JIM – Chapitre 3 : Implantation

Auteur : Vhail
Check : Miss X


Salut tout le monde. Voici le chapitre 3 qui ne sort pas pendant le week-end parce que je n’avais pas le temps. Désolé du retard et bonne lecture.
PS : en vrai, je ne savais pas quoi écrire comme mot de l’auteur.


 

« Allo ? Il y a quelqu’un ? »

La voix de Faé résonna de nouveau dans la salle tirant Clément de ses souvenirs.

C’était une pièce carrée de 50 mètres de côté et de 4 mètres de haut creusée dans la roche des Alpes. Elle faisait partie d’un complexe plus grand en longueur tout du moins. La base faisait 100 mètres de long et 50 de large avec une hauteur de plafond constante fixée à 4 mètres.

Trois mois s’étaient écoulés depuis que Clément avait décidé de sauver la jeune femme possédant une magie multivers.

Sa première préoccupation avait été de se construire une base d’opération, d’entraînement et qui serait utilisée comme endroit pour gérer toutes ses affaires liées à la magie. Il avait eu l’idée de faire d’une pierre trois coups : creuser sa base dans une montagne qui servirait de bouclier naturel aux effusions de magie, améliorer sa condition physique en creusant la base manuellement et augmenter son potentiel magique en utilisant des enchantements physiques en continu tout le long de l’établissement de cette base. Grâce à la dernière astuce, il avait pu creuser son repaire en très peu de temps.

L’entrée avait été camouflée par une magie d’illusion et la roche brute avait été séparée des matières premières trouvées lors de l’excavation et avait été compressée à l’aide d’une magie de gravité . Les matières premières avaient été mises à part pour un usage ultérieur.

La pièce où ils se trouvaient était la salle d’entraînement. Avec l’aide de Faé, ils avaient conçu un système d’hologrammes pour qu’elle puisse se déplacer librement dans la base. Sa conscience avait été liée à un ordinateur construit à l’aide des connaissances en informatique acquises par Clément. Elle pouvait déplacer son hologramme partout dans la base et un système portatif était en cours de conception pour qu’elle puisse apparaître ailleurs.

Grâce à ce système d’hologrammes, ils avaient conçu un système d’entraînement de combat contre des ennemis dont la difficulté augmentait progressivement. L’avantage de ce système était que la difficulté pouvait croître à l’infini en modulant le nombre d’ennemis et leur force. Il était arrivé au niveau 175 mais en l’absence de comparatif pour avoir une équivalence, cela le laissait perplexe. Le plus gros défaut de ce système était qu’il ne pouvait pas simuler des combats contre des mages ou n’importe qui possédant de la magie. Il avait donc principalement amélioré ses capacités de combats à mains nues, ses techniques d’arts martiaux et un peu de maniement des armes, principalement de l’épée.

A partir du niveau 150, au vu du nombre d’ennemis et de leur force, il avait dû utiliser la magie pour augmenter sa force physique. Un boss apparaissait tous les dix niveaux et il commençait à avoir quelques difficultés à les battre. Passer ces 175 niveaux l’avait un peu épuisé.

« Dis donc, il avance plutôt rapidement ton entraînement. » répéta-t-elle.

« Ça va, je n’ai pas à me plaindre. Tu m’as bien aidé aussi pour la conception du logiciel d’entrainement. Et toi, la recherche sur le vaisseau inter-univers avance comme tu veux ? Et les recherches sur la magicienne ? »

« Je suis en train de faire les plans. Et les recherches devraient me prendre encore un peu de temps. »

« Ce n’est pas pressant pour le moment. Prends ton temps. Bon aller, j’ai d’autres compétences à améliorer. Le seul défaut de cette magie multivers est que je dois adapter les capacités que je copie à l’usage que je veux en faire. »

Au cours du mois écoulé, il avait copié différentes compétences pouvant lui être utile, principalement des compétences d’artisanat. Il avait donc pu construire tout le mobilier de sa base et combinées entre elles, ces compétences lui permettaient de construire des objets plutôt utiles. Le meilleur exemple était le téléporteur qui reliait sa chambre d’étudiant à sa base. La magie de téléportation existait mais demandait beaucoup d’énergie en fonction de la distance. Il avait donc pensé à diminuer la dépense en utilisant un système de portails. La quantité de magie nécessaire était drastiquement diminuée et donc beaucoup moins repérable. Surtout que maintenant qu’il avait repris les cours dans son école d’ingénieur, il n’aurait pas pu faire le trajet tous les jours sans ce système.

Pendant les week-ends comme celui-ci, il alternait entre entraînement physique ainsi que magique et amélioration de ses compétences autres que celles de combat. Sa compétence préférée était celle de forgeage. Il aimait forger toutes sortes d’armes. Au départ, elles ne ressemblaient pas à grand-chose et étaient complètement inutilisables. Il avait persévéré et avait réussi à forger récemment un katana de qualité respectable qu’il avait décidé de nommer {Hiirotsuki} (NdA : Lune écarlate en japonais) à cause des reflets rouges que la lame projetait la nuit. Clément se demandait si ce phénomène était dû au fait qu’il avait insufflé de la magie dans la lame en forgeant le katana un soir de pleine lune et Faé n’avait pas pu donner d’explication à ce phénomène. Le katana avait été fabriqué avec de l’acier trempé et fileté de titane pour rendre la lame plus résistante. Il avait donc aussi infusé la lame avec de la magie pour la rendre encore plus résistante.

Il avait voulu forger un katana comme première arme utilisable et s’entraînait avec. Mais aujourd’hui, il avait décidé de forger une épée à double tranchant de style moyenâgeux européen.

En cherchant dans les matières premières, son regard s’arrêta sur un minerai noir qui semblait absorber la lumière. Il le prit et en l’examinant, estima qu’il pouvait faire deux ou trois armes avec la quantité dont il disposait. Cependant, il ne savait pas ce qu’était ce matériau.

« Dis-moi Faé, est-ce que tu sais ce que c’est que ce truc ? »

La réponse se fit attendre pendant quelques secondes.

« C’est un métal extrêmement rare dans le multivers connu sous le nom de Soul Steal. » répondit la voix de Faé provenant d’un haut-parleur encastré dans le plafond.

« Du Métal d’âme ? »

« Non, Vol d’âme. L’âme d’un être peut être liée à ce métal et emprisonnée dedans. » (NdA : en anglais steel=métal et steal=voler, la prononciation est proche et le synthétiseur vocal de Faé n’est pas le meilleur, d’où la confusion.)

« Donc si je fais une arme avec, je peux finir avec une arme comme dans Soul Eater ? »

« C’est le même principe en gros. Après, tout dépend du type de contrat que tu passes avec la personne en question. Tu peux passer deux types de contrats : un contrat léger où tu laisses beaucoup de libertés à la personne, ce qui s’apparente à un partenariat ; ou un contrat de type domination où tu ne laisses pas le choix à la personne, ce qui est plutôt tyrannique.

Autre chose, tu ne peux pas forger une arme avec ce métal uniquement, il faut que tu fasses un alliage avec un ou plusieurs autres matériaux. Point non négligeable, tu vas devoir faire usage de la magie pour travailler ce métal. »

« Bon, ben je vais déjà le séparer en plusieurs fragments. Je n’ai pas besoin de tout ça pour faire mon épée. »

Clément prit le bloc de métal et le mit à fondre dans la forge puis alimenta le feu. La seule chose qui se passa fut le temps. Après dix minutes, le bloc n’avait pas bougé d’un poil.

« Qu’est-ce que c’est ce bordel ? » pesta Clément.

« Je t’ai dit que tu devais te servir de ta magie. Pourquoi tu ne m’écoute pas jusqu’au bout ? » soupira Faé.

« Hum, je ne pensais pas qu’il faudrait aussi le faire pour le fondre. Tu m’as dit pour le travailler, pas pour le préparer. »

« Je sens un peu de mauvaise foi de ta part. » souligna Faé.

« Oh ça va. Ne me dis pas que tu n’oublies jamais rien. »

« En fait si vu que je suis une IA. Si on n’efface pas la mémoire des disques durs, je ne peux pas oublier. Et encore, comme je suis liée à ta magie multivers, je ne connais pas les limites de ce que je peux faire. En plus, je te l’ai dit il y a moins de deux minutes ! »

« Est-ce que tu ne voudrais pas aller t’occuper du détecteur de magie au lieu de rester là à lancer un débat théorique sur les IA ? »

« Déjà fini. »

« Oh… et il est en marche ? »

« Affirmatif mon capitaine. »

« Tu ne te moquerais pas de moi par hasard ? »

« Et toi, tu n’essaierais pas de changer de sujet ? En tout cas, je n’oserais jamais. » répondit Faé innocemment.

« Mais bien sûr. Bon, revenons à nos moutons et ne t’avise pas de relever, je sais que ce n’est pas un mouton mais du métal, c’est une expression. » avertit Clément.

« La turgescence est l’état cellulaire associé à l’élongation de la cellule végétal … » commença-t-elle.

« Qu’est-ce que c’est que ça ? »

« Tu ne t’y attendais pas hein ? Tu croyais que j’allais faire une remarque sur les moutons ? Et bien perdu. » railla Faé

Clément soupira sans prendre la peine de répondre et se remit au travail. Après avoir éteint le feu, il recula de quelques pas et lança un jet de feu sur le métal qui fondit instantanément dès que les flammes commencèrent à lécher le bloc. Surpris, Clément coupa le flux magique et le métal se durcit sous forme de plaque irrégulière aussi vite qu’il avait fondu.

« C’est quoi ce matériau à la con ? » pesta Clément.

« Ça sera un bon entrainement vu que tu vas devoir utiliser la magie en continu. » dit Faé en retenant un rire.

« C’est vrai que c’est drôle hein. » grogna Clément.

Puis il se concentra à nouveau sur le métal qui le narguait.

 

Chapitre Précédent <~~ Sommaire ~~> Chapitre Suivant

Publicités

4 commentaires sur “JIM – Chapitre 3 : Implantation

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s