait que commencer j’ai continué ma route dans les rues.

Je suis arrivé devant un autre bâtiment où il y avait écrit club échangiste soirée spéciale cuir et latex.

Comme je ne savais pas trop ce que c’était et comme je voyais quelques mortels y rentraient je suis parti voir ce qu’il se passait ici.

Une fois à l’intérieur, je me suis senti un peu comme à la maison il y avait plein de mortels habillés de combinaisons toute noire complète et moulante. Certains portaient même des sorte de lanière de cuir.

Le mieux dans tout ça, c’est que c’était un lieu de culture ici, tout le monde échangeaient des informations les uns avec les autres.

J’ai même pu voir certaines personnes très assidues pendant la soirée, qui avaient vraiment soif de connaissance et qui sont allés les chercher chez plusieurs personnes.

Comme quoi le seul endroit où les mortels prennent exemple sur nous, c’est un lieu d’apprentissage et de distinction.

Chapitre Précédent <~~ Sommaire ~~> Chapitre Suivant

Publicités

7 commentaires sur “God By Interim – Compte-rendu de congés n°1 partie 1

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s