Réincarné en Œuf de Dragon 77 : Les derniers instants de Douz

Traducteur : Fredo
Adapt : Sami
Check : Mystix


Yo, c’est Sami !

Bon, c’est moi qui écrit ces mots parce que Fredo est mourant sur le pavé…

Je reprends du service, mais vu que Fenrir nous abandonne sur DE, je dois faire les adapts et c’est super chiant XD

Sur ce, bonne lecture !


Grâce aux nombreux bâtiments alignés qui peuvent être vus d’ici, je peux confirmer que la zone autour de la tour est le centre du village, il y a même quelque chose qui semble être un puit non loin de là.
Le village est plongé dans le chaos le plus total, de nombreux cris et pleurs résonnent de partout. À côté de la tour, le vacarme est particulièrement intense.
Plusieurs villageois sont étendus et saignent sous le regard sans vie de Douz.

À ses pieds se trouve la mystérieuse sphère couleur terre, l’oeuf du Petit Dragon de Pierre.

Le fourreau de l’épée rouillée que tenait Douz a disparu, sans doute s’est-il cassé, ou il l’a tout simplement jeté, je ne sais pas. Dans tout les cas, la lame est maintenant à nue.
Les villageois ont été probablement tranchés par celle-ci.
Tranchés, il semble plus correct de plutôt dire broyés.
Ce n’est pas possible de trancher avec cette lame, un coup et le corps est déchiré par l’attaque.

« Jette ton arme ! Qu’est-ce qui se passe dans ta tête ?! »

Trois villageois bandent leurs arcs en direction de Douz, le tenant en joue.
Alors que je pensais qu’il avait cessé de bouger, Douz change soudainement de posture et se met à courir vers les trois personnes.

« Hihi, Hihihihihi ! »
« Pas d’hésitation ! Tirez ! »

À peine l’ordre crié, les trois flèches sont décochées.
Douz raccourcit la distance entre lui et les villageois tout en parant d’un coup d’épée les traits meurtriers.
Bien qu’une flèche ait atteint Douz à l’épaule, il continue sans montrer signes que ça l’a affecté.

L’épée dans sa main s’abat violemment sur les trois archers.
Ce qu’il fait n’est pas de l’escrime, mais une simple démonstration de force.

C’est avec facilité qu’il oblitère ses trois adversaires.

Avec une lenteur sadique, il enfonce son arme dans le dos de sa dernière victime encore en vie.
L’homme laisse échapper un dernier cri avant d’arrêter définitivement de bouger.

Bien qu’il n’ait pas de compétences, Douz a des statistiques incroyablement plus hautes que les autres villageois.

Même armés, ces derniers ont un niveau sont bien trop insuffisant pour essayer de rivaliser avec lui..

« Hyaha, Hihihihihi ! »

Tournant son regard vers moi, Douz se remet à rire comme un aliéné.
On dirait qu’il essaie de me dire qu’il m’a attendu.

« Gaa ! »

En grognant à l’intention de Gregory, je me penche pour le laisser descendre.

« Cette personne est mon… »

Il ne finit pas sa phrase.
Les jambes de Gregory sont dans un mauvais état, il ne peut pas se battre.
Il semble comprendre son impuissance…

Le statut de Douz est bien plus haut que celui de Gregory.
Bien que le niveau de Douz ait augmenté depuis sa disparition, il semble qu’il était plus fort que Gregory même avant qu’il ait disparu.
Ça peut-être mal de ma part de dire ça, mais c’est assez évident qu’un un contre un se soldera par une victoire écrasante de Douz

Je vérifie l’état du village.
Il y a certaines personnes qui s’enfuient, d’autres qui observent de loin, certaines qui sont blessées et ne peuvent bouger, des personnes qui portent les blessés sur leurs dos, et bien d’autres.
Gregory me pointe du doigt tout en expliquant la situation aux gens rassemblés autour de lui.
Bien que l’anxiété dans les yeux de ces personnes n’a pas disparu complètement, elle semble s’être affadie.

Actuellement, Douz a laissé l’oeuf du Petit Dragon de Pierre au pied de la tour.
Je préférerai récupérer l’oeuf sans combattre, mais le nombre de victimes va continuer d’augmenter si je pars rendre l’oeuf à son propriétaire.
Arrêter Douz est devenu une nécéssité.

« Hihi, Hyahaa ! »

Une fois que je suis à proximité de lui, Douz entre en action. Sa large épée fend verticalement les airs vers le sol.
Même si je suis sur sa trajectoire, je prends le risque de la recevoir avec ma tête

L’instant d’après, un rictus mauvais déforme la bouche de Douz quand il voit que mes écailles bloquent son épée.
Comparée à une épée rouillée, la solidité de mes écailles est bien supérieure.

« A, aah ? »

Le corps de Douz s’arque vers l’arrière alors qu’il déloge son arme coincée entre deux écailles et j’en profite pour lui rentrer dedans de toutes mes forces..

« Guagahaa ! »

Le corps de Douz est envoyé valser, et un craquement sourd peut se faire entendre quand sa tête heurte la pierre dure de la tour.

[HP : 9/68]

J’ai essayé de l’assommer, en vain..
Même dans son état, Douz n’a pas lâché son épée.

Son corps est dévasté et désarticulé, mais il se relève rapidement.

Ses mouvement sont désordonnés, comme une marionnette brisée dont les fils le faisaient se mouvoir de force.

Douz ouvre et ferme sa bouche, mais aucun mot n’en sort.
Inclinant le buste vers l’avant, il se met à quatre pattes et commence à se déplacer, son épée toujours en main.
Il accompagne ses mouvements d’une aide supplémentaire en son arme qu’il plante au sol, et capture un enfant blessé et incapable de bouger avant de s’éloigner avec la même démarche étrange et pourtant rapide..

“N-non ! À-à l’aide ! S’il vous plaît aidez moi !”

“Hyahahahaa !”

Avec un corps dans un état aussi lamentable, comment peut-il encore se mouvoir avec autant d’agilité ?
C’est probable qu’il ne sente plus la douleur.

Douz passe sa lame sur l’estomac de l’enfant et laisse l’acier ébréché entamer lentement la peau de sa victime.

Le cri que le pauvre petit émet résonne à travers le village.

Quand j’essaye de m’approcher le plus lentement possible, il raffermit sa prise sur son arme et approfondit la plaie du garçon.
En retour, sa victime se met à cracher du sang tandis que sa blessure se met à saigner abondamment . Sa voix se fait plus rauque à mesure que son intensité diminue.

Il a pris un otage.
Si ça continue comme ça, le Petit Dragon de Pierre sera bientôt là.

Comme je suis concentré sur l’oeuf, l’éclat dans les yeux de Douz revient lentement.
Il semble qu’il a la capacité de récupérer.

Si j’attaque Douz tout de suite pour prendre l’oeuf, l’enfant va être tué.

Malgré tout, si je prends pitié de cet enfant, le Petit Dragon de Pierre finira par faire son entrée au le village et on ne pourra rien y faire.

Douz soulève l’enfant et fait quelque pas à reculons en trainant son otage. Il jette son épée au loin et récupère l’oeuf.

Même s’il jette son épée, je ne peux toujours rien faire.
Quoi que je fasse, si Douz étrangle l’enfant, tout sera fini pour le petit en quelques secondes à peine.

Douz coince la nuque de l’enfant avec son coude gauche (ndt : genre bras-dessus bras-dessous mais sans le bras en dessous et moins … amicale ^^’ ; ndc : genre étranglement quoi XD), et tient l’oeuf sous son bras gauche.
Avec ses membres encore libres, il se met à escalader l’échelle de la tour.
Bien que maladroits, ses mouvements sont rapides.

Étranglé par la poigne solide de Douz, l’enfant n’a même plus d’énergie pour pleurer. Le sang s’est retiré de son visage maintenant blême et sa langue pend hors de sa bouche alors qu’il respire avec difficulté.

Le cri fantomatique est entendu dans tout le village.

“Gaaaaaa !”.

En rugissant, je me précipite vers la tour puis tire vigoureusement le bas de l’échelle.

L’échelle était juste suspendue au-dessus de l’échafaudage en bois et est faite de corde, c’était un design basique.
Si je la tire, je devrais pouvoir être capable de secouer Douz et le faire tomber.

Immédiatement après avoir secoué l’échelle, l’enfant en tombe.
Je retire ma main de l’échelle, et attrape l’enfant dans mon bras.
Profitant de cette opportinité, Douz commence à monter la tour plus rapidement.

L’enfant est sérieusement blessé, mais il est toujours en vie.
Au vu de ses HP, il devrait pouvoir survivre.

Maintenant, l’otage est sauf.
D’ailleurs, Douz n’a pas d’échappatoire du haut de la tour.

Cette fois, ça devrait être la fin.

“Hihihi ……. Hyahahahahahahahahaha !”

Son rire dément fait écho dans toute la zone.
Sa voix est dirigée vers le champ. Comme s’il lui répondait, un puissant bruit de pas se fait entendre.

“GaaAAAOOOOO !”

Ce puissant rugissement m’est familier.
J’ai été trop lent.
Le petit Dragon de Pierre est là.

Douz serait monté en haut de la tour pour montrer l’oeuf au Petit Dragon de Pierre et l’enrager ?
Bien qu’il soit fou, je suis certain que ses actions ne sont pas aléatoires et qu’il possède un objectif.

Malgré tout, il y a un peu de temps pour arrêter le Petit Dragon de Pierre si je parviens à récupérer l’oeuf des mains de Douz.

“Hyahahahahahahah !”

Douz élève l’oeuf en hauteur avec ses deux bras, provoquant délibéremment son propriétaire légitime.

Chancelant il recule de quelques pas vers la barrière de la tour, et passe par dessus celle-ci.
En tombant dans les airs, le corps de Douz se renverse.

Je pose l’enfant au sol précipitamment et étends ma main en courant, mais c’est trop loin.
L’oeuf du Petit Dragon de Pierre et la tête de Douz s’écrasent tous deux en face de moi et éclatent en produisant un puissant bruit.

Le liquide céphalo rachidien de Douz se mélange avec le contenu de l’oeuf, formant vaguement une créature grotesque.

À nouveau, le Petit Dragon de Pierre rugit et l’écho de son hurlement résonne tout autour du village.
Bien plus intense et violent que le précédent.

Chapitre Précédent <~~  Sommaire  ~~> Chapitre Suivant

Publicités

16 commentaires sur “Réincarné en Œuf de Dragon 77 : Les derniers instants de Douz

  1. Merci pour le chapitre ça faisait un moment heein ^^
    Bon le fameux affrontement entre les deux dragons ne peut plus être évité on dirait .. Hâte de lire la suite ..

    J'aime

    1. La traduction est une traduction anglais français, alors que l’adaptation est à la fois une correction de la traduction à partir de la VO (en japonais) parce que la double traduction ça massacre beaucoup 😉 mais aussi une vérification de tout ce qui est syntaxe en générale, fluidité du texte etc… Son travail est donc de faire du texte français quelque chose de joli, mais restant quand même fidèle à la VO et donc à ce que l’auteur à écrit.
      Comme on manque d’adapt japonais, coréen et chinois, certaines adaptations sont faites en comparaison au texte anglais par des traducteurs plus expérimentés, pour vérifier qu’il n’y a pas de contresens ou autre dans le texte du traducteur moins expérimenté… Autre cas, je suis une parano et du coup sur certains novel j’aime bien vérifier ce qui a été traduit 😉

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s