Dragon Maken War 50 : Les Ombres gardiennes (3-4-5)

Trad & Adapt : Ilanor
Check : Miss X


Salut tout le monde ! Encore un chapitre à l’heure, mais qu’est-ce qui nous arrive ! Épatés hein ? Un chapitre de world building encore, mais par contre je n’arrive pas à me résoudre à exploiter les formulations ambiguës quand Azell n’est pas impliqué… Hehe. Sur ce, bonne lecture !

PS : Il n’y a pas de confusion sur le nom des spectres et de l’organisation associée, c’est juste mal pratique…


« Pourquoi ne pouvez-vous pas l’accepter ? Par exemple, lorsque cette femme, Nibéris, vous a tendu une embuscade, pourquoi s’est-elle appliquée à le faire à un endroit peu peuplé ? Franchement, avec toute sa puissance, est-ce qu’elle n’aurait pas pu facilement raser un village de campagne tout en réglant ses affaires ?
– Mmm… »


Il avait raison. Quelle que soit la manière de le voir, Azell ne comprenait pas pourquoi Nibéris avait préparé son attaque surprise d’une manière aussi compliquée.
Kairen reprit.

« Ces ordures doivent faire attention à éviter les regards humains. Lorsqu’un humain qui n’est pas un adorateur du Roi Dragon-Démon les remarque, les ombres gardiennes sont notifiées de leur existence. Elles les prendront en chasse.
– Quoi ?
– Ah, bien sûr, le système n’est pas à toute épreuve. Par exemple, je suis un membre des ombres gardiennes. Si je voyais un adorateur du Roi Dragon-Démon, ce serait comme si toutes les ombres gardiennes le voyait. Mais si c’est un civil, il y a de fortes chances pour que les ombres gardiennes l’ignorent. Et si le nombre de témoins augmente, les chances que les ombres gardiennes réagissent augmentent aussi.
– Non, attendez un moment, ce n’est pas la question que je voulais vous poser.
– Qu’est-ce ?
– Si c’est comme vous l’avez dit… »

Azell comprenait l’ampleur de ce que disait Kairen, et frissonna.

« Les civils innocents… Tous ceux qui ne sont pas des adorateurs du Roi Dragon-Démon sont utilisés dans un réseau de surveillance ?
– Oui. » (ndt : BIG BROTHER !)

Azell était choqué.

Partie 4 :

Azell ne montrait presque jamais son agitation, mais il ne put s’empêcher de regarder Kairen avec une expression dubitative.

Qui pourrait faire une chose pareille ? À l’exception des adorateurs du Roi Dragon-Démon, quelqu’un utilisait tout le monde comme moyen de surveillance ? En plus, cette personne utilisait les informations pour déplacer des apparitions fantomatiques pour bloquer les adorateurs du Roi Dragon-Démon ?

Si la personne capable de réussir cela disait être un dieu, Azell l’aurait cru.

Après un moment, il demanda.

« Est-ce que vous pensez vraiment ça ?
– Je comprends que mon explication est un peu bancale.
– Donc ?
– Le problème, c’est que c’est vrai. Je sais que c’est difficile à croire. Même moi j’ai eu du mal.
– …
– Les ombres gardiennes existent pour contrecarrer la prophétie proclamée par les adorateurs du Roi Dragon-Démon.
– Une prophétie ? (ndt : Quand les 12 statuettes enroulées dans du jambon…)
– Il y a une prophétie disant que le Roi Dragon-Démon Atein va vaincre la mort pour revenir sur cette terre corriger le monde.
– Ça ressemble vraiment à la prophétie d’un culte maléfique.
– N’est-ce pas ? Mais ces ordures l’acceptent comme une vérité absolue, donc ils préparent leurs forces en prévision de ce jour. Malheureusement, contrairement aux autres cultes maléfiques, ils sont puissants… Il y a trop d’organisations pour attraper quoi que ce soit de consistant.
– Il y a beaucoup d’organisations, demanda Azell, perturbé. »

Il y avait beaucoup d’organisations, mais peu de membres ?

Kairen répondit.

« Oui. Par exemple, je n’ai jamais entendu parler de l’Ombre du Dragon qui vous a attaqués. Elle semble être une organisation de haut niveau avec quelques ambitions, et des troupes de grande qualité. »

Azell pouvait facilement s’occuper d’eux, mais tous les membres de l’Ombre du Dragon qui s’étaient montrés auraient été capables de s’occuper de Giles et de Boar. Même si ces derniers étaient des Quadruples Maîtres avec une bonne force de frappe, leurs adversaires étaient un niveau au dessus. Chacun d’entre eux était capable de facilement gérer Arrieta.

« Il est bien connu que leurs quartiers généraux sont dans les Champs des Ténèbres, mais… les adorateurs de l’Ombre du Dragon sont divisés entre de nombreuses organisations, et sont organisés d’une manière très complexe. Même s’ils sont nombreux, personne ne sait quelles sont les organisations principales. Ça rend la tâche difficile.
– Hmmm…
– Sans les ombres gardiennes, le monde serait dans un état pire encore. De plus, les adorateurs du Roi Dragon-Démon pourraient audacieusement agir à découvert.
– Mmmm. Mais il y a toujours une chose que je ne comprends pas.
– Quoi ?
– Quand l’Ombre du Dragon a pris en embuscade la princesse, nous avons découvert qu’il s’agissait d’adorateurs du Roi Dragon-Démon, mais les ombres gardiennes ne se sont pas montrées.
– Lorsque vous avez compris de qui il s’agissait, est-ce que les Gardes de la Frontière Sud étaient avec vous ?
– Non, ce n’était que nous quatre en comprenant la princesse et moi.
– C’est probablement pour cette raison. Je vous l’ai dit au début, ce système n’est pas imparable. Il y a plus de chances que les ombres gardiennes remarquent ce qui se passe lorsque beaucoup de gens observent l’évènement. Et plus il y a de monde, plus le rapport sera détaillé. Le réseau de surveillance est beaucoup plus puissant dans une grande ville qu’en province. On n’y peut rien, mais la surveillance est plus lâche dans un endroit comme la forêt de Balan.
– Hmm, j’imagine. »

En entendant l’explication de Kairen, Azell comprenait pourquoi les adorateurs du Roi Dragon-Démon avaient agi comme cela. Ils avaient attaqué le groupe dans la Forêt de Balan et sur la route de montagne quand il n’y avait pas beaucoup de gens. En plus, ils avaient même essayé d’isoler une zone de toute observation extérieure. Tout cela parce qu’ils avaient peur des ombres gardiennes…

Azell demanda.

« Et qui a réalisé un système aussi extraordinaire ? Je le croirai même si vous me disiez qu’il a été conçu par le dieu de la magie.
– Je n’en ai aucune idée.
– Quoi ?
– Je n’ai aucune idée de l’origine des ombres gardiennes. Quelqu’un pourrait savoir ce qui les anime, mais pas moi.
– Que voulez-vous dire ?
– Les ombres gardiennes choisissent leurs successeurs parmi les vivants. Cependant, ce n’est pas comme si nous savions tous quels en sont les autres membres.
– En réalité, on ne peut pas vraiment appeler ça une organisation. C’est un énorme bazar.
– Je ne peux pas vous contredire. C’est comme c’est. Il y a seulement 5 personnes dans ce pays qui connaissent leur existence.
– Vous y compris ??
– Oui.
– Il y en a seulement 5…
– Chacun d’entre nous vaut cent guerriers, et nous avons une grande influence sur le monde, mais nous ne sommes pas assez pour restreindre les adorateurs du Roi Dragon-Démon. C’est pourquoi les ombres gardiennes existent.
– Les ombres gardiennes, c’est le nom de votre organisation, ainsi que celui de ces êtres ?
– Oui.
Hmmm… »

Azell fronça les sourcils en regardant les ombres gardiennes. Il avait beau essayer, il n’arrivait pas à distinguer leur vrai forme. Cela faisait longtemps qu’il n’avait pas éprouvé ce sentiment.

Kairen s’adressa aux ombres gardiennes.

« Voulez-vous que cet ami rejoigne les ombres gardiennes ? »

Ce devait être la raison pour laquelle ils s’étaient montrés, et qu’ils avaient voulu que Kairen lui donne des éclaircissements. Les ombres gardiennes étaient incapables de donner des explications précises, donc les membres comme Kairen devaient tout expliquer à leurs camarades.

‘Bien sûr, si je refuse, je devrais faire un pacte de silence concernant tout cela.’

Le pacte de silence était un rituel magique que même Kairen ne pouvait briser.

Ils avaient révélé la vérité à Azell sans faire le pacte. En vérité, Kairen était un peu énervé. Il y avait trop de particularités dans son comportement qu’il ne pouvait pas comprendre.

「Non…」

« Quoi ? »

「Pas maintenant… Pas encore…
– Nous allons observer…」

Sur ces mots, les ombres gardiennes disparurent dans une volute de fumée.

Azell brisa le silence.

« Ils apparaissent et disparaissent dans le vide, et ils placent un sceau sur les gens afin qu’ils ne les approchent pas.
– Ils ressemblent aux adorateurs du Roi Dragon-Démon dans la manière dont ils font de leur mieux pour se cacher des masses. »

À partir du moment où les ombres gardiennes s’étaient montrées, personne n’était entré dans le jardin, et même ceux qui regardaient depuis les fenêtres d’autres bâtiments voyaient une subtile illusion à la place de la réalité. Les ombres gardiennes avaient invoqué une barrière autour d’eux.

Kairen continua.

« Quoi qu’il en soit… Ils se montrent uniquement aux membres de l’organisation. Cette fois, ils sont venus à cause de moi. Ils ont reçu des informations directement de moi au lieu du peuple.
– Vous pouvez avoir une vraie conversation avec eux ?
– Parfois c’est difficile de comprendre leurs mots, mais ils comprennent les miens. Bien sûr, je n’en suis pas sûr non plus.
– Hmmm.
– Je ne sais pas pourquoi ils se sont montrés, et vous ont fait confiance.
– En tout cas, cela ne prouve-t-il pas que je suis digne de confiance vis-à-vis des adorateurs du Roi Dragon-Démon ?
– Mmm… »

Kairen eut l’air dépité en entendant ces mots. Il regarda Azell un moment, puis reprit.

« Malheureusement, vous avez raison…
– Je ne sais pas comment je devrais prendre le ‘Malheureusement’ que vous avez ajouté.
– Tais-toi. Laisse moi juste te verser de l’alcool. »

Kairen grogna en servant à Azell un verre.

Partie 5 :

Après avoir acheté des chevaux et l’attirail nécessaire au voyage, leur rythme accéléra une fois encore. Ils avaient déjà quitté le territoire de la Garde de la Frontière Sud et Boar s’occupa de décider de l’itinéraire à prendre.

« Nous avons été retardés de deux jours sur notre emploi du temps initial. Ce serait l’idéal si nous pouvions nous ravitailler en nourriture chez le Marquis Ventar.
– Faisons comme ça. »

Arrieta accepta laconiquement la suggestion. Avant, elle aurait choisi la route la plus rapide, mais comme Kairen les avait rejoints, ils pouvaient maintenant voyager à un rythme tranquille.

Après plusieurs jours, Boar et Giles commencèrent à s’agiter. Ils avaient récupéré pendant quelques jours des suites de la bataille, mais ils étaient tous deux des artistes martiaux dans la fleur de l’âge. Ils vivaient pour entraîner leur corps, donc ils débordaient d’énergie à force de simplement monter à cheval.

Le quatrième jour, ils avaient presque atteint le territoire du Marquis Ventar, et Azell recommença ses duels d’entraînement avec Giles et Boar.

« Comme vous ne m’avez pas ennuyé ces jours-ci, j’étais content..
– Ne soyez pas sans coeur, même si vous avez de quoi justifier votre comportement. »

Boar grommela. Il était maintenant capable d’interagir confortablement avec les autres. Giles eut un rictus en intervenant.

« Comme Sire Azell nous trouve ennuyant, pourquoi ne jouerions-nous pas ensemble ?
– Ça pourrait être mieux. Sire Azell pourrait amuser la princesse. (ndt : Et comment, plus précisément ? hehe.)
– Hey hey ! »

Avant que quiconque s’en rende compte, Giles et Boar étaient devenus amis, Azell pouvait simplement regarder cela avec incrédulité. Au moment du départ, leurs relations étaient très explosives, mais après avoir affronté plusieurs situations de vie et de mort, ils avaient dû se rapprocher.

À ce moment…

« Une session d’entraînement… Ça vous dérange si je me joins à vous ?
– Uh… Votre Grâce ? »

Boar était surpris. Avant qu’ils ne s’en rendent compte, Kairen était apparu. Boar reprit d’une voix humble.

« Comment pourrions-nous oser…
– J’ai entendu Arrieta dire que vous la distrayez. Pourquoi pas moi ? »

Kairen sourit largement. On l’appelait le Duc de l’épée draconique, et dans son domaine, il s’entraînait souvent avec les chevaliers sous son autorité. Le Duc voulait s’entraîner, mais il voulait aussi former ses chevaliers.

« Je suis habitué aux duels d’entraînement : vous ne serez pas blessés.
– Mais…
– Chez moi, les gens s’alignent pour s’entraîner avec moi. Maintenant que je vais à l’extérieur, on me traite froidement.
– Ce n’est pas vrai : le fait que Votre Grâce veuille s’entraîner avec nous est un honneur ! »

Giles et Boar eurent l’air reconnaissants. Kairen était une légende vivante dans le Royaume de Rulain, l’idole de tous les jeunes chevaliers.

 

Chapitre précédent <~ Sommaire ~> Chapitre suivant

Publicités

12 commentaires sur “Dragon Maken War 50 : Les Ombres gardiennes (3-4-5)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s