Evil God Average 2.08 – Envahisseurs, ou Plutôt, Clients

Traducteur & Adapt : Keyleth
Check : Miss X


Uooon ! J’ai pris beaucoup de plaisir à traduire ce chapitre. Harvin est décidément mon perso préféré ! Sur une autre note (le la), ma copine a acheté une GameBoy Player, un outil de la GameCube pour jouer aux jeux GBA sur la télé… Et maintenant je peux plus toucher à la console parce qu’elle monopolise notre seul écran *hurle à la mort*.


『Bienvenue !』

Il y a plein de donjons répartis à travers le monde, mais probablement aucun qui accueille les gens par cette phrase.
Si c’était le cas, il y aurait pas mal de raison de remettre en question la santé mentale de ses habitants.

Par ailleurs, les envahisseurs, ou plutôt les clients, ne sont toujours pas parvenus à mon donjon. Car en chemin les attendent les embuscades de nombreux assassins. J’utilise mon pouvoir d’Administrateur, Lecture d’Informations, pour les espion-, je veux dire les observer.

『Monsieur, je vous recommande notre auberge !』

『Non, venez plutôt chez nous !』

『Nous avons de jolies serveuses !』

『Armes, armures, nous avons de tout ! Venez visiter notre boutique !』

『Il vous manque des herbes médicinales !? Vous ne devez pas aller dans le donjon sans être complètement prêts !』

『Si vous nous laissez vos objets, vous pouvez échouer dans le donjon sans problèmes ! Le garde-meubles est par ici !』

『Allez-vous acheter une carte ? Sans ça, le donjon va être plutôt difficile, vous savez !?』

Je parle des assassins connus sous le nom de vendeurs à la criée.
Avant même d’atteindre le donjon, les visiteurs sont exposés à la guerre que se livrent les boutiques et auberges pour attirer des clients. A À cet endroit, les 9/10èmes abandonnent. Enfin, ce n’est pas comme s’ils mourraient ou qu’ils étaient blessés. Ils sont juste retardés d’une journée.
Mais ces vendeurs sont de formidables marchands. Ce sont vraiment des fidèles de la Déesse du Mal ? Ou ont-ils été un peu trop motivés par ma révélation de l’autre jour ?

La petite partie des visiteurs qui réussissent à passer les assassins à la volonté de fer, ainsi que ceux retardés d’un jour, finissent par arriver devant le temple qui sert d’entrée au donjon.
En entendant les mots “Déesse du Mal”, la plupart des gens sont sur leurs gardes, mais nous n’avons pas de portiers, et les portes sont grandes ouvertes.
Toutefois, près de la porte rôde la seconde vague d’assassins.

Et en ce moment même, une victime… Ah, ma langue a fourché. Désolée, un nouveau visiteur vient d’arriver. Comme si c’était complètement normal, les assassins apparaissent devant lui.

『Croyez-vous en Anri-sama~ !?』

『OWAH ! T-, T’es qui toi !?』

C’est un homme blond portant des habits de prêtre de luxe… Le Joyeux Pape Harvin. N’importe quel dirigeant serait très occupé, mais dès qu’un visiteur apparaît, il est là.

『Anri comme… la Déesse du Mal ? Bien sûr que je ne crois pas à des trucs comme ça !』

En entendant sa réaction, j’ai pensé “Ben, oui”, mais le Pape lève les yeux au ciel comme si c’était la fin du monde.

『Ooh ! Quel Péché ! Anri-sama, accordez votre pardon à ces pauvres agneaux égarés.』

『Qui c’est l’agneau !?』

Accordez quoi ?
Je digresse un peu, mais c’est la cinquième fois aujourd’hui qu’il crie ces mots. Il y a aussi eu cinq groupes qui sont venus défier le donjon aujourd’hui. Et à chaque fois, la Pape s’est mit à pleurer de cette façon. Tous les visiteurs se sont mis à crier, en colère, mais il ne s’en est pas ému.

『Prenez ceci. Un précieux livre saint, copié par mes soins. Lisez ceci et apprenez d’Anri-sama.』

En disant ça, il sort un unique livre et le tend au visiteur. L’homme prend le livre par réflexe, et l’accepte par accident.
… En effet, il l’a bien accepté.

『Qu’est-ce… Atte-, OOOHHHHHHHHHHHHHH !? C’est pas le Livre Noir ? Qu’est-ce que t’a fait putain !』

Apparemment la renommée des écrits saints rédigés de ma main s’est étendue aux autres pays, et l’homme s’est rendu compte de ce qu’on lui a donné. Une fois accepté le livre maudit, les infortunes s’enchaînent jusqu’à ce qu’ils en fassent une copie et la donnent à quelqu’un d’autre. Par cette méthode, il se répand lentement dans les pays voisins… Mais ce n’est qu’un livre de bonne conduite…
Quand je l’ai montré à Leonora, la malédiction s’est activée, ce qui a enclenché tout le processus. Mais comme ça me désole que de causer l’infortune des autres sans raisons, j’ai pris soin d’écrire les règles au dos. Grâce à ça, tout le monde sait comment s’en défaire, et la renommée du Livre noir en tant qu’objet dangereux s’est rapidement étendue.
Mais je me demande quand même combien de copies il a pu faire… C’est au moins le 20ème livre qu’il sort de sa poche, rien qu’aujourd’hui.

『JE M’EN SOUVIENDRAIS ! ENCULÉ !!!』

Partant en disant cette phrase clichée, le visiteur s’enfuit du temple en tenant le Livre à la main. Je suis sûre qu’il est parti chercher de quoi en faire une copie.
Ainsi, à cause du second barrage d’assassins, le visiteur qui avait finalement réussi à atteindre le donjon a finalement abandonné. Aujourd’hui encore, “La Terre Sainte du Dieu du Mal” continue d’être imprenable.

…Mais ça ne va pas du tout ? Comment les choses peuvent-elles avancer si tout le monde s’enfuit à l’entrée ?
C’est chouette que personne n’arrive à prendre le donjon, mais j’aurais des problèmes si les visiteurs abandonnent pour ne jamais revenir. La première vague d’assassins -les vendeurs- ne posent pas de problèmes puis qu’ils les retardent juste d’une journée, mais la seconde vague ne va pas du tout.

« Punition Divine. »

Je téléporte le plateau qui est sur la table loin au dessus de sa tête… et le laisse tomber.

◆◇◆◇◆◇◆◇◆◇◆◇◆◇◆◇◆◇◆

『Haha, je m’excuse du fond du cœur. J’ai été un peu trop fervent dans mon travail de missionnaire.』

Je discute avec le Pape, qui a maintenant une grosse bosse sur la tête, par écran. Je suis reconnaissante de son travail, mais la façon dont il le fait ne va pas. Au lieu de les convertir, il va juste les rendre hostiles. Enfin, ils va peut-être les rendre effrayés, donc je pourrais gagner de la foi à la place…

『Le prosélytisme ne me dérange pas, mais les renvoyer est interdit. Plutôt que de leur parler quand ils viennent, ce serait mieux de le faire quand ils partent.』

『Bien sûr ! Ainsi, ce sera plus facile pour eux de vous accepter après avoir ressenti votre puissance, Anri-sama. J’admire votre sagesse.』

Non, ce n’est pas ce que je voulais dire mais… Tant pis.

『Tous les visiteurs jusqu’ici ont été humains ?』

『Oui. Ou tout du moins, je n’ai pas vu un seul démon arriver jusqu’au temple.』

Je lui pose la question sur la provenance des visiteurs, mais il n’a pas vu un seul démon pour l’instant.
Je l’avais prévu. Nous nous trouvons sur un territoire qui appartenait aux Humains, c’est en territoire ennemi pour les Démons. Si un grand nombre d’entre eux venaient ici en même temps, il est possible que les pays voisins surréagissent. Ils n’ont pas d’autre choix que d’agir avec prudence.

En plus, la Race Humaine et la Race des Démons se ressemblent. Ils n’ont pas de cornes ni d’ailes. J’ai posé la question à Leonora avant, mais au mieux on ne peut les différencier qu’avec la couleur des cheveux et des yeux. S’ils sont métissés, les caractéristiques seront moyennées, mais comme les deux races ont été créées ennemies, les relations romantiques sont plutôt rares, donc on devrait pouvoir le savoir si des démons arrivent. Néanmoins, avec les Héros Invoqués, les métisses apparaissent de plus en plus.

Ma plus grande inquiétude pour l’instant c’est qu’un combat éclate entre les deux dans le temple ou aux alentours. Mais je n’ai pas besoin d’y penser pour l’instant.
Toutefois, Anbaal a parlé aux Démons, donc cette paix ne va pas durer. Nous allons rester sur nos gardes.

『Bien. Je vais continuer de te laisser gérer.』

『Bien reçu. Je vais continuer de les convertir sans failles.』

『Non, comme je disais…』

『Oh, mes excuses. Je ne dois le faire que lorsqu’ils sortent, n’est-ce pas ?』

Est-ce que les choses vont bien se passer ?

◆◇◆◇◆◇◆◇◆◇◆◇◆◇◆◇◆◇◆

« Fumu. C’est vraiment délicieux aujourd’hui.

– Huhu, nous en avons beaucoup, donc n’hésitez pas à demander un second service.

– Miam miam. »

Tena et Leonora ont fini tôt aujourd’hui, donc avec Lili, nous avons pu manger toutes ensemble. Ces derniers temps, nous sommes occupées, donc c’est un moment précieux.

« Je vois. C’est réellement délicieux, n’est-ce pas ?

– Hmm, pas mal, ouais…

– Ou-Oui ! M-, Merci beaucoup ! »

…Si ces deux là n’étaient pas là, en tous cas.
Mais pourquoi sont-ils ici, ces deux dieux ? Alors qu’ils n’ont pas besoin de nourriture, ils jouent les pique-assiettes. Ce qui me rend triste c’est la nervosité de Tena.
En effet, Leonora est assise à côté d’Anbaal et s’occupe de lui, pendant que lLili est assise sur les genoux de Sophia qui la nourrit. Anbaal n’est vraiment pas sociable, mais montre de la gentillesse envers Leonora… C’est à cause de sa poitrine, hein. C’est à cause de ça ?
Blagues à part, Sophia ne s’occupe que de Lili, et Anbaal de Leonora, probablement à cause de leurs races attitrées. Leurs attitudes envers Tena et moi est sont clairement différentes. Mais je ne pense pas que ça les tuerait d’être un peu plus sympa…

« Quel est le problème ?

– Heiiiin ? »

Les deux m’adressent la parole, ayant peut-être remarqué mon regard.

« Pourquoi vous êtes là ?

– J’ai déjà donné ses instructions à la Race des Démons, donc tout ce qui me reste à faire, c’est les surveiller. C’est pas mieux d’être proche d’eux pour ça ?

– Je suis dans la même situation. Et de plus, si je les surveille de près, je pourrais sauver la vie des visiteurs le moment venu. »

Attendez une seconde.
Je comprends que vous vouliez regarder le match de près comme l’avenir du monde repose dessus, mais je ne peux pas laisser passer ça.

« …Vous allez rester ici pendant tout le match ?

– Bien sûr.

– C’est pas évident ? »

Vous pouvez pas rentrer chez vous ?

« Y’a-t-il un problème Anri ?

– Anri-sama ? »

Guh-, Leonora et Lili ont été capturées par l’ennemi.
Je tourne le regard vers ma dernière alliée, Tena.

« …

– … »

Durant notre conversation silencieuse, en un instant nous avons échangé 『Faits quelque chose』 et 『C’est impossible』.

Si les croyants de l’Église de la Lumière Sacrée et les Démons savaient que leurs dieux se trouvent dans le Temple de la Déesse du Mal, je me demande s’ils perdraient l’esprit.
Tout en réfléchissant à ça dans un état proche de l’oubli, je pousse un profond mais silencieux soupir.

 

Chapitre Précédent <~~ Sommaire ~~> Chapitre Suivant

Publicités

11 commentaires sur “Evil God Average 2.08 – Envahisseurs, ou Plutôt, Clients

  1. Ce que c’est drôle 😁
    HaHaHa 😂
    Mais la pauvre quoi 😅
    Il n’ont aucune pitié ces deux là ?!! 😄
    En tout cas ça promet d’être amusant 😋
    La suite risque d’être assez intéressante !! 😆

    PS: Merciiiii pour ce nouveau chapitre 😊
    Comme toujours j’ai hâte de lire la suite ❤️❤️ ❤️

    Aimé par 2 people

  2. merci pour ce chapitre la pauvre elle et une déesse de la peur mai personne na peur d elle a par les humain elle la princesse démone et ces tout même le papa idiot la pauvre

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s