JIM – Chapitre 12 : Réunion de famille

Auteur : Vhail
Check : Miss X


Nouveau chapitre et fin de la partie avec les anges et les démons. Le temps passe vite quand même et on est déjà au douzième chapitre, la moitié du premier arc narratif. Au départ, je ne pensais pas écrire autant de chapitres que ça pour cet arc mais bon, au fur et à mesure, le récit s’est étoffé. Sur ce, bonne lecture et à la semaine prochaine.


 

« Maman !! » cria Alice en se jetant dans les bras de sa mère.

Celle-ci, un peu surprise, eut juste le temps d’éteindre sa magie avant de griller sa fille.

« Moi aussi je suis heureuse de te revoir. » dit-elle en serrant fort dans ses bras sa fille.

« Je me sens un peu abandonné ! » s’exclama Careth pour plaisanter en se joignant à elles.

Clément sortit discrètement de la pièce et se dirigea vers la cuisine pour se faire un café.

« Une grande réussite cette mission. » lança Faé en faisant apparaître son hologramme à ses côtés.

« Clairement. Je me sens quand même un peu désolé pour Néphariel et je ne pensais pas que voir Alice se transformer en épée lui ramènerait ses souvenirs. »

« La probabilité était très faible, c’est pour ça que je n’en t’ai pas parlé. Le transmetteur est toujours sur lui, si tu veux, je peux encore le pister. »

« Non, ce n’est pas la peine. On va le laisser tranquille pour le moment. Il va être suffisamment occupé à devoir s’adapter à la vie sur Terre. »

« Comme tu veux mais sache que je vais quand même laisser le traceur actif. »

« Si ça t’amuse. » dit-il en arrivant dans la cuisine.

« Je vais le tuer !! » hurla une voix féminine quelques instants plus tard à l’extérieur de la pièce.

« S’il te plait, calme-toi maman. » supplia Alice.

« Ne t’inquiète pas ma chérie, ta mère ne va pas vraiment le tuer. » tenta de la rassurer son père.

« Mais justement, c’est pour elle que je m’inquiète, pas pour lui. »

« Oh !! »

Un bruit de pas précipités se fit entendre arrivant en direction de la cuisine. Un éclat brillant entra dans la pièce, précédant de peu Katriya. Clément leva la main et attrapa le projectile au vol avant qu’il n’atteigne sa gorge. Son regard remonta du couteau qu’il avait dans la main à l’ange qui se tenait sur le seuil de la cuisine.

« Allez-y, faites comme chez vous ! Servez-vous dans mon armurerie en passant, je ne vous dirai rien !! »

« C’est vrai je peux !? » répliqua l’ange à moitié sarcastique, à moitié sérieuse.

« Oui, vous auriez même du prendre le scaphandre, ça aurait amélioré vos mouvements. J’hésite à dire que vous maîtrisez aussi bien l’ironie que Faé mais j’ai comme un doute. »

« C’était méchant ça. Je me suis améliorée depuis la dernière fois. » s’offusqua l’intéressée.

« En susceptibilité aussi, à ce que je vois. » plaisanta Clément.

L’hologramme répliqua par une moue de dédain et se mit à bouder dans un coin. Au moment où il se retournait vers la porte, Clément attrapa un deuxième couteau qui volait dans sa direction.

« Il faudrait peut-être arrêter avec ça, vous ne croyez pas ? » demanda-t-il à la mère d’Alice.

« Ne m’ignorez pas ! Comment avez-vous pu faire ça à ma fille ? »

« C’était un accident, je n’ai jamais voulu faire ça et de toute façon, c’était le seul moyen de la sauver dans l’immédiat puisqu’elle allait se faire tuer. » Il attrapa un troisième couteau en vol. « C’est bon là, vous pouvez arrêter ? »

Katriya fit une moue de dépit en voyant qu’aucun de ses lancés n’avait été concluant.

« Je ne suis pas convaincue. »

« Ce n’est pas comme si vous aviez vraiment le choix. Ce qui est fait est fait. » répliqua-t-il.

Entre temps, Alice et son père étaient arrivés et avaient assisté à la fin de l’échange.

« Maman, calme-toi maintenant. » demanda Alice.

« Il t’a tuée, comment veux-tu que je me calme ? »

« Il m’a sauvée. Je serais morte pour de bon s’il n’était pas intervenu. »

« Hum… »

« Vous pourriez me rendre les autres armes que vous m’avez empruntées, s’il vous plaît ? De préférence sans me les jeter dessus. » demanda Clément innocemment.

Katriya hésita puis planta finalement les sept couteaux qui lui restaient dans la table de la cuisine et quitta la pièce d’un pas furieux suivie de près par sa fille. Seul Careth resta avec Clément.

« Vous voulez un café ? » demanda Clément en lui tendant une tasse pleine du liquide fumant après avoir posé les trois couteaux qu’il avait dans la main.

« Merci bien. » dit Careth en prenant la tasse. « Et merci de nous avoir sauvés nous et notre fille. Je sais que ma femme ne va pas vous remercier et qu’elle va se focaliser sur la condition de notre fille donc je le fais pour elle. Mais est-ce que vous pensez que c’est réversible ? »

« Malheureusement non. Mais franchement, voyez ça comme un pouvoir additionnel à ceux qu’elle possède déjà. Elle peut rester sous forme humaine tout le temps, ça ne change rien, c’est toujours la fille que vous avez connue. La seule chose qui change un peu c’est que, apparemment, elle a moins besoin de manger et de dormir. »

« Mais elle doit rester avec vous à cause de cette histoire de contrat. »

« Il ne me semble pas, en tout cas pas avec celui que j’ai utilisé. Des précisions Faé ? Si tu as fini de bouder dans ton coin. »

L’hologramme sortit de son silence pour donner une réponse au père inquiet.

« Effectivement, il n’y a pas de condition spécifiant qu’elle est obligée de rester avec toi vu le type de contrat que tu as, entre guillemets, utilisé. Il n’y aura aucun problème si elle veut repartir avec vous. » dit-elle en se tournant vers Careth.

« Vous voyez. Faites-moi plaisir et allez rassurer votre femme à propos de ça. Moins longtemps elle voudra me faire la peau et mieux ce sera. Je suis sûr que ça lui fera plaisir. »

« Merci beaucoup pour votre franchise. » dit-il en serrant la main de Clément. Il posa sa tasse de café puis partit rejoindre sa femme et sa fille.

« Tu n’aurais pas dû lui mentir. » reprocha Faé quand il fut assez éloigné.

« Je ne lui ai pas menti. » s’étonna Clément.

« Tu as oublié de lui parler de son immortalité. » répliqua-t-elle.

« Les anges et les démons sont de base plus ou moins immortels vis-à-vis du temps. Je n’ai pas jugé nécessaire de lui dire que sa fille pourrait régénérer ses blessures en restant sous forme d’épée quelques temps. Franchement, ça n’a aucun impact sur sa vie. Laissons les vivre une vie normale et s’ils s’en rendent compte, ils viendront me le reprocher, on verra bien à ce moment-là. »

Clément finit son café et se dirigea vers les voix qu’il entendait provenir d’une pièce adjacente.

« Navré de vous déranger mais ma base n’est pas équipée pour accueillir autant de monde en même temps. Donc ce n’est pas pour vous mettre dehors mais qu’est-ce que vous comptez faire ? » demanda-t-il en arrivant vers la famille.

« Nous allons retourner dans notre maison en Irlande tous les trois. » répondit Careth.

« Pas de soucis. Faé, ouvre le portail pour Paris s’il te plait. Vous pourrez prendre le premier vol pour Dublin comme ça. Vous irez plus vite de cette façon. »

« Merci Clément pour tout ce que tu as fait pour moi et ma famille. Je ne l’oublierai jamais. » dit Alice en le serrant dans ses bras.

« Je n’allais quand même pas te laisser dans une telle misère. » répondit-il en se détachant d’elle puis il sortit une montre de sa poche qu’il lui tendit. « Si jamais tu as besoin de me contacter. »

Elle prit l’objet et le rangea dans sa poche en le remerciant une énième fois puis se dirigea vers le portail avec ses parents. Elle le traversa accompagnée de son père, Katriya restant un peu en retrait.

Elle se retourna vers Clément juste avant de passer.

« Je n’oublierai pas ce que vous avez fait à ma fille et un jour, je vous en ferai payer le prix. » menaça-t-elle.

« C’est ça. Je vous attendrai. » répondit-il de manière ironique.

Elle le fixa avec intensité puis traversa le portail qui se referma ensuite et la pièce retrouva son calme habituel.

« Bien, revenons à notre mission principale maintenant. »

Il quitta la pièce et rejoignit Faé qui lui annonça qu’elle avait enfin trouvé les plans du lieu où était retenue l’autre magicienne multivers.

 

Chapitre Précédent <~~ Sommaire ~~> Chapitre Suivant

Publicités

10 commentaires sur “JIM – Chapitre 12 : Réunion de famille

  1. Merci pour le chapitre & Vivement la suite 😀

    Je suis presser de voir quelle tournant va prendre l’histoire a la fin de l’arc, j’ai bien envie de voir a quoi ressemble les autres mondes 😀

    Super travail en tout cas ^^

    J'aime

  2. Yoop, je viens de lire les 12 chapitres et je trouve tout ça plutôt pas mal. Le choix du multivers donne vraiment une liberté d’écriture et d’invention presque illimité que ce soit dans les races, les cultures, les pouvoirs etc donc j’ai vraiment hâte de lire la suite. J’ai été un peu déçu par le départ de la néphilim probablement parce que j’étais persuadé qu’elle resterait avec le héro a cause de sa condition ‘d’épée’… Ce que je veux dire. c’est que si elle n’avait pas été une épée capable de dégommer des être célestes à la pelle, je ne pense pas que son départ m’aurait dérangé. Mais là, j’ai l’impression que le héro perd un atout majeur .. enfin bref je divague probablement ^^.

    Sinon ce serait bien de mettre un genre de tableau avec un récapitulatif des pouvoirs qu’il maîtrise, genre à la fin des chapitres. 😉 Bref continue comme ça, merci pour ton travail et sache que j’ai hâte de lire la suite .. 🙂

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s