Le Voyage de Moah – Chapitre 15

Auteur : Ben Ornau
Check : MissX


Le retour d’un vieil ennemi !
Merci à MissX pour le check et retrouvez les chapitres en avance sur sagadunblob.
Bon week-end à tous.


15. Phosphorescence

La découverte d’une source de lumière était bien plus excitante que ce que j’avais anticipé. Depuis le début de ma quête pour une sortie, j’avais fait de mon mieux pour mitiger mes attentes pour éviter de tomber dans le désespoir si je ne trouvais pas, mais l’obscurité et l’isolement m’avaient atteint plus que ce que je croyais.

Le soudain espoir électrisa mon corps d’une énergie qui aurait balayé toute trace de fatigue mentale.

Je me mis à rouler en direction de l’embrasure éclairée. J’étais pressé et je faisais de mon mieux pour être prudent mais visiblement pas assez. J’avais escaladé l’éboulement sans trop de difficulté vu qu’il avait créé une petite pente. Par contre, il n’y avait pas le même genre de pente à l’intérieur de la porte.

En me rapprochant de l’entrée, j’avais perdu mon équilibre et avais glissé dans la porte sans mal mais sans contrôle.

Emporté par mon élan, je me retrouvais face au danger. La pièce dans laquelle je me trouvais était plutôt large, peut-être 40 mètres de long sur 20 mètres de large et un plafond haut. La lumière que j’avais vu venait de plusieurs endroits. Dans différents fissures entre le sol et le mur, on distinguait des petites pointes lumineuses, pas assez puissantes pour éclairer les alentours mais assez pour se détacher de l’obscurité. L’autre source de lumière, par contre, éclairait toute la pièce par sa seule présence. C’était une sphère incandescente qui flottait au milieu de la pièce.

[DÉTECTION DE CHALEUR]
[DÉTECTION D’ÉNERGIE]

Il n’y avait plus aucun doute, la sphère était du même genre que celle qui m’avait attaqué avant. Une boule de feu capable de mettre fin à mon existence !

La situation était plutôt merdique. En plus de me trouver devant un ennemi mortel il m’était impossible de faire demi-tour. La partie de la porte par laquelle j’étais entré, se trouvait à un mètre du niveau du sol et il m’aurait fallu plusieurs minutes pour y regrimper.

La boule de feu ne m’avait pas remarqué mais je n’avais pas confiance dans le fait qu’elle m’ignore aussi longtemps. Valait mieux se transformer et utiliser ma forme de Lézard pour escalader le long du passage, ça ne devrait pas être un problème. Toute en gardant mon attention sur la sphère incandescente, je commençais à rassembler mon énergie pour activer ma transformation.

L’utilisation de mon énergie sembla déclencher une réaction de la part de la boule de feu.

Juste en la regardant la boule n’avait pas bougé mais mes Détections percevaient au delà de ce que mes sens normaux sentaient. Avec l’entraînement, je les avais affinées et elles étaient bien supérieures aux sens que la transformation en lézard avait éveillés. La boule de feu avait en son centre une zone plus chaude et où l’énergie de la « créature » résidait.

Quand j’avais utilisé ma propre énergie, le centre de la boule de feu s’était dilaté en réaction et par instinct j’avais stoppé mon action. Le centre de la boule de feu s’était alors doucement rétréci à nouveau. Pour être sûr que ce n’était pas une coïncidence, je rassemblais mon courage et essayais à nouveau d’utiliser mon énergie, juste un peu. La réaction de la sphère de feu ne se fit par attendre et à nouveau je m’arrêtais immédiatement.

Immobile, je me mis à réfléchir. Les mouvements du centre de la boule de feu me rappelaient la façon dont l’iris d’un œil réagissait à la lumière. La boule de feu était sûrement une créature d’un genre différent du lézard, peut-être plus proche de ce que j’étais moi-même. Jusqu’à récemment, j’étais moi-même incapable de voir ou d’entendre et n’avais réussi qu’à me déplacer en sentant l’énergie autour de moi. Peut-être que la boule de feu possédait un don similaire et ne pouvait sentir ma présence que par mon énergie ?

Résonner m’aidait à reprendre un semblant de contrôle sur la situation. Si la boule de feu était en effet sourde et aveugle, il fallait que je trouve un moyen de mettre cela à profit. Je n’ignorais pas que mon corps lui-même était fait d’énergie donc je me doutais que mon invisibilité était limitée.

De l’autre côté de la pièce se trouvait un passage et je comparais mes alternatives.

Première solution, je me transformais en lézard pour reprendre le chemin d’où je venais, après tout, je pourrais explorer l’autre couloir du côté des escaliers. Malheureusement, en faisant ça, j’attirerais l’attention de la boule en utilisant mon énergie et je doutais qu’elle me laisse le temps de compléter ma transformation et encore moins de fuir.

Deuxième solution, je me cachais dans un coin en attendant que la sphère parte. Sans avoir l’assurance de quand cela serait et si elle ne finirait pas par me détecter.

Troisième solution, je traversais la pièce le plus discrètement possible pour atteindre le passage de l’autre côté. C’était pas plus risqué que le reste hormis le fait que j’ignorais ce qui se trouvait de l’autre côté.

Exposer mes possibilités n’était pas vraiment nécessaire et j’avais déjà pris ma décision. Le plus doucement possible, je m’approchais du mur et commençais à avancer en direction de l’autre côté de la pièce. J’avais hésité à attendre une meilleure opportunité mais c’était aussi s’exposer à une pire. La boule était au centre et, avec un peu de chance, je pourrais passer loin d’elle.

“Voilà fait comme si je n’étais pas là …”

Je bougeais mon corps doucement, le but n’était pas de faire le moins de bruit possible ou de rester dans l’ombre mais de limiter mes mouvements au maximum.

Les cinq 5 premiers mètres s’étaient bien passés. Un mouvement un peu brusque avait fait réagir la boule mais elle avait repris sa forme de base juste après. Avançant avec prudence, je restais à l’affût de la moindre réaction de la boule de feu ce qui me permit d’ailleurs de comprendre ce qu’elle faisait là. Je n’étais pas sûr à 100% mais la boule de feu semblait aspirer l’énergie ambiante autour d’elle. Ma Détection d’énergie était devenue plus subtile et je reconnaissais les effets similaires à ma propre Absorption d’énergie en observant la boule de feu.

“Alors comme ça on a des trucs en commun … Tu dois venir du côté tête brûlée de la famille”

L’humour m’aidait à garder mon calme ou du moins à me distraire de ma peur grandissant à chaque avancée.

Les petites sources phosphorescente que j’avais vues dans la salle en arrivant étaient en fait des cristaux du même genre qu’il y avait dans la grotte mais je ne l’avais pas remarqué au début parce que, à l’époque, je n’étais pas capable de voir. La faible lumière qu’ils produisaient était blanche ou du moins c’est comme ça que je la voyais. En ayant la boule de feu dans mon champ de vision je confirmais que je ne voyais pas les couleurs et que les flammes de la sphère étaient d’un blanc intense là où elles auraient dû apparaître orange . Le monde que je voyais était fait de gris plus ou moins sombre.

En tout cas, la présence de cristaux allait dans le sens de ma théorie : la boule de feu était entrain de se recharger.

“Continue de manger tranquillement, il n’y a personne”

Les 5 mètres suivants ne furent pas aussi chanceux qu’avant. Arrivé à une certaine distance, le cœur de la boule de feu s’était à nouveau dilaté et même si ça avait été moins soudain que précédemment, je fus incapable d’échapper à la détection de mon ennemi même en tentant de reculer. La boule de feu m’avait « vu » et volait vers moi, il allait falloir choisir la quatrième solution pour me sortir de là : se battre.

La boule s’était rapprochée à un bon mètre de moi et voletait en zigzag comme un moustique énervé autour de moi. Je m’étais éloigné du mur une fois que mon infiltration fut compromise et me tins près du centre de la pièce.

La boule se figea en l’air et je sentis l’énergie se concentrer dans le cœur de la boule de feu. Un jet de feu sortit de la boule dans ma direction mais entre le temps de chargement et le jet je m’étais tenu prêt et roulais sur le côté évitant ainsi le jet de flammes. La boule de feu reprit alors sa danse autour de moi et, au bout d’un moment, retenta de brûler mon corps. Même en esquivant, je pouvais sentir la chaleur de son attaque et le danger qu’elle représentait.

Après trois essais, j’avais compris que le pouvoir de mon ennemi avait plusieurs défaut, des failles que je devais utiliser ! La première était que son attaque demandait un certain temps de chargement avant de tirer et que ce temps me permettait d’esquiver. La seconde était qu’entre le moment où la boule tirait et où elle se remettait à me poursuivre, elle était complètement immobile.

Il était temps de contre-attaquer et je n’allais pas laisser mon ennemi le temps de comprendre que ses attaques ne me toucheraient jamais dans cette situation.


Chapitre précédent < Sommaire > Chapitre suivant

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s