Maître des âmes 45 : Les talents cachés parmi la jeune génération

Auteur : Nightgale
Check: Miss X


Miss X est une justicière de l’ombre méconnue de tous…

Voilà le chapitre.

Enjoy.


Dans la tribune, la tension avait monté d’un cran depuis la déclaration de Han. Tous les regards se portaient désormais sur Fang et Sung, qui incarnaient la lutte au pouvoir qui existait entre Han et Shang.

Loin de toutes les intrigues et manigances qui se déroulaient dans l’ombre, Fang poursuivait sans encombre son chemin dans le tournoi. Il enchaînait victoire après victoire sans difficulté et venait tout juste de remporter son quatrième combat.

« Vainqueur, Fang ! » Déclara l’arbitre.

S’en suivit ensuite les acclamations habituelles, mais à la différence des autres fois, Fang décida de rester un moment sur l’aire de combat. Juste sur la plateforme d’à côté, un autre affrontement allait débuter. Cela avait attiré sa curiosité, car la personne qui allait combattre était Meimei.

Honnêtement, il ne s’attendait pas à ce que celle-ci reste aussi longtemps dans la compétition. Non seulement elle gagnait ses combats sans effort apparent, mais en plus, lors d’une discussion avant son dernier affrontement, il avait découvert que Meimei n’était âgée que de 14 ans !

Même si elle était la petite-fille du chef Han, être aussi forte à son âge relevait de l’exploit. Fang avait enfin l’occasion de la voir combattre. Il était impatient de voir de ses propres yeux de quoi elle était réellement capable.

Son adversaire était un garçon visiblement plus âgé qu’elle. Il avait une stature impressionnante et un regard perçant. À côté de lui, Meimei faisait vraiment pâle figure. Elle avait les yeux fermés avec sa main posée sur sa poitrine. Elle prenait de longues inspirations et expirait ensuite lentement.

C’était sans doute son rituel contre sa nervosité habituelle. Elle répéta ce cycle quelques secondes avant de rouvrir finalement ses yeux. Elle avait désormais un visage sérieux et même Fang en était étonné. Il n’avait jamais vu cette facette d’elle auparavant.

Elle se mit ensuite en posture de combat et l’arbitre annonça le début de la confrontation. Son adversaire ne perdit pas un seul instant et se précipita sur elle. Grâce à ses précédents combats, Fang avait acquis une certaine expérience. Il pouvait faire une estimation générale du niveau de ses adversaires à partir de leurs mouvements.

« Ce garçon est au moins au 7ème niveau du stade humain voire au 8ème. Elle risque d’avoir du mal », pensait Fang.

Les spectateurs avaient le souffle court. Meimei avait gagné de fervents admirateurs avec sa force et son apparence. Personne ne voulait voir un garçon robuste passer à tabac une frêle et jolie jeune fille.

Mais contrairement aux attentes de la foule, Meimei esquiva avec facilité le coup porté par son adversaire. Elle contre-attaqua ensuite sans attendre. Un échange de coups intense s’en suivit alors. Meimei arrivait à éviter toutes les frappes de son adversaire tandis que les siennes faisaient toutes mouches.

Fang était bouche bée devant ce spectacle, comme tout le public d’ailleurs. Comme Meimei avait réussi à atteindre ce stade de la compétition, il se doutait bien que celle-ci avait du talent. Cependant, ce qu’il avait sous les yeux dépassait son imagination.

« Quelle technique ! D’après ses mouvements, Meimei est sûrement au 8ème niveau du stade humain ! »

Fang était sidéré.

« Ces mouvements sont précis. On voit qu’elle a été bien entraîné. Si on ne prend en compte que la technique, alors cette jeune fille t’est supérieure », rajouta Shen.

« … »

____

Il n’y avait pas que Fang et le public qui étaient choqués. Dans la tribune, c’était également l’effervescence.

« Qui est cette jeune fille ? »

« D’après les informations sur son formulaire d’inscription, elle n’a que 14 ans ! »

« Quoi ?! Seulement 14 ans ?! »

Leur réaction était compréhensible. Le tournoi n’avait pas que pour but d’élire des représentants pour Mura. Il permettait aussi de trouver des talents parmi la jeune génération. C’est pourquoi le taux de participation était aussi élevé.

Même si la majorité des participants savaient qu’ils n’avaient que peu de chances de l’emporter, c’était toutefois une occasion idéale de se faire remarquer par les hautes instances de Mura.

En particulier pour les candidats qui n’étaient pas originaires du village, tous rêvaient de se distinguer durant ce tournoi et d’avoir ainsi la chance d’intégrer la garde de Mura. Cela signifierait alors un changement de statut pour eux et leurs familles. Tout le monde dans la tribune était conscient de ce fait, alors comment ne pas être étonné quand un tel talent se manifestait aussi soudainement ?

La présence de Sung était déjà impressionnante en soi. Puis il y avait ce jeune garçon Fang, entraîné par un expert. Maintenant, voilà qu’une mystérieuse jeune fille au talent indéniable faisait elle aussi son apparition. Qu’est-ce qui se passait avec le tournoi de cette année ? D’où sortaient tous ces talents ? C’étaient les questions que tout le monde se posait.

« Hé hé hé… »

Han ricana faiblement en constatant leur réaction.

« Je suis navré de ne pas vous l’avoir présentée. Cette jeune fille est en fait ma petite-fille, Meimei. Elle est timide alors elle s’est rarement montrée en public auparavant », expliqua-t-il.

Tous les regards se portèrent aussitôt sur le chef Han et leur réaction fut immédiate.

« Votre petite-fille ? Vous êtes décidément plein de secrets, chef Han ! »

« Elle a vraiment 14 ans ? Quel talent remarquable pour son âge. »

« Pourquoi ne nous en avoir pas parlé plus tôt ? Vous êtes un vrai cachotier, chef Han. »

Han attendit paisiblement que le flot de questions s’estompe avant de reprendre.

« Ha ha ! N’y voyez rien de mal. Meimei est encore jeune, elle a atteint le huitième niveau du stade humain il y a peu. Avec le tournoi qui approchait, je me suis dit que ça lui ferait une bonne expérience. »

Le chef Han avait parlé de façon désinvolte mais ses paroles firent l’effet d’une bombe.

« U-une minute… Le huitième niveau du stade humain ? »

« Et à cet âge seulement ? Inconcevable… »

C’était le tumulte dans la tribune. Cependant, une personne était restée silencieuse depuis le début. C’était Shang.

« Han, espèce de vieux renard. Une bonne expérience ? La participation de ta petite-fille dans ce tournoi était clairement planifiée. »

Shang connaissait l’existence de Meimei. Mais même lui avait été aussi surpris que les autres en voyant à quel point celle-ci était douée. Apparemment, Han n’avait pas lésiné sur les moyens pour dissimuler son talent.

« Son but est d’impressionner tout le monde grâce à sa petite-fille. Même si elle n’est pas de taille face à Sung pour l’instant, son potentiel lui est supérieur. »

Même Sung n’avait atteint le 8ème niveau du stade humain qu’à l’âge de 15 ans. De toute l’histoire de Mura, c’était la première fois que quelqu’un possédait ce niveau à 14 ans. C’est pourquoi la révélation de Han était aussi surprenante.

« Je croyais que son atout était Fang, mais il semblerait que Han ait plus d’un tour dans sa manche. Meimei… Il va falloir prendre quelques mesures… »

Alors que tout l’attention était portée sur Han et Meimei, Shang fit venir un garde de Mura à ses côtés et lui murmura quelques instructions. Après avoir acquiescé, celui-ci disparut discrètement de la tribune.

« Han, manigance autant que tu voudras. Ce sera moi qui aura le dernier mot », se dit ensuite Shang avec un léger sourire aux lèvres.

____

Pendant ce temps, le combat touchait bientôt à sa fin. Malgré un ultime effort de la part de son adversaire, Meimei finit par l’envoyer en dehors du ring de façon spectaculaire.

« Fffiouu… »

Elle laissa alors échapper un long soupir.

« OOOHHHH ! »

« Incroyable ! »

« Non seulement elle est forte mais elle est adorable aussi ! »

« Meimei ! Meimei ! Meimei ! »

« W-Wawawa… »

Meimei semblait vouloir dire quelque chose mais n’y arrivait pas. Elle était totalement abasourdie par la réaction du public. Celui-ci avait fortement réagi lors de ses combats précédents mais les acclamations des spectateurs étaient actuellement à un tout autre niveau.

« Uhhh… »

Apparemment incapable de supporter toute cette attention, elle se précipita hors du ring à toute vitesse avec la tête baissée. Il n’y avait plus aucune trace de cet air digne et concentré qu’elle avait montré durant son combat.

« Elle est si timide ! »

« Kyaah ! Comme elle est mignonne ! »

L’attitude de Meimei n’avait fait qu’amplifier la ferveur des spectateurs. Fang avait observé toute la scène avec un air incrédule et se gratta la tête.

« Son talent naturel pour s’approprier le coeur de la foule est impressionnant lui aussi », constata-t-il.

Plus d’une heure s’était écoulée depuis le début de la compétition et le nombre de participants encore en lice avait bien diminué. Fang était en train de se diriger vers son prochain combat.

Il avait un air pensif sur son visage car l’adversaire qui l’attendait était l’une des personnes qui appartenaient au groupe de Sung. De plus, avec la réduction du nombre de participants, Fang avait fini par remarquer un détail.

« Si on suit l’ordre du tournoi, en remportant tous mes combats, je finis par tomber sur chaque membre de la bande à Sung les uns après les autres. J’ai du mal à croire que tout ça soit une simple coïncidence… »

C’était la garde de Mura qui gérait en grande partie le tournoi. Avec l’influence de Shang, ça revenait à dire que celui-ci pouvait manipuler certaines choses derrière la scène.

« Il ne peut pas tricher de façon évidente en présence du chef Han. Malgré tout, il vaut mieux que je reste sur mes gardes. Difficile de dire de quoi ils sont capables pour gagner. »

Après s’être rappelé d’être plus prudent que jamais, Fang grimpa sur le ring où l’attendait déjà son adversaire. Celui-ci avait les bras croisés, un sourire narquois était dessiné sur son visage. Fang pressentit immédiatement qu’ils n’allaient pas devenir les meilleurs amis du monde.

« 5ème tour du tournoi ! Paki de Mura contre Fang, lui aussi de Mura ! »

L’arbitre présenta les deux jeunes garçons avant d’annoncer le début des hostilités.

« Si les deux combattants sont prêts… Allez-y ! » S’écria-t-il ensuite.

Fang se mit en posture de combat, tout comme son adversaire. C’était la première fois depuis le début qu’il utilisait une pose. Le public semblait l’avoir remarqué et se tut immédiatement. Tous avaient l’intuition que cet affrontement serait différent des précédents.

Paki raccourcit subitement la distance avant d’envoyer un coup de pied. Fang l’évita de peu et répliqua sans attendre avec son poing gauche. Son adversaire para habilement la frappe avant de pivoter sur lui-même et lança un coup de coude droit vers la tempe.

Fang vit le coup venir et se pencha aussitôt en avant pour esquiver. Profitant de sa position, il tenta de frapper l’estomac de son adversaire mais Paki replia ses deux bras vers son corps pour se protéger.

Bam !

Le choc fit reculer Paki de plusieurs mètres. Grâce à sa garde, il n’avait reçu aucun dégât cependant. Toujours avec le même air narquois qu’au début, Paki se remit lentement en position. Fang ne le quittait pas des yeux tandis qu’il analysait leurs premiers échanges.

« Comme on pouvait s’y attendre ! La technique de ce gars n’a rien à voir avec mes précédents adversaires. En plus, à en juger par ses mouvements, il est au huitième niveau du stade humain. »

C’était l’évaluation de Fang. Le garçon en face était son adversaire le plus fort depuis le début de la compétition. Et si son instinct était juste, les deux autres garçons du groupe étaient au moins aussi forts que Paki, voire même plus.

Il aurait à combattre trois puissants combattants avant d’atteindre Sung. Cela en aurait découragé plus d’un, mais pas Fang. Au contraire, son sang commençait à bouillir en imaginant cette perspective.

« C’était trop facile jusqu’ici. S’il n’y avait pas un peu plus de tension, ce serait beaucoup moins intéressant ! »

Fang laissa échapper un sourire. Il était enfin temps de vérifier les résultats de son entraînement !

____

Pendant que l’affrontement entre Fang et Paki faisait rage, dans la tribune, les gens étaient une nouvelle fois surpris.

« Ce garçon est doué. Depuis quand Mura a autant de jeunes gens aussi talentueux? »

« D’après sa feuille d’inscription, ce Paki est âgé de 17 ans ? Remarquable en effet. »

Alors que la plupart des gens récoltaient des informations sur Paki, un faible rire attira leur attention. Ce rire provenait de Shang.

« Je peux comprendre votre étonnement », dit Shang.

« En fait, comme le chef Han, j’ai pensé que le tournoi serait la scène idéale pour ces jeunes talents que j’ai entraînés », déclara-t-il ensuite.

Il posa les yeux sur les deux garçons qui poursuivaient leur combat en bas avant de reprendre.

« En fait, Paki a atteint le 8ème niveau du stade humain il y a peu. Il a reçu un entraînement intensif. Il est même capable de rejoindre immédiatement la garde de Mura. »

Tout le monde était bouche bée. Il faut dire qu’atteindre le 8ème niveau à 17 ans était une rare occurrence. Les cas comme Sung, Fang ou bien Meimei étaient considérés comme anormaux et relevaient du génie. Si ces trois là n’avaient pas participé au tournoi, alors le talent de Paki aurait été considéré comme l’un des meilleurs.

« Il se trouve que Paki est accompagné par deux autres garçons tout aussi doués. Ils ont tous les trois reçu le même entraînement et ont obtenu les meilleurs résultats. Je voulais vous faire une surprise et vous montrer à quel point notre programme d’entraînement était efficace », déclara Shang.

Han serrait des dents. Il n’avait pas prononcé un seul mot depuis que Shang avait pris la parole. Il pouvait sentir que le sourire moqueur de Shang lui était destiné.

« Shang… tout comme j’ai caché le potentiel de Meimei, tu as dissimulé d’autres atouts, hein ? Et tout comme moi, tu as eu l’idée de les révéler durant le tournoi pour gagner des partisans. »

Han était irrité mais il n’y avait rien d’autre à faire à ce stade. Les dés étaient jetés. Lui et Shang avaient révélé leurs cartes et le résultat du tournoi allait déterminer en grande partie le vainqueur. En pensant à cela, il détourna le regard vers la plateforme où Fang menait toujours son combat.

« Fang, nos sorts sont liés. Dans l’intérêt de nos objectifs, tu n’as pas d’autre choix que de l’emporter ! »

Han, qui avait jeté tous ses espoirs sur le jeune garçon, ne pouvait que l’encourager en silence tandis que celui-ci poursuivait sa lutte.

Chapitre Précédent <~~ Sommaire ~~> Chapitre Suivant

Publicités

5 commentaires sur “Maître des âmes 45 : Les talents cachés parmi la jeune génération

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s