Arca – Prologue

Auteur : Shinoera
Check : Miss X


Bonjour ou Bonsoir, mes chers liseurs è_é aujourd’hui, commence la grande aventure Arca ! En espérant qu’elle vous plaira 🙂

N’hésitez pas à me donner vos retour, ça me fera très plaisir !


Avant l’Aube

Au loin, quelques bruits métalliques se faisaient entendre… Cependant, il ne prit pas la peine de bouger, trop bien installé pour partir, il fit abstraction du vacarme et continua à regarder les étoiles.
Chacune de ses expirations se mélangeait au boucan et à la brise nocturne.

— La constellation du cygne…

Ces mots s’envolèrent, et le bruit reprit place. Les quelques arbres aux alentours frappaient leurs branches créant une douce musique.
Les cliquetis en fond se firent plus forts, mais les crépitements cessèrent. Le jeune homme allongé au sol, tendit l’oreille, des bruits de pas se rapprochaient. Il souffla comme exaspéré, puis se redressa pour s’asseoir.
Le garçon, dans ses pensées, contemplait le paysage. Ses cheveux en bataille remuaient par la légère brise qui soufflait…
La personne qui créait tout le vacarme, arriva et sortit d’une grande demeure en bois, similaire à un chalet. Elle semblait presque courir, le jeune homme se retourna vers lui.

— Shem ! Nous n’avons plus le temps ! Va chercher tout ce dont tu as besoin ! dit l’homme sur un ton pressé.
— Hein !? Mais… Et Bith !!?
— Il lui a refusé l’accès.

Il le prit par l’épaule et l’aida à se lever. Il lui donna un sac à dos vide. L’individu paraissait le regarder dans les yeux, mais son visage restait dans l’ombre.

— Le livre ! Pars le prendre tout de suite, s’il te plaît !

Le jeune homme se pressa de rentrer dans le chalet. Tout à l’intérieur paraissait vétuste, à part une télé, un ordinateur et quelques éléments indispensables pour la cuisine. Le garçon attrapa un maillet posé sur la table, et monta deux étages pour arriver devant une porte, sur laquelle était gravée dans le bois, « Chambre de C ». Il ouvrit celle-ci sans tarder, la chambre était celle d’une petite fille, celle de sa sœur. Il connaissait la pièce par coeur, son petit lit avec une couverture à fleurs, ses jouets de gamine, sa panoplie des Walt Disney. Sans même prêter attention aux jouets éparpillés, il fila le plus vite possible devant une vieille armoire en bois et essaya de la déplacer en la poussant de toutes ses forces. L’armoire bougea assez pour laisser passer quelqu’un derrière elle. Il saisit le maillet, la main tremblante et frappa le mur.

— Merde ! Mauvais endroit !

Il recommença en essayant de se calmer. Un bruit de casse se fit entendre. Le mur à un endroit était fait de plâtre. Il asséna encore plusieurs coups avant de réussir à créer un grand trou et lâcha le maillet. Le jeune homme plongea son bras dans le mur, duquel il retira un gros livre.
Il courut vers la porte et descendit les escaliers bruyamment. Arrivé dans la cuisine. Il y prit une bouteille d’eau et un paquet de gâteaux, ainsi qu’un grand sac plastique dans lequel il mit le livre, puis il plaça le tout dans son sac à dos.
Il s’empara d’un bonnet et sortit avec hâte. L’homme l’attendait toujours, mais semblait encore plus affolé.

— Tu as le livre ? Et tout ce qu’il te faut ?
— Oui, j’ai tout. affirma t-il en regardant l’homme. Je sais ce qu’il me reste à faire.
— Très bien, on est les derniers ! Ta mère est déjà partie avec ta sœur.
— On peut pas laisser Bith ici !
— Mais c’est sa faute !
— Oui, mais c’est aussi la MIENNE !!
— Écoute… Shem, c’est lui qui choisit, pas moi… sa voix devint presque inaudible au fur et à mesure que les mots sortaient de sa bouche.

L’homme tendit les bras vers l’un des murs du chalet, et prononça ces deux mots « Ne gentem ». Un ovale violet-noir apparut. L’air était comme aspiré par cet « ovale ».

— Combien de temps va durer ma dérive ?!
— Je… je n’en sais rien, fiston… avoua l’homme dépité.
— Qu-quoi !!? Et partir si vite… pourquoi maintenant !?

Son père regarda l’horizon. On pouvait voir le ciel s’éclaircir au loin. Il fut comme horrifié au point qu’il poussa Shem vers l’ovale. Une fois à l’intérieur, il fut plongé dans un liquide, et une grande fatigue le submergea. Malgré ça, il eut assez de force pour écouter les derniers mots de son père avant qu’ils ne se revoient dans… longtemps.

— Désolé… mais il m’a demandé de le faire avant l’aube…

Puis, ce fut le trou noir.

 

Sommaire ~~> Chapitre Suivant

Publicités

4 commentaires sur “Arca – Prologue

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s