Evil God Average SS09 – La Foi d’un Certain Fondateur

Traducteur & Adapt : Keyleth
Check : Miss X


Uooon ! La période des fêtes arrive, et les cadeaux qui vont avec ! (Quoi ? Famille ? Messe ? Ça se mange ?) Bon, plus sérieusement, ce chapitre a été assez long à venir, mais j’ai un peu moins de temps qu’en novembre. Il est même possible que le rythme de parution ralentisse encore à 1 toutes les deux semaines (possible, pas sûr). Elle est loin l’époque où je pouvais faire deux petits chapitres par semaine… Bref, on arrive au point de vue d’un perso du chapitre 18, et plus que deux interludes avant le début du nouvel arc. Et je garderais donc Roi Sans Vie.


Quand j’étais jeune, le monde semblait rempli de couleurs.

A ce moment là, je n’avais jamais mis en doute le mode de vie fleuri dans lequel j’étais né en tant que noble.
Je n’étais pas l’aîné, donc je ne pouvais hériter du titre. Mais comme notre famille était bien placée, je supposais que je me marierai avec une autre famille, et c’est de fait ce que pensait faire mon père.

Au Royaume de Fortera, la noblesse est divisée en trois factions. La première, les Royalistes : un rassemblement de nobles qui ont juré leur loyauté au Roi et à sa famille. Puis il y a les Seigneurs Féodaux : une faction qui met en avant et se bat pour les privilèges de la noblesse. Ils s’opposent de temps en temps aux Royalistes. Et enfin, il y a les Ecclésiastiques, qui ont des liens profonds avec l’Église de la Lumière Sacrée, et prennent une position neutre dans les chamailleries des deux autres factions.
Le pouvoir de la nation est plus ou moins divisé comme suit : 40% pour les Seigneurs, 30% pour les Royalistes, 20% pour les Ecclésiastiques et les autres factions mineures rassemblent 10% du pouvoir, ainsi que les nobles qui n’ont joint aucune faction.

Comme ma famille est influente chez les Ecclésiastiques, j’ai rejoint l’Église de la Lumière Sacrée quand j’étais jeune, et j’ai souvent rencontré le clergé. Petit, je me contentais de simplement croire ce qu’on m’enseignait, et je vénérais la Déesse Sacrée. Mais en grandissant, et en entrant de plus en plus en contact avec l’Église, j’ai commencé à voir la réalité.

Débauche et corruption à grande échelle, des gros prélats qui ne pensent qu’à exploiter les croyants… Une situation répugnante loin de l’image publique.

À ce moment, j’étais assez vieux pour savoir que c’était inutile de crier “C’est une erreur !”. Les échelons supérieurs responsables de cette injustice ne m’accorderaient aucune attention. La noblesse des Ecclésiastiques n’était pas tellement pieuse non plus, et voulait seulement utiliser le soutien de l’Église pour faire des profits. Ceux qui avaient vraiment la foi étaient une minorité. Exposer cette injustice tomberait dans l’oreille d’un sourd.
Ayant peur d’être isolé, j’ai décidé d’enfermer ces sentiments dans mon cœur. Et rapidement, la foi m’a quitté.

Mon monde coloré s’est peint du gris des mensonges.

◆◇◆◇◆◇◆◇◆◇◆◇◆◇◆◇◆◇◆
.
Je trouvais maintenant ennuyeux de traiter avec la noblesse ou l’Église, et même si je faisais semblant que rien n’avait changé, je faisais de temps en temps le mur. Mais ce n’est pas comme s’il y avait un endroit où je voulais aller. Je voulais juste voir un monde coloré, et j’ai donc passé du temps en me promenant en ville, habillé comme un roturier. Contrairement au monde des nobles ou de l’Église, la ville était toujours colorée.
C’est à cette époque que j’ai décidé de cacher mon identité et de m’enregistrer en tant qu’aventurier. En tant que noble de la faction de l’Église, on m’a enseigné le maniement de la masse d’arme (ndt : 1d8, critique X2, dégâts contondants). Grâce à ça, j’ai pu me distinguer des autres à la Guilde. Je me suis fait des compagnons, et j’ai passé chaque jour à m’amuser, et la couleur est revenue dans mon monde────jusqu’à ce que mes compagnons meurent des suites de leurs blessures durant une requête.

C’était de lourdes blessures, mais pas suffisamment pour qu’on ne puisse les sauver. Si on les avait amenés dans une église et qu’ils avaient reçu les bénédictions d’un prêtre, ils auraient pû vivre plus longtemps. Le problème étant que les évêques qui peuvent utiliser de puissants sorts de soin étaient tous occupés avec les nobles, et le soin de simples aventuriers passe en second plan. En dehors des évêques, l’Eglise n’a que de jeunes séminaristes, et on ne peut attendre d’eux les soins nécessaires.
Si j’avais usé de l’influence de ma famille, j’aurais pu les faire traiter en priorité, mais ça voulait dire révéler qui je suis et mettre fin à mes aventures avec eux. Pour sauver mes compagnons, je devais couper les ponts ; à cause de ce choix cornélien, et de mon hésitation, quand j’ai finalement pris une décision, ils avaient déjà cessé de respirer. (ndt : ouais, en gros c’est de ta faute et t’es un sale noble égoïste… Et même si t’as pris la bonne décision, c’était trop tard… Bon, l’Église est responsable aussi.)

Le monde redevint une fois encore d’un gris uniforme.
Pour ma propre commodité, j’ai abandonné mes compagnons. Je ne pouvais plus vivre comme avant. J’ai pleuré, poussé par les regrets, mais mes compagnons ne sont pas revenus.
J’ai arrêté d’aller à la Guilde, et je passais mes journées à boire de la piquette à la taverne.
Un jour, un homme rencontré au bar m’a invité à une assemblée (ndt : Friday Night Magic ? Ah non…). Le groupe n’avait pas de nom, mais comme j’avais été proche de l’Église, j’ai vite compris de qui ils s’agissaient────ceux qui vénèrent celui que l’Église appelle Dieu du Mal. Le moi d’avant les aurait probablement méprisé et serait parti, mais j’avais à moitié baissé les bras, et j’ai pris part au rassemblement.

Et c’est ainsi que je me suis ouvert à ma seconde et dernière foi.

Durant l’assemblée, ils parlèrent des injustices commises par l’Église de la Lumière Sacrée, ainsi que du Dieu qui s’oppose à la Déesse Sacrée.
Les injustices, c’est ce que j’ai toujours pensé, et que j’ai gardé caché dans mon cœur sans en parler à qui que ce soit. J’ai trouvé un endroit qui m’apprécie pour la première fois.
Quand au reste, bien que l’Église de la Lumière Sacrée en parle, ils nous enseignent que c’est un être voulant l’annihilation du monde. Non, je suis sûr qu’en vérité ils ne peuvent pas nous dire pourquoi il veut détruire le monde.
Quand les gens du monde sombrent dans la dépravation, le Vrai Dieu les sauvera en les détruisant. L’Église dépravée de la Lumière Sacrée… Il est évident qu’un tel dieu est une pointe dans leur flanc. Donc comme l’Église et sa Déesse sont dépravées, ils persécutent ce Dieu et le considèrent comme maléfique.

J’ai trouvé un être vraiment digne de ma foi.
Tout en utilisant secrètement l’autorité et les ressources de ma famille, ainsi que mes connections avec l’Église que j’ai rejetées, je me suis élevé dans les rangs de notre Foi.

◆◇◆◇◆◇◆◇◆◇◆◇◆◇◆◇◆◇◆

Il y a une rumeur qui veut que notre divinité est descendue dans un certain donjon. J’ai obtenu cette information de l’Église. Comme cette information est aussi très importante pour eux, je ne pense pas qu’il s’agisse d’un mensonge. Si c’est bel et bien vrai, nous devons accueillir notre Dieu, quel qu’en soit le prix.
Ayant été reconnu grâce à mes contributions à notre cause, on m’a laissé la charge de cette zone, et j’ai donc dirigé mes ouailles vers Riemel.

Comme les croyants de la Lumière Sacrée nous mettraient des bâtons dans les roues s’ils le savaient, nous avons décidé de nous séparer et de nous diriger vers l’entrée du donjon, pour s’y retrouver le moment venu. Heureusement, il n’y a pas l’air d’y avoir de visiteurs la nuit. Il n’y a personne d’autre que nous.
Comme il y a une large salle à l’entrée, nous décidons d’y tenir notre rituel. Les croyants mettent en place le feu de joie, le chaudron et l’autel, pendant que je médite pour augmenter ma concentration jusqu’au début du rituel.

Une fois tous les croyants rassemblés, le rituel commence.
Nous brûlons de l’encens qui élève l’esprit, et aiguise notre concentration pour appeler notre Dieu. Comme je suis celui qui organise le rituel, je porte une tenue de prêtre, mais les autres croyants jettent leurs ennuyeux vêtements pour rejeter leurs liens avec le monde. Il y en a aussi qui couchent ensemble pour offrir leur luxure à notre Dieu.

Je m’avance au milieu de la pièce, sentant la piété monter doucement, et je lève la main droite. Les croyants frénétiques font immédiatement le silence, mais sont aussi fiévreux qu’ils ne l’étaient, si ce n’est plus encore.

“Nous allons maintenant commencer le rituel des offrandes !”

Les croyants poussent des cris de joie.
Ils préparent un autel de pierre, et allongent dessus une petite fille qu’ils ont amenée pour le sacrifice.

“Nnnnnn――――――!!”

Ça me fend le cœur de la voir se débattre, en larmes, mais nous agissons au nom de notre foi. Son âme ira rejoindre notre Dieu pour servir de pierre angulaire au monde nouveau.

“Ô Dieu du Mal, nous vous prions d’accepter notre humble offrande.”

J’abats la dague vers le cœur de la fillette.
Je ressens la sensation de la chair tranchée, comme lors de mes jours en tant qu’aventurier, avec une giclée de sang… Enfin, c’est ce qui aurait dû se produire. Mais la seule chose que je ressens c’est la dague qui ripe contre la pierre, et les étincelles qui en résultent.
Une légère marque est apparue sur la pierre, et le bout de la dague est brisé. La fillette est introuvable.

Quoi-, mais que s’est-il passé !?
Où est donc passé le sacrifice ?

Même si je suis confus à cause de ce qu’il vient de se passer, j’ai immédiatement compris.
La fillette était attachée devant moi, elle n’avait aucun moyen de s’échapper par elle-même, et je l’aurais vu si quelqu’un l’avait secourue.
La seule personne qui en aurait été capable, c’est notre Dieu !

Nous avons toujours été fidèles jusqu’à maintenant, mais le pouvoir de notre foi était insuffisant, et notre Dieu ne nous a jamais répondu.
Mais ! Mais ! Cette fois, pour la première fois, Dieu nous a fait un signe, il a répondu à notre appel !
Aahh, les rumeurs étaient donc vraies ! Notre Dieu est bien descendu !

Heureux, je fais une annonce aux fidèles.

“N’avez-vous pas compris ? Notre Dieu a accepté notre humble offrande !”

Mes paroles ont l’air de leur avoir fait comprendre la situation, et des cris de joie résonnent dans la salle. Satisfait, je lève la tête vers le regard de notre Dieu, et j’attends Ses paroles.

『…Pas bon.』

Néanmoins, je ne m’attendais vraiment pas à ça. En plus, la voix est celle d’une femme, encore jeune. Le sexe de notre Dieu n’a jamais été enregistré dans les annales, mais c’était donc une Déesse ?
Non, je pourrais y réfléchir plus tard. Si Elle n’est pas satisfaite, en tant que ses fidèles serviteurs, nous devons nous excuser.

“Eh-? Ah-… Je vous prie de nous pardonner! Umm, comment peut on satisfaire votre si fin palais ?”

『Humains, démons, pas bon. Bœufs, cochons, poulets, chèvres──les animaux sont recommandés.』

Oohhh, Déesse. Nous demandez-vous de vous acheter de la viande chez le boucher ?

“C-, Compris! U-, Um… Je suis vraiment désolé de vous poser la question, mais nous ne faisons pas erreur, vous êtes bien notre Dieu ?”

Je sais bien qu’il est insolent de poser une telle question, mais je n’ai pu m’en empêcher. On nous a accordé la chance d’échanger des mots avec le Dieu qui est resté muet jusqu’ici. Je dois m’en assurer, même au prix de ma vie.

『Effectivement.』

“Oohhh ! Recevoir la parole Divine est l’honneur suprême !”

C’est réellement notre Dieu !
Mon corps s’emplit de joie et d’émotions.

『Bien que mon palais en soit insatisfait, c’est vrai que vous m’avez rendu service avec ce sacrifice. Ainsi je vous accorde ce bâton.』

En même temps que cette louange inattendue, un bâton est apparu sur l’autel.
Un bâton d’un noir profond qui donne l’impression de concentrer toutes les ténèbres du monde ; même s’il paraît simple, le design est travaillé, et même sans le toucher je peux sentir une puissance incroyable en émaner.

“Es-, Est-ce vraiment…!? P-, Penser que je recevrai une arme divine !”

Cette puissance écrasante est indéniablement une arme divine.
Je prend le bâton dans la main en tremblant de joie.
Aahh, je suis né pour ce moment.

『Restez fidèles à votre foi.』

“Compris !”

Bien sûr. Vous n’avez pas besoin de le dire. Ma foi et ma dévotion vous sont acquises.
Je lève le bâton en l’air, et me tourne vers l’assemblée.

“A partir de cet instant, je déclare être le Fondateur de notre Foi, celui qui guidera tout le monde vers le droit chemin ! Ce bâton offert par notre Déesse est la preuve de ma Foi ! Que ceux qui objectent parlent maintenant !”

J’aurais aussi bien pu déclarer un schisme avec la Foi, mais même les précédents dirigeants ne peuvent s’opposer à la vérité, Dieu m’a remis une arme divine. Ou plutôt, je ne leur permettrai pas de s’y opposer.
Dieu m’a dit de continuer dans ma foi ; même s’ils sont les “précédents” Fondateurs, je ne les laisserais pas se mettre en travers de ma foi.

“Moi, Fondateur Harvin, déclare que nous bâtirons sur ce lieu un temple pour vénérer notre Déesse.”

Bien, nous allons être très occupés à partir de maintenant.

Aahh, les couleurs du monde sont plus vives que jamais !

Plus tard, le fondateur “précédent” et les autres dirigeants m’ont reproché de m’être autoproclamé Fondateur, mais avec la preuve que Dieu a accepté ma foi, personne n’a pu m’arrêter.
Après tout, personne à part moi n’est capable de manier le bâton divin. S’il m’échappe, il revient à mes côtés (ndt : t’es maudit, banane…). C’est bien la preuve que j’ai été choisi.
Oohh, notre Déesse ! Je vous suivrais pour toujours !

Chapitre Précédent <~~ Sommaire ~~> Chapitre Suivant

Publicités

10 commentaires sur “Evil God Average SS09 – La Foi d’un Certain Fondateur

  1. merci pour le chap!
    sinon j’ai une question théorique, sachant que les équipements maudits se rééquipement tout seul (comme ses vêtement qui réapparaissent sur elle directement), que se passe t’il si elle maudit un godemiché?

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s