JIM – Chapitre 11 : Sauvetage

Auteur : Vhail
Check : Miss X


Je lève le suspens, voici le chapitre du sauvetage. À la base, toute la partie avec les anges et les démons n’était pas prévue dans le plan de cet arc. Clément devait juste rencontrer Alice point final. Mais en écrivant, je me suis mis à imaginer de plus en plus de choses à rajouter et ça a donné ce que vous êtes en train de lire. J’espère que ça vous plait et à bientôt pour un prochain chapitre.


« Chers citoyens du Paradis. » commença l’homme avec une voix d’orateur accompli.
« Vous avez été réunis aujourd’hui pour assister à la punition de deux êtres ayant transgressé les règles édictées par notre Père. Voyez comment un démon, par ses viles paroles, a pu corrompre un de nos meilleurs et plus intègres soldats. Que sa faute vous serve d’avertissement. Ne tombez pas dans la paresse intellectuelle de croire que rien ne peut vous atteindre et restez toujours vigilants. Ne croyez jamais les paroles mielleuses d’un démon et œuvrez à éliminer cet ennemi avant qu’il ne corrompe notre belle jeunesse. Prenez acte de ce jour et craignez le courroux de notre Père si vous ne respectez pas ses commandements. »

Ses dernières paroles furent suivies d’un tonnerre d’applaudissements et d’une ovation générale de la part de la foule en contrebas. L’homme se plaça sur le bord de l’estrade et le bourreau monta à son tour. Néphariel avait expliqué à Clément et Alice que l’exécution consisterait à faire tomber un rayon de lumière sur chaque condamné pour ainsi les brûler. Le bourreau se plaça face à Careth et Katriya et commença son incantation.

Dans l’immeuble, Clément se mit aussi en mouvement. Il prit un petit disque dans chaque main et s’approcha de la fenêtre.

« Transfert » dit-il en libérant sa magie.

Il disparut et réapparut dans le dos des parents d’Alice. Il colla dans le dos de chacun un disque ce qui les fit se dématérialiser pour se retrouver devant leur fille. Celle-ci décolla les disques et les jeta au loin avant qu’ils ne se désintègrent.

« Pas le temps pour les retrouvailles. Passez là-dedans et attendez-moi. » dit-elle en poussant ses parents à travers le portail en faisant fi de leurs protestations. Après avoir vérifié que ses parents ne revenaient pas et restaient bien sagement de l’autre côté, elle se dirigea vers la fenêtre.

Clément se trouvait toujours en face du bourreau qui s’était arrêté net dans son incantation et se demandait ce qu’il devait faire. La place était plongée dans un silence complet qui contrastait avec l’euphorie de l’exécution.

« Navré d’interrompre votre petite sauterie mais cette exécution est annulée. » dit-il en attrapant le bourreau par le col et en le lançant sur l’orateur. Tous deux tombèrent dans la foule. « Bien, mesdames et messieurs, je ne vais le dire qu’une seule fois. Si vous tentez encore une fois de pourchasser ces deux personnes dans le but de les éliminer ; et cela inclut parents, enfants, ancêtres ou autre membre de la famille ; je reviendrai raser cet endroit. » dit-il sur un ton on ne peut plus sérieux et assez fort pour que toutes les personnes présentes entendent.

En finissant sa phrase, il évita un tir de magie qui provenait des archanges rassemblés à sa gauche. Ce tir fut suivi d’une explosion venant de l’immeuble où Alice se trouvait et une fumée bleue s’échappa des fenêtres du quatrième étage.

[Et merde, elle a quitté l’étage. Heureusement que j’ai pris un téléporteur de rechange.] pensa-t-il.

Le téléporteur avait une sécurité qui déclenchait son autodestruction si ni Alice ni Clément ne se trouvaient à proximité. L’explosion entraîna un mouvement de panique dans la foule, tous les anges présents sur la place voulant fuir le plus loin possible. Clément constata qu’un des archanges donnait des ordres aux autres pour que certains aillent fouiller le bâtiment tandis que quatre autres se dirigeaient vers lui.

[Ok, donc deux groupes de cinq.]

L’archange qui avait donné les ordres rejoignit les quatre qui se dirigeaient vers lui et ce dernier constata que c’était Néphariel. La situation commençait à se compliquer et il décida d’agir en premier. Il disparut, réapparut dans le dos d’un des archanges qu’il attrapa par les épaules et l’emmena à l’autre extrémité de la place avec son {Transfert} où il l’assomma proprement.

[Bien 4 contre 1 maintenant.]

Les archanges hésitèrent mais rapidement, ils commencèrent à charger leur magie. Néphariel avait hésité un peu plus que les autres et n’arrivait pas à chasser cette impression persistante de déjà-vu. Les quatre archanges lancèrent leur magie en même temps : « Lumière sacrée. »

« Bouclier saint. » Clément para les quatre rayons de magie et contre-attaqua immédiatement. « Prison de terre. »

L’archange le plus à gauche s’enfonça dans le sol jusqu’au cou hors d’état de nuire.

[Plus que trois.]

Un des trois archanges fonça sur lui pour l’affronter au corps à corps. Après un échange de coups très violent, l’archange s’effondra au sol le genou droit en miettes et une fracture ouverte au bras gauche. Clément essuya le sang qui coulait de la coupure qu’il avait à la joue. L’avant dernier archange s’approcha et fut accueilli par un coup de pied retourné au menton qui l’envoya s’écraser contre la paroi d’un immeuble.

[J’ai un peu forcé sur le renforcement physique je crois.] songea Clément.
Il se tourna vers le dernier archange restant.

« Désolé Néphariel. Ce n’est pas contre toi mais je dois partir d’ici. » dit-il en chargeant sa magie.

« Co-comment connais tu mon nom ? » demanda l’archange paniqué en reculant.

« Il vaut mieux que tu ne le sache pas. »

Clément allait lancer sa magie quand une voix se fit entendre.

« Arrête tout de suite ou elle meurt ! » hurla la voix derrière lui.

Le deuxième groupe d’archanges venait de sortir de l’immeuble d’où Alice et Clément avaient établi leur stratégie. Cette dernière était maintenue par un archange qui la menaçait avec une arme paraissant très effilée. Du groupe qui était constitué de cinq personnes à la base, il n’en restait que trois valides maintenant. Un manquait à l’appel, un autre tenait son bras disloqué et avait une aile brisée. Clément éteignit sa magie.

« Alice, qu’est-ce que je t’avais dit ? »

« Désolée, je me suis inquiétée de te voir entouré d’autant d’ennemis. » répondit-elle penaude.

« C’est gentil de ta part mais si je t’avais dit d’attendre, c’est que j’avais un plan. »

« Tu aurais peut-être pu me le dire en entier ton plan aussi. » reprocha-t-elle.

« Oublions ça pour le moment. Dis-moi le grand malabar, aurais tu l’obligeance de bien vouloir la lâcher. »

« Ne fais pas ça. C’est la fille des deux traîtres qu’on allait exécuter. » cria Néphariel.

« Je n’en avais pas l’intention. Leur capture m’assurera de récupérer ta place. » fanfaronna l’archange.

« Je vois, tu es du genre à marcher sur les autres pour avoir un meilleur rang. » constata Clément.

« Non, je suis juste opportuniste. »

« Pourtant, c’est ce que tu fais en ce moment. » rétorqua Clément pragmatique.

« Comment ça ? » demanda l’autre qui semblait perdu.

« Regarde à tes pieds. » répondit-il en désignant la paires de mules charentaises ridicules que son interlocuteur portait.

L’archange baissa les yeux et constata qu’il était debout sur la tête de son collègue enfoncé dans le sol. Il jura et descendit de la tête de l’archange.

« Rends-toi ou elle meurt. » ragea-t-il.

« Pas aujourd’hui. Alice. » lança-t-il.

Le corps de cette dernière devint lumineux et se transforma en épée qui se logea dans la main droite de Clément. À ce moment, Néphariel hurla de douleur et tomba au sol en se tenant la tête avec les mains.

« Tiens, je ne pensais pas que ça pourrait lui faire revenir sa mémoire ça. C’est surprenant. » dit Clément.

[Je t’avais prévenu que revoir des choses qui avaient été effacées de ses souvenirs pourrait les ramener.] dit Faé dans sa tête.

Pendant ce temps, les trois archanges restants s’apprêtaient à l’attaquer. Il fit négligemment décrire un arc de cercle à l’épée en disant « Tranchant démoniaque. » Un arc semi-circulaire noir comme la nuit s’échappa de la lame et fonça vers les ennemis. Celui qui avait tenu Alice parvint à esquiver mais les deux derrière lui eurent beaucoup moins de chance. Ils s’envolèrent dans un bel ensemble et allèrent finir leur course cinq mètres plus loin en s’écrasant au sol. Le regard de Clément fit des allers-retours entre sa lame et les deux archanges évanouis.

« Un petit peu trop puissant il semblerait. » constata-t-il.

Après avoir vu que ces alliés étaient toujours en vie, l’archange lança des traits de magie angélique sur son ennemi qui les para avec sa lame.

« Liens angéliques. » hurla-t-il en frappant le sol du poing. Plusieurs chaînes d’un blanc pur sortirent du sol sous les pieds de Clément et l’immobilisèrent en entourant son corps. L’archange chargea dans le but de le désarmer et le mettre KO.

« Aura démoniaque. » Une aura noire entoura le corps de Clément et rongea les chaînes qui le retenaient. Son ennemi s’arrêta net pour éviter le coup d’épée en diagonal qui visait sa gorge. « Brûlure ténébreuse. » incanta Clément. Sous les pieds de l’archange, le sol s’embrassa avec un feu sombre et l’archange dut s’envoler pour éviter l’attaque. Une fois dans le ciel, il leva les deux bras au-dessus de sa tête et une sphère lumineuse qui grossissait de plus en plus apparut. « Nova sacrée. »

« Ne fais pas ça, tu vas tous nous tuer. » hurla Néphariel.

« Je n’en ai rien à faire, je dois éliminer cet ennemi. » cracha l’archange hystérique.

« IL SUFFIT GABRIEL. » tonna une voix.

La sphère qui se formait disparut, le feu démarré par Clément aussi, l’archange enfoncé dans le sol fût libéré et les blessures de tout le monde sur la place furent soignées même si les blessés restèrent évanouis.

Une forme blanche très brillante était apparue sur la place. On ne pouvait pas distinguer les contours de son corps, c’était comme s’il était constitué de la lumière même. Son apparence changeait sans cesse, la seule chose certaine était que l’apparition dégageait une puissance incommensurable. En la voyant, le dénommé Gabriel pâlit et se posa. De concert avec Néphariel qui s’était relevé, il s’agenouilla devant l’être.

« Père. » dirent-ils parfaitement synchronisés.

Derrière eux, Clément lâcha l’épée et Alice reprit son apparence originelle.

« C’est bien celui que je crois ? » demanda-t-elle en murmurant.

« Il semblerait. » répondit Clément aussi en murmurant.

« Père, vous aviez dit que vous n’interviendriez plus dans nos vies. Pourquoi rompre votre parole maintenant ? » questionna Gabriel.

« Je ne peux pas laisser mes enfants impliquer un humain dans notre conflit. Cela donnerait de la légitimité aux démons et je ne peux pas le permettre. Gabriel, rassemble tes camarades présents et retourne sur le front pour combattre les démons. »

« Mais Père … »

« Contesterais-tu mes ordres ? » interrogea l’être.

« Non Père, j’y vais tout de suite. »

Gabriel se releva et commença à rassembler ses camarades qui commençaient à reprendre leurs esprits puis quitta la place en lançant un regard mauvais à Clément et Alice. Néphariel s’était aussi relevé et s’apprêtait à partir.

« Néphariel, tu restes ici toi. »

Ce dernier se raidit et pâlit encore plus.

« Dites-moi monsieur Clerc, est-ce que vous pourriez m’expliquer comment la jeune demoiselle à vos côtés a pu finir sous forme d’épée ? » demanda Dieu en se tournant vers Clément.

« C’est étonnant que vous ne le sachiez pas alors que vous connaissez mon nom. »

« Comment oses-tu lui adresser la parole sur ce ton ? » s’offusqua Néphariel.

« Hahaha. Tu as du cran jeune mortel. Je vais laisser passer pour cette fois parce que tu as donné une leçon d’humilité à mes fils. Mais ne sois pas trop confiant, tu ne t’en sortiras pas aussi bien la prochaine fois. » dit-il en reprenant son sérieux.

Néphariel était bouche bée face à la scène qui se jouait devant ses yeux.
« Quand à toi Néphariel, pour ta traitrise partielle, je t’exile sur Terre jusqu’à nouvel ordre. Prends ce document et lis-le quand tu seras arrivé. »

Il tendit un rouleau de parchemin scellé à Néphariel qui semblait abattu puis claqua des doigts. L’archange disparut sans avoir eu le temps de protester de quelque manière que ce soit.

« Pratique comme truc. » siffla Clément admiratif. « Du coup, on peut partir ? »

« Tout à fait, mais je vous préviens, n’intervenez plus dans un conflit qui vous dépasse. »

« Bien compris. » dit Clément pendant qu’Alice hochait la tête intimidée.

Il sortit le téléporteur de rechange et le déploya, s’apprêtant à partir avant que l’être ne change d’avis. Tous deux traversèrent le portail qui se désintégra ensuite sans laisser de trace cette fois ci. La place était redevenue silencieuse et seules restaient les traces du combat.

« Du soul steal, hein ? L’univers est bien vaste et plein de danger mais tu as accès à de nombreux autres jeune homme. Voilà qui devrait rendre les choses intéressantes. » dit-il sur un ton énigmatique. « Bon, et si je réparais ça maintenant. » se dit Dieu. Et il se mit au travail.

En sortant du portail, Clément et Alice se retrouvèrent nez à nez avec les parents de cette dernière qui semblaient plutôt de mauvaise humeur et les menaçaient avec leurs magies respectives.

« Je crois que vous allez devoir nous donner quelques explications. » dit froidement Katriya.

Chapitre Précédent <~~ Sommaire ~~> Chapitre Suivant

Publicités

9 commentaires sur “JIM – Chapitre 11 : Sauvetage

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s