Death March 6-19 : L’Épée Sacrée Dorée et les Outils Magiques

Traducteur : Hina-sama
Adapt : Soreyawari
Check : [     ]


Coucou tout le monde !! Contente que de savoir que les chapitres vous plaisent ! Ça booste pas mal la motivation pour continuer à traduire pour vous ! L’histoire devient plus technique maintenant xD


Ici Satou. Une fois dans la vie active, je n’ai pas souvenir avoir déjà pris un bain à minuit chez moi, sûrement parce que je travaillais tard. La plupart du temps, j’ai tendance à prendre une douche chaude au réveil, très tôt le matin.
Je n’ai eu le loisir de me baigner tranquillement que lors de mes passages aux bains publics pendant les nuits blanches au travail.

Les nuits sont froides ces derniers jours, alors le couple dort dans le chariot. Ossan, ce n’est pas important, mais il serait ennuyant que Hayuna-san attrape un rhume et contamine le bébé.

Aujourd’hui, les groupes pour les rondes de nuit sont différents de d’habitude.

Habituellement, Mia, Lulu et moi prenons la première garde, puis Pochi, Tama, Nana prennent la seconde et Liza et Arisa prennent la dernière, mais aujourd’hui, Mia est remplacée par Arisa.

« Que fabriquez-vous ?
– Un Circuit Liquide. »

Dans la plupart des livres, on les appelle seulement Liquide Magique ou Liquide.
Ce que je fabrique maintenant est différent du Liquide normal. J’utilise la recette cachée dans cette liasse de papiers.
Ouaip, même si les matières premières sont différentes, la méthode de fabrication est la même.

« Fuh~n, hein? D’habitude, ça ne brille pas d’une lueur rouge ? »

Arisa est bien observatrice, eh. Je ne lui réponds pas puisque je suis actuellement concentré.
Je continue d’insérer du mana tout en regardant le Liquide briller d’une lueur bleue.

Je verse le Liquide terminé dans un Circuit gravé sur la moitié de l’épée en bois. Comme j’ai laissé à la température du Liquide le temps de descendre, ça ne brûle pas comme le piédestal en bois de la dernière fois.

« C’est noir. C’est vraiment une épée en bois ? »

J’acquiesce légèrement car ça serait triste de trop l’ignorer. Alors que Lulu regarde en silence, cette fille est bruyante.

J’étale de la colle fine sur la moitié restante de l’épée en bois, et l’enveloppe ensuite de fil. Puis, je pose l’épée sur le support magique et à l’aide de celui-ci manipule lentement le Liquide, dessinant un petit motif complexe.

Il semble que Arisa soit fatiguée de regarder. Elle s’allonge sur le côté en serrant ses genoux et en mordillant de la viande séchée. Elle regarde par ici tout en restant dans cette posture.
Lulu, qui est à côté de moi, éponge gentiment la sueur sur mon front avec un mouchoir.
Le pouvoir féminin de Lulu est sûrement d’environ 530 000.

J’essaye de verser du mana dans l’épée en bois terminée. Le flux magique est pire que celui de la lance de Liza, mais c’est pas mal au final.

Le corps entier de l’épée en bois brille d’une lueur bleue.

La lumière demeure, bien qu’affaiblie, même après que j’arrête d’insérer le mana.

« Hey, hey, les épées magiques qui brillent d’une lueur bleue ce sont… Ça, ça ne peut pas être ça, pas vrai. C’est impossible que ce soit si facile à faire. »

De l’agitation apparaît dans les mots de Arisa. Il semble qu’elle ait remarqué la véritable nature de cette épée.

J’insère à nouveau du mana dans l’épée en bois.
La lumière bleue est jolie.

« Hé, c’est vraiment ça ? »

J’attends que l’image résiduelle se fonde dans les ténèbres avant de répondre à Arisa.

« Oui, c’est une épée sacrée. »

« A…attendez, une épée sacrée vous dîtes ?
– Pour être exact, c’est une pseudo épée sacrée. »

Ce qu’a découvert Arisa à travers la lecture verticale sur les papiers cet après-midi est le dossier de recherche d’un homme sur la fabrication d’épée sacrée.

Le sujet principal porte sur le besoin d’intégrer un Circuit Liquide spécial pour fabriquer des épées sacrées. Des matières premières telles que de la Poudre de Dragon, des gemmes en poudre, des pépites d’or, etc… J’ai dilapidé 15 pièces d’or pour fabriquer ce prototype. Si c’était un MMORPG, beaucoup de personnes auraient abandonné l’idée de monter cette compétence.

C’est le seul aspect original, le reste explique comment faire une épée magique. Cette partie-là est expliquée dans les livres de Trazayuya, alors c’est à ça que je me réfère.

Il y a une raison pour laquelle j’ai dit que ce n’était qu’une pseudo-épée sacrée.

L’épée en bois que j’ai créée est une réussite, mais je ne suis pas capable de fabriquer des épées sacrées à partir d’épées forgées. Je ne peux pas graver de circuit précis sur une épée forgée vu qu’elle est fabriquée en frappant du métal chaud.
Cette fois-ci, c’est un succès car le bois est un matériau relativement mou.
Le procédé de moulage lors de la fabrication des épées magiques nécessite une personne possédant des compétences en arts magiques de haut niveau comme Trazayuya, donc pour des épées sacrées, un rituel encore plus compliqué doit sûrement être nécessaire.

« Pseudo ? Mais elle brille de la même couleur que l’épée sacrée que possède le Héros (Masaki).
– Elle peut exercer la même puissance que celle de l’originale si l’adversaire est faible et sans substance, mais cela reste une épée en bois après tout. Je ne connais pas le Circuit pour accroître le tranchant de son pouvoir d’attaque, donc pour l’instant, ce n’est rien de plus qu’une épée en bois avec un attribut sacré. »

Contrairement à ce qu’on pouvait penser, l’homme qui a laissé cette recette ne vient pas de l’Empire de Saga, mais du Royaume de Shiga.
Il semble qu’il soit un ancien chercheur de l’institution royale ayant perdu un conflit et chassé jusqu’à la frontière. Cela a aussi été dissimulé dans l’écriture verticale sur les autres papiers. La plupart des papiers contiennent des rancunes, mais l’un d’eux détaille la fabrication réussie d’une épée sacrée avec l’aide d’une personne appelée Sage Elfe.
Le nom de l’épée y est aussi écrit, mais puisque c’est assez extravagant, n’en parlons pas.

Quant à cette épée en bois sacrée, elle se briserait en un coup si elle affronte ne serait-ce que la plus faible des épées sacrées dans mon inventaire, Gjallarhorn. Elle est probablement même moins solide que la lance de Liza et à peine égale aux épées courtes de Pochi et Tama.

Ce Circuit Liquide bleu, les documents de recherche le nomme Bleu, ne possède pas seulement l’attribut sacré dans sa lumière bleue, mais attire également la puissance magique de la nature même si l’utilisateur n’y ajoute pas du mana. Quand je parle à Arisa de cette fonction, elle crie « Mouvement perpétuel, Kita ! ». Plutôt qu’à un mouvement perpétuel, cela ressemble plus à  une éolienne ou de l’énergie solaire, je trouve que c’est bien pratique. En fabriquer en grande quantité serait probablement « No Good » puisque ça pourrait causer la destruction de la nature comme cela s’est produit dans la montagne où vit la Dryade.

« Laissez-moi l’emprunter~ »

Dit Arisa en tendant ses mains, je la lui passe. Fabriquons-lui une épée magique en bois assortie plus tard. Je peux imaginer la silhouette d’Arisa tenant l’épée des deux mains en lâchant quelques lignes chuunibyou.

Arisa s’amuse avec la lumière bleue tout en insérant son mana.
Au bout d’un moment, elle se met à y verser rapidement son pouvoir magique. Je ne sais pas à quoi elle pense. Que feras-tu si ça explose. Je la lui reprends avant que [Perception de Crise] ne se déclenche.

« C’est dangereux, que feras-tu si ça explose ?
– Je suis désolée. J’étais curieuse de savoir la quantité de mana qu’elle pouvait absorber et je n’ai pas pu m’arrêter. Je n’ai pas atteint la limite même après avoir mis 100 points. »

J’aimerais bien trouver cette limite, mais on dirait que Arisa ne me laissera plus faire de balade nocturne maintenant. Je décide d’attendre une autre occasion car je ne veux blesser personne sur le lieu du campement.

Je pourrais aussi bien jouer le jeu.

Je peins la surface de l’épée sacrée en bois avec de la peinture dorée et y sculpte un motif de rose sur la garde avant d’y appliquer de la poudre de saphir écrasée. J’y ajoute en plus un saphir qui ressemble à un pétale de fleur. Je n’ai mis qu’une légère couche de peinture sur le liquide bleu (Bleu) sous le saphir de façon à ce que lorsque j’y insère du mana, cela brille d’une lueur bleue.

Comme la partie de la lame semble triste, je dessine un motif d’arabesque au-dessus de la peinture dorée avec le liquide bleu.

Avec du mana, la lame dorée brille d’une lumière bleue, ça scintille et c’est joli. La partie avec la rose sur la garde rend vraiment bien.

« Maître, c’est joli desu.
– Uwaaah~ Qu’est-ce que c’est, on dirait un ornement qui ferait pleurer de joie une parvenue. »

C’est vrai, c’est trop voyant, hein. Faisons en sorte que l’épée en bois soit en argent.

Bon ensuite, comme la vérification est terminée, commençons les essais pour fabriquer des outils magiques pour le futur. J’ai déjà terminé le design durant mon temps libre pendant le voyage. Il y a déjà plusieurs exemplaires, donc je vais simplement réunir les parties entre elles.

D’abord, je dessine le motif avec le type de Liquide qui génère de la chaleur sur la très mince plaque de cuivre que j’ai fabriquée en pressant et en étirant une pièce de cuivre durant l’après-midi.

Ensuite, je fabrique une hélice de la taille d’un poing en sculptant un bloc de bois.
Je fais un trou au centre de l’hélice et compose un circuit qui le fera tourner quand on y verse de la magie.

Le prototype pour le Circuit rotatif est plus facile que je le pensais, j’ai juste démonté la toupie que j’ai achetée il y a quelques temps et examiné le circuit. Il est aussi simple que ce à quoi je m’attendais vu qu’il ne consomme que peu de mana. Le coût total de création est d’environ une pièce d’argent.

Je l’ai facilement fabriqué, mais en voyant le faible taux de propagation, les personnes pouvant fabriquer des outils magiques sont probablement très peu nombreuses.

J’introduis la pièce terminée dans le cylindre, et attache une poignée comme dernière touche.

« Impossible !
– Oui, c’est la chose que tu voudrais après t’être lavé les cheveux. »

Je laisse Arisa le tester. L’hélice commence à tourner à mesure qu’elle verse son pouvoir magique, et la chaleur est générée, se répandant avec l’air.

« Je ne pensais pas que le jour où je pourrais utiliser un sèche-cheveux ici arriverait. »

Par « ici », elle veut sûrement vouloir dire « monde parallèle ». Tout le monde souhaite avoir des objets pratiques, ouais. Il va bientôt faire froid, ensuite je devrais fabriquer un chauffage. Ça pourrait être bien de fabriquer un chauffe-eau avant que les mains de Lulu ne s’abîment en lavant la lessive dans l’eau froide.

Le rêve se développe.

Chapitre Précédent <~~ Sommaire ~~> Chapitre Suivant

Publicités

9 commentaires sur “Death March 6-19 : L’Épée Sacrée Dorée et les Outils Magiques

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s