Evil God Average 2.07 – Recommencer le Donjon

Traducteur & Adapt : Keyleth
Check : Miss X


Et voilà, tranquille pour le week-end. J’ai trop de jeux vidéos à finir, et pas assez de temps… Sinon, je relance l’invit’, mais quelqu’un veux jouer à Civ 5 ou Saint Row 3 ou 4 sur PC ? Ou à SWTOR ?


Depuis la révélation nous avons commencé à construire la ville autour du temple comme c’est un problème urgent, et je suis occupée avec mon donjon que j’ai délaissé pendant un temps.
Depuis le jour où je suis devenue la Déesse du Mal, personne n’a pu envahir le donjon surmonté du temple. Ce n’est pas comme si j’avais désactivé quoi que ce soit, donc il est toujours prêt à accueillir des visiteurs, mais puisque j’y suis, j’ai décidé que j’allais faire l’entretien juste au cas où.

Après ce préambule, je sais que c’est soudain, mais je voudrais me changer pour l’évènement que j’attends depuis si longtemps.
C’est en effet l’heure de l’invocation de dragon !

Le Dragon, symbole de l’être le plus puissant, au sommet du monde de la fantasy.
Parfois l’ennemi le plus fort, parfois l’allié le plus sûr, parfois encore le dieu qui gouverne le monde. Bien que sa position puisse changer, le dragon est toujours décrit comme le plus fort.
Un corps majestueux et des crocs acérés. Des écailles épaisses et des griffes capables de déchirer n’importe quoi. Et pour finir, de grandes ailes dignes de celui qui règne sur le ciel. D’un souffle, il peut balayer une armée, et peut aussi parfois utiliser librement les plus puissantes magies. Le plus fort des monstres, le dragon, est un tel être.

On peut en gros les séparer en deux catégories. Il y a les dragons occidentaux qui ressemblent à des lézards et les dragons asiatiques qui sont plus proches du serpent. Mais ça doit absolument être un dragon occidental. Il y a toutes sortes de fans des dragons, donc certains ne seront pas d’accord, mais comme de toute façon c’est moi qui invoque je choisis ce que je veux (ndt : Du calme, on a rien dit…).

Pendant que je réfléchis à ça, je m’occupe des préparations pour l’invocation.

On parle d’un dragon, donc je suis sûre qu’il sera énorme.
C’est risqué de l’invoquer dans le bureau où se trouve le cœur du donjon. Pour tout dire, j’ai fais cette erreur pour l’invocation de l’Armure Vivante d’orichalque du niveau 20, et je me souviens amèrement de la pièce à moitié détruite. Je ne referai pas la même erreur.
Au lieu du cœur immobile, j’emporte un petit cœur secondaire et je me téléporte à la salle du boss du 30ème niveau. Si je l’invoque ailleurs, je devrais de toute façon le téléporter ici alors autant le faire directement.

Cette salle n’a pas changé depuis le jour où j’y ai rencontré Leonora. Le trône est à taille humaine et ne correspond pas au dragon mais je réfléchirai à l’aménagement après.

« Création de Donjon. »

Je murmure avec le cœur secondaire dans la main, et une fenêtre apparaît.
Je choisis le menu “invocation”, et dans les nombreuses catégories de monstres, “dragons”. Une liste avec plusieurs images de dragons et leurs statistiques apparaît. Dragons de feu, dragons d’eau, dragons de terre, dragon de vent… Je sens un sourire en coin rien qu’en regardant cette liste, mais je fais de mon mieux pour rester calme.
Puisque je vais en invoquer un, je vais prendre le plus fort. Depuis que je suis devenue une divinité, mon mana n’a fait que s’accumuler, donc je peux choisir celui que je veux. Je peux réorganiser la liste par coût en mana et je regarde le plus cher… Trop cool. Il a l’air puissant, je vais prendre celui-là.

« Invocation de Dragon. »

C’est sorti tout seul, alors que je n‘ai pas besoin de le dire.
Un cercle magique gargantuesque de 20 mètres de diamètre (ndt : c’est gros, mais y’a plus gros quand même… *repense au cercle de Full Metal Alchemist qui couvre tout un pays*) se matérialise devant moi. Le cercle clignote, et une énorme quantité de mana se rassemble au dessus. L’espace semble se distordre. Puis une chose gigantesque s’extirpe de la distorsion.
La créature rugit devant mes yeux pleins d’attentes.

« PIKYAAAAAAAAAAAAAAAAA !!! »

◆◇◆◇◆◇◆◇◆◇◆◇◆◇◆◇◆◇◆

Comment ça a pu arriver.
Il n’y a pas d’autre façon de décrire mes sentiments. Je reste là, abasourdie, les yeux fixés sur la tragédie devant moi.

Un corps majestueux et des crocs acérés. Des écailles épaisses et des griffes capables de déchirer n’importe quoi. Et pour finir, de grandes ailes dignes de celui qui règne sur le ciel. Un dragon possédant toutes ces choses est recroquevillé dans un coin de la pièce, cachant son visage contre le mur. Il illustre littéralement l’expression japonaise “protéger sa tête et laisser son derrière exposé” (ndt : je pense qu’on peut rapprocher à l’expression française “faire l’autruche”).

Vardneel le Dragon Noir.

500 000 000 de mana, une somme qui dépasse de loin le harcèlement, et qui en arrive à un point où même essayer de l’invoquer devient inintéressant. Le plus puissant et le plus cruel des dragons qui s’est matérialisé en échange de cette somme ridicule de mana a poussé un cri strident au moment où il est apparu, puis s’est enfui aussi loin que possible de moi comme un lapin effrayé.

Mn, ce n’est pas comme si je ne me doutais pas que ce se passerait comme ça.
Ces derniers temps, j’ai seulement discuté avec des humains et des démons, ainsi qu’avec des divinités sur lesquelles mes pouvoirs ne marchent pas. Du coup, j’ai complètement oublié son existence. Mais la description de l’Aura du Dieu du Mal dit bien qu’elle a assez de puissance pour faire s’enfuir frénétiquement un dragon.
Je le sais bien. Je le sais bien, mais la réalité est cruelle.
Alors que j’attendais ça avec impatience… depuis toujours….

J’étais tellement excitée, alors que ce n’est pas mon genre, que je rêvais éveillée de ce qui allais se passer une fois que le plus puissant des dragons aurait reçu ma protection divine. Mais en le regardant, ça a l’air impossible qu’il m’accepte au fond de son cœur. Et si je m’avance d’un pas dans sa direction, il commence par trembler puis il se presse encore plus contre le mur pour s’échapper.
Ah-, il finit par me montrer son ventre.
Veux pas. Je ne veux pas de la pose de soumission du plus fort des dragons. Je t’en supplie, ne détruis pas plus l’image que j’ai des dragons…

Qu’importe, rester ici n’améliorera pas la situation. Je quitte la pièce, déçue.

◆◇◆◇◆◇◆◇◆◇◆◇◆◇◆◇◆◇◆

Au lieu de revenir à mon bureau, je me téléporte au 5ème étage du temple.
J’ai plein d’autres choses à faire, mais je suis vraiment découragée.
Je m’affale sur le lit à baldaquin, j’étreins mon oreiller et j’enfonce ma tête dedans.

« Anri-sama ? »

J’entends une voix qui zézaie légèrement. Je tourne les yeux sans pour autant la regarder. Lili était en train de lire dans ma chambre. Elle partage une chambre avec Tena, mais cette dernière est plutôt occupée en ce moment et ne peut pas s’occuper de Lili, donc elle passe pas mal de temps dans ma chambre. Je lui ai montré quelque chose d’un peu inacceptable.
Je me lève et je m’apprête à me tourner vers elle, mais je m‘arrête, ne sachant pas quoi dire.
Elle l’a peut-être remarqué, parce qu’elle ferme son livre et vient vers moi.

« Anri-sama, qu’est-ce qui ne va pas ? Tu es triste ? »

Elle s’est rendue compte que je suis un peu déprimée.
Elle me pose la question tout en me caressant gentiment la tête. Je sens mes larmes monter.

« Tout va bien, il y a juste eu un petit truc. »

Je rassure Lili, et je caresse ses cheveux châtains en retour. Elle ferme les yeux par confort.
Je trouve ses gestes adorables, mais je remarque soudainement qu’elle a toujours son collier. Je fronce les sourcils inconsciemment.
Elle n’a pas reçu ma protection divine contrairement à Tena, donc elle est toujours humaine. En soi, c’est plutôt bien, mais le problème c’est qu’elle est toujours une esclave. En devenant une divinité, Tena est devenue une Apôtre et a été libérée de son statut d’esclave. Je pense que la même chose arrivera à Lili si je lui donne ma protection, mais il est possible que les apôtres soient immortels, donc j’hésite à le faire à son âge actuel.
Si j’apprends à décemment utiliser mes 『Fonctions』, je pense que je pourrais la libérer de l’esclavage sans pour autant la transformer. Mais c’est impossible pour le moment.

Je détourne les yeux de son collier, et je lui adresse la parole après avoir changé d’état d’esprit.

« Tu es en train d’étudier, Lili ?

– Mi, j’étais en train de lire.

– Gentille fille. Je vais te le lire.

– Vraiment !? »

Ce serait probablement mieux qu’elle étudie le livre par elle-même, mais le faire un petit peu pour la remercier de m’avoir remonté le moral ne devrait pas poser de problèmes.
Je trouve charmants les yeux de Lili qui s’illuminent. J’acquiesce de la tête. Je sens mon cœur meurtri par cet événement calamiteux être soigné.

« Quel genre de livre est-ce que tu lisais ?

– Ça. »

Elle me tend le livre.
Je regarde le titre.

『La Fille et le Dragon』

J’en ai assez.

Chapitre Précédent <~~ Sommaire ~~> Chapitre Suivant

Publicités

13 commentaires sur “Evil God Average 2.07 – Recommencer le Donjon

  1. HaHa pauvre Anri 😂
    Qui a dis que les dragons étaient « fière »😁
    C’était que des mensonges 😅
    Mais sérieusement
    HaHa
    En tout cas on ri bien avec ce novel😄
    J’ai hâte de lire la suite 😊
    Merciiiii pour ce nouveau chapitre ❤️❤️

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s