JIM – Chapitre 26 : Surprise serpentine

Adapt : Vhail
Check : Miss X


J’ai encore emprunté de faire shooter mon flow de l’auteur donc vous aurez froid à un moulin à poivre acquis dans lequel les maraudes d’estafe buteront inaperçues. Conne courbure et à la phalène prochaine


 

Le bouclier de Clément résista à l’assaut qui suivit et il dut lutter pour ne pas être projeté en arrière contre le mur de la salle. Il incanta son sort de vitesse, ce qui lui permit aussi d’accélérer ses réflexes et ainsi éviter les attaques suivantes. Les deux serpents sifflèrent de frustration.

[Ça va vite devenir pénible ce truc. Il faut que je trouve un moyen de les différencier pour être plus efficace.] songea-t-il.

Il fixa attentivement les deux monstres qui ondulaient devant lui et finit par remarquer que celui de droite avait un symbole en forme de croissant de lune rouge entre les deux yeux tandis que celui de gauche avait une étoile rouge au même endroit.

[C’est mieux que rien.] songea-t-il.

Il incanta en étant accroupi avec la main posée sur le sol puis dégaina son katana et fonça sur le serpent de gauche. (NdA : on va les appeler respectivement Lune et Etoile). Etoile évita le coup de katana qui manqua de le décapiter et, entraîné par son élan, Clément fonça sur le mur qui se trouvait derrière. Il se retourna en l’air, prit appui sur le mur et se propulsa vers Lune dans le même mouvement.

Comme il arrivait dans son dos, le serpent eut du mal à esquiver le coup et l’arme laissa une estafilade sanglante sur sa peau, le faisant siffler de rage. Clément se réceptionna au sol et incanta un bouclier autour de lui par mesure de précaution.

[Au moins, je n’aurai pas à incanter ça en plein combat.]

Les deux serpents se ramassèrent sur eux-mêmes et lâchèrent simultanément un souffle magique directement sur lui. Lune libéra un souffle de glace tandis qu’Etoile crachait des flammes.

« Merde. Transfert. » lança Clément et il se téléporta hors d’atteinte de l’attaque combinée.

Une partie du sol sur lequel il se trouvait précédemment fondit tandis que l’autre gela. Voyant que leur attaque avait été évitée, les deux serpents stoppèrent leur assaut et se mirent à le chercher. Le coup qu’ils se prirent chacun à la base du crâne et qui les envoya s’écraser par terre leur donna une bonne indication de sa position. Le choc de leurs deux corps éparpilla le reste de brume qui avait résisté à l’attaque précédente. La marque sur le front des deux serpents scintilla mais Clément ne le remarqua pas car il était trop occupé à atterrir proprement. Au moment où il toucha le sol, le décor changea subitement et il se retrouva revenu sur Terre devant l’entrée de sa base.

[Mais c’est quoi ce cirque ? Faé, tu me reçois ?] demanda-t-il, mais aucune réponse ne lui parvint. Depuis qu’il était entré dans la tour, elle était restée silencieuse ce qui était assez inhabituel. [Il s’est passé quoi au juste ?]

Il tourna sur lui-même et vit Zara et Alice qui discutaient non loin de là où il se trouvait. Il s’approcha et elles finirent par le remarquer.

« Tiens Clément, tu es revenu plus vite que prévu au final. » s’exclama Zara en le voyant.

« En même temps, il fallait bien se douter qu’il ne pourrait pas se passer de nous. » répliqua Alice un brin moqueuse.

La scène qui se déroulait devant ses yeux paraissait totalement irréelle, tout comme le comportement des deux filles qui différait en tous points de celui qu’elles avaient habituellement.

Avant qu’il n’ait eu le temps de répondre, elles l’attrapèrent chacune par un bras et tout en l’entrainant en direction de la base, dirent dans un bel ensemble :
« Aller viens, on va boire un coup pour fêter ton retour. »

Au moment où elles l’avaient attrapé, c’était comme si toute volonté de résister s’était envolée de son esprit et il se laissa entraîner vers la base. Au bout de quelques pas, son pied droit se posa sur quelque chose et un « Clic » fut clairement audible. Sans qu’ils n’aient eu le temps de réagir, ils furent tous trois projetés dans des directions différentes par une explosion bien plus puissante que recommandée pour garder une intégrité physique à peu près acceptable.

Le choc et les dégâts que Clément aurait dus subir furent absorbés par son bouclier qui scintilla. (NdA : le bouclier absorbe de l’énergie et la restitue sous forme de lumière. Physique de base. Toujours mieux que de le restituer en chaleur.) Clément vit alors un cercle magique au sol qui s’effaçait juste à l’endroit de l’explosion.

[Il faudrait que je me souvienne où je place des pièges.] songea-t-il et en même temps, il se souvint de pourquoi il avait placé ça ici.

« Je suis trop con. Barrière mentale. » jura-t-il en libérant sa magie et tout de suite après, la scène s’effaça pour laisser place à la pièce dans laquelle se déroulait le combat. « Comment j’ai pu me laisser avoir par un truc pareil ? » pesta-t-il en se relevant.

Il scruta la salle mais ne vit pas les deux serpents géants, qu’il n’aurait pas pu manquer s’ils avaient été présents. Soudain, une voix se fit entendre devant lui vers la droite.

« Aïe, aïe, aïe. Maé, je t’avais bien dit que l’on n’avait pas vu ce que son sort faisait tout à l’heure. Il faudrait que tu sois plus prudente. » dit la voix qui semblait être celle d’une jeune fille, sur un ton de reproche.

« Aïe, tu aurais pu faire attention toi aussi Mia. Pourquoi ça doit toujours être de ma faute ? » lui répondit une voix tout aussi jeune provenant de la gauche.

« Lumière. » incanta Clément faisant apparaître une sphère lumineuse qui s’éleva au-dessus de sa main, s’approcha du plafond et se mit à éclairer la pièce comme en plein jour.

Deux jeunes filles en tous points semblables, à quelques détails près, apparurent alors à sa vue. Il se frappa le front du plat de la main en soupirant profondément. [Pitié, pas des lolis.] désespéra-t-il intérieurement.

Toutes deux étaient habillées dans des robes de style gothique, l’une en blanc et l’autre en noir. La dénommée Maé était celle avec la robe noire et avait une étoile rouge sur le front tandis que Mia était en blanc avec le croissant de lune rouge. Elles étaient en train d’inspecter leur corps pour voir si elles n’étaient pas blessées lorsqu’elles remarquèrent que l’éclairage de la pièce avait changé.

Elles se relevèrent précipitamment, se rassemblèrent et Maé se cacha dans le dos de sa sœur. La ressemblance entre les deux était frappante.

« Bravo, je te félicite d’avoir échappé à notre contrôle. Mais cette fois, tu ne t’en sortiras pas aussi bien. » s’exclama Mia en ponctuant son petit discours par un rire à peine forcé qui se voulait démoniaque.

Toutes deux le fixèrent intensément et Clément leur retourna un regard interrogateur sans broncher. Il avait été tenté de faire une remarque sarcastique mais s’en était abstenu pour voir ce qu’elles préparaient.

« Je … je crois que ça ne fonctionne pas grande sœur. » dit faiblement Maé en se cachant encore plus derrière sa sœur.

« Oui j’ai bien vu. » lui répondit l’intéressée. « Nous avions prévu d’être indulgentes mais tu ne nous laisse pas le choix. » dit Mia à Clément en essayant de se donner de l’importance. « Maé, on utilise notre technique spéciale. »

« Tu … tu es sûre ? »

« À 100% ! »

Clément regardait la scène avec un air de plus en plus perplexe. Contrairement au combat contre Etna, il n’avait pas voulu couper le petit discours de la jeune fille car cette fois, il ne sentait aucune méchanceté se dégager d’elles. Les deux lolis se mirent côte à côte et joignirent les bras qui se trouvaient entre elles.

Elles ouvrirent la bouche et crièrent en même temps : « Zone de feu. » « Zone de glace ».

L’incantation fut suivie d’un long silence sans que rien ne se passe et Clément se retint tant bien que mal de ne pas éclater de rire.

« Maé ? » demanda sa sœur qui commençait à s’énerver.

« O-oui ? »

« Qu’est-ce qu’on était censé faire selon toi ? »

« I-invoquer une zone d’un élément p-pour nous donner un avantage ? »

« Exact, alors pourquoi tu n’as pas fait comme d’habitude !? »

« Mais-mais la dernière fois tu-tu as dit qu’on changerait. Tu-tu sais très bien que je-je supporte mal la chaleur. »

« Est-ce que tu sous entendrais que c’est de ma faute ? » demanda Mia qui commençait sérieusement à bouillir de rage.

« N-non, b-b-bien sûr que non. »

« Je préfère ça. » dit-elle en se calmant un peu. « Excuse-nous, nous avions un petit différend à régler. » continua-t-elle en se tournant vers Clément. « Hééé, qu’est-ce que tu fais ? Tu nous ignores ? » lui hurla-t-elle car il était en train de manger un sandwich adossé contre le mur de la salle.

« Pas vraiment mais j’avais faim. » dit-il en finissant son repas. « Et comme vous sembliez plutôt occupées avec votre différend familiale entre sœurs, j’ai préféré ne pas intervenir. » Et il se relava.

Mia était devenue rouge de rage à tel point que la marque sur son front se voyait à peine. Craignant le pire, Maé recula de quelques pas.

« Maé, dépêchons-nous d’en finir avec ce type, il commence sérieusement à me courir sur les nerfs. » dit-elle sur un ton froid.

« C-compris. »

Mia approcha sa main droite de la gauche et un pommeau d’épée apparut dans la paume de cette dernière. Elle tira dessus et une épée d’une cinquantaine de centimètre de long sortie pendant que Maé effectuait la même chose mais avec un arc. En voyant cela, Clément sortit ses dagues et se mit en garde.

« Sois fier de nous avoir poussé dans nos derniers retranchements. » dit Mia d’un ton hautain. « Mais tu es fini cette fois, tu peux faire tes prières à ton dieu. »

À ces mots, une pluie de flèches s’abattit sur lui. Maé avait perdu toute trace d’hésitation dans son regard et tirait ses flèches si vite que sa main en devenait floue.

Clément lança une bourrasque de vent qui balaya toutes les flèches. Mia apparut alors devant lui, son épée visant clairement sa gorge. Il para avec l’une de ses dagues et contre-attaqua avec l’autre afin de faire reculer son assaillante. Aussitôt que Mia eut reculé, le barrage de flèches de Maé recommença.

Clément leva un mur de pierre pour bloquer les projectiles et commença à chercher une solution.

[Leur travail d’équipe est bien rodé, c’est impressionnant. Il faut que j’en élimine une au plus vite, mais laquelle ?] se demanda-t-il.

La réponse vint d’elle-même. Les flèches avaient arrêté de pleuvoir mais une explosion retentit à côté de sa tête. Il vit une flèche plantée dans le mur en face de lui dont la pointe fumait encore. Il tourna le regard et vit un trou de la taille d’un poing dans son mur, à 5 centimètres de sa tête. Il regarda au travers et vit Maé s’apprêtant à tirer une nouvelle flèche dont la pointe brillait de manière peu engageante.

[C’est un problème.] pensa-t-il en se jetant sur le côté au moment où la flèche perçait un nouveau trou à l’endroit où il se trouvait juste avant. [Ok, donc l’archère d’abord.] décida-t-il.

Profitant du temps de pause entre deux tirs, il sortit de derrière sa protection et fonça sur Mia qui l’attendait de pied ferme. Lorsqu’il fut à portée, celle-ci abattit son épée mais il se transféra dans son dos et sans lui laisser le temps de réagir, il se précipita sur Maé. Cette dernière se fit désarmer facilement, surprise d’être la cible première de l’attaque.

Clément l’envoya promptement au pays des rêves et la posa délicatement à terre avant de se retourner vers son deuxième ennemi.

« QU’EST-CE QUE TU LUI AS FAIT ??? » s’enragea Mia en se ruant vers lui l’épée levée.

Clément para les attaques violentes totalement désordonnées et uniquement motivées par la rage de Mia sans grande difficultés. Il finit par la désarmer elle aussi et l’endormit à son tour.

L’hologramme apparut alors de nouveau et annonça : « Final Stage Clear. »

« Enfin. » soupira Clément.

L’hologramme afficha : « Félicitation » avant de disparaître.

Clément patienta un peu dans l’attente de la suite mais rien ne se produisit.

« Quoi ? C’est tout ? » s’exclama-t-il.

 

Chapitre Précédent <~~ Sommaire ~~> Chapitre Suivant

Publicités

5 commentaires sur “JIM – Chapitre 26 : Surprise serpentine

  1. le « Quoi ? C’est tout  » on dirait la même chose que quand tu traverse la moitier du pays a pied contre une horde de ennemis et que quand tu ouvre le coffre il y a juste une feuille qui te dit, le trésor est cette aventure que tu viens de vivre……….
    En bref il c’est fait arnaquer on dirait

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s