Arca – Chapitre 1

Auteur : Shinoera
Check : Miss X


Voilà le premier chapitre ! J’espère qu’il vous plaira 🙂


Seul dans le froid

— Woaa… Ça caille…

Shem était assis sur un rocher entre plusieurs pins enneigés. Le sol maculé de blanc contrastait avec le vert des arbres épineux qui l’entouraient. Le vent glacial le fit frémir plusieurs fois. La bourrasque passée, il constata seulement le silence que laisse la solitude.
Un silence sourd.

« Je caille, et en plus je suis grave dans la merde… Je viens de capter que ma vie est terriblement nulle ! » pensa t-il ironiquement.

Il pencha la tête vers son sac à dos posé à ses pieds, malgré la douleur de ses doigts, et il réussit à l’ouvrir pour y récupérer un paquet de gâteaux de la marque « Sub Crack’s ».

« Je mange des gâteaux, dans une taïga gelée… » pensa t-il. « Ma vie est… géniale… »

Il se leva, rangea le paquet et se remit en marche. Shem courait pour fuir le froid ; il pensait que la température approchait les -10°C. Et être vêtu d’un pull à capuche, d’un jean et d’un bonnet, n’était pas l’idéal pour survivre. Il le savait très bien.
Shem ralentit le pas, et commença à marcher. En regardant autour de lui, il découvrit la beauté des montagnes ; ainsi que celle de la taïga dans laquelle il se tenait. Les arbres se dispersaient de plus en plus laissant apparaître une sorte de sentier naturel, qui amenait directement à un petit lac tout aussi gelé que le reste.

— EH ! IL Y A QUELQU’UN !!?
« Aaaah, j’ai l’impression que j’ai craché mes cordes vocales ! »

Même en attendant une minute il n’y eut aucun bruit, aucun son, ne s’échappant de la forêt…

— C’est pas gagné…

Shem continua à avancer pour y voir plus clair ; de là où il était les arbres lui bouchaient la vue. Il accéléra le pas jusqu’à arriver devant une grande clairière, où seul un rocher semblait rompre la linéarité du sol.
Un autre silence.

— Je peux voir le soleil à travers le brouillard, donc si je me pose deux secondes et que je regarde le soleil… se dit-il à lui même pour rompre un silence qu’il commençait à avoir du mal à supporter. Je peux déterminer où est l’ouest.

Shem attendit une heure, puis deux. Pendant ce temps, il dessina une ligne avec un bâton pour bien déterminer dans quelle direction allait le soleil.
Afin d’éviter de congeler sur place, il essaya d’allumer un feu, en vain. Après quelques exercices pour se réchauffer, il mangea pour reprendre des forces, et prit de la neige qu’il emmagasina dans une bouteille. Une fois sûr d’aller dans la bonne direction, il sortit un objet rectangulaire de sa poche.

« Hmm… 47% de batterie. Et selon lui, il est 17 heures 49. Pas de réseau… »
— Direction le sud.

Après un certain temps, Shem se rendit compte qu’il ne sentait plus les extrémités de son corps. De plus, le froid lui donnait sommeil. Malgré cela, il reprit sa marche tandis que le soleil hivernal filait de plus en plus vite derrière les montagnes.
Il continua longtemps à piétiner, et la nuit tomba vite sur la taïga.

— C’est pas de la petite forêt…

La solitude glaciale brouillait ses sens, le rendant lent et mou.
Le vent s’était calmé, mais il soufflait toujours assez fort pour créer un léger sifflement. Le bruit de ses pas qui s’enfonçaient dans la neige tendre était en harmonie avec l’ambiance calme de la taïga.
Puis, sous la pâle lueur de la lune, soudain, des cris de bêtes se firent entendre. Shem s’immobilisa immédiatement, le cœur palpitant.
Les cris ressemblaient à ceux d’un loup, avec un mélange… d’autre chose. Shem courut au plus vite se cacher entre plusieurs gros rochers, à l’affût du moindre mouvement. D’autant plus que ce cri était proche.
Des sueurs froides coulèrent sur son front.

« Ce sont des loups ! Des loups ! … Du moins, je l’espère… »

Rien d’autre ne vint déranger le silence, encore une fois le vent glacé fut la seule réponse que lui accorda la nature.
Il se releva doucement, et marcha avec prudence, en essayant de faire le moins de bruit possible, ce qui fonctionna, puisqu’aucun autre cri ne vint le déranger.

— J’ai … froid… Et c’est pas une bonne idée… de dormir… dit-il en luttant contre Morphée.

L’aube, de son point de vue, était magnifique, le ciel bleu-violet se mélangeant au blanc et au vert de la taïga, se fondant elle-même dans les vallées et les montagnes gelées.
Ses forces le quittant, il commença à traîner des pieds et s’arrêta d’avancer.
Devant cette vue, il commença à fermer les yeux. Le cerveau embrumé, il tomba dans la neige épaisse et resta là, immobile. Le froid figeant chaque parcelle de son corps. Le forçant à aller encore plus vite vers le sommeil. Shem se fit emporter par ce torrent de fatigue. Il ferma les yeux doucement…
Puis s’endormit.

Chapitre Précédent <~~ Sommaire ~~> Chapitre Suivant

Publicités

6 commentaires sur “Arca – Chapitre 1

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s